Angela Merkel défend sa politique migratoire avant le congrès de la CDU

La chancelière allemande refuse de fixer une limite à la capacité d'accueil de réfugiés de l'Allemagne. Lundi et mardi, elle devra faire face à un congrès difficile.
Congrès difficile en vue pour Angela Merkel
Congrès difficile en vue pour Angela Merkel (Crédits : © Hannibal Hanschke / Reuters)

Angela Merkel tient sa position sur les réfugiés. Avant le congrès de la CDU lundi qui s'annonce houleux, la chancelière n'entend pas céder à l'aile conservatrice sur la mise en place de contrôles plus stricts à la frontière germano-autrichienne et sur la mise en place d'une « limite haute » à l'entrée de migrants sur le territoire allemand. C'est ce qu'elle a fait savoir dans les colonnes du journal régional Augsburger Allgemeine Zeitung.

S'appuyer sur la Turquie et mieux surveiller les frontières de Schengen

Angela Merkel a certes reconnu « travailler à une baisse » du nombre de réfugiés arrivant sur le sol allemand. Mais elle a prévenu qu'il est « illusoire » de penser que « le problème peut être résolu à la frontière autrichienne. » Elle a alors répété les grands axes de sa stratégie : mieux protéger les frontières extérieures de la zone Schengen et de l'UE et coopérer avec la Turquie pour que ce pays réduise les sorties de réfugiés syriens de son territoire. « Un accord sur ces points et une résolution des conflits en Syrie et en Libye sont essentiels pour préserver la liberté de circulation en Europe », a indiqué la chancelière avant le sommet européen qui se tiendra les 17 et 18 décembre.

Les Européens ont déjà, à la demande de l'Allemagne, accordé 3 milliards d'euros à la Turquie dans ce but. Plus récemment, une forte pression a été exercée sur la Grèce pour que ce pays accepte de renforcer ses contrôles aux frontières, y compris celles vers l'ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM), qui ne fait partie ni de l'UE, ni de l'espace Schengen. Les Européens ont menacé la Grèce de sortir de la zone Schengen. Depuis, le gouvernement grec accepté davantage de concessions.

Pas de limite haute

La chancelière a, par ailleurs, refusé de céder sur la question des « limites » à l'acceptation des migrants, comme le réclame une partie de la CDU et la CSU bavaroise. « Si en tant que chancelière je fixe une limite et que cette limite n'est pas respectée parce que plus de gens viennent, alors je n'aurais pas tenu une promesse et les problèmes seraient plus importants, pas moins importants », a-t-elle affirmé.

Inquiétude électorale

Les 14 et 15 décembre, la chancelière va devoir faire face à un congrès difficile de la CDU. Plusieurs de ses compagnons de partis, dont certains ministres, ont mis en doute sa politique migratoire. Le vote des délégués en sa faveur et en faveur du texte sur les réfugiés permettra de connaître le niveau de mécontentement au sein du parti. Depuis septembre, les intentions de vote en faveur de la CDU et de la CSU s'effritent au bénéfice du parti eurosceptique et xénophobe Alternative für Deutschland (AfD). Un sondage INSA du 8 décembre donnait ainsi 35 % des intentions de voix à la CDU/CSU et 10 % à AfD. Une enquête Forsa du 9 donnait encore 38 % à la CDU/CSU et 8 % à AfD. En 2013, les Conservateurs avaient obtenu 42 % des voix, AfD 4,7 %. Au-delà des pertes sèches, l'entrée d'AfD au Bundestag réduirait les capacités de la CDU/CSU à former d'autres majorités que celle avec les Sociaux-démocrates, ce qui déplaît au sein du parti.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 22/12/2015 à 17:42
Signaler
L'Europe Est En Danger, avec la politique de Madame Merkel, sur l'immigration, l’Europe n'est pas faite, pour vivre avec autant de pays, dans l'union européenne, cela risque pour la sécurité, il ne faut pas oublier que ces groupes, qui se sont aujour...

à écrit le 22/12/2015 à 15:15
Signaler
Bien sûr qu'il faut revoir la double nationalité, il faut avoir le courage de modifier la loi, il ne faut pas avoir honte d'être français, et d'avoir tous les avantages, que les Français eux-mêmes n'ont pas, et qu'à l'heure de la retraite, ils s’en v...

à écrit le 22/12/2015 à 15:10
Signaler
L'Europe Est En Danger, avec la politique de Madame Merkel, sur l'immigration, l’Europe n'est pas faite, pour vivre avec autant de pays, dans l'union européenne, cela risque pour la sécurité, il ne faut pas oublier que ces groupes, qui se sont aujour...

à écrit le 12/12/2015 à 23:20
Signaler
Les amis saoudiens de Merkel et financiers de "l’état islamique", proposent déjà de construire des mosquées en Allemagne. Par contre ils n’accueilleront aucun migrant. Il est temps que la CSU et la CDU se débarrassent enfin de l'ancienne secréta...

le 13/12/2015 à 12:32
Signaler
cette bonne femme m'angoisse egalement, je me demande de qui elle est la "taupe", les allemands lobotomisés par la "SHOA" on de la choucroute dans la tete....

à écrit le 12/12/2015 à 20:15
Signaler
Mutti va exploser en vol... apres s'etre rendus compte que les migrants de guerre syrien s etaient en fait a 90% africains, les memes experts decouvrent que ces migrants syriens qui devaient tous etre ingenieur ou docteur ne le sont pas! mieux, que ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.