L'Allemande Von der Leyen proposée pour la Commission, Lagarde pour la BCE

 |  | 210 mots
Lecture 1 min.
Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international.
Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international. (Crédits : Henry Romero)
La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a été proposée à la présidence de la Commission par Donald Tusk, sur les conseils d'Emmanuel Macron. Angela Merkel serait très favorable à la nomination de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne.

Le nom de la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a été proposé mardi pour la présidence de la Commission européenne par Donald Tusk, le président du Conseil européen, ont déclaré mardi plusieurs sources européennes, confirmant une information du quotidien allemand Die Welt.

Selon une source diplomatique, la proposition a été faite par le président français, Emmanuel Macron, à la chancelière allemande, Angela Merkel, et négociée avec elle, et s'accompagne de la proposition de nommer la Française Christine Lagarde à la présidence de la Banque centrale européenne (BCE).

Angela Merkel est "très positive" sur l'idée de nommer l'actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) à la BCE, a ajouté cette source.

Une seconde source européenne a précisé que cette proposition avait été faite lundi par Paris à Berlin.

Une troisième source a précisé que cette nouvelle proposition pour la présidence de la Commission avait reçu l'aval des socialistes européens.

Ursula von der Leyen, membre de la CDU (Union chrétienne-démocrate) est une proche alliée politique d'Angela Merkel.

Les discussions sur les nominations doivent reprendre à 14h00 au sommet européen de Bruxelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2019 à 7:08 :
Von der Leyen a tout raté en Allemagne.
Les Allemands veulent s'en débarrasser en l'envoyant à Bruxelles.

Lagarde par contre est le meilleur choix possible pour succéder à Draghi,
même points de vue et "approach"
Surtout elle nous évite l'Allemand Weidmann qui se faisait des illusions et qui lui est trop allemand et pas assez Européen.
a écrit le 03/07/2019 à 13:24 :
La place de directeur du FMI est vacante:je pense que Moscovici serait le mieux placé.
a écrit le 03/07/2019 à 10:11 :
notre Jupiter junior vient de devenir le grand timonier du bateau européen ; c'est lui qui a dénoué le noeud gordien de la désignation des top-jobs de la gouvernance de l'UE ;
toute la soirée d'hier , nos télés d'info continue n'ont cessé de faire sonner les trompettes de sa renommée , nous expliquant que c'est lui qui avait tout décidé et fait nommer des personnalités toutes francophones .
Réponse de le 03/07/2019 à 15:09 :
Bah oui, il a joué un rôle important, et alors ?C'est pas poutine qui aurait fait cela.
Réponse de le 11/07/2019 à 7:13 :
Pour Von der Leyen le choix aurait pu être plus judicieux !
Je suppose que c'était surtout pour éviter Veidmann à la BCE que Macron
a "die Kröte geschluckt" (avalé le crapaud) et proposé Von der Leyen
a écrit le 03/07/2019 à 9:07 :
Avec l'allemande VDL aux gouvernes de l'Europe, le futur va etre complique pour micron.
Cette femme traine de belles casseroles et il ne faut pas oublier qu'elle a ete "initiee" par Frau Merkel.
Petit micron va devoir en rabattre face au geant germain.
Quant a lagarde et michard, a la botte des USA elle appliquera les consignes.
Les europeens vont souffrir.
a écrit le 03/07/2019 à 6:49 :
Une victoire pour Macron:il a réussi a piquer le deuxième poste le plus important aux italiens.Probablement le premier poste meme, si l'on tien compte de sa véritable importance.Il faut maintenant trouver un nouveau candidat français pour prendre la tete du FMI.
a écrit le 02/07/2019 à 21:50 :
Lorsque la France fera faillite et devra voir sa politique économique et budgétaire pilotée par la troïka BCE-FMI-commission européenne, Lagarde présidente de la BCE et ex directrice du FMI, sera un atout de poids.
Réponse de le 04/07/2019 à 19:50 :
Rien ne s'est passé comme prévu pour macron dans cette élection.

Sa liste est arrivée seconde. Sa candidate fétiche s'est révélée un calamité qui une fois élue a coulé les espoirs pour LREM de jouer un rôle important à Bruxelles.

Barnier, empêché par la non conclusion du brexit ne sera pas président du CE et Lagarde n'en a rien à taper de Macron à qui elle ne doit rien, son Dieu c'est Sarkozy.
En plus la comportement de Macron, ses leçons, ses rodomontades, agacent ses pairs et il est de moins en moins aimé, et en aucun cas admiré, comme il pense.

Bref, Manu est à la ramasse. "Puisque les évènements nous dépassent, feignons d'en être l'auteur".
a écrit le 02/07/2019 à 21:42 :
Excellente hôtelière, les convives seront ravis...
Je crois que c'est elle qui se félicitait (sic) de l'innovation financière françoise à travers les produits financiers qui ont mené aux subprime via les CDS...
a écrit le 02/07/2019 à 20:47 :
On peut espérer que Madame Lagarde ne fera pas comme Trichet mais suivra l'exemple de Dragui.
Réponse de le 02/07/2019 à 21:03 :
C'est à dire ? faire tourner la planche à billets pour créer des bulles d'actifs ?.. qui ne manqueront pas bientôt d'éclater
Quelle bravoure en effet !
a écrit le 02/07/2019 à 20:30 :
Je croyais Merkel en fin de course mais c'est toujours l'Allemagne qui mène le bal.
Quand à Lagarde,c'est formidable,aux manettes de la France,du monde et de l'Europe maintenant.
On prend les mêmes et on continue......les chaises musicales!
a écrit le 02/07/2019 à 20:15 :
François Asselienau président de l' UPR commente les deux nominés du jour..
Les vingt-huit chefs d’État et de gouvernement se sont finalement mis d’accord, après douze jours de guerre de tranchées pour nommer :
la ministre allemande CDU de la défense à la tête de la Commission européenneet la directrice générale du Fonds monétaire international à la Banque centrale européenne.

- L'Allemagne, qui détient déjà le poste surpuissant de secrétaire général avec Martin Selmayr, renforce encore sa toute-puissance sur la Commission européenne en obtenant pour la 2e fois le poste de président de la Commission, le premier ayant été confié en 1958... à Walter Hallstein.

- La France obtient une pure satisfaction de façade car Mme Lagarde, qui a passé toute sa vie professionnelle aux États-Unis, aurait la nationalité américaine selon des rumeurs insistantes et partage de toute façon la politique ultra-libérale et mondialisatrice du FMI.

En un mot :
- L'Allemande von der Leyen mènera une politique conforme aux intérêts de l'Allemagne
- La Franco-Américaine ? Lagarde mènera une politique monétaire conforme aux intérêts de l'oligarchie euro-atlantiste et de l'Allemagne.

Et l'on va néanmoins présenter cela comme un "succès" de Macron et de la France..
Réponse de le 02/07/2019 à 22:48 :
Logique! Non?
Réponse de le 03/07/2019 à 15:11 :
"Mme Lagarde aurait la nationalié selon des rumeurs insistantes". Ah bon ?
Et Asselineau, il a le financement Russe ça c'est certain.
a écrit le 02/07/2019 à 19:53 :
Lagarde à a tête de a BCE !

On parle bien du génie de la finance qui a mis 3 ans pour s'apercevoir que le monde était entré dans une crise financière de premier ordre et qui a laissé le déficit budgétaire filer à 7%?

De la personne qui a détourné 400 millions d'argent public au bénéfice exclusif de Mr Tapie et sur ordre de Mr Sarkozy?

De la ministre qui a ordonné que la Société Générale bénéficie d'un dégrèvement fiscal de 2.2 Milliards € après ses turpitudes bancaires?

De la justiciable qui a été formellement condamnée pour "négligence" mais miraculeusement exemptée de peine?

A part porter le tailleur , elle n'a laissé aucune trace de ses 10 ans au FMI. Elle n'a pas les épaules pour le job de directeur de la BCE, d'autant plus que la période s'annonce compliquée.
a écrit le 02/07/2019 à 17:50 :
Vu que je ne peux pas faire supprimer les trollages à la gond, franchement les gars... -_-, vous supprimez mon commentaire vous arrêtez immédiatement de l'instrumentaliser.

