L'Allemagne aurait espionné Laurent Fabius et des personnalités des pays alliés

Les services de renseignements allemands ont placé sous surveillance le ministre français des Affaires étrangères ainsi que membres de la Court pénale internationale (CPI) à La Haye, de l'OMS, du FBI américain et de sociétés aux Etats-Unis, selon une radio allemande. Laurent Fabius va demander des explications à l'Allemagne.
"On va se rapprocher des Allemands. Quand on apprend ça, c'est très désagréable", a déclaré Laurent Fabius.

L'espionnage à nouveau au cœur d'une polémique outre-Rhin. Les services de renseignements allemands (BND) ont espionné un diplomate allemand ainsi que des personnalités de pays alliés, dont le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, affirme mercredi 11 novembre la station de radio allemande Radio Berlin Brandebourg (RBB) Inforadio. Et ce, alors que la constitution allemande interdit l'espionnage des citoyens allemands.

Sans révéler l'identité de ses sources, RBB indique que le BND a surveillé le diplomate allemand Hansjörg Haber, qui a dirigé la mission d'observation de l'Union européenne en Géorgie entre 2008 et 2011 et a ensuite été en poste à Bruxelles. Il est actuellement chef de la mission de l'UE en Turquie. Parmi les autres cibles figurent Laurent Fabius et des membres de la Court pénale internationale (CPI) à La Haye, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), du FBI américain et de sociétés aux Etats-Unis, affirme RBB.

Il n'a pas été possible d'obtenir des commentaires officiels sur cette information. La commission parlementaire qui supervise les agences de renseignements doit se réunir dans la journée pour discuter du sujet.

"Quand on apprend ça, c'est très désagréable"

A Malte, où il accompagne le président François Hollande à un sommet européen sur la crise migratoire, Laurent Fabius a laissé entendre qu'il demanderait des explications à l'Allemagne .

"On va se rapprocher des Allemands. Quand on apprend ça, c'est très désagréable", a-t-il dit sur iTELE.

Les révélations en 2013 émanant d'Edward Snowden, un contractuel de la NSA américaine, sur les activités de surveillance des services de renseignements américains en Allemagne, ont été suivies de révélations sur les propres activités d'espionnage du BND.

     | Lire Comment les services secrets allemands et la NSA ont espionné la France

Le mois dernier, le ministre allemand de la Justice Heiko Maas a demandé l'instauration de contrôles plus stricts du BND après des informations selon lesquelles ses agents auraient espionné des ambassades de pays alliés sans l'autorisation expresse du gouvernement.

(avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 12/11/2015 à 12:38
Signaler
Les Français doivent se renseigner sur la nature du pacte Germano Américain pour le 21ième siècle signé par Schroder en 2001 et poursuivi par Merkel. Cette alliance espionne et pille petit à petit l'ensemble du savoir faire industriel Français. Cette...

le 12/11/2015 à 17:48
Signaler
Quoi ??? vous votez UPR ???? mais vous êtes un sale facho complotiste !!! (je précise pour les censeurs de La Tribune que c'est du second degré...)

à écrit le 12/11/2015 à 12:06
Signaler
On voudrait nous faire croire que Fabius est un génie... dans ce gouvernement de bras cassés... Ou alors , c'est que les Allemands veulent le surveiller pour éviter qu'il ne fasse trop de conneries !

à écrit le 12/11/2015 à 11:49
Signaler
@ BONJOUR : Pourquoi Mme MERKEL aurait elle fait espionner FABIUS et dans quel but... M. FABIUS l'ami des dictateurs du moyen orient. Mme MERKEL ce n'est pas gentil du tout, mais alors pas du tout de faire espionner son petit teckel préféré !!!!!! ...

à écrit le 12/11/2015 à 9:08
Signaler
Faudra prévenir quand on en aura fini avec les scandales allemands.

le 12/11/2015 à 11:23
Signaler
Vous parlez de nos partenaires dans le développement de la grande UE fraternelle et démocratique ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.