Allemagne : Merkel donne son accord pour limiter le nombre de réfugiés

 |   |  289  mots
Angela Merkel, qui entame son quatrième mandat affaiblie par le résultat des élections législatives du 24 septembre, envisage de constituer une alliance entre son bloc conservateur, les libéraux du FDP et les écologistes.
Angela Merkel, qui entame son quatrième mandat affaiblie par le résultat des élections législatives du 24 septembre, envisage de constituer une alliance entre son bloc conservateur, les libéraux du FDP et les écologistes. (Crédits : Fabrizio Bensch)
Pour la première fois outre-Rhin, un compromis entre conservateurs, libéraux et écologistes pourrait être trouvé. Dimanche, les conservateurs se sont mis d'accord sur la question des réfugiés, avant des discussions prochaines, à l'échelle fédérale.

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande Angela Merkel et son allié bavarois l'Union chrétienne sociale (CSU) se sont mis d'accord sur la question controversée de la limitation du nombre de réfugiés, a-t-on appris dans les rangs conservateurs, ce qui devrait permettre de poursuivre les discussions avec les autres partis pour former une coalition.

L'accord est intervenu dimanche soir après des discussions entre les dirigeants des deux formations conservatrices alliées.

Selon le compromis trouvé dimanche, l'Allemagne accueillera environ 200.000 réfugiés par an pour des raisons humanitaires, et notamment les familles des étrangers déjà présents en Allemagne. Toutefois, le mot de "plafond" n'est pas prononcé et les personnes à la frontière ne seront pas renvoyées.

Graphique Statista réfugiés Allemagne

[Crédits : Statista.]

Pour rappel, le nombre de personnes entrées en Allemagne est tombé de 890.000 en 2015 à environ 280.000 l'an dernier. Ce nombre devrait à nouveau être en baisse pour l'année 2017

La coalition "Jamaïque", une grande première au niveau fédéral

Angela Merkel, qui entame son quatrième mandat affaiblie par le résultat des élections législatives du 24 septembre, marquées par une nette baisse du bloc CDU-CSU et la percée du parti d'extrême droite AfD, envisage de constituer une alliance entre son bloc conservateur, les libéraux du FDP et les écologistes.

Cette coalition "Jamaïque" - les couleurs distinctives des trois partis, le noir pour la CDU-CSU, le jaune pour le FDP et le vert pour les écologistes, forment le drapeau jamaïcain - est expérimentée dans le land du Schleswig-Holstein depuis les élections régionales du mois de mai mais n'a jamais été tentée au niveau fédéral

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2017 à 15:26 :
les deboutes les plus incompetents viendront en france, y a du bon pognon pour eux
a écrit le 09/10/2017 à 11:58 :
navigation au gré des evenements (ou de ses interets) je ne comprends pas
l'engouement de l'Europe pour cette bonne femme.....
a écrit le 09/10/2017 à 10:50 :
Si 200000 réfugiés sont arrivé s en juin ils ferment les frontières avec des barbelés comme au temps de la DDR ?Comme les verts ne sont pas d'accord......
a écrit le 09/10/2017 à 10:29 :
Si Mme Merkel avait annoncé ça il y a 2 ans, (nous pouvons le faire !!! ), cela aurait évité un appel d' air considérable qui a déstabilisé les équilibres politiques de toute l' Europe.
Mais Mme Merker se fiche pas mal des autres pays d' Europe. Deutschland über alles.
C' est beau la poliltique européenne quand un état décide seul contre tous.
a écrit le 09/10/2017 à 9:05 :
"Cette coalition "Jamaïque" "

Oui bien sûr et pourquoi pas appeler l'UE "Notre merveilleux pays enchanté" tant qu'à faire ? En néolibéralisme il est difficile de ne pas penser à Audiard chaque jour.

On change les mots parce que la sémantique dans ce genre de coalition est systématiquement malmenée alors afin que les gens ne se mettent pas à comprendre qu'ils votent pour des imposteurs, de l'extrême droite à l'extrême gauche, même si ceux d'extrême droite sont des imposteurs particulièrement dangereux car déficients mentaux.

L’Allemagne, si elle veut continuer à diriger l'europe et faire sa richesse sur les dos des autres nations de l'ue, se doit de faire venir des gens d'autres pays si elle ne veut pas succomber à cause de son alarmante démographie, parce que le peuple allemand, évolué, a décidé d'arrêter de faire des enfants.

Mais comme les immigrés n'ont pas le droit de vote du coup c'est cette vieille allemagne peuplé de gens âgés recroquevillés sur leur patrimoine qui choisissent les dirigeants et du coup l'extrême droite ne peut qu'augmenter car étant le parti du ressentiment et les vieux possédants en sont remplis de ressentiments.

Bref peu voir pas de solutions pérennes concernant ce pays s'il veut continuer dans le productivisme financier dirigiste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :