"L'Otan ne se cherche pas d'ennemis", rappelle Hollande à Moscou

En réponse aux irritations de Moscou, le chef de l'Etat a rappelé que la consolidation de la défense antimissile décidée par l'Alliance "ne concerne pas la Russie".

2 mn

Alors que le Royaume-uni s'apprête à quitter l'Union européenne, François Hollande a de nouveau défendu l'idée d'une défense à l'échelle du continent, en complément de l'Alliance atlantique.
Alors que le Royaume-uni s'apprête à quitter l'Union européenne, François Hollande a de nouveau défendu l'idée d'une défense à l'échelle du continent, en complément de l'Alliance atlantique. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

"Nous devons, avec la Russie, faire preuve de fermeté quand c'est nécessaire, et ça a été nécessaire, et en même temps de dialogue". Devant la presse.François Hollande a prôné samedi à Varsovie, au sommet de l'Otan, un mélange de dialogue et de fermeté envers la Russie, qui s'inquiète des décisions de l'Alliance atlantique à son égard.

"C'est la fermeté qui permet le dialogue et c'est le dialogue qui permet ensuite de trouver des solutions."

Deux ans après l'invasion de la Crimée par Moscou, en mars 2014, les 28 membres de l'Alliance ont notamment décidé de déployer des bataillons dans les pays baltes et la Pologne, qui craignent une agression de leur voisin russe. En réponse aux irritations de Moscou, le chef de l'Etat a rappelé que la consolidation de la défense antimissile décidée par l'Alliance "ne concerne pas la Russie".

"La posture de l'Alliance est strictement défensive, l'Otan ne se cherche pas d'ennemis", a-t-il insisté.

"Elle ne menace aucun pays".

Nécessité d'une défense à l'échelle de l'Europe

Alors que le Royaume-uni s'apprête à quitter l'Union européenne, François Hollande a de nouveau défendu l'idée d'une défense à l'échelle du continent, en complément de l'Alliance atlantique.

"Une défense européenne séparée de l'Otan n'aurait aucun sens", a-t-il dit. "Il est important que l'UE et l'Otan puissent travailler en bonne intelligence et en pleine coopération."

Le sommet de Varsovie était le dernier du président américain, Barack Obama, à quelques mois de l'élection présidentielle américaine de novembre.

Ces élections "ne doivent pas remettre en cause le lien transatlantique" entre l'Europe et les Etats-Unis, a dit François Hollande, qui a déjà par le passé dit son inquiétude de voir le républicain Donald Trump accéder à la Maison Blanche.

(avec Reuters)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 11/07/2016 à 11:20
Signaler
Elle ne se cherche pas d'ennemis. C'est elle l'ennemi.

à écrit le 10/07/2016 à 16:26
Signaler
C’est tout à fait extraordinaire. Nous voyons là une forme d’illusion collective dont la permanence donne la désagréable impression d’une véritable pathologie mentale. Reprenons la séquence des événements : . un gouvernement élu à deux reprises av...

le 10/07/2016 à 23:13
Signaler
Dites moi cher Monsieur, c'est à n'y rien comprendre de votre démonstration ! Mais je n'ai toujours pas compris quel serait l'interet de Poutine d'etre si agressif envers l'occident comme vous le pretendez

le 11/07/2016 à 0:00
Signaler
@ Chpygrine : texte bien étayé en effet et qui remet en place la propagande du Kremlin, pouvoir actuel en Russie qui commençait à prendre un peu trop des habitudes d'invasion des ex-pays européens sous prétexte de l'OTAN à laquelle adhèrent librement...

le 11/07/2016 à 3:45
Signaler
Ne pas y prêter attention, une sorte d'IA qui se manifeste de temps à autre dès que le logarithme juge judicieux de ressasser sa vérité sur les évènement d’Ukraine il y a 2 ans. Au fils des ans, on peux voir des arguments s'ajouter, mais sans jamais ...

le 11/07/2016 à 9:44
Signaler
Chpygrine a raison, Poutine étant incapable de rénover son pays hormis sur le plan militaire, a vu l'Ukraine s'écarter de ses plans d'Eurasie et n'a plus que l'usage de la force et l'agressivité pour maintenir les pays proches dans son espace économi...

à écrit le 10/07/2016 à 15:24
Signaler
Bien sûr, mais nous somme les jouer en première ligne de la politique d'expédition américaine..... Tres dangeureux tous cela .

à écrit le 10/07/2016 à 14:33
Signaler
Avec des amis comme Hollande et sa bande, la France a suffisamment d'ennemis :-)

à écrit le 10/07/2016 à 11:54
Signaler
C’est tout à fait extraordinaire. Nous voyons là une forme d’illusion collective dont la permanence donne la désagréable impression d’une véritable pathologie mentale. Reprenons la séquence des événements : . un gouvernement démocratiquement élu à...

à écrit le 10/07/2016 à 10:40
Signaler
Pour justifier son budget, sa politique d'intervention, voir sa démagogie, l'OTAN a besoin d'un ennemi, la Russie.

à écrit le 10/07/2016 à 10:33
Signaler
Patapouf 1er en chef de non-guerre, où les tribulations d'un courant d'air, qui fait des coupes dans les budget des forces armées, afin de subventionner son électorat. Cela se paiera dans les urnes.

à écrit le 10/07/2016 à 9:35
Signaler
Hollande vous avez dit Hollande? L'homme de paille, le serviteur de Merkel et Obama...

à écrit le 10/07/2016 à 8:54
Signaler
oui on sait, son seul ennemi, c'est la finance

le 11/07/2016 à 8:10
Signaler
@chruchill: c'est un lapsus. Je crois qu'il voulait dire: mon seul ennemi, c'est la France et ses sans dents :-)

à écrit le 10/07/2016 à 6:42
Signaler
Notre Président doit se souvenir que le contrat de vente de Mistral a été annulé par son gouvernement et lui même. Monsieur Vladimir Poutine y pense tous les matin lorsqu'il se rase. Alors l'Otan pour lui ......

à écrit le 10/07/2016 à 2:43
Signaler
"L'Otan ne se cherche pas d'ennemis" Ce qui est étonnant, c'est de se sentir obliger de le dire.....!

à écrit le 10/07/2016 à 0:09
Signaler
La Russie de Poutine a clairement développé son armement nucléaire, entre autres, alors que l'Europe désinvestissait dans ce domaine. Elle a montré son agressivité en Moldavie, dans les Balkans, en Géorgie, en Ukraine, a annexé la Crimée, soutient de...

le 10/07/2016 à 9:33
Signaler
Et c'est la version officielle? Parce que la réalité n'est pas aussi jouasse pour l'OTAN.... Faites vous votre version des faits

à écrit le 09/07/2016 à 20:14
Signaler
"L'Otan ne se cherche pas d'ennemis" mais c'est la seule alternative qui lui reste pour pouvoir encore exister!

à écrit le 09/07/2016 à 20:07
Signaler
Circulez y-a-rien à voir !! on vous dit que l' U.E c'est la paix ! faites confiance à nos dirigeants qui eux savent...

à écrit le 09/07/2016 à 18:49
Signaler
8/4/2008 François Hollande défendant une motion de censure contre le retour dans l’Otan : « Car si notre pays renonçait à son autonomie de jugement au sein de l’Alliance, c’est l'ensemble de l'Europe – pas simplement la France – qui se trouverait en ...

à écrit le 09/07/2016 à 18:40
Signaler
"François Hollande a de nouveau défendu l'idée d'une défense à l'échelle du continent" Je ne comprends pas bien, Mr Hollande souhaite il intégrer la partie européenne de la Russie à la notion de défense commune? https://fr.wikipedia.org/wiki/Russ...

à écrit le 09/07/2016 à 18:38
Signaler
Au fait, la France (et l Europe) est à la botte de qui ???on se fait rouler par les E U et nos dirigeants disent amen !!!reviens Charles pour nous sortir de se machin !!!D autres parts si une armée Européenne était mise sur pied il ne serait plus n...

à écrit le 09/07/2016 à 17:35
Signaler
Quel blagueur, ce François ! Mais je doute que nos amis les Russes aient le même humour, tout ce qu'ils voient, eux, c'est que l'OTAN ne cesse de s'étendre dans leur zone d'influence et que les bases militaires les enserrent peu à peu. Allez, p...

le 10/07/2016 à 9:21
Signaler
Pas d'accord, la Russie de Poutine est un véritable danger pour la paix. Il suffit de regarder dans un passé récent les violentes agressions avec annexion de fait d'une partie de leur territoire contre la Moldavie, la Georgie et surtout l'Ukraine av...

le 10/07/2016 à 10:48
Signaler
@Bruno : vous pouvez ne pas être d'accord, mais le fait est que la Russie est plutôt isolée face à l'OTAN et avec un budget militaire 10 moins important. Les USA, à eux seuls, ont un budget de 600 milliards d'euros, rien que ça ! Vous pensez vraim...

le 11/07/2016 à 11:07
Signaler
Les faits, TC, les faits : la Russie a envahi (oh certes avec des soldats en tenue de camouflage) une partie du territoire d'un pays candidat à l'UE, elle en a attaqué 2 autres. Avec Poutine face à eux, jamais les pays baltes n'auraient pu retrouver ...

à écrit le 09/07/2016 à 17:31
Signaler
Si Hollande avait été président en même temps que Bush, nous serions encore embourbés en Irak, car il aurait aussi trouvé des armes de destruction massive imaginaire :-) Bien entendu que les Russes ont des raisons de s'inquiéter ! Certains se souvien...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.