Brexit : l'Ecosse débloque 100 millions d'euros pour soutenir son économie

 |   |  216  mots
Nicola Sturgeon, première ministre écossaise.
Nicola Sturgeon, première ministre écossaise. (Crédits : Reuters)
Le gouvernement régional basé à Edimbourg a pris cette décision pour soutenir l'économie dans une période cruciale.

L'Ecosse veut anticiper les possibles difficultés liées au Brexit. Le gouvernement écossais a annoncé mercredi le déblocage d'une enveloppe de 100 millions de livres (117 millions d'euros) pour donner un coup de pouce à l'économie locale.

Nicola Sturgeon, Première ministre du gouvernement local, explique que selon elle, "il n'y a aucun doute sur le fait que l'issue du référendum a créé une incertitude profonde et générale, avec un impact sur l'emploi et l'investissement déjà ressenti." La dirigeante, qui avait appelé à voter en faveur du maintien dans l'UE, accuse même Londres d'immobilisme: "Le gouvernement britannique n'a pris aucune initiative significative pour apaiser l'incertitude ou pour doper la confiance".

Financer des projets déjà lancés

Le ministre conservateur des Finances, Philip Hammond a en effet écarté toute idée de relance budgétaire immédiate. En revanche, la Banque d'Angleterre a décidé d'abaisser son taux directeur pour stimuler l'économie.

Lire aussi : Le "bazooka monétaire" de la Banque d'Angleterre

En Ecosse, les 100 millions de livres débloqués devraient servir à accélérer des projets qui étaient déjà sur les rails, notamment dans le domaine de la santé et des infrastructures. L'annonce a été saluée par les principales organisations patronale et syndicale écossaises.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2016 à 12:11 :
Un plan de relance alors que l’Écosse est encore dans l'EU, à l'économie complètement ouverte???
Il y a qui on essayé, ça nous même a couté 600 milliards de dette supplémentaire... pour pas grand chose (enfin si, la non-réélection de Sarkozy).
a écrit le 11/08/2016 à 9:53 :
Et une fois de plus, le Brexit a bon dos ! La seule richesse connue de l'Écosse, c'est le pétrole, et ce marché s'est écroulé partout... ce qui éloigne d'ailleurs la possibilité de voir les Écossais voter pour leur sortie du Royaume-Uni qui n'est pas parfait, mais qui offre malgré tout une certaine stabilité :-)
a écrit le 11/08/2016 à 9:41 :
100 millions c'est pas grand chose, le milieu de la finance a décidément complètement asséché les finances publiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :