Coronavirus : Bruxelles ferme ses bars à 23h

 |  | 327 mots
Lecture 2 min.
Mercredi, l'exécutif régional avait annoncé que le port du masque ne serait plus obligatoire en extérieur partout à Bruxelles à compter du 1er octobre. Cette obligation avait été imposée le 12 août sur tout le territoire de la région Bruxelles-Capitale, sans distinction de lieu ni d'horaire, suscitant des critiques.
Mercredi, l'exécutif régional avait annoncé que le port du masque ne serait plus obligatoire en extérieur partout à Bruxelles à compter du 1er octobre. Cette obligation avait été imposée le 12 août sur tout le territoire de la région Bruxelles-Capitale, sans distinction de lieu ni d'horaire, suscitant des critiques. (Crédits : Reuters)
La fermeture a été anticipée de deux heures à cause de l'épidémie. Le contrôle de l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique sera renforcé.

Les bars et cafés de Bruxelles devront fermer leurs portes dès 23h00 à partir de lundi, ont annoncé samedi les autorités régionales, dans le cadre de nouvelles mesures restrictives face à la recrudescence de cas de Covid-19. Cette fermeture anticipée de deux heures des lieux de consommation d'alcool ne concerne toutefois pas les restaurants, a précisé à l'AFP une porte-parole du chef de l'exécutif régional Rudi Vervoort, à l'issue d'une réunion de crise des bourgmestres bruxellois.

Tous les autres commerces vendant des boissons ou des aliments devront fermer à 22h00, et la consommation alimentaire sera interdite sur les marchés, a ajouté cette porte-parole, Nancy Ngoma. Les bourgmestres (maires) ont aussi décidé de renforcer le contrôle de l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique, en particulier à la fermeture des bars.

Le taux des tests positifs atteint 9,5%

Mercredi, l'exécutif régional avait annoncé que le port du masque ne serait plus obligatoire en extérieur partout à Bruxelles à compter du 1er octobre. Cette obligation avait été imposée le 12 août sur tout le territoire de la région Bruxelles-Capitale, sans distinction de lieu ni d'horaire, suscitant des critiques.

Mais il sera obligatoire d'avoir un masque sur soi en permanence, a décidé la cellule de crise samedi. En dehors des zones très fréquentées où le port du masque reste obligatoire, il sera fortement recommandé dès que la distanciation physique n'est pas possible, et obligatoire dans les zones commerçantes et aux abords des écoles.

Du 16 au 22 septembre, 10.785 nouveaux cas ont été diagnostiqués en Belgique, dont 22% à Bruxelles. Sur cette période, le taux de tests positifs au Covid-19 a atteint 9,5%, un taux très largement au-dessus de la moyenne belge de 4,4%, selon les données officielles. En Belgique, pays de 11,5 millions d'habitants, les autorités recensaient samedi 110.976 cas de Covid-19 et 9.969 décès, un des plus forts taux de mortalité en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2020 à 9:52 :
une EUROPE du chacun pour soi est a l affiche du jour ! en FRANCE la défiance a l egard des politiciens dans l incohérance a plus de 70%
a écrit le 28/09/2020 à 8:39 :
La mort s'abat sur l'Europe. Non ce n'est pas le COVID, c'est la compromission de nos politiciens.
a écrit le 27/09/2020 à 12:13 :
La peur, politique des faibles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :