Otan : les dépenses sont en baisse malgré les menaces

 |   |  497  mots
Les pays baltes et la Pologne (1,95%), anciens satellites soviétiques de loin les plus inquiets en Europe des menées russes, sont les plus volontaires.
Les pays baltes et la Pologne (1,95%), anciens satellites soviétiques de loin les plus inquiets en Europe des menées russes, sont les plus volontaires. (Crédits : FRANCOIS LENOIR)
Une étude parue jeudi compile les données de 14 pays membres de l'Alliance atlantique pour 2015, pour vérifier si cela va dans le sens de l'engagement d'augmenter les dépenses de défense, pour atteindre 2% du Produit intérieur brut en 2024. Seule l'Estonie est dans les clous en 2015.

Un Otan affaibli face à la menace russe. Les pays membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord -hors États-Unis qui représentent 75% du budget- dépensent toujours moins en matière de défense malgré les promesses d'augmenter ces investissements, indique une étude de l'European Leadership Network (ELN) publiée jeudi 26 février.

     | Lire "Poutine pourrait attaquer un État balte" pour tester la solidité de l'Otan

Cette étude compile des données sur le sujet rendues publiques dans 14 pays membres de l'Alliance atlantique pour 2015, pour vérifier si cela va dans le sens de l'engagement pris il y a six mois d'augmenter les dépenses de défense, pour atteindre 2% du Produit intérieur brut (PIB) en 2024.

L'Estonie, seul pays à respecter ses engagements

Mais en 2015, seule l'Estonie est dans les clous, avec un budget défense à 2,05% du PIB, selon l'ELN. Les pays baltes et la Pologne (1,95%), anciens satellites soviétiques de loin les plus inquiets en Europe des menées russes, sont les plus volontaires, tout comme la Norvège (1,6%) et la Roumanie (1,7%) dont les budgets progressent.

Les Pays-Bas, affectés par le crash d'un avion abattu cet été au-dessus de l'est séparatiste de l'Ukraine qui a coûté la vie à 193 Néerlandais, vont "pour la première fois en dix ans dépenser plus et non moins".

Budgets en baisse chez les piliers de l'Otan

A contrario, les trois poids lourds européens, Grande-Bretagne, Allemagne et France, voient soit leur budget diminuer, soit rester stable en 2015. Outre-Manche, le budget des armées devrait atteindre 35,5 milliards de livres (48,4 milliards d'euros) en 2015/2016, à 1,88% du PIB contre 2,07% en 2014, soit le niveau le plus bas depuis 25 ans, selon les chercheurs.

L'Allemagne a établi son budget de défense à 32,26 milliards d'euros en 2015, soit 1,09% du PIB contre 1,14% en 2014 et 1,3% en 2013. "Ceci pose la question de savoir si l'Allemagne pourra contribuer aux besoins généraux de l'Otan en matière de défense", écrivent les chercheurs Denitsa Raynova et Ian Kearns, qui pointent "des problèmes techniques et un manque de personnel qualifié".

     | Lire aussi Défense : le fossé budgétaire France - Allemagne

Quant au budget français, de 31,4 milliards d'euros, il représente 1,5% du PIB (1,8% si on y inclut les retraites), comme l'année précédente, et "la position budgétaire" actuelle du pays n'incite guère à tabler sur un rebond des dépenses, relève la note.

"Certains pays continuent de faire comme si de rien n'était"

Le Canada (1% du PIB) ou l'Italie qui a annoncé un milliard d'euros d'économies, mais aussi la Bulgarie et la Hongrie, vont encore plus loin dans les coupes. "Certains pays continuent de faire comme si de rien n'était (...) faisant dans certains cas exactement l'opposé de ce que l'Alliance a promis", estiment-ils.

Parmi les 14 pays passés au crible, "aucun" n'a la capacité "de pleinement moderniser ses armées" s'il continue à ce régime, selon les chercheurs qui appellent "à une plus grande coopération en matière de défense".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2015 à 13:36 :
L'armée américaine ne fait pas le poids en cas de conflits multiples. En tout cas c'est la conclusion du rapport "Indice de puissance militaire des USA 2015" préparé par les experts de l'ONG Heritage Foundation. Le saviez-vous ?

Alors on peut bien imaginer ce qui en est pour ce "machin" (comme l'appelait de Gaulle) de l'OTAN…..
a écrit le 28/02/2015 à 9:48 :
Et pendant qu'on discute à propos des dépenses de l'Otan, une organisation presque illégale et en perte de vitesse, les pertes officielles des forces ukrainiennes au cours de l’ATO en Novorussie ont été publiées. Des chiffres effrayants !!!

Tués : 25 718 militaires des forces armées de l’Ukraine, y compris les membres des unités de Pravy Sektor – 3 729 personnes.

– Les militaires des forces armées – 13 862 personnes. (Principalement 25e brigade aéroportée de Dniepropetrovsk, 95e brigade aéromobile de Jitomir, 24e brigade motorisée de Lvov, 79e brigade aéromobile, 51e, 24e, 72e brigades mécanisées et d’autres unités de l’armée ukrainienne)
– Les militaires ukrainiens du ministère de l’Intérieur – 4 623 personnes.
– Les militaires des unités de SBU – 379 personnes.
– Les gardes-frontières ukrainiens – 249 personnes.
– Les militaires des forces américaines (forces spéciales de l’ARD, du FBI et de la CIA) – 88 personnes.
– Les mercenaires de sociétés militaires privées : "ASBS Othago", Pologne, Academi et Greystone Limited, États-Unis et autres – 737 personnes.
– Les militaires d’autres catégories des forces armées – 1 781 personnes.

Pour information :
Selon les données du renseignement opérationnel du Fond interrégional de l’assistance à la sécurité nationale, les militaires tués parmi les militants du Pravy Sektor, de la garde nationale, des bataillons Aïdar, Azov et Dniepr, étaient amenés clandestinement à Dniepropetrovsk et étaient clandestinement incinérés au crématorium.

Les militaires tués du Pravy Sektor ont été officiellement répertoriés comme disparus.

Un mot à propos de ces "mercenaires" des sociétés américaines qui ont été tués : 737 personnes. Ils recevaient de l'argent de qui ? une société privée qui vend ses services à Kiev ? et Kiev, en totale faillite, les paie avec quel argent ? ne soyons pas dupes, ces mercenaires là étaient payés par le contribuable américain par le biais de son gouvernement fiche-le-chaos-dans-le-monde. Encore une fois, l'Amérique froussarde fait la guerre aux autres par procuration, avec force intermédiaires car milirairement, tout un chacun le sait, elle ne fait plus le poids. Des grands lâches, allez…
a écrit le 28/02/2015 à 1:09 :
Boris Nemtsov, l’un des piliers de l’opposition libérale en Russie, a été tué par balle vendredi soir en plein centre de Moscou. Il se promenait sur le pont principal de la capitale, le Grand Pont de pierre, juste en face du Kremlin, lorsqu’une voiture blanche a surgi et des hommes ont tiré quatre coups au pistolet dans le dos, selon les premières informations données par la radio indépendante Echos de Moscou. La scène du meurtre est désormais bouclée par les enquêteurs. Mais plusieurs proches de Boris Nemtsov se sont immédiatement rendus sur place et ont confirmé la mort du leader de l’opposition.
L’ex-vice-Premier ministre du président Boris Eltsine était devenu l’une des principales figures du mouvement Solidarité puis du parti Parnas, au cœur de l’organisation des dernières grandes manifestations contre le Kremlin de Vladimir Poutine, notamment lors de son retour au Kremlin en 2012. « C’est le parti de la liberté des gens pour une Russie sans arbitraire et sans corruption », résumait-il, un brin provocateur. Boris Nemtsov se voulait avant tout un libéral qui avait déjà l’expérience du pouvoir. Dans les années 1990, il avait été ministre de l’énergie.
Réponse de le 28/02/2015 à 9:29 :
C'est tellement mignon ce que vous nous écrivez là, oh ! j'en suis fort ému, papy… Je vous dirais même plus, j'y vois une irrésistible et grouillante matière pour la réfléction la plus approfondie sur la désacralisation des querelles intestines. Chapeau bas, boy ! (baboy….:-))
a écrit le 27/02/2015 à 23:17 :
L'OTAN dérange les plans d'invasion de Poutine et c'est tant mieux. On comprend pourquoi il soutient les partis séparatistes comme le FN et veut démanteler l'Europe, plus facile d'avaler des petites pays qu'une Union Européenne. L'ours soviet a de l'appétit mais va faire une indigestion !
a écrit le 27/02/2015 à 23:15 :
Un journal russe indépendant a publié un texte transmis à Poutine en février 2014 détaillant la marche à suivre pour dépecer son voisin. Un plan suivi dans les grandes lignes. La rébellion de l’Ukraine de l’Est contre Kiev et l’annexion de la Crimée par la Russie relèvent d’un même plan concocté et coordonné dans les couloirs du Kremlin. C’est ce qu’indique un document publié mercredi par le journal indépendant russe Novaïa Gazeta : une analyse de la situation en Ukraine durant les derniers jours de la présidence du président prorusse Viktor Ianoukovitch et des recommandations, en sept points, pour une intervention de la Russie dans la crise qui n’en était qu’à ses prémices. Selon le journal, ce «plan» a été transmis au Kremlin entre les 4 et 12 février 2014 et aurait été rédigé avec la participation de Konstantin Malofeïev, «l’oligarque orthodoxe» soupçonné d’être l’un des sponsors des séparatistes prorusses.
a écrit le 27/02/2015 à 23:06 :
La Russie, sous la férule de Vladimir Poutine, est la victime d’une machine de propagande d’une dureté et d’une efficacité inégalées depuis longtemps. Une machine dont la méthode éprouvée consiste à jeter un doute systématique sur les faits tout en présentant les théories du complot les plus vulgaires comme la réalité vraie que seuls les analystes «achetés par Washington» ou les naïfs aveugles ne veulent pas voir!
Ainsi, la révolution de la place Maïdan à Kiev en 2014 n’est pas présentée dans les médias russes comme un large soulèvement populaire d’Ukrainiens mécontents de la politique menée par le président Ianoukovitch, mais ne serait qu’un coup d’Etat fasciste, fomenté, financé, perpétré par la CIA et dont l’unique responsable n’est autre que le président américain Barack Obama lui-même! La grossièreté du trait n’enlève rien à l’efficacité du propos: une vaste majorité de Russes est désormais persuadée que l’Europe et les Etats-Unis sont liés pour les détruire en soutenant un pouvoir fasciste à Kiev.

La vague promesse chuchotée à Gorbatchev par un secrétaire d’Etat américain sur le fait que l’OTAN ne s’étendrait pas à l’Allemagne de l’Est est ainsi présentée comme un engagement aussi contraignant que le Mémorandum de Budapest (1994), dûment signé et ratifié par la Russie. Cet accord rend Moscou garant de l’intégralité territoriale de l’Ukraine, en échange de la remise par Kiev à la Russie de toutes les armes nucléaires ukrainiennes. L’annexion rapide et unilatérale de la Crimée par Moscou est ainsi comparée au long processus diplomatique, sous l’égide des Nations unies, qui finit par aboutir à l’indépendance du Kosovo.

Un troisième élément de la propagande russe consiste à gommer complètement la volonté des peuples d’Europe de l’Est. Poutine répète ainsi à l’envi que l’Ukraine n’existe pas comme Etat et que les autorités de Kiev ne sont que des marionnettes occidentales. L’élargissement de l’Union européenne et de l’OTAN vers l’est n’est évidemment pas le résultat de décisions souveraines de peuples enfin délivrés du joug soviétique, mais un plan américain d’encerclement de la Russie. A terme, la propagande russe vise à faire oublier qu’il existe des peuples avec leur volonté propre à l’est de l’Europe.
a écrit le 27/02/2015 à 22:58 :
Population Russie : 142,5 millions
Population OTAN : 917 millions

Mitaires actifs Russie : 845.000
Militaires actifs OTAN : 3.585.000

Réservistes Russsie : 2 millions
Réservistes OTAN : 2,4 millions

Chars Russie : 2550
Chars OTAN : 7500

Avions de combats Russie : 1456
Avions de combat OTAN : 5900

Têtes nucléaires Russie : 1800
Têtes nucléaire OTAN : 2580
Réponse de le 28/02/2015 à 16:28 :
Un tel niveau de naïveté me laisse pantois… (bilout)
a écrit le 27/02/2015 à 18:11 :
L'Occident (ou l'"Oxydent" comme le veulent quelques penseurs), sous la férule de Barack Hussein Obama et ses sbires, est la victime d’une machine de propagande d’une dureté et d’une efficacité inégalées depuis longtemps. Une machine dont la méthode éprouvée consiste à détourner la réalité des faits tout en présentant des "preuves" sans le moindre fondement, non vérifiables, comme étant la vraie réalité néoconservatrice américaine, comme si le reste du monde était des analystes «achetés par Moscou» ou que les naïfs aveugles ne veulent pas voir!
Ainsi, la "révolution colorée" de la place Maïdan à Kiev de 2014 n’est pas présentée dans les médias occidentaux comme un coup d'État sponsorisé par la CIA, NED et USAID avec l'accord de Washington et de l'OTAN, un putsch qui a été mené par les partisans de l'extrême-droite ukrainienne auxquels se sont associés des groupements de néonazis venus de la Pologne et des pays baltes contre le président Ianoukovitch, démocratiquement élu, mais ce coup d'État typique ne serait qu’un large soulèvement populaire d’Ukrainiens mécontents de la politique menée par le président Ianoukovitch soutenu par les oligarques russes corrompus ! La grossièreté du trait n’enlève rien à l’efficacité du propos: une vaste majorité d'américains et d'autres occidentaux est désormais persuadée que Vladimir Poutine et ses généraux sont liés pour les détruire après avoir détruit un pouvoir légitime et populaire à Kiev. Rien de plus insensé !

Un autre élément de la propagande des néocons américains consiste à gommer complètement la volonté des peuples qui se mettent de travers à leur diktat. C'est "leur vérité" et leur idée de "faire la démocratie" dans le monde qui doit s'imposer. Autrement, on crée des "révolutions colorées" qui aboutiront au renversement du pouvoir de n'importe quel pays.

Obama, Kerry et d'autres McCains répètent ainsi à l’envie que la Russie veut envahir toute l'Europe en commençant par l'Ukraine, et que les politiciens russes ne sont que des marionnettes de Poutine. L’élargissement de l’OTAN vers l’est est évidemment le résultat des accords qui ont été faits entre Clinton et Gorbachev – la célèbre phrase de Clinton "je vous promet que l'OTAN ne bougera un pouce à l'est" est aujourd'hui considérée comme un summum de cynisme et de mensonge – et pas un plan américain d’encerclement de la Russie pour la détruire. A terme, la propagande néocon occidentale vise à faire oublier qu’il existe des peuples en Russie, à l’est de l’Europe et dans le monde entier, qui veulent construire leurs démocraties selon leur propre volonté, sans l'ingérence désastreuse de la politique de Washington que, l'Histoire récente nous le prouve bien, par où elle passe ne fait que semer la mort et le chaos, jamais la démocratie.
Réponse de le 27/02/2015 à 19:00 :
On parle déjà que l'OTAN pourrait permettre que Daesh fasse son apparition en Ukraine. Mine de rien, pour connaître le pays, les filles…

On voit déjà la mascarade qui va s'installer, Obama avec son discours qu'il "ne faut pas tuer les islamistes", en Europe Bruxelles va inventer un divertissement quelconque pour que les pays de l'UE ferment les yeux à l'Ukraine et l'OTAN pourrait se "tromper de cible" et parachuter des armes et munitions aux islamistes en croyant qu'ils étaient des SOLDATS UKRAINIENS !!

La mascarade de l'été s'annonce haute en couleurs, décidément.
Réponse de le 27/02/2015 à 23:11 :
Toujours la cible américaine du Kremlin alors que ces sont bien des russes qui ont envahi la Crimée, l'Ukraine, la Moldavie, la Géorgie etc Et ce sont bien des kalachnikovs qui sèment le plus de chaos dans le monde
Réponse de le 28/02/2015 à 11:40 :
Il faut arrêter de voir CNN, BBC, Euronews, et de lire Financial Times, Washington Post, Le Monde, L'Express, The Independent…… on devient intoxiqué à la longue.
Réponse de le 28/02/2015 à 13:39 :
@ Les russes… à 11:40 : effectivement, la preuve se trouve aussi dans un sondage récent qui a été fait par une agence américaine (!) en Crimée et qui révèle le même pourcentage d'acceptation du référendum par la population aujourd'hui qu'il y a un an – le 16 mars 2014 (env. 86%). Si la communauté internationale n'était pas tellement aux ordres de Washington, la Crimée serait déjà considérée une partie de la Russie car il y en est "de facto". Mais tant qu'il y aura de trolls pro US et pro OTAN en sévissant dans nos forums, on lira encore ce genre de conneries, hélas.
a écrit le 27/02/2015 à 15:50 :
Une très bonne nouvelle et qui se prête d'ailleurs pour en faire un article en vantant l'industrie de l'armement française comme La Tribune a le secret.

On apprend que notre Thales national vient de signer un contrat avec l'Ukraine de Poroshenko pour livrer des drones et de matériel électronique d'un montant de plusieurs millions de dollars. C'est la "réussite schizophrénique" de la politique française de ventes d'armes : l'Elysée se refuse à livrer deux BPC Mistral à la Russie, déjà payés et venant d'un contrat de 2010, en invoquant que "toutes les conditions se sont pas réunies" pour cela.

Et ourtant, pour que Thales puisse vendre des drones et du matériel électronique pour compléter l'assemblage d'armes léthales pour l'armée putschiste de Kiev, ah alors là TOUTES LES CONDITIONS SONT ABSOLUMENT RÉUNIES !!! ça rime à quoi cette débauche?

France, ta crédibilité fout le camp encore plus vite que l'on pourrait imaginer.
Réponse de le 27/02/2015 à 16:59 :
C'est la France qui gagne, vive Thales !!! merci pour l'évangile ( ça veut dire la bonne nouvelle).
a écrit le 27/02/2015 à 15:14 :
L'Otan a ses jours comptés, ce sont les meilleurs analystes qui le disent. Il faut que les USA foutent le camp et laissent aux Européens de résoudre la crise ukrainienne. Imaginez vous si c'était une crise entre le Mexique et le Panama si Washington allait permettre à Paris ou à Bonn d'y intervenir. Que les USA rentrent chez eux, ça suffit, l'Europe aux Européens !!!
Réponse de le 27/02/2015 à 20:09 :
Le futur de la Novorossia en tant qu état indépendant doit pour sa survie économique reprendre Mariopol, j espère qu il le feront. Ces travailleurs me rappellent ce petit peuple du sud est asiatique en tongs qui a vaincu la plus puissante armée du monde vous vous en souvenez ? il l'a même fait fuir en hélico par un toit. eheheh…Que vive la Novorossia ,ne nous jugez pas d'après notre gouvernement, ceux qui sont bien informés vous soutiennent.
Réponse de le 27/02/2015 à 23:08 :
Il faut être au FN financé par Poutine pour soutenir une thèse anti-OTAN en Europe afin de permettrre aux soviets de revenir.
Réponse de le 28/02/2015 à 14:19 :
Il faut être à l'OTAN financé par les US pour soutenir une thèse anti-Poutine en Europe afin de permettrre les néocons US de s'emparer de notre continent.
a écrit le 27/02/2015 à 12:09 :
Population Russie : 142,5 millions
Population OTAN : 917 millions

Mitaires actifs Russie : 845.000
Militaires actifs OTAN : 14.763.000

Réservistes Russsie : 2 millions
Réservistes OTAN : 27,2 millions

Chars Russie : 2550
Chars OTAN : 71'380

Avions de combats Russie : 1456
Avions de combat OTAN : 42'193

Têtes nucléaires Russie : 1800
Têtes nucléaire OTAN : 22'411

Actualisé le 22.12.2014
(Maxim, Kiev)
Réponse de le 27/02/2015 à 12:44 :
"Têtes nucléaire OTAN : 22'411"

hahahahahahahahah des délires pareils devraient être interdits dnas ce forum
a écrit le 27/02/2015 à 9:52 :
Mes amis, otanistes ou pas, il n'y qu'une seule solution pour l'avenir de l'Europe vous pouvez noter :

dissoudre immédiatement l'OTAN (ce trou à sous et cheval de Troie de Washington en Europe),
envoyer les USA pâturer en Amérique latine
créer une alliance de sécurité avec la Russie
entrer dans la grande zone de commerce de l'Eurasie…

hors de cela pas de salut ^^
Réponse de le 27/02/2015 à 12:34 :
Oui, on pourrait aussi recréer le pact de Varsovie et réhabiliter la Stasi et le KGB sur toute l'Europe... Les seuls qui nous aient sortis de toutes nos guerres, où nous avons été lamentables, ont été les américain. Alors arrêtez vous spéculation datant du PCF de 1950...
Réponse de le 27/02/2015 à 14:54 :
Le pacte (et non pact) de Varsovie (dont vous ne savez pas grande chose) était essentiellement lié à l'ex-URSS, donc rien à voir avec les Etats de l'UE actuelle. Les américains, bozo, n'ont libéré aucun pays de cette planète, bien au contraire, ils ont une longue tradition de faire semblant d'allié-qui-arrive-à-la-dernière-minute pour après devenir des parasites qui imposent leur diktat. C'étaient les Soviets qui ont libéré l'Europe de Hitler, pas les ricains ni ses comparses anglo-saxons. Il suffit de voir pas seulement le nombre de morts parmi les yankees et parmi les Soviets pour bien s'en rendre compte, mais aussi d'aller vérifier dans les sondages d'opinion concernant les vrais vainqueurs de la 2ème Guerre.

Aux années 50, le monde entier (notamment les Européens) considéraient que les vrais vainqueurs de la Deuxième Guerre en Europe c'étaient les Soviets (64%). Les ricains ont alors entamé (comme ils savent bien faire) une propagande massive via Hollywood, ils ont saturé le marché du cinéma de films où il n'apparaissait pas un seul Soviet mais seulement des yankees en train de gagner sur tous les fronts. Un total irrespect envers tant de pays qui ont autant (voire même plus) contribué dans l'effort de guerre et en vies humaines qu'eux.

Aujourd'hui les sondages (comme que par miracle) s'est inversé, plus de 70% donne les US comme les grands vainqueurs de la Deuxième Guerre !!! le pays des mensonges ? mais non, ni Bill Clinton, ni George Bush, ni Colin Powell et moins encore l'actuel Obama – et ses drôles de parte-paroles – ont dit une seule chose qui n'était pas la vérité, rien que la vérité !

Voilà pour l'info historique.

C'est plutôt vous qui devriez arrêter de venir faire de la propagande US totalement déplacée. Mais bon si cela peut arrondir vos fins de mois en Ukraine, on peut même vous comprendre…
Réponse de le 27/02/2015 à 23:00 :
Les soviets ont occupé l'Europe et ne cessent de l'envahir tout comme de refaire l'histoire en publiant de la propagande totalement fausse et en muselant les médias.
a écrit le 27/02/2015 à 8:41 :
si les démocraties ne veulent pas se protéger elles disparaîtront. Leurs dirigeants sont aveugles et lâches
Réponse de le 27/02/2015 à 9:46 :
C'est pour cela qu'ils doivent aller à Kiev pour en prendre quelques cours, qu'en pensez-vous ?
a écrit le 27/02/2015 à 6:01 :
Population Russie : 142,5 millions
Population OTAN : 917 millions

Mitaires actifs Russie : 845.000
Militaires actifs OTAN : 3.585.000

Réservistes Russsie : 2 millions
Réservistes OTAN : 2,4 millions

Chars Russie : 2550
Chars OTAN : 7500

Avions de combats Russie : 1456
Avions de combat OTAN : 5900

Têtes nucléaires Russie : 1800
Têtes nucléaire OTAN : 2580
Réponse de le 27/02/2015 à 9:44 :
La meilleure comparaison ne se passe pas entre ces chiffres bidons mais selon les avis des experts militaires à la retraite (car si en active ils ne pourraient pas ouvrir leur bec) qui ont servi l'OTAN (Organisation Terroriste de l'Atlantique Nord) et qui connaissent bien l'armée russe.

Actuellement l'armée russe ne ferait qu'une bouchée de toutes les forces otanistes en Europe. Les russes sont plus avancés et plus nombreux car ces effectifs de Réservistes de l'OTAN c'est purement virtuel, aucun pays sérieux de l'UE allait mettre tous ses militaires actifs dans une guerre contre la Russie, détrompez-vous.

Même l'armée des USA n'oserait une confrontation directe (même à niveau conventionnel) avec l'armée russe : le nombre des pertes humaines américaines en serait tellement élevée qu'au bout d'un mois (ou même moins) les populations US sortiraient dans les rues en exigeant la fin des hostilités. Et si d'un confrontation nucléaire, ce serait les US (et leurs vassaux otanesques) les premiers à subir les conséquences des missiles russes, considérés par les experts (et même militaires de haut rang US) comme actuellement supérieurs aux missiles US.

Faute d'idées, vous le troll OTANUS, vous répétez ce même post depuis juin 2014 et cela démontre bien votre niveau de débat, c-à-d, NUL. Votre OTAN est tellement aguerrie que même contre des armées de milices au Donbass elle a perdu en hommes et équipements et a même battu en retraite avant l'armée ukrainienne de peur d'être livrée aux indépendantistes. N'importe quoi…

Vous souvenez de ce film de James Dean des années 50 ? eh bien après la tragédie de Debaltseve, ce sont les russes qui disent à l'OTAN en ricanant : CHICKEN ! ( froussards)
Réponse de le 27/02/2015 à 23:04 :
L'armée russe s'est enlisée près de 20 ans en Afghanistan devant des talibans et a eu beaucoup de mal en Tchétchénie alors stoppez les vantardises.
Réponse de le 28/02/2015 à 14:25 :
L'armée US a quitté l'Afghanistan comme elle a quitté le Viet-Nam, la queue entre les jamabes. Maintenant elle n'arrive même pas à faire face à des milices d'islamistes (les soldats US ont peur et ne veulent pas y aller), alors comment peut-on imaginer une telle armée en confrontation avec une armée de loin plus tactique, aguerrie et supérieur en armemnts que la russe ??!! des balivernes, zzo, rien que des balivernes, allez….
a écrit le 27/02/2015 à 5:58 :
La Russie, sous la férule de Vladimir Poutine, est la victime d’une machine de propagande d’une dureté et d’une efficacité inégalées depuis longtemps. Une machine dont la méthode éprouvée consiste à jeter un doute systématique sur les faits tout en présentant les théories du complot les plus vulgaires comme la réalité vraie que seuls les analystes «achetés par Washington» ou les naïfs aveugles ne veulent pas voir!
Ainsi, la révolution de la place Maïdan à Kiev en 2014 n’est pas présentée dans les médias russes comme un large soulèvement populaire d’Ukrainiens mécontents de la politique menée par le président Ianoukovitch, mais ne serait qu’un coup d’Etat fasciste, fomenté, financé, perpétré par la CIA et dont l’unique responsable n’est autre que le président américain Barack Obama lui-même! La grossièreté du trait n’enlève rien à l’efficacité du propos: une vaste majorité de Russes est désormais persuadée que l’Europe et les Etats-Unis sont liés pour les détruire en soutenant un pouvoir fasciste à Kiev.

La vague promesse chuchotée à Gorbatchev par un secrétaire d’Etat américain sur le fait que l’OTAN ne s’étendrait pas à l’Allemagne de l’Est est ainsi présentée comme un engagement aussi contraignant que le Mémorandum de Budapest (1994), dûment signé et ratifié par la Russie. Cet accord rend Moscou garant de l’intégralité territoriale de l’Ukraine, en échange de la remise par Kiev à la Russie de toutes les armes nucléaires ukrainiennes. L’annexion rapide et unilatérale de la Crimée par Moscou est ainsi comparée au long processus diplomatique, sous l’égide des Nations unies, qui finit par aboutir à l’indépendance du Kosovo.

Un troisième élément de la propagande russe consiste à gommer complètement la volonté des peuples d’Europe de l’Est. Poutine répète ainsi à l’envi que l’Ukraine n’existe pas comme Etat et que les autorités de Kiev ne sont que des marionnettes occidentales. L’élargissement de l’Union européenne et de l’OTAN vers l’est n’est évidemment pas le résultat de décisions souveraines de peuples enfin délivrés du joug soviétique, mais un plan américain d’encerclement de la Russie. A terme, la propagande russe vise à faire oublier qu’il existe des peuples avec leur volonté propre à l’est de l’Europe.
Réponse de le 27/02/2015 à 7:53 :
en effet , vous pouvez parler de propagande : manifestement vous savez ce que c'est : faire de la propagande !
Réponse de le 27/02/2015 à 9:54 :
Tiens, un commentaire qui ne vient pas de Russie. Ca fait plaisir. Malgré tout ce que vous pouvez lire sur les forum, je pense que la plupart des francais savent que les Rebelles Ukrainiens et les Russes ne sont pas de gentils petits défenseur des peuples opprimés. Mais des hégémonistes (un peu comme les USA dans un sens tout de même).
Réponse de le 27/02/2015 à 12:42 :
Juste pour satisfaire les otanistes de ce forum, les mêmes qui ont déclaré il y a un an que "désormais la Russie va se retrouver isolée du reste du monde" (ce qui a fait rigoler Poutine et toute la Russie à se taper sur les cuisses), le vice-ministre indien du Commerce et de l’Industrie, M. Rajeev Kher, a annoncé hier que l’Inde s’apprête à négocier un accord de libre échange avec l’Union douanière russe, la Biélorussie et le Kazakhstan au cours de ces six prochains mois.

La Russie isolée ?…. c'est l'OTAN plutôt qui se verra sans les sous, isolée et anéantie dans deux ou trois ans, très probablement.
a écrit le 27/02/2015 à 5:51 :
Un journal russe indépendant a publié un texte transmis à Poutine en février 2014 détaillant la marche à suivre pour dépecer son voisin. Un plan suivi dans les grandes lignes. La rébellion de l’Ukraine de l’Est contre Kiev et l’annexion de la Crimée par la Russie relèvent d’un même plan concocté et coordonné dans les couloirs du Kremlin. C’est ce qu’indique un document publié mercredi par le journal indépendant russe Novaïa Gazeta : une analyse de la situation en Ukraine durant les derniers jours de la présidence du président prorusse Viktor Ianoukovitch et des recommandations, en sept points, pour une intervention de la Russie dans la crise qui n’en était qu’à ses prémices. Selon le journal, ce «plan» a été transmis au Kremlin entre les 4 et 12 février 2014 et aurait été rédigé avec la participation de Konstantin Malofeïev, «l’oligarque orthodoxe» soupçonné d’être l’un des sponsors des séparatistes prorusses.
a écrit le 26/02/2015 à 20:17 :
Washington aurait intercepté un texte d'un général russe appelant à exercer une frappe nucléaire tactique préventive contre l'Ukraine, en cas d'invitation à entrer dans l'Otan. N'excluant pas une fuite délibérée, visant à intimider, les services américains notent toutefois que de tels messages reflètent l'imprévisibilité d'une Russie prête à tout «pour garder l'Ukraine». Les Américains s'inquiètent aussi grandement du déploiement d'armes nucléaires tactiques en Crimée et de la modernisation de l'arsenal atomique russe… Pour les experts avertis, pas de doute: Poutine «fait monter les enchères, pour que des choses qui semblaient il y a peu inacceptables puissent être mises sur la table», note le vice-président de l'Atlantic Council, Damon Wilson. Le chef du Kremlin, note le stratège Walter Russell Mead, «pense que l'engagement de l'Amérique en Europe est tellement faible que les États-Unis ne réagiront pas à temps ou avec suffisamment d'efficacité, alors que la Russie s'efforce de changer l'ordre européen». «Nous pouvons prouver qu'il a tort, estime-t-il, mais il va falloir augmenter notre mise. Les décideurs américains vont devoir repivoter vers un engagement en Europe.»
Réponse de le 26/02/2015 à 20:56 :
commentaire totalement idiot
les USA veulent la guerre en Europe, mais juste entre européens , sans avoir à s'engager eux-mêmes.
pour l'Ukraine , la Russie n'a même pas à intervenir , elle a juste à attendre que ce pays explose de lui-même
Réponse de le 26/02/2015 à 21:20 :
Salut, Pierrot le Fou !!

j'ai une nouvelle qui va vous laisser sautant de joie comme un pop corn : les légendaires Motorola et Givi de la République Populaire de Donetsk ont été décorés avec la Croix d'Or des Héros pra leur bravoure et loyauté, ils ont écrasé l'armée pro-Kiev truffée de forces de l'Otan.

Vous voyez, même une armée de milice a vaincu les forces de l'Otan et celles du Mal, il faut le faire….
Réponse de le 27/02/2015 à 0:53 :
Il n'est pourtant pas difficile de voir que l'otan voulait poser ses missiles en Ukraine... Sur les 248 derniers conflits sur terre, les US sont responsables de ... 201 ...
Réponse de le 27/02/2015 à 6:03 :
Stupides et entièrement erronés les commentaires de 20.56 et 21.20
Réponse de le 27/02/2015 à 9:27 :
Le votre de 6:03 (heure de Kiev) n'en reste pas moins stupide.
a écrit le 26/02/2015 à 20:14 :
04 mars 2014 Poutine nie la présence des troupes russes en Crimée : « non elles ne participent pas. Ce sont des forces locales d'auto-défense ». Les soldats russes ne cachent pourtant pas leur origine et les très nombreux véhicules sont bien immatriculés en Russie.

17 avril 2014 A la télévision russe : Poutine reconnait «Derrière les forces d'autodéfense de Crimée bien sûr se trouvaient nos militaires »

16 mars 2014 : annexion de la Crimée après son invasion par les troupes russes

18 mars 2014 Poutine déclare : « Ne croyez pas ceux qui cherchent à vous effrayer avec la Russie et qui hurlent que d'autres régions vont suivre l'exemple de la Crimée. Nous ne souhaitons pas une partition de l'Ukraine, nous n'en avons pas besoin. »

29 mars 2014 « Nous ne voyons pas d'autre chemin à suivre que la fédéralisation pour l'Etat ukrainien »

17 avril 2014 « l’Ukraine n’est pas un Etat à part entière mais un appendice russe, la Nouvelle Russie (Novorossia) »

31 août 2014 « Nous devons commencer immédiatement des discussions substantielles sur des questions touchant à l'organisation politique de la société et à un statut étatique pour le sud-est de l'Ukraine, la Novorossia"

Des mensonges, des mensonges, rien que des mensonges !
Réponse de le 26/02/2015 à 20:56 :
des mensonges ? oui les votres , ceux de l'Otan
Réponse de le 27/02/2015 à 6:06 :
L'OTAN est bien plus fiable que Poutine comme la démonstration le prouve dates à l'appui.
Réponse de le 27/02/2015 à 12:11 :
L'OTAN ??? fiable ??? après cette cuisante défaite à des milices de paysans et des amateurs ??? Autant être aveugle que lire une stupidité pareille.
Réponse de le 27/02/2015 à 16:57 :
C'est tellement mignon ce que vous nous écrivez là, oh ! j'en suis fort émue… Et je vous dirais même plus, j'y vois une irrésistible et grouillante matière pour la réfléction la plus approfondie, un vrai pavé dans la marre. Wow !
a écrit le 26/02/2015 à 18:41 :
Les combattants de FSB ont récupéré à Debaltsevo 265 pièces de matériel militaire !! 28 chars, 63 véhicules blindés et des véhicules de combat d’infanterie (dont 2 Humvee américains), 145 voitures, 16 ZSU-23-2 antiaériens (dont quelques anti-char Javelin de fabrication américaine), 13 pièces d’artillerie et mortiers ont été trouvés en bon état et sont entrés au service de l’armée de la RPD. En outre, les combattants ont récupéré environ 1 000 pièces d’armes légères abandonnées par l’armée ukrainienne, 39 entrepôts de munitions (avec plusieurs stocks de munitions OTAN) et deux wagons avec des armes et des munitions.

Impressionnant, incroyable, un tel butin de guerre est inespéré... Vous comprenez que la Russie n'a guère besoin de livrer des armes aux républiques rebelles, Kiev et l'OTAN – même sans les sous – le font de leur plein gré... c'est vrai qu'elles profitent de l'incapacité de l'armée de la Junte à réussir quoique ce soit. Ils sont vraiment des incapables. Une preuve ? Le FSB a publié sur son site, les pertes de Kiev, plus de 25 000 hommes, dont plus de 800 polonais et américains !! Du massacre. Les gens des bataillons nazis sont systématiquement portés disparus et brûlés dans les crématorium - plus de 3 700... leurs familles doivent remercier les autorités ukrainiennes de ne même pas les avoir enterrés. Pour compléter le butin les combattants ont trouvé à Debaltsevo 57 corps de bourreaux.

A un point tel que John Kerry, à son habitude, en est résolu à accuser la Russie de mensonge, un fait qui ne s'est jamais produit lors de la précédente Guerre Froide. L'Occident ne sait plus quoi faire pour faire plier la Russie. Reste l'insulte, l'arme des faibles. Et donc, les médias sous contrôle vont même jusqu'à colporter la connerie que le Kremlin a organisé la chute de l'Ukraine, les tueries de Maïdan, la Crimée et la guerre civile du Donbass – n'importe quoi ! Une histoire incroyable, tellement grosse, et pourtant tous les journaux pro-Washington la répètent sans fin, comme des perroquets de pirate sans âme.
Et dire que, selon le journal britannique The Guardian, ça fait plus de 30 ans que les USA avaient planifié la crise ukrainienne….

A propos, le plus cocasse de cette histoire c'est que des centaines d'américains sont morts en combattant du côté des nazis pour un pays dont ils n'avaient jamais entendu parler !! Résolument, Hollywood et Indiana Jones c'est fini pour de bon.
Réponse de le 26/02/2015 à 21:07 :
l'attaque de l'Ukraine pour nuire à la Russie et faire éclater la coopération avec l'Europe a été décrite dés les années 80 par Zbigniev Brzinzsky dans "Le Grand Echiquier ", depuis les USA suivent la voie qui leur a été tracée
a écrit le 26/02/2015 à 18:24 :
Les russes testent déjà depuis quelques temps les capacités des forces de l'OTAN, sous marins pénétrant les eaux territoriales de la Suède, chasseurs de l'aviation russe violant l'espace aérien de plusieurs états européens.
a écrit le 26/02/2015 à 16:58 :
zavez vous pas remarqué que les secrétaires généraux de l'Otan ont tous une tête de cinglé, d'affolé…. le regard sidéré comme celui d'un fou ?
Réponse de le 26/02/2015 à 17:54 :
Pas faux ^^
a écrit le 26/02/2015 à 16:40 :
Comme on s'attendait, l’Ukraine vient de rentrer en hyperinflation. On dit à la rue "bientôt nous nous promènerons avec des valises de billets." Comme en Allemagne en 1932. La grogne monte au sein de la population qui ne veut plus savoir de l'UE ni de l'OTAN. Ce qui nous fait penser qu'un nouveau coup d’état ne peut pas être exclu en Ukraine.

Grâce à la Junte putschiste, la nation est en ruine: une nouvelle crise du gaz se profile alors que le russe Gazprom menace de stopper à nouveau les livraisons en raison de retards de paiement. Même notre cheffe du FMI avait déjà laissé entendre que le prêt du FMI de 17,5 milliards de dollars sera insuffisant pour financer le budget. Lagarde a mis aussi un autre bémol : si le pays continue en guerre le FMI pourrait suspendre son programme d'aide à l'Ukraine.

Tous ces facteurs commencent à entraîner une fuite massive des capitaux. Hier, la hryvnia s’est crashée à 33 dollars US, un record (elle a perdu 70% de sa valeur depuis février 2014). Les kiosques de change à Kiev vendent des quantités limitées de dollars au cours d’un dollars pour 39 hryvnia, soit 20 % plus cher que les taux affichés dans les banques !! où les dollars ne sont plus disponibles.
Un taux officiel de 33 hryvnia a été publié mercredi et il va continuer à exploser maintenant que la banque centrale ne possède plus d’or à mettre en vente sur marché (il a mystérieusement disparu, peut-être que se trouve déjà à Fort Knox) et plus de réserves monétaires.

Et c'est avec un tel pays en ruines et dans un chaos social de tous les dangers que l'OTAN – sans les sous – veut s'allier "pour faire la guerre à la Russie" !!! non mais, pince-moi, j'hallucine.
Réponse de le 26/02/2015 à 20:53 :
Depuis hier les supermarchés ukrainiens commencent à rationner de produits alimentaires de base. Encore un autre coup d'état américain et de l'Otan qui apporte la démocratie et la prospérité en Europe!
a écrit le 26/02/2015 à 16:12 :
Non sans dire que l'OTAN c'est la politique du bluff. En lisant les compte-rendus des combats récents dans l'est d'Ukraine on réalise que même avec des instructeurs, des soldats, des armements et de munitions de l'OTAN l'armée ukrainienne a pris une sacrée défaite des milices indépendantistes.
La Russie pourrait même craindre l'EI mais jamais l'OTAN.
A propos, le chef de la US Navy vient de déclarer que la Chine possède déjà plus de sous-marins que les USA !! si la Russie peut déjà toute seule vaincre les USA, imaginez-vous en ayant la Chine comme alliée !!
a écrit le 26/02/2015 à 16:00 :
L'OTAN est une organisation vouée à disparaître, les classes dirigeantes européennes actuellement ont l'air d'avoir compris les conséquences délétères que cette organisation anglo-saxonne représente pour la sécurité des Européens. Fini la guerre froide, l'OTAN n'avait plus besoin de continuer à exister, et pourtant…

Les USA ont toujours été les fossoyeurs de toute tentative franco-allemande de création d'une force commune européenne. Ce n'était pas dans leur intérêts et c'est cela qui compte, ce qui est de l'intérêt des autres pays ils s'en fichent cyniquement. Après la chute de l'URSS, les meilleurs géopolitologues et experts défense européens préconisent un rapprochement d'une armée commune européenne avec l'armée russe. Ceci faisant la sécurité en Europe serait élargie de l'Atlantique jusqu'au Pacifique, en englobant l'Eurasie et l'Arctique.
Les USA n'ont jamais vu d'un bon oeil ce rapprochement et nous voyons la preuve aujourd'hui, fait feu de tout bois pour parvenir à leurs desseins et de forme dictatoriale. Ils soudoient la plupart des dirigeants de l'est européen et prennent comme des alliés des milices d'extrême-droite et de nazis. Peut-être la preuve que les USA ont su se servir de l'image sulfureuse de Hitler pour s'imposer en Europe et faire leur films et beaux discours de morale anti-National Socialisme ; la vérité en est toute une autre.
a écrit le 26/02/2015 à 15:47 :
Me faites pas rire! Les "menaces", c'est l'OTAN qui se les crée avec a sa tête les USA! Rien ne vaut des ennemies imaginaires pour faire marcher le commerces!
a écrit le 26/02/2015 à 15:38 :
Grosso modo, les pays européens feraient mieux d'acheter des F35 ...

L'OTAN reste le plus gros argument commercial des industriels américains.
Réponse de le 26/02/2015 à 21:11 :
heureusement que le F35 est bien parti pour être la plus grosse escroquerie de la décennie, ce "machin" ne volera jamais , le programme est en passe d'être abandonné en laissant une ardoise gigantesque.
avec en plus leurs F22 complètement buggés , les USA n'ont plus que leurs vieux F16 à aligner.
a écrit le 26/02/2015 à 15:28 :
L'OTAN est le deuxième bras armé des USA (le premier étant sa propre armée) et leur premier outil de domination militaire en Europe. Partis pris de l'idée de faire la guerre à la Russie rien que de peur que celle-ci devienne plus puissante qu'eux, c'est clair que les américains sont les moins crédibles pour définir le lien entre la Russie et l'Europe.

Poutine est moins menaçant militairement dans le monde que les USA, tous les analystes qui ne soient pas aux ordres de Washington (et quelqu'un de sensé) le disent. La Russie ne menace personne aujourd'hui, elle essaye de se reconstruire et de défendre, à juste titre, sa base navale de Sebastopol. Les USA qui ont toujours besoin d'un ennemi, ne reconnais même pas ce droit aux Russes, ils veulent ficher le chaos dans le monde entier pour y continuer à régner en tant que dictateurs, voilà la réalité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :