Fret, pollution, embouteillages... les dégâts du transport routier diésel en Europe

En Europe, 80% des marchandises sont transportées par voie routière. Mais à quel prix ? Enquête sur la folie des poids lourds.
(Crédits : Reuters)

Cela n'aura pas échappé aux automobilistes : les autoroutes européennes sont encombrées par des files de poids lourds toujours plus interminables. Alors que près de 80 % des marchandises transitent par voie routière, le nombre de camions en circulation devrait augmenter de 40% dans cinq ans. Pourquoi ce choix de la route au détriment du rail ou du transport maritime, qui présentent pourtant de nombreux avantages, notamment écologiques ? Pour quelle raison les camions sont-ils aussi nombreux - un tiers d'entre eux, selon les estimations - à rouler à vide ? Diesel bon marché, dumping sur les salaires des chauffeurs, explosion des commandes sur Internet, production et livraison à flux tendu : cette folie des poids lourds, qui résulte d'une série de décisions politiques, notamment un investissement massif dans les autoroutes, sert des intérêts économiques. Si les entreprises privées profitent de ce système, les citoyens en subissent les conséquences : embouteillages, pollution, risques sanitaires et usure précoce des infrastructures publiques. À l'échelle du continent, la Suisse offre pourtant un modèle plus vertueux : le pays a su s'affranchir du lobby automobile pour miser sur le transport ferroviaire.

Documentaire complet de Jens Niehuss (Allemagne, 2019, 1h30mn)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 09/01/2021 à 20:34
Signaler
Bonjour, je suis né en 1968 et je constate que l’argent passe avant tous, et, je ne m’étonne pas que tous soit brouillon en 2021, des vrai gamin de 12 ans et, je suis gentils, donc, je n’ai plus rien à dire.

à écrit le 23/05/2019 à 21:30
Signaler
Premiers responsables les compagnies autoroutières et pétrolières qui commandent à tous les gouvernements qui signent des COP et taxent les gilets jaunes en se disant écologistes!

à écrit le 14/05/2019 à 13:46
Signaler
Bravo les suisses un exemple a suivre.

à écrit le 13/05/2019 à 12:21
Signaler
Je vous rappelle que la SNCF a au sein de son groupe la societe geodis qui est l un des 1er transporteurs français . celle ci exploite des chauffeurs a bas coûts d entreprises basées dans les pays de l est . la SNCF n a donc que peu d intérêts a fair...

à écrit le 13/05/2019 à 7:03
Signaler
J'ai côtoyé longtemps un milieu et une ambiance « transports terrestres ». Dans le jargon du métier, « terrestres » signifie routier, ferroviaire et fluvial. Le désengorgement des routes a de tous temps été un serpent de mer qui a agité bon nombre ...

à écrit le 12/05/2019 à 19:49
Signaler
Certe le transports cree une polution importante , mais îls est regrettable que le transport Ferré coûte plus chere que le transport routier. D'ailleurs je reste toujours surpris de constater la circulation de train diesel sur les lignes électrifie...

à écrit le 12/05/2019 à 18:40
Signaler
Fret, pollution, embouteillages... les dégâts du transport routier diésel en Europe implique un seule solution: "La relocalisation"!

à écrit le 12/05/2019 à 11:57
Signaler
4 tonnes supplémentaires qui leur ont permis les LREM, une véritable honte dont on ne sortira jamais bon sang !

le 12/05/2019 à 23:00
Signaler
L’autorisation des poids lourds a 44 tonnes a été votée en 2011 ,LREM n.existait pas

à écrit le 11/05/2019 à 19:37
Signaler
Il est temps que la France mette les pieds dans le plat et prenne exemple sur nos voisins Suisse. Les camions en transitent sur le territoire national obligatoirement par ferroutage, seul la déserte nationale autorisée par la route

à écrit le 11/05/2019 à 18:07
Signaler
"les dégâts du transport routier diésel en Europe" fabriquons des camions à essence, ça changera le problème. :-) Du moins le titre. Il parait qu'un chauffeur de camion ça fait un chômeur de moins, mais on a plus besoin de gens ayant la formation ma...

à écrit le 11/05/2019 à 16:41
Signaler
on oublie la quantité astronomique de camionnettes....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.