Bruxelles veut organiser un téléthon mondial pour financer un vaccin contre le COVID-19

 |   |  397  mots
(Crédits : FRANCOIS LENOIR)
Gouvernements, philanthropes, dirigeants d'entreprises et célébrités sont appelés à participer à une collecte de fonds mondiale organisée lundi à Bruxelles pour la recherche d'un vaccin et de traitements contre le nouveau coronavirus.

Organisatrice de ce "marathon en ligne", la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen espère lever 7,5 milliards d'euros, soit 8 milliards de dollars, ont annoncé vendredi ses collaborateurs. Il s'agira de promesses et d'engagements. Mais ce ne sera qu'un "coup d'envoi", car "beaucoup plus d'argent sera nécessaire", avertissent ses services.

Trump hors du coup

Ursula von der Leyen s'appuie sur la fondation de Bill et Melinda Gates, qui va jouer un rôle important dans cette levée de fonds. Le milliardaire et philanthrope américain plaide pour une mobilisation générale des soignants, des chercheurs et des gouvernants.

La présidente de la Commission multiplie les appels pour tenter de convaincre les dirigeants du monde entier que face à cette pandémie l'union fait la force. "Elle passe beaucoup de temps au téléphone", ont confié ses collaborateurs.

Mais ce n'est pas évident avec le président américain Donald Trump. "Nous avons de bonnes discussions avec la Maison Blanche, mais ils ne sont pas à bord", a reconnu un responsable européen.

"Vaincre le coronavirus exige une réponse mondiale et des actions soutenues sur de nombreux fronts", explique Ursula von der Leyen.

"Nous devons développer un vaccin, le produire et le déployer dans tous les coins du monde. Et nous devons le rendre disponible à des prix abordables", plaide-t-elle.

"Un seul objectif, un seul toit"

Un vaccin est "notre meilleure chance collective de vaincre le virus", soutient-elle. Ursula von der Leyen a souhaité qu'il soit mis au point pour l'automne.

Sur les 7,5 milliards d'euros escomptés, 4 milliards sont destinés au développement d'un vaccin, 2 aux traitements et 1,5 à la fabrication de tests, indique la Commission.

"Il faut éviter la fragmentation des efforts", soutiennent ses collaborateurs. "Un seul objectif, un seul toit": voila ce que nous défendons, ajoutent-ils. Car une course mondiale s'est engagée pour développer un vaccin. Les intérêts en jeu sont énormes et les géants de l'industrie pharmaceutique sont déjà en lice.

Les financements se dispersent 'la Commission a engagé des centaines de millions d'euros dans la recherche' et la compétition s'annonce rude. Les Etats-Unis ont ainsi essayé de racheter CureVac, une société biopharmaceutique allemande bénéficiant de financements européens, après l'annonce qu'elle travaillait à "une technologie prometteuse pour développer un vaccin contre le coronavirus".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2020 à 13:09 :
Il doit me rester quelques pièces rouges dans mon porte-monnaie... Comme si on n'en donnait pas assez. Il ont tellement peur de perdre leur place qu'ils font ce qu'ils savent faire de mieux : nous les poches et dépenser l'argent des autres. Quand en sortirons nous c'est de pire en pire...
a écrit le 03/05/2020 à 2:08 :
Plus c’est gros plus ca passe, on demande nos dons pour un vaccin que l ‘on va nous imposer puis nous facturer. Tout benefice...
a écrit le 02/05/2020 à 17:00 :
Va te faire voir chez les Grecs vilaine tu n'aura pas un Bitcoin, ni Etheurom, ni un Curecoin, ni un Holo(chain), ni même un centime d'Euro ou Drachme Grec Antique ou Dollar US ou du Zwimbabwe, je vais te dire pourquoi parce que l'Union Européenne tout le monde s'en balance vous avez gouverné par l'ennui, vous allez périr par l'ennui.
a écrit le 02/05/2020 à 14:10 :
Le seul vrai virus à éradiquer est à Bruxelles et c'est l'Union Européenne !
Réponse de le 02/05/2020 à 16:11 :
Ca réglera pas le problème du Corona.
Réponse de le 02/05/2020 à 16:58 :
Entièrement d'accord avec vous. Sachant que nos dirigeants actuels ont été missionnés par Bruxelles, feuilles de route et agenda à l'appui.
Réponse de le 02/05/2020 à 20:57 :
Et sinon comment s'en sortent les anglais avec leur Brexit puisque quitter l'UE devait leur permettre de donner des milliards de livres au NHS?
En fait il me semble que de nombreux infirmiers et médecins européens ont fuit le RU et que le NHS n'a pas eu les moyens promis. Il me semble aussi que d'ici quelques jours, le RU sera le pays qui aura eu le plus de victimes du coronavirus devant l'Italie. Tout un symbole.
a écrit le 02/05/2020 à 12:46 :
que Bruxelles se penche sur la fiscalité unique en Europe
et condamne fermement des pays comme les pays bas ou l'Irlande
la c'est une bonne occasion d'avoir une unité européen
le reste c'est du vent
a écrit le 02/05/2020 à 12:07 :
à tomber pars terre.Vous voulez de l'argent? allez dans les paradis fiscaux.
a écrit le 02/05/2020 à 10:51 :
Finalement il y a des bras cassés ailleurs que chez nous, la commission de l'UE n'en manquent pas non plus apparemment et on paye ces gens là pour ça.
a écrit le 02/05/2020 à 9:03 :
L'UE par le truchement de Ursula von der Leyen n'a pas peur du ridicule qui heureusement pour elle ne tue pas! Qu'elle commence par abandonner elle et les autres commissaires européens une part significative de sa rémunération. vu leur utilité cela ne changera rien au fonctionnement de l'UE!
a écrit le 01/05/2020 à 12:09 :
Pas mieux que junker l homme alcoolisé
a écrit le 30/04/2020 à 18:38 :
Qui pourra être intéressé? Pas les plus riches, qui ont les moyens de se soigner mais voient dans les plus pauvres, des concurrents. A moins d'y méler le sponsoring d'ordre publicitaire!
a écrit le 30/04/2020 à 18:20 :
"Les pauvres n'ont pas beaucoup d'argent certes mais ils sont tellement nombreux !"

Finalement c'est très bien que nous ayons une chancelière européenne et donc allemande, les autres se savaient imposteurs, le comble de l'hypocrisie étant atteint par Juncker, spécialiste de l'évasion fiscale qui se permet de gifler un chef d'état européen, elle elle est tranquille, place d'évasion fiscale mondiale et de dumping social, tout va bien l'europe continu d'exploiter le maximum de gens.

""Elle passe beaucoup de temps au téléphone", ont confié ses collaborateurs."

OK mais... pour quoi faire en fait !?

La vache quel cauchemar. "Hâte toi déclin !" Nietzsche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :