Allemagne : le match de football contre les Pays-Bas annulé par crainte d'attentats

 |   |  410  mots
Hanovre a été en état d'alerte mardi 17 novembre au soir.
Hanovre a été en état d'alerte mardi 17 novembre au soir. (Crédits : MORRIS MAC MATZEN)
Le match Allemagne-Pays-Bas qui devait se tenir mardi soir à Hanovre a été annulé après des informations liées à de possibles attentats. Aucun explosif n'a été trouvé, mais la ville a été en état d'alerte. Selon Bild, l'information concernant une menace viendrait des services français.

Quatre jours après les attentats en France, c'est l'Allemagne qui s'inquiète d'un risque terroriste. La police de Basse-Saxe a annulé la rencontre qui devait opposer l'Allemagne aux Pays-Bas ce mardi 17 novembre au soir à Hanovre. Une information confirmée à 18 heures 45, 15 minutes avant l'ouverture des portes « venant d'une source étrangère », selon  le ministre fédéral de l'Intérieur Thomas de Maizière, l'aurait prévenu qu'un attentat était prévu contre le match où Angela Merkel devait être présente. Selon Bild Zeitung, cette information proviendrait des services secrets français. L'évacuation du stade a été réalisé dans le calme vers 19 heures 15. Vers 21 heures 50, le ministre de l'intérieur de Basse-Saxe, Boris Pistorius, a cependant indiqué qu'aucun explosif n'a été trouvé dans le stade.  Aucun interpellation n'a eu lieu. Avant d'ajouter que "la menace était réelle."

Un  peu plus tôt, des informations de médias locaux avaient pourtant indiqué que les policiers avaient retrouvé dans le stade une mallette suspecte. "Quelqu'un voulait faire exploser une bombe dans le stade", avait même indiqué à la presse Volker Kluwe, le chef de la police locale, vers 20h30. Les médias allemands avaient également évoqué une ambulance bourrée d'explosifs aux abords du stade. Boris Pistorius a indiqué n'avoir aucune confirmation de cette information.

Un paquet suspect dans un train

La zone du stade a été bouclée et la police a demandé aux habitants de Hanovre de demeurer chez eux. Les transports publics, métros et trams, stoppés. La gare centrale de la ville a été en partie bouclée, des rumeurs relayés par les médias locaux ayant fait état de bombes dans un train. Un chien policier aurait, selon Bild, repéré un objet vers 22h30 que les désamorceurs auraient fait exploser. Le site du journal local, Hannoverische Allgemeine Zeitung (HAZ), a indiqué, citant des sources policières, que cet objet suspect ne contenait pas d'explosif. Hanovre a donc été secoué ce mardi soir par une fausse alerte.

Angela Merkel à l'abri

Le ministre fédéral de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a assuré avoir annulé le match "en raison d'un danger concret." Il s'est excusé de ne pas pouvoir s'exprimer sur les circonstances de l'annulation du match afin de ne pas "inquiéter la population avec une partie des réponses." La chancelière Angela Merkel, qui devait assister au match, a quitté la ville rapidement pour rejoindre Berlin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2015 à 22:39 :
Allez voir sur le site de l'équipe, la minute de silence copieusement sifflée avant Turquie - Grece et vous comprendrez que la Turquie n'a rien a faire dans l'Europe.
Sinon , un grand respect à nos amis Anglais pour leur grande leçon de solidarité et de respect. Chapeau Messieurs les Anglais !!!
Réponse de le 18/11/2015 à 8:40 :
Pourquoi il y a eu une minute de silence en Turquie pour les 130 morts en France et non pas pour les 260 morts russe dans l'avion? Ils sont mort pour la même raison et il y en a eu beaucoup d'enfants.
a écrit le 17/11/2015 à 22:12 :
Un attentat aurait été déjoué, aura-t-on un incendie du Reichstag mais plein ? Par exemple, si on considère une phrase du type 1929+10=totalitarisme, et 2009+10 donnerait un régime type fonctionnaire insermenté et insermenteur, aura-t-on dans l’avenir un totalitarisme ou une dictature anti totalitaire ? Si l’Etat peut faire comme sous Catherine de Russie, des villages en carton pour éviter de montrer la misère, alors nous sommes dans un régime crétin dans lequel une clique réduit la population en esclavage… Si nous sommes dans un film comme le village est-ce un village gauloise léporiste isolationniste et protectionniste avec des mandarins et des janissaires de la déprédation à l’avantage de quelques-uns qui aurait peur du monde que le ciel libéral lui tombe sur la tête et qui se prendrait comme une référence sociale, ne devrait-on torpiller la cité interdite ou faire sauter la sainte barbe pour une galère? La France est-elle une économie de marché ou une galère, une économie sociale à marchés garantis et subventions ? A l’époque de César, malgré sa dictature, les solutions ne sont-elles pas mauvaises ? si Néron est de mèche avec Crassus qui bénéficie de défiscalisations, que Néron met le feu à rome ce qui enrichit Crassus, la population n’est-elle pas bernée par des réseaux souterrains ? La population aurait-elle élu Néron sachant qu’il bouterait le feu à rome ?
Crassus et Néron n'ont-ils pas l'ivresse des hauteurs, la follie des grandeurs?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :