Espagne : le chômage au plus bas depuis cinq ans

 |   |  448  mots
Dans le pays, Le chômage des jeunes de moins de 25 ans, un des plus élevés de l'Union européenne a reculé de 2,61%
Dans le pays, Le chômage des jeunes de moins de 25 ans, un des plus élevés de l'Union européenne a reculé de 2,61% (Crédits : © Andrea Comas / Reuters)
Le nombre de sans emplois a baissé de 75.000 en juillet en Espagne, a indiqué le ministère de l'emploi pour atteindre le chiffre le plus bas depuis septembre 2010. Le pays profite d'un important effet saisonnier puisque 93% des créations sont temporaires et correspondent à la période estivale.

Le chômage en Espagne a enregistré une forte baisse en juillet, reculant pour le sixième mois consécutif, de près de 75.000 personnes, mais reste élevé à 4,05 millions, selon des chiffres publiés, mardi 4 août, par le ministère de l'Emploi. Il s'agit du nombre de chômeurs le plus bas depuis septembre 2010.

Cette baisse représente plus du double de celle enregistrée en juillet 2014 et le double de la moyenne de ces huit dernières années (-37.000 personnes). Le ministère du Travail ne communique pas le taux de chômage mais celui-ci s'élevait à 22,4% fin juin, au plus bas depuis plus de trois ans, selon les dernières données trimestrielles de l'Institut national de la statistique (INE).

93% des contrats de travail établis en juillet sont temporaires

L'écrasante majorité des embauches a été le fait de contrats temporaires, il est prématuré de dire que le marché du travail de la quatrième puissance économique de la zone euro est réellement en voie d'amélioration.

Selon des données publiées mardi par le ministère du Travail, 93% des quelque 1,8 million de contrats de travail établis en juillet sont temporaires. Le début de la saison touristique se traduit généralement par un pic des embauches et, avec le nombre record de visiteurs attendus cette année, l'été devrait être faste.

Une augmentation de prés de 17% des CDI et des temps complets, selon le gouvernement

Le chômage des jeunes de moins de 25 ans, un des plus élevés de l'Union européenne a reculé de 2,61%. Tous les secteurs d'activité ont vu le nombre de chômeurs baisser, notamment les services (-44.303 personnes), la construction (-10.511 personnes) et l'industrie (-11.281 personnes), selon le communiqué du ministère.

Alors que l'opposition affirme que la baisse du chômage est due essentiellement aux contrats temporaires, le ministère souligne que les contrats à durée indéterminée et à temps complet ont augmenté de 16,94% sur les sept premiers mois de l'année, par rapport à la même période 2014.

Le gouvernement prévoit un taux sous le seuil des 20% en 2016

Il y a près d'un mois, le gouvernement espagnol a dit prévoir un recul du taux de chômage à 21,1% d'ici la fin de l'année et un passage sous le seuil de 20% en 2016.

Le taux de chômage devrait être l'un des enjeux majeurs des élections législatives prévues en novembre en Espagne. Le Premier ministre Mariano Rajoy, chef de file du parti de droite PP, espère être crédité de la diminution de ce taux pour décrocher un second mandat.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2015 à 22:44 :
Leur croissance,ils viennent la chercher en France ,des milliers d'entreprise du bâtiment ,de l'industrie ,des transports ......viennent en faisant du dumping social ,avec des centaines de milliers de travailleurs détachés,dont environ 10% est déclarée , prendre les chantiers comme des morts de faim ,et chez nous les politiciens incompétents ,qui signent n'importe quoi à Bruxelles ,font de la politique politicienne .La colère gronde ,et le mépris du peuple dont on n'a même pas respecté la volonté en 2005 ,va exploser ,ou il va se tourner pour faire le ménage vers les extrêmes ,.......
a écrit le 05/08/2015 à 12:27 :
6 €/h brut en Espagne, faut il créer un smic a 6 €/h en France ?
a écrit le 05/08/2015 à 12:19 :
C'est marrant comme les statistiques du chômage baissent dans tous les pays à l'approche des élections :-) Le pire, c'est que les gens se font avoir à tous les coups :-)
a écrit le 05/08/2015 à 11:53 :
la reprise observée en france est une courroie d'entrainement pour les pays limitrophes
Réponse de le 05/08/2015 à 12:22 :
Il n'y a aucune reprise bien au contraire en France. Le socialisme c'est le chômage pour tous et comme par hasard les pays qui s'en sortent le mieux sont tous libéraux.
Angela Merkel est née en RDA et elle sait ce qu'il en est du socialisme et de ses solutions économiques à 2 balles.
C'est en extirpant le socialisme de France que les habitants de ce pays retrouveront un avenir.
a écrit le 05/08/2015 à 11:12 :
Normal tous les jeunes espagnols émigrent
a écrit le 05/08/2015 à 9:44 :
et pourtant, avez vous essayé de créer une société en Espagne, moi oui, c'est pire qu'en France. De plus comme bcp de commentaires le font remarquer, le chiffre intéressant et peu mentionné voire jamais comparé par les journalistes ce sont les créations d'emplois. je vous invite à chercher ces chiffres et les comparer en Europe, vous serez très très surpris de voir ce qu'il se passe en France. La montée démographique efface les performances, dommage mais très bon pour poursuivre le bashing anti gouvernemental.
a écrit le 05/08/2015 à 9:31 :
"93% des contrats de travail établis en juillet sont temporaires"

Tiens ,comme nous.
a écrit le 05/08/2015 à 8:43 :
Titre racoleur mais par rapport au nombre de chômeurs en 2008 on est où?
Le chômage a d'abord fortement augmenté puis maintenant on se réjouit qu'il baisse mais quel est le bilan global un nb de chômeurs égal et une situation économique en retrait donc rien de glorieux pas la peine de pavoiser. Comme en Grèce on peut voir l'inefficacité des mesures préconisées. mais pour l'Europe du moment que les 1% des espagnols les plus riches sont plus riches qu'avant tout baigne quant au sort de la "populace" rien à cirer!
a écrit le 05/08/2015 à 8:14 :
Bonne Nouvelle seule la France reste le pays européen incapable de créer des emplois car elle a préféré le matraquage fiscal à de vraies reformes
a écrit le 05/08/2015 à 6:37 :
Quel titre mensongé : "Espagne : le chômage au plus bas depuis cinq ans"
Faux, le nombre de nouveau inscrit est au plus bas, pas le nombre de chômeur, d'ailleurqs vous vous contredisez :
"mais reste élevé à 4,05 millions, selon des chiffres publiés,"
a écrit le 04/08/2015 à 22:15 :
La France sombre avec gloire et l'Espagne lutte, remonte la pente. Un jour la France paiera vraiment son arrogance et sa paresse. C'est écrit.
Réponse de le 04/08/2015 à 22:30 :
Quelques chiffres pour calmer votre ardeur :
Chômage : 23,6 % dont 50% pour les jeunes.
Depuis 2008, plus de 500 000 jeunes espagnols sont parti travailler en France, en Allemagne et en GB.
Sans compter des déficits budgétaires double de la France.
La porte de votre paradis vous est ouverte.
Olé !
Réponse de le 05/08/2015 à 2:42 :
@ JE : excusez moi .......Une partie de ma famille qui vit en ESPAGNE n'a pas tellement l'air de partager votre enthousiasme ! curieux non
a écrit le 04/08/2015 à 20:44 :
Hollande va tout copier
a écrit le 04/08/2015 à 20:32 :
Et on peut aussi avoir le taux de pauvreté ? Travailler pour rien c'est inutile.
a écrit le 04/08/2015 à 19:36 :
C'est le système des vases communicants de la concurrence avec les frontières ouvertes! Rien de surprenant quand on se base sur le moins disant social et la régression pour pouvoir se nourrir, pendant que d'autre joue au pic-sou! Vive l'UE!
a écrit le 04/08/2015 à 19:24 :
Nous , on a crée 12000 stagiaires anpe et notre taux de chômage à baissé 😜😜😜
Réponse de le 04/08/2015 à 20:43 :
Vous auriez aimé que l'on diminue nos salaires, nos retraites, nos allocations... ?
Un tel traitement de choc s'est révélé nécessaire en Espagne après leur folie bétonnière.
Rien de tel chez nous malgré l'ardoise que nous avait laissé Sarkozy.
Pour l'instant l'Espagne a toujours plus de 2 fois notre taux de chômage et 1 jeune sur 2 est au chômage. Bien des jeunes sont en plus partis en Allemagne et ailleurs et sans flux en sens inverse.
Alors attention aux % !!!
Plus vous plongez profond plus il faut du temps pour remonter, même s'il est incontestable que vous remontez…
A tout prendre il vaut encore mieux comme la France, qui n'a subi qu'un peu de rigueur, rester légèrement au-dessus de zéro et avoir moins de chômage.
Réponse de le 04/08/2015 à 21:20 :
Parce que tu crois que Hollande est mieux ?
Arrêtes le gauchisme basique, il n'est pas de gauche...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :