L'Italie pessimiste sur ses perspectives de croissance

 |   |  178  mots
La Commission européenne n'a toujours pas approuvé le budget 2016 présenté par Matteo Renzi car il est susceptible, selon elle, de ne pas respecter les règles communautaires.
La Commission européenne n'a toujours pas approuvé le budget 2016 présenté par Matteo Renzi car il est susceptible, selon elle, de ne pas respecter les règles communautaires. (Crédits : © Tony Gentile / Reuters)
Le Trésor italien ne croit plus à une croissance de 1,6% cette année. Il juge que celle-ci devrait se situer dans une fourchette réduite comprise entre 1,2% et 1,4%. Le déficit public serait de son côté faiblement impacté en 2016, mais davantage en 2017 avec un objectif qui passe de 1,1% à 1,8% du PIB.

L'Italie a réduit sa prévision de croissance économique pour cette année et la suivante et a nettement relevé son objectif de déficit budgétaire pour 2017, ce qui devrait mécontenter la Commission européenne, selon un document préparatoire du Trésor italien consulté par Reuters.

Le produit intérieur brut (PIB) de l'Italie va progresser de 1,2% cette année et de 1,4% l'an prochain, est-il écrit dans ce document économique et financier (DEF) que le gouvernement de Matteo Renzi examinera dans la journée. La prévision de croissance était jusqu'à présent de 1,6% aussi bien pour 2016 que pour 2017.

Bruxelles n'a toujours pas approuvé le budget 2016

L'objectif de déficit est réduit à la marge pour cette année, de 2,4% à 2,3% du PIB, mais passe de 1,1% à 1,8% pour 2017. Ces données sont susceptibles d'être modifiées lors de l'examen du document par le gouvernement.

La Commission européenne n'a toujours pas approuvé le budget 2016 présenté par Matteo Renzi car il est susceptible, selon elle, de ne pas respecter les règles communautaires.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :