Bruxelles, nid d’espions russes et chinois

 |   |  487  mots
(Crédits : François Lenoir)
Des « centaines » d’espions russes et chinois seraient intégrés à la bulle européenne bruxelloise, selon des représentants du Service européen pour l’action extérieure. Un article de notre partenaire Euractiv.

Il y aurait actuellement « environ 250 espions chinois et 200 espions russes dans la capitale européenne », selon des diplomates du Service européen pour l'action extérieure (SEAE), cité par le journal allemand Welt am Sonntag.

Les fonctionnaires européens ont été prévenus de la situation et sont encouragés à ne plus passer trop de temps dans certains lieux du quartier européen, notamment des restaurants et cafés autour du bâtiment du Berlaymont, où siège la Commission européenne.

Les agents sont principalement intégrés aux ambassades ou missions commerciales de leurs pays d'origine auprès de l'UE.

Les autorités chinoises ont rapidement réagi à ces déclarations, assurant qu'elles étaient « infondées ».  « Nous sommes profondément choqués de ces allégations infondées », lit-on dans un communiqué de la mission chinoise auprès de l'UE. « La Chine respecte toujours la souveraineté de tous les pays et n'interfère pas dans les affaires internes d'autres pays. »

Un employé de Huawei arrêté pour espionnage en Pologne

Pékin est montré du doigt dans une avalanche de cas liés à l'espionnage au sein de l'UE. Un rapport  des services de renseignement lituaniens prévenait la semaine dernière qu'« au fur et à mesure que les ambitions politiques et économiques chinoises grandissent en Lituanie et dans d'autres pays de l'OTAN, les activités des services de renseignements et de sécurités chinois sont de plus en plus agressives ».

Darius Jauniskis, qui dirige le département de sécurité d'État lituanien, a ajouté que son pays analysait actuellement la « menace » que représente la firme chinoise de télécommunication Huawei.

Un employé de Huawei, Weijing W, aussi connu sous le nom de Stanislas Wang, a récemment été arrêté en Pologne pour une affaire d'espionnage. Varsovie envisage donc d'interdire certains produits Huawei, a confirmé le ministre aux Affaires numériques, Karol Okonski.

Des micros cachés dans le bâtiment du Conseil européen

En Italie, le gouvernement est apparu divisé sur la question la semaine dernière. Les ministres de la Défense et des Affaires étrangères chercheraient à annuler des contrats déjà signés avec le géant chinois, une information démentie par le ministère du Développement économique.

Des accusations d'espionnage dans le quartier européen avaient déjà vu le jour en 2003, après la découverte de micros cachés dans le bâtiment du Conseil, Justus Lipsius.

Plus récemment, en décembre 2018, il est apparu que des hackers avaient accès depuis des années au réseau de communication diplomatique européen. Ils auraient ainsi obtenu des transcriptions de rencontres privées et des informations potentiellement sensibles.

___

Par Samuel Stolton, Euractiv.com (traduit par Manon Flausch)

(Article publié le lundi 11 février 2019 à 11h30)

___
Retrouvez toutes les actualités et débats qui animent l'Union européenne sur Euractiv.fr

EURACTIV 2017 new logo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2019 à 10:37 :
Il ne manque plus que Jean Dujardin
a écrit le 12/02/2019 à 10:36 :
Il ne manque plus Jean Dujardin
a écrit le 12/02/2019 à 8:46 :
Vu qu'on ne peut rien faire chez eux, la seule possibilité, c'est la désinformation...avec les risques qui vont avec.
a écrit le 12/02/2019 à 7:58 :
Il semble en effet qu'il n'y ait que des espions Russes et Chinois. À croire que se faire espionner par nos alliés est moins dangereux. Pourtant, Le danger est plus à l'ouest: GAFA, Coca, mac Do, GE, etc... et un certain Trump
a écrit le 11/02/2019 à 19:43 :
Par contre la NSA a tranquillement interceptée les communications des présidents français et de Merkel. Alors à Bruxelles ils ne doivent pas se gêner...
Les russes et les chinois sont l'arbre qui cache la forêt USA.
a écrit le 11/02/2019 à 18:34 :
guère plus enviable en FRANCE § depuis les révèllations du Benallagate par Médiapart .

les français ne sont pas dupes
a écrit le 11/02/2019 à 18:33 :
guère plus enviable en FRANCE § depuis les révèllations du Benallagate par Médiapart .

les français ne sont pas dupes
a écrit le 11/02/2019 à 16:16 :
Et sur les américains, pas même un petit quelque chose ? Le terrain a largement été défriché/déchiffré par F Asselineau ex responsable à l' IE du cabinet Sarkozy.
https://www.youtube.com/watch?v=uPVIY__Fo64
Qui gouverne réellement la France et l'Europe ? ; une conférence de François Asselineau, président de l'Union Populaire Républicaine, un travail exhaustif, documenté et toujours sourcé car s' appuyant sur des faits historiques dûment répertoriés..
Réponse de le 11/02/2019 à 17:42 :
Aussi documenté que le prix d'un porte avions? Faire confiance à la compétence d'un homme qui parle beaucoup à défaut de crédibilité. Je n'ai pas vu de commentaire de votre part sur les résultats économiques du R. U, vous n'avez peut-être pas vu l'article ou vous n'avez pas d'argument économique solide? dernier point il faut cesser de la part de bigouden de nous faire passer le bobo M. Chouard pour un GJ pas beau de mentir.
Réponse de le 11/02/2019 à 18:51 :
@de la .. Quand j' observe un tel agacement, je suggère toujours d" essayer le remède Rika Zarai pour faire retomber la pression et disponible gratuitement sur le net!
Réponse de le 11/02/2019 à 20:34 :
@lacompétence Vous êtes tellement confus sinon complotiste sur la frange qu' on ne comprend rien à votre premier jet, ni à l' endroit où vous entendez nous embarquer, sauriez-vous reformuler, merci ...?
Réponse de le 11/02/2019 à 21:42 :
Pour ce qui est de complotiste je crois que vous êtes au sommet, surtout votre leader qui voit un complot et forcement ricain à tous les coins de rue son obsession est certainement maladive, la maladie des nombrilistes. Mon commentaire n' a rien de confus car je suis simplement les commentaires de vos acolytes de l'UPR mettez vous en harmonie avec Bigouden et autres. J'enfonce le clou car comment osez dire un travail documenté après l'affaire minable lors des présidentielles sur le prix d'un porte-avions qui montre que "travail documenté" n'est pas au niveau de votre chef de file.
a écrit le 11/02/2019 à 16:06 :
Que ne raconterions nous pas pour créer un nationalisme européen?
a écrit le 11/02/2019 à 15:51 :
"et n'interfère pas dans les affaires internes d'autres pays" écouter, se renseigner, c'est utile, sans pour ça ""interférer"" (gros mot). Quand les gens se parlent autour d'un café, c'est parfois une mine d'informations. C'est en public donc pas "secret".
"environ 250 espions chinois et 200 espions russes" C'est mal formulé, environ 250 chinois donc espions, et 200 russes donc espions (potentiels, bien sûr, pas de procès d'intention, le nationalisme consiste à privilégier son propre pays, d'où cette attention discrète à ce qu'il se dit). :-)
Combien d'européens, euh, espions, à Pékin ?
a écrit le 11/02/2019 à 14:55 :
Les Chinois font de l'espionnage ? Pourtant, ce n'est pas nécessaire, il leur suffit de demander à la "commission européenne" (avec des minuscules) de leur ouvrir les portes de l'Europe comme pour les TGV.
Les fakes news vont bientôt fleurir, comment les lobbies achètent-ils les commissaires de Bruxelles ? Parce que faire croire, qu'ils les convaincs de prendre tel ou tel décision simplement en les regardant dans le blanc des yeux...
a écrit le 11/02/2019 à 13:26 :
Merci monsieur Donald Trump, peut-être que du coup toutes ces vérités affirmées par vous-mêmes vont peut-être, je dis bien peut-être hein parce que rien n'est moins sûr tellement ce n'est pas son élément, que du coup nos dirigeants européens vont se diriger enfin vers de la démocratie.

"Il n'y a pas d'alternative démocratique aux traités européens" Juncker.

Parce que au lieu d'exiger de la démocratie de la part de ses pays c'est l'UE qui est devenue anti-démocratique ! Bon c'est vrai c'est pratique ça va plus vite pour faire du fric...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :