Danemark : la droite remporte les législatives, record historique pour le parti anti-immigration

 |   |  496  mots
Nous serons là ou l'influence politique est la plus grande, a déclaré Kristian Thulesen Dahl, président du Parti populaire danois (DF), formation hostile à l'immigration.
"Nous serons là ou l'influence politique est la plus grande", a déclaré Kristian Thulesen Dahl, président du Parti populaire danois (DF), formation hostile à l'immigration. (Crédits : SCANPIX DENMARK)
La coalition de droite remporte 90 sièges, contre 85 pour le centre gauche. Le Parti populaire danois (DF) devient, avec 21,1% des suffrages, le plus grand parti du bloc de droite pour la première fois.

Une percée des populistes permet à la droite de gagner le pouvoir au Danemark. Lors des élections législatives du jeudi 18 juin, les Danois ont en effet refusé un deuxième mandat à leur Première ministre Helle Thorning-Schmidt. Après dépouillement de tous les bulletins de vote en métropole, les partis de droite ont remporté 90 sièges, tandis que les partis du centre gauche, qui soutenaient Helle Thorning-Schmidt, ont obtenu 85 sièges.

Ce nouvel équilibre est surtout dû au Parti populaire danois (DF), formation hostile à l'immigration, qui a enregistré jeudi son meilleur score, en recueillant 21,1% des suffrages et devenant ainsi pour la première fois le plus grand parti du bloc de droite. Il arrive après les sociaux-démocrates (26,3%) et devant le parti de droite Venstre (19,5%): une hausse de près de neuf points par rapport aux législatives de 2011 (12,3%), alors que les sondages tablaient sur 18% des suffrages.  Outre Venstre et DF, le bloc de droite rassemble l'Alliance libérale et les conservateurs.

DF pas sûr d'entrer au gouvernement

Le chef de l'opposition, le président du Parti libéral Lars Løkke Rasmussen, a proposé vendredi de former le prochain gouvernement. Mais il n'est pas sûr que DF y participera. Son président, Kristian Thulesen Dahl, a déclaré à l'agence de presse danoise Ritzau qu'aucune décision n'avait été prise.

"Nous serons là ou l'influence politique est la plus grande. Si c'est dans un gouvernement, alors c'est là où nous serons. Si c'est en dehors du gouvernement, alors c'est là où nous serons. C'est ça le moteur pour nous, pas les titres ministériels", a-t-il expliqué.

"Nous n'avons pas peur d'entrer au gouvernement, si c'est par là que nous obtenons la plus grande influence politique", a néanmoins souligné  Kristian Thulesen Dahl.

DF, qui a déjà soutenu les Libéraux au gouvernement par le passé, pourrait encore se contenter de ce soutien sans participation, mais nécessaire à Rasmussen pour obtenir la majorité absolue au Parlement.

Outre ses position intransigeantes sur l'immigration, DF, dont la création remonte à 1995, est en désaccord avec les autres partis de droite sur les questions européennes et les dépenses publiques en matière de protection sociale. Il a par ailleurs a obtenu des partis de droite qu'ils acceptent de soutenir le projet de réforme de l'Union européenne du Premier ministre britannique David Cameron. mais le parti populiste veut aller plus loin et souhaite aussi pour le Danemark un référendum sur son maintien ou pas dans l'Union européenne, à l'instar de la consultation qui est prévue sur le sujet au Royaume-Uni en 2017.

La Première ministre démissionne

La Première ministre Helle Thorning-Schmidt, au pouvoir depuis 2011, a concédé sa défaite et démissionné de la tête de son parti, les Sociaux-démocrates.

"Le leadership, c'est de savoir démissionner au bon moment. Et ce moment c'est maintenant", a-t-elle déclaré.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2015 à 8:35 :
Il semblerai qu'ils y est une pousser important des tous les pays de Partis Populaire de Droite, cela est un facteur commun toute l'Europe, avec un meme revendication. La fin d'une immigration de peuplement dans nos pays.... Espérons qu'ils seront entendu par nos gouvernements. Mais cela vas a l'encontre du capitalisme mondial qui souhaite disposer d'une forte population de main d'œuvre disponible est serviable a volonté...
a écrit le 19/06/2015 à 19:27 :
Comme ils ont de la chance de pouvoir être gouvernés par des gens de vraie droite (NI UMP NI FN) mais des libéraux, anti immigration, mais pro entreprises, entrepreneurs, jeunes dynamiques qui n'ont pas besoin d'aller voir ailleurs pour se construire un avenir, des dépenses publiques qui baisseront et sont déjà bien moindres que chez nous .une société adaptable aux changements et non arcqueboutée sur ses soit-disants acquis, qui vont fondre avec les exigences gauchistes, et qui font reculer ce pays depuis 70 ans.
Réponse de le 20/06/2015 à 1:53 :
Je trouve désolant de voir que vous croyez en ce que vous dites. Je trouve désolant que vous ne vous rappeliez pas de la montée du populisme en Allemagne. Et qui en as tiré les bénéfices. Je trouve désolant que personne ne se souviennent du carnage que cela à engendré. Ou messieurs, si cela se produit, on vous enverras au front en premier histoire de voir ce que vous pourriez en dire. Car si vous croyez que ces politiques qui se disent populiste alors qu'ils sont aussi nantis que ceux qui sont en place. Franchement c'est que vous êtes bien aveugle. Et franchement en 70 ans. Il y a eu plus droite et gauche au pouvoir. Ne dites pas n'importe quoi... Et les deux nous enterrerons car ils ne cherchent qu e le pouvoir pas à nous faire avancer. Une révolution pourquoi pas... Mais pour y mettre quoi ... Avez vous pensez aux conséquences de tout cela. OU ne pensez vous vous aussi qu'à vous.
Réponse de le 20/06/2015 à 22:51 :
@Zapouille, les populiste sont arrivé aux pouvoir avec les résultat que l'on sait. Je suis d'accord avec vous. Mais pourquoi les populistes sont arrivés au pouvoir par les élections? A cause de l'incompétence des gouvernements en place à l'époque.

Qu'avons nous aujourd'hui, des incompétents de tout bord qui n'écoutent pas le peuple. Le peuple va les renvoyer à leurs chères études.
a écrit le 19/06/2015 à 17:17 :
Un bon exemple pour 2017.
a écrit le 19/06/2015 à 16:50 :
Génial, les peuples se réveillent enfin ! Il était temps !
a écrit le 19/06/2015 à 16:50 :
Génial, les peuples se réveillent enfin ! Il était temps !
a écrit le 19/06/2015 à 14:40 :
Les nations comprennent enfin que le projet européïste n'est pas une question de monnaie, pratique pour voyager, mais une véritable idéologie qui vise à faire un bloc occidental caucasien avec deux zones : le vieux continent et le nouveau, Europe et USA. La problématique est que cette alliance porterait notre zone éparpillée à voir ses entreprises dissoutes progressivement. Le seul moyen à la fois stupide et intéressé que l'on a trouvé est d'unir tout ça à marche forcée, faisant fi de l'histoire de chacun. Les peuples n'en veulent pas.
Le paquet autant normatif que fiscal ou sociétal avec son flot d'immigration sans raison comme son chômage massif est rejeté partout. Il faudra que l'on rétablisse pleinement les nations pour que les idéologues plient.
Réponse de le 19/06/2015 à 18:58 :
Vous avez raison les peuples ne veulent pas de cette Europe de fonctionnaires nantis qui se servent en premier comme vals qui fait voyager sa famille avec les impôts des français
a écrit le 19/06/2015 à 10:34 :
bravos les danois on a plus qu'à faire comme vous mais malheureusement en France on a les bisounours qui ont peur de leur ombre.
Réponse de le 19/06/2015 à 15:19 :
Pour cette raison qu(il faut avancer les élections en France , pour se protéger des vagues d'immigrations à venir car seront plus importantes encore .
a écrit le 19/06/2015 à 10:32 :
voici un peuple intelligent comme disait un éminent politique français que l'on a chassé du pouvoir il est temps de sortir le karcher en France.
Réponse de le 19/06/2015 à 16:51 :
Oui, sauf que ledit personnage, au lieu de sortir le karcher a ouvert grandes les portes de la maison. Donc, nous l'avons chassé. Bon débarras ! Ouste !
a écrit le 19/06/2015 à 9:56 :
Vive la droite danoise ! les gauches en cette "Union" Européenne sont devenus des outils incompétents et anti-patriotiques. À quand une vraie Révolution en France ?
Réponse de le 19/06/2015 à 16:10 :
Que vous soyez entendu sinon on est foutu. De tout coeur avec vous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :