Corruption : le Danemark pays modèle, la Somalie pire élève

 |   |  865  mots
Pour mesurer ce phénomène illégal, et donc par nature dissimulé, Transparency International rassemble des avis d'experts dans le secteur public.
Pour mesurer ce phénomène illégal, et donc par nature dissimulé, Transparency International rassemble des avis d'experts dans le secteur public. (Crédits : DR)
Le fléau concerne toutes les économies, souligne l'édition 2014 du classement de 175 pays publié annuellement par l'ONG Transparency International. Les places financières occidentales doivent notamment aider les pays émergents à ne pas régresser.

Abus de pouvoir, transactions secrètes, commissions occultes... de mauvaises pratiques qui affectent tous les pays, même si elles représentent un fléau beaucoup plus grave dans certains que dans d'autres. C'est le cri d'alarme lancé à l'occasion de la Journée internationale de la lutte contre la corruption par l'ONG Transparency international, qui a publié début décembre son 20e rapport annuel mesurant la perception de ce phénomène à travers le monde.

      | Retrouvez ici notre diaporama des pays les plus corrompus au monde

Il en ressort qu'en 2014 comme en 2013, trois pays font figure de bons élèves parmi les 175 classés sur une échelle de 0 à 100 —du plus corrompu au plus vertueux— par l'ONG : le Danemark, la Nouvelle-Zélande et la Finlande.

La Somalie et la Corée du Nord se distinguent toujours pour être les cancres de la promotion, alors que le Soudan ravit en 2014 la place de troisième pays perçu comme le plus corrompu à l'Afghanistan. Quelques progrès sont soulignés par l'ONG, notamment du côté de de l'Afghanistan justement, mais aussi de la Côte d'Ivoire, de l'Égypte, de Saint Vincent-Grenadines, de la Jordanie, du Mali ou du Swaziland.

 Les Bric régressent

Transparency, qui pour mesurer ce phénomène illégal et donc par nature dissimulé rassemble des avis d'experts dans le secteur public*, a choisi cette de mettre l'accent sur les régressions remarquées dans les pays émergents. C'est le cas notamment pour la Chine qui, malgré la campagne lancée par le gouvernement du pays pour lutter contre la corruption chez les agents publics, recule de 20 positions par rapport à 2013, pour se retrouver à la 100e place.

     | Lire Pourquoi les autorités chinoises s'attaquent plus fermement à la corruption

"La corruption et le blanchiment d'argent sont également problématiques dans les autres pays du groupe des Bric", note l'ONG, qui cite le Brésil (69e) et les soupçons pesant sur la corruption de son personnel politique par les compagnies pétrolières. L'Inde (85e) est également pointée du doigt par Transparency, qui y dénonce le recours à des comptes bancaires installés dans des paradis fiscaux comme l'Ile Maurice, tandis que la Russie figure 136e dans le classement.

     | Lire aussi : La corruption internationale en dix chiffres clés

La corruption constitue également un grave problème dans d'autres économies émergentes, selon le rapport, qui relève ainsi que la Turquie (64e) et l'Angola (161e) "figurent parmi les pays enregistrant la plus forte régression (...) malgré une croissance économique moyenne de plus de 4% sur les quatre dernières années".

Un problème qui concerne toutes les économies

Le président de l'ONG, José Ugaz, met donc en garde :

"L'Indice de perceptions de la corruption 2014 montre que les abus de pouvoir des responsables politiques et des hauts fonctionnaires entravent la croissance économique."

"Les pays à croissance rapide dont les gouvernements refusent la transparence et tolèrent la corruption mettent en place une culture de l'impunité", insiste-t-il.

Il n'empêche que la corruption est un phénomène qui concerne "toutes les économies", souligne l'organisation : "plus des deux tiers" des pays étudiés atteignent un score inférieur à 50 et le résultat moyen n'est que de 43. L'organisation a d'ailleurs publié une carte de France (26e avec 69 points, en baisse de 2 points par rapport à 2013) de la corruption, pour montrer que ce problème concerne tout le monde. C'est pourquoi l'engagement dans la lutte contre la corruption doit être partagé, insiste Transparency :

"Les pays les moins bien classés de l'indice doivent adopter des mesures anti-corruption radicales tournées vers leur population. Les pays les mieux classés doivent faire en sorte de ne pas exporter des pratiques de corruption dans les pays les moins avancés."

Les places financières occidentales appelées à se mobiliser

L'ONG insiste notamment sur le  travail que doivent mener les multinationales du secteur bancaire ainsi que les grandes places financières d'Europe et des États-Unis pour éviter d'aider tacitement certaines élites des pays émergents à blanchir leur argent mal acquis. Robin Hodess, directeur de recherche chez Transparency, cité par l'AFP, souligne:

"Presque tous les scandales bancaires liés au blanchiment ne se produisent plus seulement dans de petites îles qui sont des paradis fiscaux mais concernent également des fonds douteux, corrompus qui atterrissent dans des lieux comme Londres, New York ou Francfort."

L'association prend notamment l'exemple du Danemark, qui a annoncé en novembre 2014 la création d'un registre comportant toutes les informations sur les bénéficiaires effectifs de toutes les entreprises enregistrées dans le pays. "Cette mesure, similaire à celles prévues en Ukraine et au Royaume-Uni, compliquera la tâche des individus corrompus qui souhaitent dissimuler leur identité derrière des sociétés écrans", se réjouit l'ONG, en appelant l'Union européenne, les États-Unis et les pays du G20 à suivre l'exemple.

*Les pays obtenant une note élevée disposent souvent d'une administration transparente permettant aux citoyens de demander des comptes à leurs responsables. À l'inverse, une mauvaise note dénote un recours systématique à des pots-de-vin, l'absence de sanctions en cas de corruption et une inéquation entre les activités de l'administration et les besoins de la population.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2015 à 16:35 :
Les plus corrompus ???? La liste est longue et il manque de dans votre liste le reste de la planète entière qui est aussi est totalement corrompue !!!!!!!!!!!!!!! Meilleurs vœux à vous tous !!!!!
a écrit le 18/01/2015 à 22:59 :
en France il ya de la corrution partout aussi bien en politique que dans la justice
a écrit le 14/12/2014 à 10:47 :
bonjour, pourqoi, ne pas notez les dirigeants de la planete. bonne fete
a écrit le 14/12/2014 à 10:46 :
une cour des comptes a l'échelle planétaire.et bonnes fetes
a écrit le 10/12/2014 à 9:59 :
...changer d'article.
a écrit le 10/12/2014 à 9:55 :
;;;si on tenait compte également de ce qu'on appelle l'influence et le lobbying, en somme le trafic d'influence dit plus ou moins légal. Je vous explique, les lobbyistes font voter des lois pour le compte de leurs mandants, des firmes la plus part du temps, les grosses multinationales, en faisant feu de tout bois, et ensuite ça devient légal. Donc il faut revoir la carte, en incluant les pratiques des firmes et de leur nationalité.
a écrit le 10/12/2014 à 9:48 :
L'hypocrisie de certains pays n'a pas de limites. En particulier ceux du nord. Ils mettent en place des registres d'entreprises, mais oublient de parler des Trusts, Funds, Fondations et autres sociétés écrans justement destinées, depuis des lustres à jouer le rôle de paravent. Ils ont un entrainement séculaire sur le sujet
a écrit le 10/12/2014 à 9:27 :
C'est assez bidon, mais c'est quand même utile... Un des pays que je connais bien est très bien classe... La réalité est differente, mais il est vrai qu'il s'agit d'un indice de perception.
a écrit le 10/12/2014 à 9:27 :
le classement est faux, la France est en tête, avec les politiques que l'on a le MÉDEF et la CGT, pas de problème on est les champions.
Réponse de le 18/01/2015 à 22:56 :
je suis de ton avis
a écrit le 10/12/2014 à 8:49 :
Quand un dictateur étranger peut financer l'accession au pouvoir d'un président français, on se demande pourquoi la France n'est pas en rouge sur la carte
a écrit le 10/12/2014 à 8:49 :
Quand la France va mal, les journalistes ne publient que les mauvais scores des autres pays sans toutefois citer le notre. Finalement, à quelle place se trouve la France dans ce classement ? certainement pas parmi les 20 premières….
a écrit le 10/12/2014 à 8:20 :
Est ce que la corruption legalisee par les deputes est de la corruption? non au regard de la justice oui au regard du contribuable...
a écrit le 09/12/2014 à 23:23 :
le trafic d'influence ou le délit d'initié, c'est blanc bonnet et bonnet blanc... Quant à la France, avec son système de partis, est très mal classée car les personnes politique restent accrochées au plafond et on le temps de mettre en place des réseau d'influence. Exemple : par définition, toute agression physique doit etre punie. Selon la constitution, tout le monde est égal devant la loi. Dans les faits, il y a des sanctions spécifiques pour les différents corps d'état. Le pékin lambda, l(administration judiciaire s'en contre fout royalement, oui, ROYALEMENT car ils sont intouchables et n'ont de compte à rendre à personne, sauf à leurs supérieurs, mais eux même n'ont pas le courage de punir les brebis galeuses (voir outreau) ou même dans certains département d'IDF ou curieusement il n'y a que très peu de poursuite... La corruption commence quand les personnes sensées rendre la justice sont intouchables et que leur sincérité ne peut être mise en cause (sauf par des truchements tellement alambiqués que s'en est ridicule - cf outreau)
a écrit le 09/12/2014 à 22:02 :
Le lobbying ne doit pas être considéré comme de la corruption, ni les délits d'initiés (il faut bien une fuite provenant d'un employé corrompu pour avoir un délit d'initié), pas plus que les marchés financiers offshore parallèles dans lesquelles seule la loi du plus fort existe, sinon certains pays seraient plus bas, beaucoup plus bas dans ce classement !
Réponse de le 09/12/2014 à 22:42 :
Aux USA ils ont carrément légalisé la corruption.
C'est a dire que tu verses un chèque de 200 million de dollars, c'est considéré comme normal aux USA.
a écrit le 09/12/2014 à 21:34 :
Heureux d'apprendre que la France se trouve juste derrière les E.A.U !
a écrit le 09/12/2014 à 21:09 :
Ce n'est pas la corruption mais sa perception, autrement dit cette ONG dont je doute qu'elle soit installée en République Centrafricaine fait pour partie dans l'autocongratulation des pays dit du Nord. Ca fait un peu penser au monde condescendant vu par le Cdt Silvestre Nous, Vous, Eux, les bougnouls et les niakoués.
C'est certain que les Pays-Bas sont moins charançonnés que le Centrafrique, mais connaissez-vous le cartel des entreprises de dragage par ex. (soit hollandaises soit flamandes), il n'y a pas mieux comme système d'entente.
Réponse de le 10/12/2014 à 9:29 :
Oui, il y a beaucoup à redire et votre propos n'est pas infondé.
a écrit le 09/12/2014 à 18:38 :
ce sont souvent les pays les plus pauvres les plus fraudeurs , ce qui empechent ses pays d avance socialement , et les pays riche acseptant dans leur banques l argent sales devrais etre punis ou boycotez pars les pays ayant plus de morales politique, ???
Réponse de le 09/12/2014 à 19:08 :
Veuillez utiliser les touches majuscules!Ceux qui ont les yeux fatigués comme moi peinent a lire vos propos!
Réponse de le 09/12/2014 à 22:03 :
@ VERITE
QUE VOUS ARRIVE T4IL ?
a écrit le 09/12/2014 à 18:29 :
La corruption n'existe pas en France.
Ici, c'est l'égalité, la fraternité et la liberté.
Réponse de le 18/01/2015 à 23:01 :
une reponse sournoise
a écrit le 09/12/2014 à 18:02 :
Toujours les pays nordiques en tête (dans tout les domaines) et toujours les pays du sud à la traine... Mais les races n'existent pas.
Réponse de le 10/12/2014 à 10:26 :
A votre avis, ou sont établient ces classements??? Je doute fort que ce soit au Congo!!! Réfléchissez assez d'ecrire des imbécilités... C'est justement de la propagande raciale!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :