Alimentation, carburant, énergie : le cocktail qui fait descendre dans la rue les Espagnols

Des rassemblements de plusieurs milliers de personnes se sont tenus dans les principales villes du pays pour protester contre la flambée des prix. Ceux de l'énergie ont déjà grimpé de 72% en 2021.

2 mn

(Crédits : JAVIER BARBANCHO)

C'était il y a quatre mois. Alors que l'inflation battait un nouveau record en France en octobre, à 2,6% sur un an selon l'Insee, les chiffres étaient encore plus impressionnants du côté de l'Espagne.

Après avoir atteint 5,4% sur un an le mois d'octobre, la hausse des prix avait de nouveau accéléré en novembre, pour atteindre 5,6% sur un an, soit son niveau le plus élevé depuis septembre 1992, selon une première estimation publiée lundi par l'Institut national de la statistique (INE).

Cette hausse s'expliquant principalement par l'augmentation des prix des produits alimentaires et des carburants. Néanmoins, les prix de l'électricité, qui n'avaient cessé d'augmenter ces dernières semaines dans un contexte de flambée des cours mondiaux, avaient légèrement fléchi, affirme l'organisme public.

Des rassemblements de plusieurs milliers de personnes

Il n'empêche: des milliers de manifestants sont descendus dans les rues d'Espagne ce 19 mars pour protester contre la flambée des prix des produits alimentaires, de l'énergie et du carburant, exacerbée par la guerre en Ukraine.

Des rassemblements se sont tenus dans les principales villes du pays à l'appel du parti d'extrême droite Vox, qui surfe sur le mécontentement social croissant dû à l'augmentation du coût de la vie, avec de nombreux foyers en difficulté pour payer leurs factures.

Devant l'hôtel de ville de Madrid, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées, brandissant des drapeaux espagnols et scandant des slogans appelant à la démission du Premier ministre socialiste Pedro Sanchez. "Sanchez, tu es une ordure, fais baisser nos factures !", ont-ils crié.

"Nous avons le pire gouvernement possible. Ce n'est même pas un gouvernement, c'est une usine de misère (...) qui pille et extorque les travailleurs par des taxes abusives", a déclaré le leader de Vox, Santiago Abascal, sous les acclamations de la foule. "Nous ne quitterons pas la rue tant que ce gouvernement illégitime ne sera pas expulsé".

Les prix de l'énergie ont grimpé de 72% en 2021

Ce gouvernement "nous prend tout", a déclaré Anabel, une manifestante de 56 ans qui n'a pas donné son nom de famille. "Ils augmentent les prix de l'électricité et du gaz et disent que c'est à cause du (président russe Vladimir) Poutine, mais c'est un mensonge. C'était comme ça avant", a-t-elle déclaré à l'AFP.

L'année dernière, les prix de l'énergie ont grimpé de 72 % en Espagne, l'une des plus fortes augmentations au sein de l'Union européenne, et les coûts ont encore augmenté depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Lundi, les chauffeurs routiers espagnols ont  une grève illimitée en raison des prix du carburant, qui s'est rapidement transformée en de multiples barrages routiers et manifestations.

La hausse des prix a également incité l'UGT et les CCOO, les deux plus importants syndicats espagnols, à appeler à une grève nationale le 23 mars.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 20/03/2022 à 8:48
Signaler
Les factures de chauffage vont arriver dans les copropriétés par les syndics ça va être très dur, un problème difficilement acceptable que le gouvernement ferait bien de prevoir

à écrit le 19/03/2022 à 22:17
Signaler
L'inflation a marqué un nouveau pic pour s'établir à 7,4% par an en février, son plus haut niveau depuis juillet 1989. Au cours de la dernière décennie, il y a eu une baisse soutenue du niveau de vie de la société espagnole (contention des salaires e...

à écrit le 19/03/2022 à 20:01
Signaler
C'est triste de voir la bêtise des gens, s'ils s'appauvrissent, ça n'est certainement pas à cause de leur gouvernement, les gens ne comprennent rien à rien, comme mon chat lorsqu'il a faim

le 20/03/2022 à 9:58
Signaler
En Espagne les 1er ministres de droite comme de gauche sont systématiquement placés dans les conseils d’administrations des grandes firmes espagnoles (cie d’électricités, téléphone etc), très bien payés pour ne rien faire mais en échange avant de par...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.