Catalogne : Barcelone proclame l'indépendance

 |   |  708  mots
Les partis indépendantistes ont fait inscrire vendredi à l'ordre du jour du parlement catalan une motion visant à proclamer l'indépendance et l'avènement de la République de Catalogne.
Les partis indépendantistes ont fait inscrire vendredi à l'ordre du jour du parlement catalan une motion visant à proclamer l'indépendance et l'avènement de la République de Catalogne. (Crédits : Reuters)
Le Parlement de Barcelone a adopté ce vendredi une motion proclamant l'indépendance de la Catalogne, prenant de court le Sénat espagnol qui a approuvé quelques minutes plus tard la mise sous tutelle de la région.

| Article publié à 15h08, dernière mise à jour à 16h50.

Alors que le Sénat espagnol s'apprêtait à statuer sur la suspension de l'autonomie de la Catalogne, le Parlement de Barcelone s'est prononcé vendredi pour l'ouverture d'un "processus constituant", afin de séparer la région du reste de l'Espagne.

Les élus catalans ont ensuite entamé un vote à bulletins secrets sur une motion proclamant l'indépendance de la région. Le texte a été adoptée par 70 voix pour, 10 voix contre, et 2 votes blancs, a annoncé la présidente du parlement régional, qui compte au total 135 élus. Les députés du Parti socialiste (PSOE), du Parti populaire (conservateurs, PP) et de Ciudadanos (centre) ont quitté l'hémicycle en signe de protestation avant que les élus des partis indépendantistes Junts pel Si, CUP et Catalunya Si Que Es Pot, associé à Podemos, ne commencent à déposer leurs suffrages.

Renonçant finalement jeudi à convoquer des élections régionales anticipées, le président de Catalogne, Carles Puigdemont, avait déclaré qu'il incombait au Parlement de la Généralité de se prononcer sur la réponse à apporter aux décisions de Madrid.

"L'Espagne demeure notre seul interlocuteur"

En réaction à ce vote, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a lancé vendredi un appel au calme et promis de rétablir la légalité en Catalogne.

"J'appelle au calme tous les Espagnols. L'Etat de droit restaurera la légalité en Catalogne", a écrit Rajoy sur Twitter.

Pido tranquilidad a todos los españoles. El Estado de Derecho restaurará la legalidad en Cataluña. MR

— Mariano Rajoy Brey (@marianorajoy) 27 octobre 2017

La déclaration d'indépendance catalane ne "change rien" pour l'Union européenne, qui continuera à négocier uniquement avec Madrid, a pour sa part déclaré Donald Tusk, le président du Conseil européen.

"Cela ne change rien pour l'UE. L'Espagne demeure notre seul interlocuteur. J'espère que le gouvernement espagnol privilégiera la force des arguments et non les arguments de la force", a-t-il écrit sur Twitter.

For EU nothing changes. Spain remains our only interlocutor. I hope the Spanish government favours force of argument, not argument of force.

— Donald Tusk (@eucopresident) 27 octobre 2017

Article 155 de la Constitution

A Madrid, le Sénat débattait depuis 10 heures ce vendredi sur la mise en œuvre, par le gouvernement espagnol, de l'article 155 de la Constitution actant la suspension de l'autonomie de la Catalogne. Les parlementaires ont approuvé la mise sous tutelle de la région seulement quelques minutes après les résultats du vote sur l'indépendance à Barcelone.

L'autorisation du Sénat, où le Parti populaire de Mariano Rajoy détient la majorité absolue, était une étape nécessaire au gouvernement pour pouvoir administrer directement la Catalogne. Egalement chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy avait demandé aux parlementaires la destitution du président de la Généralité, Carles Puigdemont.

À la suite de cette décision du Sénat, un Conseil des ministres doit se tenir, lors duquel seront adoptées les premières mesures de mise sous tutelle de la Généralité. Elles pourraient comprendre la destitution du gouvernement régional et la mise sous tutelle directe des forces de police catalanes par Madrid. Reste à savoir comment, sur le terrain, les mesures seront appliquées et dans quelle mesure les Catalans les accepteront. Certains partisans de l'indépendance ont appelé à une campagne de désobéissance civile.

Chute brutale de la Bourse de Madrid

Suite à la proclamation de l'indépendance en Catalogne, la Bourse de Madrid a brutalement chuté vendredi et les rendements obligataires espagnols se sont orientés en nette hausse. La réaction du gouvernement espagnol a toutefois permis d'atténuer en partie la réaction de marché.

En Bourse, l'indice Ibex 35 recule de 1,6% après avoir perdu jusqu'à 2% à l'annonce de la déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne. Le repli des banques espagnoles pèse sur l'indice Eurostoxx des valeurs bancaires de la zone euro, qui perd 1,2%.

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d'Etat espagnols à 10 ans a grimpé jusqu'à 1,619% avant de revenir autour de 1,582%. L'écart de rendement entre l'emprunt espagnol à 10 ans et le Bund allemand de même échéance s'est élargi jusqu'à plus de 121 points de base.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2018 à 18:32 :
tentative de coup d'eta par un gouvernement minoriteur nacionalista
que les combines ploliticiennes entre le parti socialiste d'abord et le parti popoulair apres les han permit de gouverner pendent 38 ans,
A sont tour ils ont permit de gouverner en Espagne d'abord socialistes et apres la droite au detriment de Barcelona anti independentiste ou le parti constitunacionalista pro Espagne a tout le soutien
La riqueza de catalogne est Barcelona ,la culture catalana est Barcelona,la creativite calalane est Barcelona,le 87 pour cent du PIB est Barcelona la industrie calalane est Barcelona le 80 pour cent impot recaude en catalogne est Barcelona le turismo catalan est Tarragona Y barcelona villes non separatistes,
a cause du nacionalistes et son tentative de coup d'eta l'industre abandonne catalugne dont Barcelona ou se trouve tout l'economie

le versaux nationaliste est Lerida et gerona le tiers monde catalan
,est pourtant on le pouvoir avec moin de poblacion moins de votos mais plus de diputes, merci i monsieur gonzalez merci monsier aznar le systeme electoral ete
provisoir cela dure depuis 38 ans
barcelona recois 5€ par habitant de dotation le villes separatistas 25€
barcelona espoliada maltratada insultada por los nacionalistas, (los que no votant independestista sont fascistas traidores) hasta cuando esta situation
a écrit le 06/01/2018 à 18:23 :
tentative de coup d'eta par un gouvernement minoriteur nacionalista
que les combines ploliticiennes entre le parti socialiste d'abord et le parti popoulair apres les han permit de gouverner pendent 38 ans,
A sont tour ils ont permit de gouverner en Espagne d'abord socialistes et apres la droite au detriment de Barcelona anti independentiste ou le parti constitunacionalista pro Espagne a tout le soutien
La riqueza de catalogne est Barcelona ,la culture catalana est Barcelona,la creativite calalane est Barcelona,le 87 pour cent du PIB est Barcelona la industrie calalane est Barcelona le 80 pour cent impot recaude en catalogne est Barcelona le turismo catalan est Tarragona Y barcelona villes non separatistes,
a cause du nacionalistes et son tentative de coup d'eta l'industre abandonne catalugne dont Barcelona ou se trouve tout l'economie

le versaux nationaliste est Lerida et gerona le tiers monde catalan
,est pourtant on le pouvoir avec moin de poblacion moins de votos mais plus de diputes, merci i monsieur gonzalez merci monsier aznar le systeme electoral ete
provisoir cela dure depuis 38 ans
barcelona recois 5€ par habitant de dotation le villes separatistas 25€
barcelona espoliada maltratada insultada por los nacionalistas, (los que no votant independestista sont fascistas traidores) hasta cuando esta situation
a écrit le 30/10/2017 à 19:44 :
J'ai mal compris ou Puigdemont est en fuite ?
Du parle d'un exemple, il joue la victimisation de la Catalogne, mais ça n'a pas pris (tu parle d'une région persécuté, c'est l'une des plus riche d'Espagne !), puis proclame l'Indépendance Samedi pour fuir la Catalogne Lundi ?
"Puigdemont restera le président de la Catalogne" Quelle blague (enfin à cette heure, on ne sais pas encore ce qu'il fait en Belgique) !

Encore un adepte du fait ce que je dis (défend l’indépendance),
pas ce que je fais (courage, fuyions).
a écrit le 30/10/2017 à 18:39 :
Tout système qui tend à faire exploser -ici la monarchie constitutionnelle- ou ailleurs la république d'un pays est un collaborateur de l' étranger qui doit rendre des comptes à la justice de son pays, de manière intransigeante et indiscutable ...
a écrit le 29/10/2017 à 23:14 :
Un mandat d arrête contre puygdemont ?
a écrit le 29/10/2017 à 20:39 :
Ils ne sont pas majoritaires, donc ça se nomme une tentative de coup d'état. Il a déjà capoté parce que mal préparé !
Et ils ne peuvent tenter de modifier leur statut que démocratiquement.
Après l'engagement du Brexit, lui aussi mal préparé, et au moment où l'Europe tente de serrer les coudes pour faire face aux partis extrémistes, ça ne semble pas très malin !
a écrit le 29/10/2017 à 11:26 :
Je vois ! on aime la liberté pour soi-même mais pas pour les autres qui doivent être astreint aux règles des autres . La Catalogne mérite l'indépendance depuis des décennies et maintenant rien ni changera dans la voie du bon sens .
a écrit le 29/10/2017 à 9:45 :
C'est surtout une déclaration de non fraternité, de non vivre ensemble dans un pays.
Les riches qui ne veulent plus payer pour les pauvres, il ne faut pas s'y tromper.
L'emballage ne doit pas aveugler.
Défendre sa culture ne veut pas dire rejeter la culture voisine.
L'histoire de l'Espagne a été aussi une histoire de réconciliation après Franco, pourqhoi revenir en arrière?
a écrit le 28/10/2017 à 18:42 :
La Catalogne est une région riche d'une industrie moderne, et d'un tourisme extrêmement développé ;

Le Peuple Catalan a le plein soutient des Français, nous allons passer nos vacances en Catalogne, passer des commandes de bien industriels aux entreprises de Catalogne.

La Catalogne est extrêmement puissante économiquement, ses revenus sont gaspillés par la Royauté des fainéants et les ramiers de Madrid ;

L'on peut penser raisonnablement que les Basques ont les mêmes atouts et peuvent s'engager dans un processus démocratique d'indépendance
Réponse de le 08/01/2018 à 16:10 :
Barcelona est une province riche d'une industrie moderne, et d'un tourisme extremement développé

Le peuple de Barcelone a le plein soutien de francais ou nous allons passer nos vacances plus exactement à Tarragona que comme Barcelona EST ANTISEPARATISTE ou les partis proches de Espagne son majoriteur depuis toujour ciudadanos ,PP ,PS
les elecciones du 21DECEMBRE 2017 ont redonne la meme majorite

Barcelona enpeche les nacionalistas de avoir la majorite dans le parlament grace a dieu ( les nacionalistes gouvernent en tant que minorité)

Barcelona est extremement puissante économicament, ses revenus
sont gaspillés par la royaté separatiste et nacionaliste des finéants et les ramiers de Lerida Y Gerona verseaux du nacionalisme catalan

dotation de Barcelona par le gouvernement nacionalista de catalogne 5€ par habitant
dotation de Villes separatiste 25€ par habitant

L'on peut penser raisonnablement que Tarragona et Barcelona peuvent
s'engager dans un processus démocratique d'independence vis a vis de la Catalogne et rester atache a Espagne
comme Madrid detache de Castilla atache a espagne, Murcia detache de sa region cela est permit par la constitution espagnola

visite les sites : Barcelona is not Cataluña, mas de 200 000 firmas
et beacoup d'autres
Tabarnia es España.es (tabarnia sigle de barcelona tarragona y su provincia)
a écrit le 28/10/2017 à 15:54 :
C'est quand même à mourir de rire, la Catalogne indépendante dans l'Europe d'aujourd'hui.
L'Europe, c'était l'idée, entre autre, d'une monnaie commune à tous, l'Euro.
Mais si l'Euro explose, comme on nous le prédit depuis une décennie, aura t'on autant de monnaies régional, distinct, sur le continent ?
C'est beau le progrès, Junker est maintenant utiliser le chiffre de 95 état-régions...
a écrit le 28/10/2017 à 14:49 :
La chanson de Jean Ferra parait bien belle a l'écouter , au regard de la Révolution d'Octobre Catalan présentement du jour d'après .
a écrit le 28/10/2017 à 11:20 :
La passion fougueuse l'a emporté sur la raison.

Le vote de l'indépendance par le parlement catalan n'est rien d'autre qu'une réaction passionnée qui va déclencher un séisme dont tous les catalans vont faire les frais si les inconditionnels de la sécession font de la résistance.
C'est de plus en plus certain, l'Espagne ne laissera pas une communauté de quatre provinces faire sécession et l'Union Européenne ne reconnaîtra pas un Etat catalan indépendant. Il n'y a que des utopistes rêveurs pour envisager le contraire.

Les jours qui viennent seront les instants de tous les dangers.

Les Autorités centrales auront beau essayer de calmer le jeu et d'élargir au maximum une consultation électorale donnant la voix à tous les catalans dont les silencieux si majestueusement bâillonnés et oubliés, les furieux de l'indépendance ne se contenteront peut être pas de retourner aux urnes sans intimidation.

Historiquement voici une communauté qui n'a pas cessé de passer sous différentes tutelles, que ce soit du royaume d'Aragon, des Habsbourg, de France puis enfin d'Espagne. Sa page de principauté indépendante constituée de comtés de Catalogne est tournée et son appartenance à l'actuel royaume d'Espagne fait pendant à un grand nombre de territoires et provinces dans beaucoup de pays d'Europe où il existe de très nombreuses similitudes.

Dans la quasi totalité des cas les peuples concernés ont compris ce que des catalans refusent de reconnaître à savoir qu'ils constitueraient un ensemble plus fort, plus pesant doté de plus de pouvoir et d'opportunités de richesse économique en se noyant dans un ensemble cohérent.
C'est à rapprocher de l'exemple donné par l'UE composé d'un grand nombre d'Etats face au reste du monde. Que représenterait un Etat catalan au sein de l'UE dans l'hypothèse où cela serait ? Rien qu'un tout petit confetti qui n'arriverait pas à se faire entendre, végéterait dans un costume médiocre et n'obtiendrait pas ce qu'un pays comme l'Espagne obtient aujourd'hui.
Il est tout simplement impossible que ces éventuels furieux de l'indépendance ne l'aient pas compris.

Tout comme il refusent de comprendre que les frontières se refermeraient autour de ce bout de terre, mais peut être envisageaient ils de créer un nouveau paradis fiscal ?

Les catalans se sont trompé de combat et se sont fourvoyé.
Réponse de le 28/10/2017 à 13:15 :
Il se sentent différent , ils ont une identité propre pour quoi vouloir leur imposer une norme convenable d'après vous ,
Réponse de le 29/10/2017 à 9:04 :
@rojas L'indépendance est légitime si elle est soutenue par la majorité de la population et seul des élections ou un referendum pourront déterminer si c'est le cas ou pas.
Réponse de le 29/10/2017 à 19:03 :
Réponse à @ johnmackagan le point que vous soulevez sur un prétendu référendum est une tromperie car il n'est pas mentionné la suite donnée en cas de victoire des Nationalistes . Donc Madrid n'attend qu'une réponse et n'entrevoit aucune autre solution.
Réponse de le 30/10/2017 à 14:19 :
@passion folie
"l'Union Européenne ne reconnaîtra pas un Etat catalan indépendant"
On peut considérer qu'un des objectifs de long terme de l'UE est d'en finir avec les États-Nations obsolètes (27 nains qui vont "souverainement" se faire rouler dessus par les USA, la Russie, la Chine et quiconque compte plus de 100 millions d'habitants) et d'abolir les couches nationales en son sein, pour garder des grandes Régions (la Catalogne en étant potentiellement une). Il est probable que les Catalans y adhèrent, un État Catalan prospectif étant trop petit, et les Catalans étant fortement attachés à l'UE.
Le problème est effectivement que les Catalans ont un peu forcé le destin et ont lancé leur référendum à une époque où les mentalités ne sont pas encore prêtes (les générations qui s'aggripent à leurs sacro-saintes "Nations" comme des moules à un rocher sont encore majoritaires, mais au fur et à mesure, les pro-européens deviendront majoritaires).
a écrit le 28/10/2017 à 10:47 :
Pourquoi vouloir tout le temps imposer à un peuple, l'autorité d'un autre. Les catalans Républicains on largement payé la période Franquiste .
Réponse de le 28/10/2017 à 17:26 :
Argument un peu facile et qui relève d'une perception manichéenne, les autres espagnols ont également subi le franquisme, Franco n'a pas obtenu le pouvoir par les urnes mais par la force et la capitale Madrid était dans le camp républicain.
a écrit le 28/10/2017 à 9:58 :
La Catalogne indépendante. A qui le tour ?..

Voila ce qui arrive lorsqu'on laisse l'Union Européenne affaiblir les nations. On lit un peu partout que pour l'UE, le seul interlocuteur c'est Madrid !
Il est temps d'y penser. La politique des eurorégions n'a eu que cesse de créer des liens directs entre Bruxelles et les régions partout en Europe. En poussant le plus possible le régionalisme (charte des langues régionales, FEDER...) en diluant le rôle de la nation, on arrive à des situations comme celle que nous vivons aujourd'hui.

Rajoy, en européiste convaincu devrait lui-même se poser la question de sa responsabilité. Bientôt plus aucune limite à la soumission des régions à l'UE et comme l' analyse l' UPR depuis bien longtemps.


https://www.youtube.com/watch?v=bYZ-hsF3CSs&list=PLKVgrNogVYWIAOTPmQjs2IKTeadJ3C8uT#action=share
Réponse de le 28/10/2017 à 17:39 :
En France on a des regions avec de fortes particularités culturelles, qui ont leur histoire, leur langue , leur terroir et qui en sont fières.
Vous, ça vous dérange, pas moi.
Ca ne veut pas dire que ses régions se sentent moins française pour autant, il n'y a pas que Paris dans la vie.
breizh power
Réponse de le 30/10/2017 à 14:10 :
@Jean Cyan
Ce qui est marrant avec vous les fanboys d'Asselineau, c'est que vous considérez absolument scandaleux de, je cite, "être dirigés depuis Bruxelles", et voulez absolument "sortir au plus vite de cette UE mortifère" (Frexit), mais vous semblez totalement incapables de comprendre que les Catalans trouvent scandaleux "d'être dirigés depuis Madrid", et veulent "sortir au plus vite de cette Espagne mortifère" (~Cataxit?). C'est marrant, pourtant ce sont les mêmes mécanismes à l'oeuvre, que vous applaudissez des deux mains quand ils sont à l'échelle juste au dessus. Mais là non, c'est intolérable que les Catalans veuillent "être libre et indépendants" (éléments de langage que vous utilisez à propos du Frexit) et vous y voyez un complot... de l'UE bien sûr!
Réponse de le 30/10/2017 à 18:35 :
@Alatar Les catalans ont compté sur l' épaulement de l' ue qui s'est déballonnée au dernier moment parce que les nationalismes explosent de toute part, brexit, bloc de visegrad qui rue dans le brancard branlant de l' UE etc ...


Mais la suite est à venir et va s' écrire ... Le fier catalan indépendant et dépendant de l' UE et cousin du letton ça ne vous fait pas marrer vous ...?

Moi si !


Quand à l' explication de texte, je vous suggère cette lecture attentive de la destruction des états nations donc des républiques en accompagnant la dissidence des régionalismes, démonstration appliquée ici à la catalogne ...

https://www.upr.fr/actualite/catalogne-lue-leuro-se-passerait-cas-dindependance
a écrit le 28/10/2017 à 8:58 :
La Catalogne se veut être l'équivalent de l'Allemagne au niveau de l'UE, ne rien mutualiser mais profiter de ses voisins pour s'enrichir égoïstement!
a écrit le 28/10/2017 à 8:58 :
La Catalogne se veut être l'équivalent de l'Allemagne au niveau de l'UE, ne rien mutualiser mais profiter de ses voisins pour en s'enrichir égoïstement!
a écrit le 28/10/2017 à 8:15 :
Nous allons pouvoir accueillir des réfugiés Catalans en France il ne devrait pas y avoir de problème d'intégration....
a écrit le 27/10/2017 à 22:53 :
la violence couve ... le fantôme de Guernica rode !
a écrit le 27/10/2017 à 22:02 :
Catalogne : Barcelone proclame l'indépendance

Les Catalans, Peuple d'une Grande Exemplaire Sagesse, produisent des richesses dilapidées par les fonctionnaires de Madrid, ceux de Bruxelles et la Royauté obsolètes constituée de profiteurs des laborieux ;

Il convient de faire le constat de ce que cette situation trouve sa source justifiée dans les méfaits de Bruxelles sur les Catalans et plus généralement sur les Peuples d'Europe ;
Réponse de le 27/10/2017 à 22:23 :
@sagesse
Une analyse en manquant grandement
Réponse de le 30/10/2017 à 14:02 :
@"Sagesse"
"Il convient de faire le constat de ce que cette situation trouve sa source justifiée dans les méfaits de Bruxelles sur les Catalans et plus généralement sur les Peuples d'Europe"
C'est marrant, pourtant les Catalans veulent absolument faire partie de l'UE. Ils semblent adhérer à une vision que vous honnissez : ils veulent devenir une euro-région (même s'ils ne le formulent pas en ces termes), dans une UE qui a rendu obsolète la couche "État" en son sein et s'en est débarrassée.
a écrit le 27/10/2017 à 21:52 :
Les membres de l'UE (à part l'Espagne tiens..tiens..!!) et sous les conseils de l'Otan qui organisaient la sécession du Kosovo, aujourd'hui dénoncent celle de la Catalogne....quel manque de logique.!! Et après ?Un deuxième Franco-Rajoy ?L'OTAN envoie "ses" sbires " en Catalogne ? Et l'UE de continuer à pleurnicher les valeurs démocratiques en se félicitant en entre-soi de la destruction des nations au profit des multinationales ? Diviser pour régner : ça marche !
a écrit le 27/10/2017 à 21:07 :
Dire qu'on veut être indépendant et entraîner un peuple dans cette aventure qui est une négation de la démocratie, de la fraternité et de la solidarité, car c'est un acte particulièrement hostile envers ceux dont on se détache..
Affirmer qu'on peut organiser un vote et décider de faire sécession c'est ne rien comprendre à la démocratie et plutôt répandre a haine.
Qui a pu entraîner ces sympathiques catalans dans ce cul de sac.
L'histoire le dira.
Réponse de le 27/10/2017 à 21:57 :
Comme pour le Kossovo pourtant acceptée par l'UE sans référendum aucun ,comme pour la Slovaquie ,Lituanie,Estonie,Lituanie,Bielorussie,Ukraine,Arménie,Géorgie etc........?
a écrit le 27/10/2017 à 20:48 :
Unique moyen pour l'Etat Espagnol de s'en sortir :
exiger que les candidats qui se présentent signent une déclaration d'engagement à respecter la constitution espagnole.
Les indépendantistes ne le voulant pas, ne pourront pas se présenter.
Réponse de le 28/10/2017 à 9:40 :
bjr

je constate que vous etes un grand democrate!!
le plus simple est que le pp se presente seul
le TRIBUNAL CONSTITUTIONNEL pourra alors affirmer que c est constitutionnel.
Réponse de le 09/01/2018 à 10:24 :
reponse aSeulelssuepossible
mais ils signent et declaraint sur l'honneur respecteur la constitution
espagnole et la constitution catalana devant le roi
la premiere chose qu'ils ne respecten pas est la constitution catalane
( statut de catalogne ) faite par le catalans est aprouvé' par 78 pour cent
du peuple catalan
ces lois gouvernent la catalogne ne permettent un référendun sans une majorte de deux tiers avec 47 pour cent ils l'ont fait
déclaré l'indepandence avec 70 votos il faut 98 etc. etc.
cela s'appel tentative de coup d'eta
a écrit le 27/10/2017 à 17:35 :
Ce n'est qu'une décision folklorique seulement reconnue par l'Office du Tourisme!
Réponse de le 27/10/2017 à 19:00 :
Je comprend votre déception , mais c'est une voie nouvelle que décide d'emprunter un peuple pacifique.
Réponse de le 27/10/2017 à 19:10 :
Exact mais les soutiens je vis à bcn et l Espagne est une monarchie constitutionnelle bananière
Réponse de le 27/10/2017 à 19:54 :
Tandis que les pauvres catalans sont opprimés... avec les mêmes droits que les autres espagnols bizarrement. Avec les indépendantistes, (en Espagne, en France, partout...), les mots n'ont plus aucun sens...
Réponse de le 27/10/2017 à 20:22 :
Il va falloir prévoir l'arrivée du équipe Nationale de football de Catalogne .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :