Assistants parlementaires européens : que risque Marine Le Pen ?

 |   |  666  mots
La président du Front National doit rembourser 340.000 euros au Parlement européen.
La président du Front National doit rembourser 340.000 euros au Parlement européen. (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
Marine Le Pen doit verser plus de 300.000 euros au Parlement européen avant le 1er février. Cette somme correspond à des salaires "indûment versés" à deux assistants parlementaires de l'élue frontiste. Et elle n'est pas la seule élue du parti d'extrême-droite concernée par des emplois fictifs.

Le Front national et leurs collaborateurs sont dans le viseur du Parlement européen. L'Office européen de lutte contre la fraude, l'OLAF, a mené une enquête sur l'emploi de deux assistants parlementaires de Marine Le Pen alors qu'en fait ils travaillaient pour le parti. Au moment où François Fillon est déjà empêtré dans le "Penelope Gate", Marine Le Pen pourrait également se trouver en difficulté dans la campagne présidentielle si elle ne règle pas cette somme à l'assemblée européenne.

   > Lire aussi : Les assistants parlementaires, une affaire de familles

Que s'est-il passé ?

En 2015, le président du Parlement européen Martin Schulz a saisi l'OLAF et avait prévenu l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira sur des faits pouvant ressembler à du financement illicite de parti politique. Selon Le Monde, 29 assistants parlementaires de 23 députés européens étaient suspectés "d'emplois fictifs" dans le cadre de cette enquête.

Il n y a pas que le cabinet de Marine Le Pen qui est concerné. Tous les membres du cabinet de Jean-Marie Le Pen ainsi que 8 cadres qui dépendent de Florian Philippot, le numéro deux du FN, sont également visés par le Parlement.

En décembre dernier, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "abus de confiance", "recel d'abus de confiance", "escroquerie en bande organisée", "faux et usage de faux" et "travail dissimulé".

marine le pen

Marine Le Pen au Parlement européen en janvier 2017 (Photo : Reuters/Christian Hartmann)

Deux types d'assistants parlementaires

Il existe deux types d'assistants parlementaires au Parlement européen. D'après le règlement du Conseil de février 2009, l'assistant parlementaire accrédité est "en poste dans l'un des trois lieux de travail du Parlement européen", à savoir Strasbourg, Bruxelles et Luxembourg. Un collaborateur local doit quant à lui assister le député européen dans son Etat d'origine. Il doit notamment aider l'élu dans sa circonscription et représente entre autres "une interface entre les électeurs, le député et les instances locales de son parti".

Un cumul possible des fonctions est autorisé comme le souligne le site touteleurope :

"Le règlement du Conseil du 23 février 2009 ne fait part d'aucune obligation d'exclusivité entre l'assistant parlementaire et le Parlement européen (pour un assistant accrédité) ou l'eurodéputé (pour un assistant local)."

Mais le collaborateur parlementaire ne peut être payé que pour des tâches en lien avec l'activité de l'eurodéputé. D'après l'article 33 du code de bonne conduite du Parlement européen, "seules les dépenses nécessaires et directement liées à l'exercice du mandat parlementaire peuvent être défrayées".

Que risque Marine Le Pen ?

Le Parlement européen réclame au total le remboursement de plus de 340.000 euros. 298.497 euros ont été "indûment versés" à la responsable du cabinet de Mme Le Pen, Catherine Griset. Et 41.554 euros ont été versés à Thierry Légier. Ce dernier a été pendant plus de vingt ans le garde du corps de Jean-Marie Le Pen avant de devenir celui de Marine Le Pen.

Si la première somme n'est pas réglée avant le 31 janvier à minuit, le Parlement européen devrait prélever la moitié de l'indemnité parlementaire de Marine Le Pen, à savoir 3.100 euros sur les 6.200 euros mensuels, 4.300 euros de frais généraux et la moitié de son indemnité de séjour selon Challenges qui a révélé récemment des documents de la direction générale des finances du Parlement européen adressés à Marine Le Pen.

Concernant la somme correspondante aux salaires de Thierry Légier, la candidate à l'élection présidentielle doit verser les 41.554 euros au Parlement avant le 28 février prochain. Les retenues pourraient se prolonger jusqu'au remboursement intégral des sommes réclamées par le Parlement. Marine Le Pen pourrait également devoir rembourser des intérêts "au taux appliqué par la Banque centrale européenne à ses opérations principales de refinancement majoré de trois points et demi".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2017 à 19:14 :
MELECHON NE DEMANDE QUE CELA DE METTRE DE L ORDRE DANS TOUTE CES CONBINES DE DROITE ET DE GAUCHE QUI DURE DEPUIS 30ANS./ DANS SONT PROGRAME IL DIT QU IL S EN AILLENT TOUS. C EST CE QU IL A DIT A HAMON ET AU PS RECONPOSE POUR FAIRE L UNION. LA BALLE EST DANS LEURS JARDIN. DE LEURS CONPREANTION DEPENT LA VICTOIRE DE LA GAUCHE UNIE POUR GAGNIER CETTE ELECTION??? NOUS AURONS LE DESTIN QUE NOUS AVONS MERITE///ALBERT EINSTEIN///
a écrit le 05/02/2017 à 11:00 :
Rien, absolument rien ! Puisque les autres font largement pire !!
a écrit le 03/02/2017 à 12:28 :
Les médias français sont étrangement silencieux sur cette affaire, peut-être sont-ils très accaparés par une autre affaire ! Bizarre vous avez dit bizarre...
a écrit le 02/02/2017 à 9:47 :
Quand on pense que celle qui va le plus profiter du Penelopegate est elle aussi engluée dans une histoire d'assistants parlementaires. On en parle beaucoup moins c'est marrant....
a écrit le 02/02/2017 à 6:38 :
Pas moins de 23 députés mêlés à l'arnaque ! Mais dites-moi, ça s'appelle une BANDE ORGANISEE !
Le "Système FN" apparait au grand jour !
Les pourfendeurs du SYSTEME en sont d'éminents membres.
a écrit le 01/02/2017 à 8:36 :
RIEN !!! .... ce n'est pas illégal !
a écrit le 01/02/2017 à 8:07 :
En mélangeant les "causes" et les "effets", les "buts" et les "moyens", on raconte de belles histoires! Mais c'est ainsi que se construit l'UE de Bruxelles et élimine ses contradicteurs!
a écrit le 01/02/2017 à 8:01 :
Il vaut mieux être coiffeur à l'Élysée qu'assistant parlementaire,ou directeur à radio France..,..
a écrit le 01/02/2017 à 0:10 :
Si Le Pen paie, elle admet qu'elle est coupable: très mauvais pour son image de marque. Si elle ne paie pas et que la seule sanction est le prélèvement de ses futures indemnités de député, ben c'est tout bon pour elle. Elle dira que l'Europe la harcèle et la persécute depuis des années, bref les pleurnicheries habituelles. Pour ce genre de délit, la sanction devrait être inéligibilité à tout mandat dans l'union européenne pendant 10 ans: là Le Pen et les autres politiques hésiteraient beaucoup plus avant de voler l'argent du contribuable.
a écrit le 31/01/2017 à 21:11 :
La corruption est tellement naturelle en France que nos politiciens de tous bords ne comprennent pas que ce soit interdit ailleurs :-)
a écrit le 31/01/2017 à 19:09 :
La machine laver plus blanc que blanc est en marche On attend l'ouverture d'une enquête par le parquet financier pour les 150.000euors de Macron. En vrac, après Thevenoud, Sarkozy-Herzog-Azibert, Tapie-Lagarde, Bygmalion, Cédis, Lamblin, Cahuzac, Woerth, Giacobbi, DSK, etc...Un constat et un seul; il y a bien trop d'argent sans contrôle dans notre système et il est temps de remettre de l'ordre dans cette République bananière !
a écrit le 31/01/2017 à 19:00 :
Ces différents partis séparatistes sont scandaleux car ils critiquent largement l'Union européenne, ne fichent rien au Parlement, mais en plus s'en mettent plein les poches pour par ailleurs tenter de casser l'Union européenne sous de faux prétextes. Cà devrait être un motif d'expulsion du Parlement. Et le vieux le Pen a largement dépassé toute limite d'âge, c'est lamentable. Espérons qu'ils n'auront jamais à gouverner, ils sont encore pire que Fillon qui rappelait que de Gaulle n'avait jamais été mis en examen et qui est lui-même mis en examen, alors que de Gaulle n'aurait jamais employé sa femme Yvonne avec des fonds publics et de tels salaires pour quelqu'un que se disait "agricultrice". La majorité des agriculteurs auraient aimé avoir son salaire même en partie seulement.
a écrit le 31/01/2017 à 17:29 :
On peut se demander légitimement pourquoi les banques françaises ne prêtent pas au FN
Ont-elle reçu des ordres ? Deuxièmement, les politiques ont déjà une très mauvaise réputation. Attiser le feu et sortir des dossiers à la veille d'élections, c'est jouer avec le feu.
En plus , un dossier qui est diligenté par Bruxelles alors que la majorité des français sont eurosceptiques. Le PS et les RI , deux partis qui ont eu souvent des relations difficiles avec la justice, restent bien silencieux.Toutes ces affaires ne grandissent pas notre démocratie.
a écrit le 31/01/2017 à 16:48 :
Ces énergumènes brandissent toujours la théorie du complot pour nous influencer. Seule la retenue sur salaire peut permettre de mettre fin à ce genre d'abus.
a écrit le 31/01/2017 à 16:43 :
Que ce soit pour MLP ou son père, la "facture" moyenne est donc de +/- 150 000 €/assistant fictif.

Si l'on rapporte ceci aux 29 assistants soupçonnés, il y a potentiellement une amende de plus de 4 millions d'€ qui pourrait toucher la formation.
Ceci ne prend pas en compte les peines qui seront éventuellement prononcées en France qui pourraient aller jusqu'à de la prison ferme.

On comprend mieux pourquoi le FN peine à trouver des prêts par le circuit normal et ce n'est pas idéologique. Le parti est chroniquement en déficit, c'est un mauvais payeur et il présente un risque judiciaire très élevé.

JMLP a prété 6 millions au parti, mais une campagne présidentielle coute 20 millions et le trésorier estime les besoins à 30 millions supplémentaires pour les législatives.
a écrit le 31/01/2017 à 16:38 :
Merci pour cette information même si ça fait quand même masochiste de dire ça.

J'avoue que je ne pensais pas du tout que ces présidentielles seraient aussi amusantes, l'humour du désespoir bien entendu même si nous en sommes repus, et que vont faire nos institutions face à cet énorme déballage de politiciens compromis dont le seul intérêt reste d'entretenir leurs réseaux ?

Ben comme avec Sarkozy pardi... Coupables mais pas condamnables, donc continuez messieurs dames !

Mais bon faudra pas s'étonner de voir l'abstention battre une nouvelle fois des records, et il ne faudra pas non plus s'étonner de l'élection de fillon du coup car pour cet électorat là, voter pour une crapule, c'est devenu une habitude, pas de problème tant que leur propre patrimoine et donc leur passé est préservé, tout va bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :