L'Espagne se dote d'un nouveau gouvernement

 |   |  179  mots
Grâce au PSOE, le conservateur Marino Rajoy peut former un nouveau gouvernement.
Grâce au PSOE, le conservateur Marino Rajoy peut former un nouveau gouvernement. (Crédits : © Andrea Comas / Reuters)
Fin de la crise politique en Espagne ? Dimanche, le Parti socialiste d'Espagne a décidé de laisser le conservateur Mariano Rajoy former un nouveau gouvernement.

Dimanche, le Parti socialiste d'Espagne a décidé de laisser le conservateur Mariano Rajoy former un nouveau gouvernement. Cette décision met un terme à la paralysie politique en évitant les troisièmes élections en un an.

Réuni à Madrid, les délégués du comité fédéral du PSOE ont décidé à une large majorité de 139 contre 96 de s'abstenir lors du vote de confiance pour permettre à MarinoRajoy, au pouvoir depuis fin 2011, de former le prochain gouvernement, minoritaire cette fois, a annoncé le parti.

Une nouvelle élection à risque pour le PSOE

Bouleversé, fracturé par l'émergence de Podemos, le part anti-austérité, le PSOE évite en prenant cette décision aux Espagnols de retourner aux urnes pour la troisième fois en un an. Un scrutin risqué pour le PSOE qui risquait une nouvelle déroute.

"La répétition des élections serait nuisible aux intérêts de l'Espagne et des Espagnols", dit la résolution qui l'a emporté. Elle pourrait aussi nuire aux socialistes "qui feraient figure de principaux responsables d'un blocage dont personne ne veut".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2016 à 16:00 :
La détermination et le calme de Rajoy ont finalement imposé la seule solution raisonnable. Maintenant que le flottement s'achève à Madrid, il faut sereinement mais définitivement lever l'hypothèque de la gesticulation indépendantiste catalane.
a écrit le 24/10/2016 à 11:34 :
Un nouveau gouvernement résolument pro UE et donc fermement anti aspirations populaires.

Solidarité avec le peuple espagnol qui va en baver.
Réponse de le 24/10/2016 à 16:03 :
Soyez un peu moins péremptoire et attendez de voir dans quel état le Royaume-Uni sortira du brexit (récession limitée ou désastre économique total) avant d'opposer l'UE et les aspirations populaires... Quant au peuple espagnol il en a déjà bavé et le pays a repris de ce fait, grâce à une meilleure compétitivité-coût, le chemin de la croissance et de la baisse du chômage. Le retour à une certaine stabilité politique l'y aidera.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :