Mort de Rémi Fraisse : Cazeneuve porte plainte contre Mélenchon

 |   |  524  mots
Le chef de La France insoumise avait entamé les hostilités dans un meeting à Montreuil (Seine-Saint-Denis) le 24 mai dernier en qualifiant l'ancien ministre de gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse.
Le chef de La France insoumise avait entamé les hostilités dans un meeting à Montreuil (Seine-Saint-Denis) le 24 mai dernier en qualifiant l'ancien ministre de "gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse". (Crédits : POOL New)
Le leader de la France insoumise a accusé l'ancien ministre de l'Intérieur socialiste d'être responsable de la mort de Rémi Fraisse à Sivens en 2014.

L'ancien ministre de l'Intérieur puis Premier ministre Bernard Cazeneuve (PS) a annoncé déposer une plainte en diffamation à l'encontre de Jean-Luc Mélenchon. Le leader de La France insoumise (LFI) l'a accusé dans un discours d'être responsable de la mort de Rémi Fraisse, un militant écologiste tué en 2014 par une grenade offensive lancé par les forces de l'ordre lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens (Tarn). A l'époque, Bernard Cazeneuve était place Bauveau.

"Parce que je crois que le débat d'idée implique du respect et doit prévaloir sur l'invective, la manipulation et le mensonge, j'ai décidé de porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon pour diffamation", a déclaré Bernard Cazeneuve dans un communiqué publié dimanche soir.

"Le gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse"

Le chef de La France insoumise avait entamé les hostilités dans un meeting à Montreuil (Seine-Saint-Denis) le 24 mai dernier en qualifiant l'ancien ministre de "gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse".

"Le gars qui a fait gazer, matraquer toutes les manifestations et qui prend maintenant sa tête de petite sainte-nitouche pour me dire que c'est moi qui ne sais pas choisir entre le Front national et je ne sais pas qui", a poursuivi le quatrième homme du premier tour de l'élection présidentielle.

La tension est vive entre les deux hommes depuis que Bernard Cazeneuve a soutenu que le refus de Jean-Luc Mélenchon de ne pas voter pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen était une "impardonnable faute morale". Pour Bernard Cazeneuve, la réaction de Jean-Luc Mélenchon "démontre que l'insulte est devenue son mode de pensée et d'expression". "Le combat politique appelle de la dignité. Rien ne saurait justifier l'instrumentalisation des drames les plus douloureux pour atteindre de médiocres objectifs politiques."

Le Parti socialiste a aussi condamné lundi les propos, selon lui, "diffamatoires et volontairement provocateurs" du député européen, estimant que "le leader de La France insoumise, en perte de vitesse, tente de relancer grossièrement sa campagne". La France insoumise n'a pas réagi dans l'immédiat à l'annonce de la plainte en diffamation.

La popularité de Mélenchon chute depuis la présidentielle

Personnalité politique préférée des Français avant le premier tour de la présidentielle, avec une côte de popularité de 51%, Jean-Luc Mélenchon a depuis perdu 17 points selon un sondage Elabe pour Les Echos et Radio Classique paru le 18 mai, et figure troisième du classement.

Figure emblématique du mouvement de La France insoumise, son image impacte aussi celle de son camp. Après avoir récolté plus de 7 millions de voix au premier tour de la présidentielle, le plaçant à la quatrième place du scrutin mais à moins de deux points du second tour, Jean-Luc Mélenchon peine à lancer la campagne des législatives, dont le premier tour est dans moins de deux semaines, le 11 juin. Pour l'instant, LFI figure quatrième dans les intentions de votes à 15%, derrière La République en marche (32%), Les Républicains (19%) et le Front national (19%).

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2017 à 23:48 :
Ben oui, ils sortent du vélo vers les gros pick-up 4x4 et nous on retourne vers le vélo. Que dire aux pays prospères, jouez aux rami et aux scrable comme nous faute d'industrie en faillite chez nous, mettez vous au vert, attention l'eau monte, ne faite plus rien. C'est l'argument des pays en échec.
a écrit le 31/05/2017 à 8:35 :
Etonnnant de voir comment le candidat aux législatives Mélanchon saborde le succès de JLM. Alors qu'au début JLM parlait de gagner les législatives maintenant Mélanchon se contente tout simplement de gagner un poste de député et un groupe pour "brailler à l'assembler" dans une opposition de principe stérile. Si Hollande à tué le PS Mélanchon sous la pression de ses militants gauchistes les plus radicaux (type nuit debout) est en train de tuer la gauche en sombrant dans le gauchisme . Docteur Jean-luc et Mister Mélanchon!
a écrit le 30/05/2017 à 15:46 :
JLM a t-il pété un câble ?
La digestion de la défaite aux présidentielles est difficile: pour faciliter l'évacuation, un médicament contre la constipation est conseillé.
Y aura t-il un groupe LFI à l'Assemblée ou sera t-il obligé de se rassembler avec des élus ultramarins pour arriver à 15, comme le FDG en 2012 ? Suspense ...
Cordialement
a écrit le 29/05/2017 à 22:28 :
LES SOCIALITES AVEC CAZENEUVE NOUS REJOUE LE COUPLET RESPONSABLE MAIS PAS COUPABLE? MELENCHON A ENCORE RAISON DEGAGONS LES TOUS???///POUR ENCHAINE LES PEUPLES ON COMMENCE A LES ENDORMIR/// MARAT///
a écrit le 29/05/2017 à 21:17 :
Du populisme digne de l’extrême droite. 20 % d'électeurs ça craint.
a écrit le 29/05/2017 à 19:06 :
Il serait sans doute préférable d'organiser un débat public entre les deux hommes car je pense, comme beaucoup, qu'il y eu une série de fautes ou de dysfonctionnements qui sont absolument impardonnables. La responsabilité du ministre doit-être engagée.

La vérité ferait-elle peur à Cazeneuve?
a écrit le 29/05/2017 à 16:33 :
M Cazeneuve a totalement raison. Cela va calmer M Mélenchon. Tout ce dégrade en France. Pourtant " Force doit rester à la Loi".
Réponse de le 29/05/2017 à 22:14 :
Il a raison Jean Luc. Non la loi des tueurs ne doit pas exister.!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 30/05/2017 à 22:14 :
@ maxou,La loi des tueurs mais M. Mélenchon ne l'est il pas lui même avec sa haine qui bave sur ces lèvres pour une parti des citoyens de ce pays. La haine amène la mort pas la démocratie et encore moins le vivre ensemble.
a écrit le 29/05/2017 à 16:19 :
Pas de cadeaux entre la droite et la gauche. C'est le jeu de la démocratie, même si cela ne fait plaisir aux bisounours du ni gauchenidroite.
a écrit le 29/05/2017 à 16:08 :
Melenchon m'a deçu. L'extreme droite et un centriste ce n'est pas la memes choses.
Réponse de le 29/05/2017 à 23:08 :
Exact.
C'est pour ça qu'il a dit "pas une seule voix au FN".
Il y a eu consigne de vote, ou plutôt il y a eu une consigne de "non-vote". Et les Insoumis s'y sont largement pliés (5 ou 6 % d'Insoumis ont voté FN).
a écrit le 29/05/2017 à 15:55 :
Chassez le naturel, il revient au galop...La stature présidentielle de M. Mélenchon n'aura durée que le temps de l'élection. Elle reviendra dans 5 ans...
a écrit le 29/05/2017 à 15:43 :
Ce qui est risible, c'est qu'un ancien Ministre s'offusque et se froisse parce qu'un homme politique lui reproche d'être responsable de son Ministère

quoi de plus "normal" que l'ex Ministre de l'intérieur Cazeneuve soit considéré responsable des actes de son Ministère ?

C'est bien Cazeneuve qui a fourni les armes et qui contrôlait les faits et gestes de ses subalternes du niveau d'en bas ....
Réponse de le 29/05/2017 à 17:35 :
Oui, Cazeneuve est responsable de son ministère mais delà à l'accuser d’assassin, il y a une marge.
Mélenchon, ne connait pas la mesure.
On retrouve ici le Mélenchon de la campagne de 2012.
Il a 5 ans pour trouver le bon positionnement pour 2022 !!!
Entre-temps, il sera député à Marseille où il se fout complètement des marseillais.
Je ne sais pas comment on peut élire ce type qui n'a aucun respect pour les électeurs. Une fois en RP, après dans le Nord, puis eurodéputé dans le sud-ouest, et enfin à Marseille.
a écrit le 29/05/2017 à 15:27 :
Le PS n'essaierait-il pas de relancer sa campagne poussive avec cette plainte ? Je croyais que la plainte pour diffamation en politique était une spécificité de Mme Le Pen, je m'étais trompé !
Réponse de le 29/05/2017 à 16:40 :
Mélenchon accuse Cazeneuve d'être un assassin. Excusez du peu ! Heureusement qu'il porte plainte. Ce n'est pas comme si le PS ou Cazeneuve avaient créé une polémique à partir de rien.
Réponse de le 29/05/2017 à 23:09 :
Je répondais au propos de Cazeneuve, qui dit que Mélenchon veut relancer sa campagne patinante aux législatives. Pour l'instant, c'est le PS qui s'enlise...
Réponse de le 30/05/2017 à 22:17 :
Ingo et celle de Mélenchon patine pour rester au minimum de la vérité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :