Projet de loi immigration : « La version du Sénat ressemble à un tract du RN et même du FN, version Jean-Marie Le Pen » (Nicolas Mayer-Rossignol)

Nicolas Mayer-Rossignol est maire de Rouen, premier secrétaire délégué du PS. Il considère que le projet de loi sur l’immigration ne va pas assez loin en matière d’intégration et que la loi permet déjà d’agir avec fermeté contre les délinquants.
Nicolas Mayer-Rossignol
Nicolas Mayer-Rossignol (Crédits : Tom GRIMBERT / Hans Lucas via Reuters Connect)

LA TRIBUNE- Le projet de loi sur l'immigration est examiné en commission à l'Assemblée nationale. Vous ne retenez vraiment rien de positif dans ce texte ?

NICOLAS MAYER-ROSSIGNOL- La version du texte issue du Sénat est grave. On dirait un tract du RN et même du FN, version Jean-Marie Le Pen. Supprimer l'AME serait une faute morale d'une indignité totale. Gérald Darmanin, comme Nicolas Sarkozy avant lui, est en campagne et veut donner des gages à un électorat ciblé. Moi je pense aux Français humanistes et progressistes, qui ont voté pour Emmanuel Macron au premier tour en 2017 et 2022, qui ne peuvent pas s'y retrouver.

La gauche va-t-elle accepter la régularisation des métiers en tension ?

Il n'y a aucune ambiguïté de ma part sur l'immigration. Je prône la lucidité, la responsabilité et la fraternité. Aujourd'hui, la situation est absurde. Comme beaucoup d'élus locaux j'ai moi-même agi en tant que maire pour défendre des immigrés sous obligation de quitter le territoire alors qu'ils avaient du travail, qu'ils étaient insérés, qu'ils ne posaient aucun problème, que des entreprises avaient investi dans leur formation. Les procédures d'expulsion inutiles occupent des fonctionnaires, engorgent les tribunaux et coûtent de l'argent pour rien. L'intérêt du pays est de régulariser au-delà des métiers en tension car la conjoncture évolue et les besoins changent.

Le gouvernement va-t-il assez loin pour l'intégration ?

Je vois surtout que le sujet de la mixité n'est pas abordé alors que c'est le cœur de l'enjeu. Il n'y a aucun grand remplacement mais beaucoup de maires doivent faire face à des tensions car, dans certains quartiers, on concentre et on ajoute de la pauvreté aux difficultés. La ghettoïsation est un phénomène très dangereux. Il y a des solutions. Il faut absolument agir sur le logement social afin d'éviter ces situations qui nourrissent les discours de l'extrême droite. Je constate au contraire que la mixité, quand elle existe réellement, ne provoque pas de tensions mais les apaise : les gens vivent en paix. Par ailleurs, la lucidité consiste aussi à dire que les vagues migratoires ne vont pas s'arrêter, à cause notamment du réchauffement climatique. D'où l'urgence d'une vraie politique d'intégration.

Rejetez-vous le durcissement des règles contre les délinquants en situation irrégulière ?

Agir en responsabilité, c'est d'abord lutter sans merci contre les filières et les passeurs, ainsi que contre l'islamisme et son projet politique. Cela suppose notamment de restaurer nos relations diplomatiques avec l'Algérie et le Maroc, qui sont au point mort. Il faut également réfléchir à notre aide publique au développement. Tant que le déséquilibre Nord-Sud persistera, les gens fuiront la misère, les guerres, la sécheresse. Longtemps, la gauche n'a pas voulu voir ces sujets. Pour le reste, je vois que les préfets ont d'ores et déjà la possibilité d'agir contre les délinquants en situation irrégulière. Leur pouvoir discrétionnaire pourrait être beaucoup mieux employé.

La gauche reste discrète dans ce débat...

Elle a tort, parce que ses élus locaux connaissent parfaitement la réalité du terrain. Au quotidien, les élus socialistes dans les municipalités s'occupent des personnes sans solution, de celles et ceux qui ont fui les persécutions, des entreprises qui veulent des papiers pour leurs salariés, des classes qui doivent accueillir des élèves étrangers... C'est tellement facile d'aller défiler comme le fait l'extrême droite en disant « pas de ça chez nous ». Pour ma part je défends la fraternité.

La Nupes est-elle en état d'aborder la discussion parlementaire ?

Elle est morte depuis longtemps. Depuis un an et demi avec la Nupes, où la gauche a-t-elle progressé ? Nulle part. Qui a progressé ? Le RN. Le rassemblement de la gauche, de Ruffin à Cazeneuve, reste nécessaire pour affronter les échéances électorales de 2027. J'invite les Insoumis qui ne se retrouvent pas dans la ligne Mélenchon-Bompard-Panot à prendre leurs responsabilités. Finalement, c'est la direction de LFI qui applique la théorie des gauches irréconciliables : si on n'est pas d'accord avec eux, on n'est pas de gauche ! Je dis l'inverse : je n'ai pas d'adversaire à gauche.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 29/11/2023 à 11:09
Signaler
Entre européiste, "qui se ressemble s'assemble" à la grande déception des électeurs ! ;-)

à écrit le 29/11/2023 à 9:08
Signaler
"à un tract du RN et même du FN," Parce que RN et FN c'est pas la même chose ?

à écrit le 28/11/2023 à 18:54
Signaler
Supprimer l'AME c'est dangereux d'un point de vue sanitaire, on va voir surgir des maladies qu'on pensait lointaines, surtout avec le réchauffement climatique. Alors c'est un peu sec dit comme ça, il faut donc la conserver d'un point de vue humain av...

le 28/11/2023 à 19:51
Signaler
La proposition n'est pas de la supprimer mais de la restreindre fortement pour éviter le tourisme médical. Par ailleurs, y-a-t-il plus d'épidémies chez nos voisins qui n'ont pas d'AME ? Enfin, de préoccuper de la santé d'étrangers est parfaitement lo...

le 29/11/2023 à 10:33
Signaler
Vous autres des trente avez un réflexe colonialiste tacite que je connais bien mais que moi je n'ai pas. Prenez du recul svp vous ne tomberez pas, merci. Et si je peux pas répondre supprimez mon commentaire de base, merci.

à écrit le 28/11/2023 à 17:39
Signaler
"et que la loi permet déjà d’agir avec fermeté contre les délinquants." Presque : Le jeune homme, qui a mis le feu à la mairie de Villeneuve-le-Roi, avait été condamné à un an de prison avec sursis. Le maire LR s’est insurgé face à une condamnati...

à écrit le 28/11/2023 à 17:38
Signaler
Arf, encore un gars hors sol qui nie la réalité. Moi même étranger j'en viens à ne pas apprécier mes compatriotes migrants. Ils n'ont aucune volonté de s'intégrer, ne veulent que vivre dans leur communauté avec leurs coutumes (faut voir les animaux é...

à écrit le 28/11/2023 à 17:35
Signaler
Cette loi qui semble déjà écrite n'est que la conséquence d'une politique voulue d'immigration massive, à cela il existe des tas de raisons dont casser le cout du travail. Hélas ça ne marche pas..

à écrit le 28/11/2023 à 17:05
Signaler
Il faudra attendre les élections européennes avec un raz de marré probable des partis de droite (la vraie) pour obtenir enfin une législation qui freine massivement cette immigration qui déstabilise les démocraties. Ce gouvernement ne comprend pas l’...

à écrit le 28/11/2023 à 16:19
Signaler
Oui, pourquoi quelqu'un semble étonné? ciotti est plus proche du rn que de villepin, du coup il n'y a rien d'étonnant ! Ce texte passe simplement parce qu'ils adhèrent (les lr) a l'idéologie identitaire! il suffit de voir les personnages au pouvoi...

le 28/11/2023 à 17:10
Signaler
Mon cher @gonzague, si MLP doit arriver au pouvoir, elle le devra presque exclusivement à des personnes aveuglées par leur idéologie, au point d'être incapables de comprendre les conséquences potentiellement dramatiques (pensez guerres civiles) de po...

à écrit le 28/11/2023 à 15:15
Signaler
"Supprimer l'AME serait une faute morale d'une indignité totale. " Il en manque : Le Sénat souhaite remplacer l'aide médicale d'État (AME) par une aide médicale d'urgence (AMU).

à écrit le 28/11/2023 à 14:36
Signaler
De toutes façons, le Sénat essaie de bloquer pratiquement tout, et pour cause : il condense tout ce que le pays compte de vieux conservateurs, du RN au LR en passant par la gauche collectiviste. Un peu comme les parlementaires de l'Ancien Régime qui ...

à écrit le 28/11/2023 à 14:22
Signaler
Toujours la même obstination à refuser une régulation de l'immigration, pourtant souhaitée par une grande majorité des Français. Faut pas que ce monsieur s'étonne que son parti fasse 1,7% à la présidentielle !

à écrit le 28/11/2023 à 14:21
Signaler
Etre aligné sur le MEDEF... et se dire de gauche.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.