ALors que ce serait tellement facile pour vous de le faire vous mêmes au lieu de voler d'autres !
Réponse de le 02/07/2019 à 22:56 :
Entre nous, vous avez des problèmes de "navigateur"! Ou, de prise en charge!
Bien que... la censure soit présente! Et..., je ne vais pas tarder en subir les conséquences!
Réponse de le 09/07/2019 à 14:03 :
UNe autre option qui peut aussi arriver vu tout ce que j'ai déjà vu est que parfois censuré en amont... -_-

Ouais je sais vous ne l'auriez jamais vu.
a écrit le 02/07/2019 à 17:35 :
nommer la copine a Tapie a la BCE … pourquoi pas Balkany pendant qu on y est. Ah oui, c est pas possible, Balkany c est un homme :-(
a écrit le 02/07/2019 à 16:45 :
Lagarde à la BCE. c´est l´ouverture des vannes pour les pays du club med.
déficit non controlé, on récompense les cigales et on fait payer les fourmis d´europe du nord...

l´Allemagne va regretter très amèrement
Réponse de le 02/07/2019 à 21:08 :
Pas seulement l'Allemagne ! le monde entier pleurera à nouveau lors du prochain crack que la politique des taux nuls prépare ... voyez les rallys boursiers totalement décorrélés de l'économie réelle ; mais l'argent est gratuit, c'est trop tentant.
a écrit le 02/07/2019 à 16:04 :
Tout change pour que rien ne change. Cette UE est en décalage avec tous les peuples européens et on continue à fond contre le mur. Par exemple cette politique de libre-échange est antinomiques : on baisse les couts (soi disant) mais aussi on aligne les politiques salariales, et redistributives sur le moins disant..Le gagnant est ..
a écrit le 02/07/2019 à 15:54 :
Pourquoi le gouverneur de la bce devrait être issu de la zone euro ou même de l'europe?
Il nous faut surtout quelqu'un de compétant, on a bien mis un canadien a la tête de air france klm sans que cela ne choque autant que cela.
L'europe devrait lancer un appel a candidature chez les anciens/anciennes de la BoJ. Eux on l'expérience, pourquoi s'en priver? Exigeons le meilleur pour la monnaie qui nous protège.
Réponse de le 02/07/2019 à 16:45 :
La BoJ a été incapable de relancer l'inflation au Japon.
Et franchement, non, une institution n'est pas une entreprise, vous en déplaise...
Réponse de le 02/07/2019 à 17:19 :
@Alou

Cette damnée inflation est elle vraiment nécessaire, et en plus franchement, qu'est ce que c'est que cette inflation?

Mon commentaire se voulait ironique mais il semble que l'humour lapin ne sied pas a tout le monde. Lagarde ou un/une autre, qu'importe le flacon.
On vit quand même, reconnaissons le, une époque formidable. la réalité dépasse certains concepts mais on s'y accroche encore, on veut pas les lacher, on tiendra bon jusqu'au bout. C'est beau, ça a quelque chose de mystique
a écrit le 02/07/2019 à 15:51 :
C'est une bonne administratrice, donc un bon laquais du Pouvoir, i.e. elle est consensuelle à souhait, mais elle n'y connait strictement rien en économie.
a écrit le 02/07/2019 à 15:09 :
pourquoi lagarde ? super mario est très bien pour le moment
a écrit le 02/07/2019 à 15:06 :
Lagarde à la BCE !!! Merkel est donc plus sérieusement atteinte qu'on peut le penser ! L'U.E. tombe vraiment de Charybde en Scylla...
a écrit le 02/07/2019 à 14:54 :
Donc une Allemande à la commission et une américaine à la BCE, encore une réussite pour la FR...
a écrit le 02/07/2019 à 14:52 :
Dans les années 60, un diplomate britannique a dit: "Nommez un français à la tête d'une organisation internationale, c'est le seul qui ne défendra pas les intérêts de son pays".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :