"Poutine pourrait attaquer un État balte" pour tester la solidité de l'Otan

 |   |  383  mots
Poutine sait qu'il sera vaincu s'il franchit la ligne rouge et attaque un allié de l'Otan. Mais il est un spécialiste de la guerre hybride, mêlant différents types d'opérations pour déstabiliser un Etat, a souligné Anders Fogh Rasmussen sur les colonnes du The Daily Telegraph.
"Poutine sait qu'il sera vaincu s'il franchit la ligne rouge et attaque un allié de l'Otan. Mais il est un spécialiste de la guerre hybride", mêlant différents types d'opérations pour déstabiliser un Etat, a souligné Anders Fogh Rasmussen sur les colonnes du The Daily Telegraph. (Crédits : Reuters)
Selon l'ex-secrétaire général de l'organisation, Anders Fogh Rasmussen, cité par un journal britannique, les ambitions du président de la Russie vont au-delà de l'Ukraine. L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie seraient dans le viseur.

L'Ukraine ne serait que le début. Vladimir Poutine aurait des ambitions bien au-delà et pourrait attaquer un État balte afin de tester la solidarité de l'Occident, a indiqué l'ex-secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, au journal britannique The Daily Telegraph vendredi 6 février.

"Il faut voir au-delà de l'Ukraine. Poutine veut redonner à la Russie sa position de grande puissance. Il y a de fortes probabilités qu'il intervienne en Baltique pour tester l'article 5 de l'Otan", a souligné l'ancien secrétaire général.

     | Lire  La santé mentale de Poutine sous la loupe de psychologues américains

"Un spécialiste de la guerre hybride"

L'article 5 du traité de l'Atlantique-Nord stipule qu'une attaque armée contre l'un des pays membres "sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties" qui, en conséquence, assisteront "la partie ou les parties ainsi attaquées", y compris par la force s'il le faut.

"Poutine sait qu'il sera vaincu s'il franchit la ligne rouge et attaque un allié de l'Otan. Mais il est un spécialiste de la guerre hybride", mêlant différents types d'opérations pour déstabiliser un Etat, explique Anders Fogh Rasmussen dans le quotidien britannique.

L'ex-secrétaire général s'est exprimé juste au moment où le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel sont attendus à Moscou pour tenter de convaincre le président russe d'accepter le nouveau plan de paix face à l'intensification des combats dans l'est de l'Ukraine.

     |  Lire aussi Le grand pas de l'Ukraine vers une adhésion à l'Otan

Les budgets militaires des pays baltes accrus

La poussée de la Russie en Ukraine et l'annexion de la Crimée en mars 2014 suscitent des inquiétudes dans les trois pays baltes qui, après avoir passé un demi-siècle sous l'occupation soviétique, craignent les ambitions territoriales de Moscou. Fin janvier, l'une des voix influentes de la politique étrangère américaine, Zbigniew Brzezinski, a recommandé de pré-positionner des troupes américaines ou européennes dans les pays baltes pour "dissuader" Moscou de toute visée sur ces pays.

Membres de l'Otan depuis 2004, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont toutes effectué d'importants achats de matériel et augmenté leurs budgets militaires ces derniers mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2016 à 15:51 :
C'est peut-être Poutine aussi, qui a mis à feu tout le moyen-orient et le maghreb ! Trop drôle, cet article.
L'histoire est en marche et ne s'arrêtera plus.
a écrit le 13/02/2015 à 9:26 :
l'UE a "récupéré" "honnêtement" les anciennes républiques socialistes soviétiques à l'ouest de ce qui est devenu la Russie. On pouvait donc s'attendre à ce qu'un Napoléonicule s'évertue à les rapatrier! Poutine a étudié le comportement passé des puissances occidentales : il sait qu'elles veulent préserver leur confort et ne veulent pas de la guerre. Il poussera donc son avantage psychologique jusqu'au moment où leur réaction in fine lui sera défavorable, et négociera,comme il vient de le faire, pour emporter le morceau à son avantage.
Réponse de le 15/02/2015 à 8:20 :
Les puissances occidentales ne veulent pas la guerre mais sont impliquées dans tous les conflits ou mettent de l'huile sur le feu
a écrit le 12/02/2015 à 9:18 :
Je suis très heureux de voir que 80 pour cent des participants comprennent qu'il s'agit d'une grosse désinfo américaine, destinée à destabiliser ce coin d'Europe pour mieux régner sur nous. Ils ne gagneront pas cette bataille.
a écrit le 11/02/2015 à 4:01 :
Rasmussen était le patron de l'OTAN ,son travail est d'en justifier l'utilité et rien de plus efficace que de déclarer craindre une invasion russe. Il agit comme n'importe quel chef d'entreprise qui souhaite que l'on achete ses produits. Rien que de très normal au détail près que le même monsieur a systématiquement jeté de l'huile sur le feu en Ukraine en insistant sur le droit des Ukrainiens à rejoindre l'OTAN et plus grave au devoir des pays membres de les accepter. Il est très clair que Rasmussen porte une grande responsabilité personnelle dans la détérioration de la situation en Ukraine.
Mais encore une fois son boulot est de vendre le produit et donc d'en justifier l'utilité et de ce point de vue il a fait exactement ce que les "actionnaires" en tout premier lieu les américains,actionnaires majoritaires, lui demandaient.
Et derrière on propose aux pays "menacés" d'acheter des armes,évidemment américaines,et la boucle est bouclée.
a écrit le 08/02/2015 à 23:04 :
Il n'y a aucune raison de céder à un dictateur menteur maffieux envahisseur dont on sait qu'il ne respecte jamais aucun accord. L'histoire rappelle chaque fois que céder à un dictateur finit toujours pire que de lui tenir tête. Il y a lieu d'intégrer le fait que le pouvoir russe actuel (et non les russes) est devenu un danger et donc de s'armer et de se préparer en conséquence. N'en déplaise aux manipulateurs, propagandistes des partis séparatistes type FN et trouillards.
Réponse de le 09/02/2015 à 11:43 :
allez faire la guerre tout seul, et allez y avec votre famille et vos enfants, au lieu d'envoyer les enfants des autres.
Réponse de le 11/02/2015 à 10:37 :
Je crois que les dictateurs européens ont fait par le passé plus de victimes que les dictateurs Russes. Qui a des leçons à donner aux Russes ?
Réponse de le 13/02/2015 à 9:05 :
Avant ... avant ... avant ... tous les pays s'envahissaient à "qui mieux mieux" ... aujourd'hui, c'est aujourd'hui ! on est au 21e siècle !!!! et on pourrait vivre en paix non ???
a écrit le 08/02/2015 à 22:58 :
Il y a en Europe une étrange coalition qui fait de Vladimir Poutine son nouveau héros. On y trouve pêle-mêle des amis de Marine Le Pen jusqu’à l’extrême gauche. La guerre d’Ukraine offre l’occasion à ces forces de jouer les "idiots utiles" du potentat du Kremlin. Un peu comme du temps de la Guerre froide, certains "compagnons de route" étaient devenus les meilleurs supporters de l’Union soviétique. Ils doutent des intentions de la Russie dans l’est de l’Ukraine. Lorsqu’en août dernier des parachutistes russes avaient été capturés par l’armée de Kiev, Poutine avait déclaré qu’ils auraient pu s’y retrouver par mégarde ! Lorsqu’en avril dernier la Crimée a été envahie, c’était par des troupes russes mais qui répondaient à la "demande d’aide" ! Idem en Géorgie et Moldavie. Maintenant, les rebelles pro-russes continuent leur progression vers Marioupol, le port qui donnerait un débouché vers la mer et permettrait à la Russie d’avoir une continuité territoriale vers la Crimée déjà annexée. Les milices prorusses admettent être ravitaillées en armes par la Russie et ont évoqué la présence de 9.000 soldats russes dans le Donbass.
Réponse de le 09/02/2015 à 12:11 :
Le monde s'est formé de cette manière et cela n'est pas prêt de s'arrêter. Regardez l'histoire de la France, de l'Angleterre, et des USA : ils ont fait bien pire que la Russie. Que Poutine défende son territoire, cela se comprends lorsque les avions de l'OTAN se promènent aux frontières de son pays. L’attrait de l'Europe pour l'Ukraine reste inexpliqué par nos élites politiques.
Réponse de le 26/02/2015 à 19:01 :
L'OTAN et l'Europe préfèrent les concepts et étudient la guerre hybride de Vladimir. Quand ils auront compris il sera a Riga, Vilnius et Tallinn.
CQFD
a écrit le 08/02/2015 à 22:57 :
La situation économique en Russie est inquiétante. La population commence d'ailleurs à en comprendre la gravité. Plus qu'une crise économique, c'est une véritable récession qui s'abat sur la Russie. La première cause est structurelle : aucune réforme de fond n'a été entreprise depuis des années. Moscou s'est appuyé sur ses réserves d'hydrocarbures et de matières premières et n'a pas engagé de réforme structurelle. Or, les baisses des prix des hydrocarbures et des matières premières heurtent de plein fouet l'économie russe. Enfin, les sanctions occidentales sont la goutte qui fait déborder le vase. Elles ne font qu'accélérer le mouvement. La détérioration de la situation va se poursuivre, c'est prévisible. Et ce n'est pas une hausse des prix du pétrole, si elle a lieu, qui permettra une relance.
a écrit le 08/02/2015 à 18:01 :
Ne partageant pas l'enthousiasme de certains internautes pour les guerres US je me (nous) vois affublé du sobriquet "d'idiot utile" parfois de poutinien. "Idiot" ça ne me dérange pas... Mais "utile", chers phares de la pensée... je trouve ça prétentieux. Non, non, penser ne sert à rien... C'est juste que pas envie de finir en cadavre (surtout mes enfants et petits enfants en fait) comme de joyeux lurons ignorants de la guerre, sont toujours prêts à faire finir les autres... Alors c'est juste un cri, une éructation... Dont je reste persuadé de l'inutilité.
"(...) Avoir été peut-être utile / C'est un rêve modeste et fou / Il aurait mieux valu le taire / Vous me mettrez avec en terre / Comme une étoile au fond d'un trou".
Quant à Poutine, je n'oublie pas qu'il a été élu très largement par les russes qui ne lui comptent pas leur soutien. Je n'ai pas l'habitude de prendre "les autres" pour des imbéciles. Je respecte donc ce choix. D'autant que malgré les cris d’orfraie de certains occidentaux, je trouve que dans cette crise il a agi en modéré... Rien à voir avec les oukases US ou européens. Pour autant il ne se laissera plus marcher sur les pieds comme au bon temps de Eltsine... Ce que je trouve légitime.
Réponse de le 08/02/2015 à 21:18 :
ceux qui veulent cette guerre mondiale, des riches banquiers, sont bien à l'abris dans leurs bunkers ...ils n'enverront jamais leurs enfants se faire tuer, ni leurs femmes, ni leurs cousins, ni leurs familles, ...ils préfèrent envoyer les enfants des autres.
Réponse de le 08/02/2015 à 23:08 :
Nespole votre propagande poutinienne est tellement éloignée de la réalité qu'elle est ridicule. C'est bien Poutine qui envahit et attaque. C'est bien la Russie qui coopérait avec les nazis en 39/41 et ont changé de camp. C'est bien l'URSS qui a envahie l'Europe, pas les américains.
Réponse de le 09/02/2015 à 0:51 :
Relisez vous ..
Nous vivons en 2015, les choses on bien changé depuis 1940 !
Réponse de le 09/02/2015 à 1:32 :
Rappel historique : le pacte germano soviétique avait prévu de partager l'europe en deux entre la russie et l'allemagne. Mais hitler n'a pas tenu ses promesses, alors l'ancien ami de la russie est devenu sont pire ennemi....et donc les russes ont massacré et battu les nazis. Les américains n'ont pas fait grand chose à part combattre les japonais et le débarquement. Ce sont les russes qui ont fait tout le travail ! L'armée rouge est allée jusqu'à Berlin détruire Hitler dans son bunker ! Les Allemands s'en souviennent encore !
a écrit le 08/02/2015 à 17:18 :
Ceux qui ont déstabilisé et envahit les pays sont les seuls Etats Unis qui veulent entraîner l'europe dans la guerre avec Poutine. US GO HOME devrait leur dire les gouvernements européens s'ils n'étaient pas leurs larbins. Cette honteuse propagande contre POUTINE devient scandaleuse. Que chacun ouvre les yeux. Qui pousse les EU dans ce jeu ?
Réponse de le 26/02/2015 à 19:16 :
C'est vrai que Vladimir est un démocrate.
a écrit le 08/02/2015 à 14:27 :
C'est sur!! Ce journal appartient a des foux! N'importe quoi!
Réponse de le 26/02/2015 à 19:17 :
C'est vous qui ne comprenez rien aux enjeux de ce monde.
a écrit le 08/02/2015 à 14:12 :
Avant d'être membres de l'Otan les pays baltes sont surtout membre de l'Union Européenne. Donc, Moscou attaquant un pays de l'UE, on a le droit de sourire...
Réponse de le 08/02/2015 à 15:30 :
Les baltes n'ont rien à faire dans l'ue, ils viennent à peine d'y rentrer de force...
Non l'ue, ça devrait etre : angleterre, allemagne, france, peut etre italie, et c'est tout !
Réponse de le 26/02/2015 à 19:21 :
@momo vous connaissait quoi aux pays baltes? Y avez-vous été au mois?
Vladimir pourrait envahir la Lituanie, on ne bougera pas un petit doigt. L'Europe combien de divisions?
Vladimir attaquera avant que cela ne bascule contre lui pour garder l'avantage. En face il faut faire preuve de fermeté, de toute façon le russe ne comprend que le knout.
a écrit le 08/02/2015 à 13:26 :
Le mossieu ne va quand meme pas mordre la main de celui qui l'a grassement nourri ...
a écrit le 08/02/2015 à 9:59 :
Encore un spin-doctor qui ne sait plus quoi inventer pour préserver l'influence des USA dans le monde.... Stupide.
a écrit le 08/02/2015 à 9:54 :
PROVERBE// L ORSQUE UN MINABLE S ATTAQUE A UN AUTRE MINABLE ? IL FAUT S ATTENDRE A UNE GUERRE I N T E R M I N A B L E ???
a écrit le 08/02/2015 à 4:28 :
Les jeunes européens iront-ils au front ou bien au travail, on fait la distribution de cravates chez les boomers?
a écrit le 07/02/2015 à 23:20 :
Washington aurait intercepté un texte d'un général russe appelant à exercer une frappe nucléaire tactique préventive contre l'Ukraine, en cas d'invitation à entrer dans l'Otan. N'excluant pas une fuite délibérée, visant à intimider, les services américains notent toutefois que de tels messages reflètent l'imprévisibilité d'une Russie prête à tout «pour garder l'Ukraine». Les Américains s'inquiètent aussi grandement du déploiement d'armes nucléaires tactiques en Crimée et de la modernisation de l'arsenal atomique russe… Pour les experts avertis, pas de doute: Poutine «fait monter les enchères, pour que des choses qui semblaient il y a peu inacceptables puissent être mises sur la table», note le vice-président de l'Atlantic Council, Damon Wilson. Le chef du Kremlin, note le stratège Walter Russell Mead, «pense que l'engagement de l'Amérique en Europe est tellement faible que les États-Unis ne réagiront pas à temps ou avec suffisamment d'efficacité, alors que la Russie s'efforce de changer l'ordre européen». «Nous pouvons prouver qu'il a tort, estime-t-il, mais il va falloir augmenter notre mise. Les décideurs américains vont devoir repivoter vers un engagement en Europe.»
Réponse de le 08/02/2015 à 11:10 :
c'est ça ... et Colin Powell va aller agiter une fiole contenant le message à la tribune de l'ONU :-)

il y a quand même du vrai dans votre message , les Russes ont mis à niveau et modernisé leur capacités nucléaires alors que les USA ne disposent plus que d'un parc vieillissant et obsolète. C'est ce qui va nous sauver d'une guerre que les USA essaient de provoquer en Europe.
Réponse de le 08/02/2015 à 21:22 :
Poutine a déjà prévenu Merkel que si il veut, il détruit l'Allemagne avec ses bombes atomiques. Merkel a pleuré comme une gamine. C'est pas les USA qui la sauveront...Et la même chose s'applique pour la France...
a écrit le 07/02/2015 à 23:20 :
Il y a en Europe une étrange coalition qui fait de Vladimir Poutine son nouveau héros. On y trouve pêle-mêle des amis de Marine Le Pen jusqu’à l’extrême gauche. La guerre d’Ukraine offre l’occasion à ces forces de jouer les "idiots utiles" du potentat du Kremlin. Un peu comme du temps de la Guerre froide, certains "compagnons de route" étaient devenus les meilleurs supporters de l’Union soviétique. Ils doutent des intentions de la Russie dans l’est de l’Ukraine. Lorsqu’en août dernier des parachutistes russes avaient été capturés par l’armée de Kiev, Poutine avait déclaré qu’ils auraient pu s’y retrouver par mégarde ! Lorsqu’en avril dernier la Crimée a été envahie, c’était par des troupes russes mais qui répondaient à la "demande d’aide" ! Idem en Géorgie et Moldavie. Maintenant, les rebelles pro-russes continuent leur progression vers Marioupol, le port qui donnerait un débouché vers la mer et permettrait à la Russie d’avoir une continuité territoriale vers la Crimée déjà annexée. Les milices prorusses admettent être ravitaillées en armes par la Russie et ont évoqué la présence de 9.000 soldats russes dans le Donbass.
Réponse de le 08/02/2015 à 12:03 :
Il faudrait vous documenter en dehors de la presse francaise qui est subventionnée à hauteur de 523 mio par l'Etat chaque année ... La presse allemande est intéressante, et les traducteurs sont utiles pour ceux qui ne parlent pas l'allemand. Pour vous démontrer que vos dires sont de la pure redite de propagande que vous avez entendu ou lu, alors sachez que s'il y avait des troupes russes (je parle de centaines ou de milliers de soldats, et pas de 6 ou 10 qui se seraient perdus) alors on aurait les photos sur le terrain et surtout satellite ... Quand on sait que les satellites US ont une résolution de moins de 20 cm (c-a-d la capacité de voir un vélo d'enfant et de lire quasiment la marque du vélo) alors on a du mal à comprendre pourquoi les USA n'en n'ont pas. Pire, le Département d'Etat a même indiqué ne disposer d'aucun élément permettant de dire qu'il y avait des troupes russes en Ukraine. Pour finir, le fait que la junte de Kiev s'appuie sur des bataillons Azov et Aïdar ouvertement néo-nazis, cela ne vous dérange pas visiblement ? Peut-être vous n'étiez pas informé ? Alors il serait temps de vous documenter un peu plus.
a écrit le 07/02/2015 à 22:58 :
On sait qui paye ce Rasmussen.
Donc zéro crédibilité pour celui qui essaie de nous faire le coup des armes de destruction masive...
a écrit le 07/02/2015 à 22:56 :
propaganda multimédia marketing,si guerre aurait lieu nous les simples comun des mortels payeront les frais des massacres ,et ce sont les dirigents et gouvernements qui feront leur gueguerre nous les pions n'aurons qu'a fermer notre gueule.Cela sert a quoi de parler de guerre ??lL'industrie militaire est la plus rentable de toutes,évidement si l'on fabrique des armes c'est pour les vendre avant tout donc tous les pretextes de pacotille seront bons pou la faire la guerre.Par contre je serais plus interessé de savoir oú sont les reserves de notre survie planetaire et que fait t'on des milliards d'affamés et enfants qui meurent avant d'avoir vécu.DE la pub pour vendre.football des milliards se dépensent dans l'idolatrie, animaux affamés de sang et bagarre comme les show busizz du passé avec les gladiateurs,en ce qui concerne la justice et droit a une existence digne...c'est cela le sujet important.Les reste c'est show.business tele aller montrer vos fesses et vos seins violence et c'est big show
a écrit le 07/02/2015 à 18:42 :
Un bourrage de crâne anti-russe et un soutien à un gouvernement ukrainien associant des fascistes regrettant le temps des divisions SS ukrainiennes!
Réponse de le 08/02/2015 à 16:51 :
Bonne réponse pour les deux dernières lignes
Bon nombre des détracteurs n'ont pas fait la guerre de 39/45 et qui gardait les camps d'extermination
Les UKRAINIENS à 80% les autres 20% SS
a écrit le 07/02/2015 à 18:21 :
Cet article, c'est du grand n'importe quoi .
Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage .
Vous voulez une guerre préventive contre la Russie, Engagez-vous .
a écrit le 07/02/2015 à 17:10 :
il est clair qu'un pays, en l'occurence l'ex-u.r.s.s., ne pouvait voir d'un oeil serein le départ vers l'Europe de (déjà) 11 de ses républiques ni accepter en souriant que l'Ouest manipule les gouvernements de pays limitrophes.
La fin du mur de Berlin fut bien molle pour un tel pays !
Croire que l'Europe et les Etats-Unis s'en tireraient à si bon compte...Qui y a cru ?
Maintenant voilà, tous les ingrédients pour qu'un homme aux mâchoires solides et une coalition manipulée avec Hollande et Merkel pour chefs de guerre (warf !...) en viennent aux armes
Notre fameuse gaullienne "Politique arabe" ressemble fort à notre Politique anti-russe.
Diviser, noyauter, éclater les gêneurs despotiques pour mieux modeler de nouveaux alliés plus faibles, mais éventuellement dangereux. Comprendra qui voudra .
Ciao .
a écrit le 07/02/2015 à 16:50 :
IV / La vision russe fait de l'Europe une zone en transition au bout de son territoire. Les populations caucasiennes encore présentes, nous, dont la plus grande partie a traversé l'océan et sont ainsi grandement décérébrées par la culture de l'autre constituant ce bloc caucasien de l'ouest, ont vocation finale à s'intégrer au bloc caucasien de l'est. C'est aussi par conscience implicite de cette vision que nous adoptons une attitude réactionnaire et paniquée. Pour les russes notre destin est immuable, ils ont gagné il y a longtemps puisque nous sommes caucasiens. C'est cette perception des choses qui leur a permis d'accepter les turpitudes que nous prétendions imposer. L'Ukraine en était la clé ultime, nous le savons maintenant. Poutine demande désormais la mise en place du modus vivendi qui préside à la pratique des grands pays, le vecteur agressif n'étant pas de son fait. Après ses évidentes options posées sur l'Asie Centrale qui font pendant à plus d'un siècle d'appropriations faites par d'autres, il place au centre de la table la question européenne et de ses régions connexes avec l'idée naturelle du partage à minima, ici dans sa zone, puisque l'essentiel est en fait pris par les parties au delà des mers selon sa vision. C'est une succession d'échanges qui se présente alors. Pays Baltes contre Finlande deux zones qui permettent également un accès à la mer. Ces différentes populations baltes sont déjà acquises à la Russie qui compte une importante diaspora dans ces zones peu peuplées. Or jusqu'à présent aucune propagande russe n'a été faite laissant libre cours à la haine européïste, comme finalement, presque d'elle même ou de ce qu'elle avait en des temps pas si éloignés préconisé. Ce ne sera plus le cas. Aux prochaines élections, un candidat "russe" sera facilement élu. La question est plus des modalité en douceur du transfert que de sa réalité. Bien entendu, toutes les classes supérieures y sont opposées mais elles pèsent peu dans les urnes. Disons que ces pays auront été malins d'avoir su profiter des subventions d'adoption européennes tout en accélérant un peu leur histoire. Au final leur PIB est identique à celui de la Russie dans son ensemble. Zone Georgie contre zone Balkans. L'Arménie est acquise aux russes et les deux autres pays sont dans une agitation entretenue qui permettrait éventuellement de prendre part à des conflits multiples et proches. L'évidence est telle que l'échange peut sembler favorable s'il ne s'accompagnait de l'obligation pour les européïstes d'acter en même temps de l'influence russe sur la Syrie tout comme d'un partage de la Turquie si jamais cette zone venait à évoluer. Pour être complet, sur cette partie du monde les russes feraient par contre en sorte que la Jordanie ne bascule pas vers un islamisme qui serait une menace directe pour Israël. Enfin ils posent le questionnement du partage de la Pologne et de l'Ukraine, le premier pays ayant déjà été distribué, et, comme accessoirement de la Moldavie modestement opposée à la Roumanie. Moscou acceptant une pratique aimable, le processus serait dans un premier temps la constitution d'une grande autonomie sur un axe Kharkov-Zaporoïa à la perpendiculaire de la Crimée qui donnait aussi l'avantage d'offrir une anse maritime. Ensuite la Moldavie avec ses régions russes serait rattachée à l'Ukraine avant que des élections en leur temps produisent un président neutre, avancée assurant par la suite une influence plus grande. C'est sur ce point le développement qui justifie que Poutine soit fermé à tout séparatisme actuel. A vrai dire Moscou peut pas se passer de ces conquêtes européennes qui toutes installent son autonomie, ses accès à la mer ou aux voies commerciales. Son angoisse principale justifiant son action est toutefois ailleurs. C'est le risque de basculement inconsidéré de ces européïstes perdus, anti-atlantistes, vers une Afrique qui les engloutirait : le tropisme noir que d'aucuns présentent déjà comme le retour à la maison. La Russie n'arbitrant plus rien, deviendrait alors l'espace vide de substance d'un existentialisme qui se serait déplacé ailleurs.
Réponse de le 07/02/2015 à 17:41 :
Complètement incohérent, approximatif et, bien souvent, faux
a écrit le 07/02/2015 à 16:37 :
Toujours la stratégie de la peur pour stimuler le FOREX depuis l'envolée du Franc suisse et les pertes subies par les mauvais spéculateurs... (refinancement du courtier new-yorkais FXCM)
a écrit le 07/02/2015 à 15:22 :
Ou est l'armée russe ? En Crimée (après le vote quasi unanime de ses habitants)... Et les ukrainiens (et leurs mercenaires armés par les USA) ne viennent pas s'y frotter. L'armée russe, si elle était dans le Donbass... Les extrémistes ukrainiens n'y feraient pas les jobards !
Réponse de le 07/02/2015 à 18:37 :
vous croyez vraiment que ce sont des miliciens armés de quelques AK47 qui se battent autour de Louhansk et font plier une armée régulière (bien que faible) ? Il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir l'armement des séparatistes par Poutine, pendant que celui-ci parle de trêve pour gagner du temps... Il a déjà fait le coup en Ossétie, puis en Crimée
Réponse de le 08/02/2015 à 9:20 :
Faux, l'Ossétie était une réponse à l'attaque venant de la Géorgie qui faisait des dizaines de morts en quelques jours. Au fait, le présidente Georgien de l'époque était un ami de l'Occident bienveillant.
a écrit le 07/02/2015 à 15:19 :
Non mais allô quoi !... L'installation de la Russie au milieu des bases de l'OTAN, si c'est pas de l'agression, ça ?
Réponse de le 08/02/2015 à 11:15 :
tout à fait !! on voit bien que les Russes agressent les bases de l'Otan en mettant leur pays juste au milieu !! :-) nous devons réagir.
allez François !! comme au Mali , tu envoies 3000 hommes ( équipés comme l'armée Moldave , dixit un député ) et les Russes vont trembler de peur
a écrit le 07/02/2015 à 14:06 :
III/ Les ambitions de la Russie sont simples : compléter sans excès ses zones d'influences en acceptant le partage comme elle l'a démontré par l'exemple, participer aux développements à venir en s'inscrivant dans le mouvement de ce qui se fait, se poser dans l'action économique du monde comme partenaire ou allié avec l'objectif de ne pas en être bannie. La déclinaison de cette vision abonde des actions évidentes. En Asie Centrale le plan russe veut avancer sans entraves de la part des Caucasiens d'où qu'ils viennent et particulièrement des allemands qui voudraient y trouver de nouvelles prétentions. Pour Europe de l'est la Russie souhaite un transfert et un découpage serein mais à décomposer d'après la nouvelle vision. Sur le reste du monde Moscou veut un partage pour moitié des actions potentielles à venir mais uniquement sur ses zones de continuité, abandonnant toute prétention ailleurs. Le pays ne s'opposant donc en contrepartie à aucune autre action. C'est tout, mais c'est énorme. Concrètement les russes ont passé des accords avec le Kazakstan et la Mongolie puis le Kirgistan qui sont déjà dans son camp en Asie Centrale. Ils souhaitent adjoindre l'Ouzbekistan par la mise en veille des prétentions allemandes et américaines puis du Turkmenistan par la mise en veille des accords gaziers des mêmes et enfin du Tadjikistan. Ces pays aux mains de dictateurs trouveraient alors la "paix russe" en même temps que leur intégration au pays continental tout comme la sécurité retrouvée face à la menace islamiste par la fermeture pure et simple des frontières selon la pratique habituelle russe. Cet ensemble concerne environ 50 millions d'habitants. Bien entendu si des projections étaient envisagées sur l'Afghanistan la Russie réclamerait également en totalité ce territoire de plus de 30 millions d'âmes, puisque l'on s'en souvient ce sont les américains qui avaient combattue son intervention-annexion avant de commettre une tentative identique et de connaître à son tour une cuisante défaite. Dans la suite si des opérations (jugées comme pratiquement inévitables) découpaient le Pakistan, la Russie obtiendrait sa part et un accès à la mer en accord avec les autres grands tenants que sont l'Inde et l'Iran occidentalisé. Les chinois qui projettent d'autres conquêtes mais veulent avant tout rétablir la stabilité fortement menacée de leur zone, sont en accord avec ce bouclier anti-islamique proposé par les russes. Une grande partie de la vision russe se passe donc en Asie Centrale qui verrait le pays arbitrer, avec les moyens nécessaires, entre 4 géants continentaux que sont l'Inde et la Chine après avoir implicitement autorisé ces derniers à de larges déploiements territoriaux, le Moyen-Orient remanié ou ce qu'il sera advenu et bien entendu l'Europe. Mais la Russie ne néglige pas pour autant sa zone plus européenne pas tant pour ce qu'elle est mais surtout pour ce qu'elle pourrait devenir.
a écrit le 07/02/2015 à 13:40 :
Si les Américains, ces graaaands stratèges de la guerre.... voulaient réellement en finir avec Bokorarab et Daesch, il y a longtemps que ce serait fait !

Ils disposent de tous les outils nécessaires pour liquider tous les chefs de cette bande de criminels destructeurs.

L'intérêt des Américains est tout à fait ailleurs ....

Et l'Otan nous entraine avec eux dans ces chemins indécents !

L'intérêt
a écrit le 07/02/2015 à 13:33 :
L'Otan est une organisation de fous furieux !

Nous sommes intoxiqués par des politocards européens qui nous coûtent très cher, notamment à Bruxelles, pour juste nous conduire vers de nouveaux affrontements, juste pour plaire aux amerloques !!!

Finissons-en avec l'Otan !

Cordialement,
Réponse de le 08/02/2015 à 17:03 :
IL EN AVAIT, Dehors les Amerlocs, et retrait de l'OTAN
Personne ne nous aide dans certains conflits , IL FAUT FAIRE des économies,
Ne plus dépenser un euros pour les conflits extérieurs, recentrer sa force sur les risques internes
a écrit le 07/02/2015 à 13:12 :
Il faudrait aussi faire une étude sur la santé mentale de Rasmussen. L'ex ministre de la guerre de l'UE, qui devait son poste, tout comme son comparse barroso, a leurs mensonges sur l'Irak qui a aboutit a tuer 1 millions de personnes pour faire du pays 1 nid a terroristes.... Le tribunal pénal international devrait s'intéresser un peu a lui et a ses grandes idées...
Réponse de le 07/02/2015 à 13:23 :
L'UE n'a pas de ministre de la guerre. L'OTAN n'est pas l'UE, vous confondez. Il se trouve que l'OTAN en lui même n'a pas de pouvoirs et dépend de la volonté des états membres (et principalement des USA). Mais bon, c'est vrai que les politiciens britanniques ont manqué de discernement sur l'Iraq.
Vous noterez aussi qu'il y a eu des opération sous commandement OTAN en Afghanistan, en Iraq je ne m'en souviens pas.
a écrit le 07/02/2015 à 13:08 :
II/ A la vision européïste Poutine pose une vision "caucasienne". Nous sommes des caucasiens, la France tient son nom des Franks qui venaient du lointain est. Les caucasiens ont fait les américains au sens large. C'est cet héritage qu'il s'agit de partager ou de diriger puis d'en définir l'expansion. Or le partage compte tenu de la participation caucasienne importante d'origine est bien déséquilibré. L'Amérique compte en effet 470 millions d'habitants avec l'Alena (Mexique-USA-Canada) ainsi que 300 environ par les pays du sud de son continent soit 750 millions pour cet ouest sous influence américano-européènne sans que les russes ne soient jamais invités. Le bloc caucasien de l'est ne compte que 650 millions de personnes dont 200 sous influence russe. Or c'est uniquement de ce poids des russes dans cette partie qui fait agir les européïstes. Avec plus du tiers si on lui attribue l'Ukraine est ses 43 millions d'habitants, la Russie dominerait le bloc caucasien de l'Est aux pays divisés ou pouvant l'être. Du moins son influence serait-elle grande. C'est toute cette vision d'ensemble que les russes remettent en perspective en explorant la place de leur part . Pour que leur affirmation ait du poids il leur fallait accepter en large partie la dérive de l'ouverture post-soviétque. Le monde occidental constate maintenant qu'ils n'ont rien perdu de leur acuité qu'ils n'était que des dormeurs en veille. La réclamation des russes est fortement pertinente et stratégiquement opérationnelle. Les masque étant tombés elle a aussi l'avantage d'une brutalité simple et s'accompagne de l'accord des chinois et des indiens que Moscou a pris la peine de "travailler". Elle consiste en un partage du monde, pas comme cette petite affaire de Yalta, de la totalité du Monde.
a écrit le 07/02/2015 à 12:45 :
Lire " Le ciel était si bleu aux Kerguelen " Les envies de reconquête de l'Ours russe y sont évoquées (dès 2012) et bien d'autres événements qui se réalisent , comme, le Discours sur la servitude volontaire de La Boétie , supprimé des serveurs.
a écrit le 07/02/2015 à 12:37 :
I/ Enfin un article qui pose, si rapidement, le vrai problème. Poutine est en position de force. Quoique l'on en dise, les relations internationales on un modus vivendi. Les grandes nations investissent ou influencent les plus faibles. Il est convenu qu'un partage se fasse entre elles. Quelles sont les grandes nations ? Classement par territoire ou par PIB ou par populations ? Par preuve de loyauté ? par affirmation ? La question avait été posée en 1930 tandis que les anglais et américains envahissaient illégalement l'Asie centrale et le Moyen-Orient en créant des "royaumes" imaginaires aux souverains corrompus en leur faveur, la Russie créait modestement l'Azerbaïdjan pris sur la Perse. Mais ces territoires lui ont toujours été contestés par l'axe occidental. La Russie était-elle un grand pays autorisé à en influencer d'autres ? Qui donne ce droit ? Dans l'instant le pays a fait profil bas mais la seconde guerre mondiale lui a donné l'occasion de s'affirmer comme tel. D'abord en s'alliant avec les nazis pour les faire basculer vers la guerre puis en se retournant pour les combattre, la Russie a montré toute sa capacité à faire partie du club. Le pays n'a pas non plus créé d'axe Sino-Russe comme cela lui était demandé sur cette période d'après guerre tout comme il a accepté sa propre mise au frigo de l'Histoire avec son passage communiste déjà engagé. Son action conforme à la progression cynique de l'occident l'a incontestablement classé parmi les grandes nations. Or voila que les occidentaux mordent sur son territoire d'influence ou agissent sans tenir compte de la Russie, comme si elle devait forcément plier et disparaître. Les russes ont laissé venir, se contentant de petites actions symboliques. En face avec un sourire sournois la partie semblait gagnée et l'on s'apprêtait à lui claquer la porte au nez. Mais, au dernier moment, Poutine a mis le pied dans la porte. Le jeu s'est réouvert. Mais désormais les intentions occidentales étant désormais dévoilées, les lignes blanches ayant été franchies largement, les cartes lancées imprudemment sur la table, la Russie demande l'application de ce fameux modus vivendi s'appliquant au club auquel elle a obtenu le droit de participer. Le constat qui s'impose est qu'elle a a jouer plusieurs coups de retard et qu'elle dispose d'atouts essentiels.
Réponse de le 07/02/2015 à 14:08 :
Vous devriez vous faire naturaliser russe comme Depardieu comme ça vous seriez légitime a cracher sur votre pays et ses alliées
a écrit le 07/02/2015 à 12:34 :
C'est effectivement évident que Poutine va s'attaquer aux pays Baltes, en priorité Lettonie et Lithuanie, pour se faire un couloir et désenclaver Kaliningrad.
C'est clair comme de l'eau de roche tant que les européens ou l'Otan ne montreront pas les dents (ou les armes) au lieu de paroles du type de celles de Souchon (tu vas voir ta gueule à la récré).
Réponse de le 07/02/2015 à 13:40 :
Et pourquoi est-ce évident?
Réponse de le 07/02/2015 à 18:32 :
Kaliningrad n'a pas , à ma connaissance, souffert de son enclavement ..
Elle ne demande rien, pourquoi voulez-vous porter la guerre là -bas ?
I
a écrit le 07/02/2015 à 11:15 :
Dans le *hunger games 2014/2015* la future victoire des séparatistes se précise de plus en plus.
À suivre..........
a écrit le 07/02/2015 à 10:01 :
Minorités russophones se disant ''victimisés'', annexion de la Crimée accepté de facto par les occidentaux, attaques informatiques régulières russe contre les pays baltes, capture par un commando russe en territoire estonien de l'agent estonien Eston Kohver en 2014, histoire ''récente'' de l'indépendance en 90 qui à connut des heurts militaires, souvenir de l'annexion de 1940... Voici quelqu'unes des raisons qui fait les baltes ne se sont pas du tout à l'aise aujourd'hui face a la Russie.
a écrit le 07/02/2015 à 8:35 :
Dans une interview accordée à CNN, Obama a reconnu que les USA avaient réussi à "faire transférer le pouvoir" en Ukraine. Constatant que le coup d'État survenu dans ce pays en février 2014, qui a entraîné des conséquences gravissimes et de nombreuses victimes, s'est déroulé avec une implication directe des USA sur le plan logistique et technique.
Il a ainsi désavoué toutes les déclarations antérieures des politiciens et des diplomates américains, qui affirmaient jusqu'alors que l'Euromaïdan était un phénomène ukrainien purement intérieur basé sur la protestation noble du grand public contre le régime corrompu de Viktor Ianoukovitch.
Il y a seulement un an, la sous-secrétaire du département d'État américain Victoria Nuland déclarait que les USA avaient investi 5 milliards de dollars dans le développement de la démocratie en Ukraine, impliquant naturellement le respect des droits de l'homme et le changement de pouvoir par le biais d'élections légitimes. La "révolution" de Kiev et l'opération punitive dans le Donbass ont montré que l'Ukraine avait bien assimilé ces "leçons".
Est-ce Poutine ou Obama qui est à l'origine de 200 conflits dans le monde depuis 40 ans ? L'agresseur vient de se nommer.. Avions-nous besoin de cette ..assertion d'Obama..?
Réponse de le 07/02/2015 à 10:06 :
dans la même interview, Obama admet que la Russie n'avait pas eu de stratégie d'expansion et que la récupération de la Crimée tient plus de la bonne aubaine que de la volonté initiale de l'annexer, les Russes n'allait quand même pas se priver d'une bonne affaire :-)
a écrit le 07/02/2015 à 7:07 :
étonnant cet article. Elément de la mise en place d'une théorie du complot ? Surprenant dans un journal de la qualité de la Tribune ...
a écrit le 07/02/2015 à 7:05 :
Il faut toujours se méfier d'un individu qui fait tout pour rester "président" à vie. La combine de la "potiche" qui le choisi comme premier ministre jusqu'a ce qu'il puisse à nouveau être président, puis la façon dont sont traités les candidats de l'opposition sont digne de la meilleure époque stalinienne. Enfin certaines choses ont quand même changé, avant les opposants étaient enfermés dans des établissements psychiatriques, aujourd'hui ils sont poursuivi pour des "problèmes" fiscaux.
Réponse de le 07/02/2015 à 13:16 :
En France, il suffit de qualifier les propos d'un journaliste de haineux pour l'éradiquer professionnellement. C'est soft, mais tout aussi efficace qu'un régime soviétique...
Réponse de le 07/02/2015 à 22:15 :
il faut pas très bien connaître l'Histoire, et avoir beaucoup de médisance envers son pays pour comparer les libertés individuelles (et de la presse) en France à celle du régime soviétique...
Réponse de le 09/02/2015 à 12:04 :
Connaitre l'histoire, pas indispensable, l'actualité suffit.
a écrit le 07/02/2015 à 6:48 :
Pourquoi nous dépeindre cet homme comme belliciste?cet hommeont l'action depuis plus de 15 ans a été de relever la Russie du gouffre dans lequel l'expérience socialiste et l'expérience libérale l'a plongée?
Sachant que ces deux expériences ont été financées par l'Ouest bancaire.
Qui a effectué un coup d'état en Ukraine?
Qui fournit des armes, y compris létales au gouvernement ukrainien et aux milices néo-nazies?Cette fourniture existe depuis un an , il est donc fallacieux de le présenter comme une éventualité.Or en dépit de cette fourniture(accompagnée de mercenaires), l'armée ukrainienne est en mauvaise posture.Le dernier avis d'incorporation n'a été respecté que par 20% des mobilisables.
Assez de provocation à la petite semaine qui mettent la paix mondiale en danger!
Encore une précision d'importance.
Au dessus de l'activité humaine se trouvent les mondes supérieurs spirituels.
Pour ces mondes, le dirigeant extérieur(à coté de dirigeants non connus) le plus compétent sur 200 actuellement en exercice dans le monde est ....Vladimir Poutine.
D'ailleurs la tournure des évènements(le passage entre ceux qui rendent leur tablier pour conduite inepte et ceux qui l'endossent) va éberluer plus d'un béotien!
a écrit le 06/02/2015 à 23:27 :
Intox de plus en plus grossière !
a écrit le 06/02/2015 à 22:32 :
Curieuse modération ...
Seuls les commentaire OTANusiens semblent passer !!
Réponse de le 06/02/2015 à 23:20 :
BCh; Normal; la CIA contrôle les textes de nos médias et naturellement les commentaires. Je fais un court passage puis je disparais et m'intéresse aux médias anglophones et russes qui ne me censurent pas (même si je suis insolent)...
a écrit le 06/02/2015 à 22:13 :
Washington aurait intercepté un texte d'un général russe appelant à exercer une frappe nucléaire tactique préventive contre l'Ukraine, en cas d'invitation à entrer dans l'Otan. N'excluant pas une fuite délibérée, visant à intimider, les services américains notent toutefois que de tels messages reflètent l'imprévisibilité d'une Russie prête à tout «pour garder l'Ukraine». Les Américains s'inquiètent aussi grandement du déploiement d'armes nucléaires tactiques en Crimée et de la modernisation de l'arsenal atomique russe… Pour les experts avertis, pas de doute: Poutine «fait monter les enchères, pour que des choses qui semblaient il y a peu inacceptables puissent être mises sur la table», note le vice-président de l'Atlantic Council, Damon Wilson. Le chef du Kremlin, note le stratège Walter Russell Mead, «pense que l'engagement de l'Amérique en Europe est tellement faible que les États-Unis ne réagiront pas à temps ou avec suffisamment d'efficacité, alors que la Russie s'efforce de changer l'ordre européen». «Nous pouvons prouver qu'il a tort, estime-t-il, mais il va falloir augmenter notre mise. Les décideurs américains vont devoir repivoter vers un engagement en Europe.»
Réponse de le 06/02/2015 à 22:29 :
Et eux aussi ils ont des armes de destruction massive ?

Vous n'en avez pas marre de vous faire avoir avec ces soi disant 'Vérités' du Pentagone ??
Réponse de le 06/02/2015 à 22:41 :
Budget militaire 2013 comparés :

USA : 640 Mds $
Russie : 88 Mds $

-Déploiement armes nucléaires tactiques en Crimée : Sources ??
Réponse de le 07/02/2015 à 22:24 :
USA: 3.8% du PIB (en baisse de 0.9% sur 4 ans)
Russie : 4.2% du PIB (en hausse de 0.3% sur 4 ans)
C'est bien aussi de comparer ce qui est comparable...
a écrit le 06/02/2015 à 22:09 :
La situation économique en Russie est inquiétante. La population commence d'ailleurs à en comprendre la gravité. Plus qu'une crise économique, c'est une véritable récession qui s'abat sur la Russie. La première cause est structurelle : aucune réforme de fond n'a été entreprise depuis des années. Moscou s'est appuyé sur ses réserves d'hydrocarbures et de matières premières et n'a pas engagé de réforme structurelle. Or, les baisses des prix des hydrocarbures et des matières premières heurtent de plein fouet l'économie russe. Enfin, les sanctions occidentales sont la goutte qui fait déborder le vase. Elles ne font qu'accélérer le mouvement. La détérioration de la situation va se poursuivre, c'est prévisible. Et ce n'est pas une hausse des prix du pétrole, si elle a lieu, qui permettra une relance.
Réponse de le 06/02/2015 à 22:22 :
Poutine est appuyé par 86 pour cent de sa population, des chiffres a faire rêver n’importe lequel de nos dirigeants.
La Russie est en bien meilleure santé que les donneurs de leçons qui prétendent il mettre la pattée.
Réponse de le 06/02/2015 à 23:13 :
Vous racontez n'importe quoi. On croirait un texte venu directement de Langley siège de la CIA...
Réponse de le 07/02/2015 à 18:44 :
Nous avons tout à leur apprendre, c'est sûr .
Certes nous n'avons que 6 millions de chômeurs, mais vous pouvez faire mieux .
Sérieusement, que diriez-vous s'il y avait 18 millions de chômeurs en Russie (même proportion).
Regardez déjà la situation en >France avant de dire que les autres sont nuls économiquement ( ce qui n'est pas faux), mais il faut relativiser !
a écrit le 06/02/2015 à 22:06 :
Il y a en Europe une étrange coalition qui fait de Vladimir Poutine son nouveau héros. On y trouve pêle-mêle des amis de Marine Le Pen jusqu’à l’extrême gauche. La guerre d’Ukraine offre l’occasion à ces forces de jouer les "idiots utiles" du potentat du Kremlin. Un peu comme du temps de la Guerre froide, certains "compagnons de route" étaient devenus les meilleurs supporters de l’Union soviétique. Ils doutent des intentions de la Russie dans l’est de l’Ukraine. Lorsqu’en août dernier des parachutistes russes avaient été capturés par l’armée de Kiev, Poutine avait déclaré qu’ils auraient pu s’y retrouver par mégarde ! Lorsqu’en avril dernier la Crimée a été envahie, c’était par des troupes russes mais qui répondaient à la "demande d’aide" ! Idem en Géorgie et Moldavie. Maintenant, les rebelles pro-russes continuent leur progression vers Marioupol, le port qui donnerait un débouché vers la mer et permettrait à la Russie d’avoir une continuité territoriale vers la Crimée déjà annexée. Les milices prorusses admettent être ravitaillées en armes par la Russie et ont évoqué la présence de 9.000 soldats russes dans le Donbass.
Réponse de le 07/02/2015 à 13:57 :
"vers Marioupol, le port qui donnerait un débouché vers la mer et permettrait à la Russie d’avoir une continuité territoriale vers la Crimée déjà annexée", oh bah oui et puis c'est vrai que Marioupol touche la Crimée, 250km c'est quoi?
Vous pouvez nous rappeler qui à déclenché la guerre en Ossétie du Sud?
C'est le président géorgien Saakachvili qui d'ailleurs s'est exilé aux États-Unis pour échapper à la justice de son pays...
Réponse de le 07/02/2015 à 14:00 :
Moins de 1000, d apres la dgse.
quelques centaines d apres la cia.
a écrit le 06/02/2015 à 22:04 :
En Russie, il ne fait pas bon critiquer la guerre qui se déroule en Ukraine. Une mère de famille en fait l’amère expérience. Svetlana Davidova, 36 ans, a été arrêtée il y a quelques jours à son domicile, à Viazma, à 240 kilomètres à l’ouest de Moscou.D’après son mari Anatoli Gorlov, Svetlana avait, en avril dernier, entendu dans un bus, un soldat parler au téléphone et dire que les hommes stationnés dans la base militaire voisine avaient été envoyés en Ukraine. La femme étant militante pacifiste, elle a alors appelé l’ambassade d’Ukraine pour transmettre l’information. “Elle s’est dit que ce coup de fil permettrait peut-être d‘éviter que des gens soient tués”, a commenté son mari. “Et puis, ajoute-t-il, elle n’a rien pu dire de secret, puisque officiellement la Russie n’est pas en guerre. En tout cas, c’est sûr, elle ne voulait causer de tort à personne”.Mais la voilà pourtant accusée de haute trahison. Elle risque jusqu‘à 20 ans de prison. Et son mari est prié de collaborer avec les enquêteurs, faute de quoi, il se verra retirer la garde des enfants… “La situation est difficile pour nos 7 enfants. Leur mère n’est pas là. Ils ne comprennent pas pourquoi. Mais ils savent que je ferai tout mon possible pour qu’elle revienne très vite à la maison.” Svetlana Davidova a été placée en détention préventive à la prison de Lefortovo à Moscou. Les membres du conseil présidentiel pour les droits de l’homme et certains députés ont décidé d’adresser une demande d’explications au parquet général et au FSB, les services de renseignement russes.
a écrit le 06/02/2015 à 21:50 :
Quel bel exemple de fidélité de la part de cet ancien secrétaire général de l'OTAN. Il doit être très redevable pour jouer ainsi les "Docteur FOLAMOUR".
a écrit le 06/02/2015 à 21:46 :
Il est curieux d'observer l'amnésie générale des occidentaux. Il y a à peine deux décennies, les rôles étaient exactement inversés. Nous soutenions militairement et politiquement les séparatistes kosovares et leur référendum d'autodétermination alors que les russes choisissaient le gouvernement légal de Belgrade alors qu'aujourd'hui, nous soutenons le gouvernement de Kiev et les russes les séparatistes.
Réponse de le 07/02/2015 à 12:12 :
Comparaison nulle et non avenu. Il risquait d'avoir une épuration ethnique au kosovo, ce qui a obligé l'OTAN a réagir. La situation en Ukraine n'est en rien comparable.
Réponse de le 08/02/2015 à 1:13 :
Quelle naïveté, c'est navrant. Quand on ne sait rien on apprend avant de l'ouvrir.
Réponse de le 08/02/2015 à 9:06 :
l Europe a mis 10 ans à hésiter pour réagir face aux nationaux communistes serbes, les Européens et les Américains sont en démocratie donc lents et laxistes ceci dit ils finissent toujours par gagner, daesh et poutine sont de trop petits joueurs pour esperer grand choses face à eux méme un francois hollande suffit
a écrit le 06/02/2015 à 21:31 :
OTAN + USA = malheur en Lybie, Syrie, Irak,… et on croit qu'on sert de modèle… je ne parle même pas du mensonge éhonté devant l'ONU sur les armes de destruction massive!
Vous savez de qui je parle!
Et quand on parle des sanctions économiques, on se moque de qui?
La dette russe est à environ 12% du PIB. Qui dit mieux en Europe occidentale et aux USA? Celui qui est aux abois n'est pas celui qu'on pense.
Pour l'instant, ce sont les donneurs de leçons qui sont les agresseurs, pas les russes! Je me demande quel pays qui a perdu 25 millions d'être humains par la faute d'un régime nazi accepterait, 70 ans plus tard, d'avoir un régime pro nazi (financé et soutenu par l'occident) à sa frontière.
Réponse de le 07/02/2015 à 5:09 :
+++++++++++++++++
Réponse de le 07/02/2015 à 22:53 :
C'est assez drôle de tenir votre discours en utilisant comme pseudo "tamerlan", soit un chef militaire (asiatique) réputé parmi les plus sanguinaires de l'Histoire, qui a passé son règne à vouloir étendre (avec succès) son empire. Du moins de son vivant, car un empire qui ne repose que sur la force et la personnalité d'un chef (ou d'un dictateur) ne survit pas longtemps à la disparition de celui-ci.
a écrit le 06/02/2015 à 21:30 :
Population Russie : 142,5 millions
Population OTAN : 917 millions

Mitaires actifs Russie : 845.000
Militaires actifs OTAN : 3.585.000

Réservistes Russsie : 2 millions
Réservistes OTAN : 2,4 millions

Chars Russie : 2550
Chars OTAN : 7500

Avions de combats Russie : 1456
Avions de combat OTAN : 5900

Têtes nucléaires Russie : 1800
Têtes nucléaire OTAN : 2580
Réponse de le 06/02/2015 à 21:43 :
Il y a un élément que vous semblez ignorer chez nos amis russes, à savoir le haut degré de patriotisme qui les caractérisent et leur capacité à endurer, en cas de conflit, des souffrances et des sacrifices qui échappent complètement à notre logique occidentale et qui font qu'à la fin... Ils gagnent. Hitler ou Napoléon avant s'y sont cassé les dents.
Réponse de le 06/02/2015 à 21:55 :
Whaaaa !!
Tous ces beau chiffres !! Tellement ... Pipeau.
Vous croyez réellement que nous avons de quoi faire face ? -alors que l'effectif combattant de l'armée Française ne remplirai même pas le stade de France-
Et même si cela était le cas ça vous fait triquer l'idée d'une belle guerre ou nous enverrions nos fils se faire dessouder pour les magouilles d'Obama ??
Réponse de le 06/02/2015 à 22:09 :
Militaires actifs russe, ..le service est obligatoire et dure 24 mois...845 000 militaire c'est un peu juste sur une population de plus de 143 millions... faut se renseigner un peu plus.
L'armé russe a ultra modernisée sont armé. Pour leur armé ces dernières années Ils sont passé de 4,4 % du PIB en 2009 a 22% du Pib..pour cette année Bizarre..et pour les têtes nucléaire char etc..
Et il suffit d''une ou deux bombes atomique pour que l'air soit irrespirables sur le continent..1 bombe c'est entre 10 et 20 têtes nucléaire ..donc ces chiffres ne reflète qu'une chose c'est ce que Mr V Poutine veut, réinstallé, différemment, l'héritage de son implication et son travail au sein du KGB et réinstallé la grande russie..il a oublier que la Chine et Iinde c'est beaucoup plus gros..il ne peut pas revenir en arriere c'est tout! Sauf en faisant du mal..
a écrit le 06/02/2015 à 21:29 :
Les nostalgiques du Kremlin rêvent de refonder l'URSS. Il est fou ce Poutine.
Réponse de le 06/02/2015 à 21:31 :
Moins fou que l'otan qui veut contrôler le monde.
a écrit le 06/02/2015 à 21:27 :
Quand on pense que les russes étaient main dans la main avec les nazis entre 39 et 41 et auraient continué s'il n'avaient pas été trahis par Hitler, çà en dit long sur les intentions actuelles de Poutine et des nazis du Kremlin et du FSB dont la propagande fonctionne à plein régime.
Réponse de le 06/02/2015 à 21:32 :
En effet : Hitler a trahi les nazis. J'en reviens toujours pas... Essayez de baisser de régime : vous vous emballez tout seul.
Réponse de le 06/02/2015 à 21:49 :
N'inversez pas les rôles : Regardez un peu ce que sont Svodoba et Pravy Sector.
Ceux la même que nous finançons via nos impôts (l'Europe leur a alloué 4 Mds d'Euros) dans leur idée d'épuration du Donbass.
Poutine n'est certainement pas Staline -malgré ce que vos amis US aimerai nous faire croire-
Réponse de le 07/02/2015 à 11:47 :
Arrêtez de boire de l'eau ! l'URSS se préparait à la guerre et avait besoin de temps pour restructurer son industrie et moderniser son aviation (en particulier)... Et surtout pour organiser sa défense en profondeur à la frontière EST et SUD (comme aujourd'hui !) qui est une garantie indispensable en cas d'agression... Comme la prépare l'OTAN
a écrit le 06/02/2015 à 21:24 :
Rien ne sert de négocier avec Poutine, il avance toujours ses pions. Il valait mieux fournir des armes de pointe à l'Ukraine dès le début et faire avancer l'OTAN car çà va être pire de retarder pour un conflit plus important.
Réponse de le 07/02/2015 à 17:48 :
il n'y a plus d'autre option , et faire comme Poutine armer l'Ukraine en douce soit via la Pologne ou la Roumanie par voies terrestres et faisons tourner à plein rendement la production des armements en Europe qui relancera l'activité . L' UE doit prendre le pas sur les évènements .
a écrit le 06/02/2015 à 21:21 :
Poutine a déjà envahit la Crimée, une partie de l'Ukraine, la Géorgie, la Moldavie et n'a pas rendu les autres territoires volés après la guerre, çà fait trop. Stop au voleur et à sa propagande mensongère.
Réponse de le 06/02/2015 à 21:44 :
Je ne connais pas le pb à fond mais je ne suis pas vraiment sûr que Poutine ait complètement tord et l'Ukraine totalement raison. On s'est précipité naguère à tord souvent pour abattre le Shah, Saddam, Khadafi, Ben Ali, Moubarak et quelques autres , ce qui a mis kl monde dans une panade épouvantable.
Arrêtons de vociférer sur Poutine et discutons.
a écrit le 06/02/2015 à 21:21 :
quand j' entends les noms de Anders Fogh Rasmussen ou de Zbigniew Brzezinski c' est direct la Commission Trilatérale, le groupe Bilderberg, le Council on Foreign Relations... et aprés çà on nous dira théorie du complot vous raconter nawack... vous ètes des complotistes.. ralalala.. bon aprés chaque panique bancaire, le système n' a trouver son salut que dans la guerre, la destruction, les massacres de masse, il est assez clair que nos chers décideurs ont lancer l' opération enfumage des masses.. on va se taper dessus non parce que la haine etc.. mais parce qu'il faut pratiquer le reset de l' économie. Auntant le savoir.
Réponse de le 07/02/2015 à 12:55 :
Propos de Zbigniew Brzezinki pendant la guerre froide :
" Encourager les pays (notamment la Pologne) à se détacher de l'URSS ne servirait pas la cause de la paix"
Les polonais de l'époque, résistant aux communistes, apprécieront . Oui , il s'agit d'un reset de l'économie - La guerre est devenue une marchandise -
Réponse de le 08/02/2015 à 21:30 :
Les Polonais ont toujours détesté leurs cousins russes, jusqu'à aujourd'hui...
a écrit le 06/02/2015 à 21:19 :
Poutine est l'éternel envahisseur. La propagande de ses trolls ne vole pas haut. L'OTAN est plus que jamais nécessaire.
a écrit le 06/02/2015 à 21:10 :
Et hop bientot, comme en 2001 et du temps du brave Colin Powell, les usa vont brandir une éprouvette d'eau sale pour faire croire à des armes de destruction massive. Same player shoots again. Pas très créatifs les américains et leurs complices. Faudrait innover un peu dans la désinformation chers Yankees !
a écrit le 06/02/2015 à 21:06 :
un envahissement des russes.. des américains.. lequel est le mieux. C est la question de base. Je ne veux pas que des soldats se fassentr tuer pour des politiciens europeens incompetents... et pour maintenir un systeme esclavagiste americain. mais bon, tant que le3s russes resteront aux portes de l allemagne, je serais satisfait.
a écrit le 06/02/2015 à 20:56 :
Ce sont des déclarations grotesques. Depuis un an, les anglo-saxons abusent sur ce type de déclarations.
a écrit le 06/02/2015 à 20:50 :
L'Ukraine n'est en rien le pré carrré de la Russie pas plus que la Suisse ou la Belgique celui de la France ou de l'Allemagne. Faut arrêter la propagande FSB. Carélie, iles Kouriles, Géorgie, Moldavie etc ne sont pas à la Russie.
Réponse de le 06/02/2015 à 21:04 :
Irak, Vietnam, Coree du Sud, Chili, Panama, Guatemala, Afghanistan n'est en rien le pré carré des promoteurs de guerre exterieure les yankees ricains. La propagande de la Cia, toujours pas d'armes de destruction massive en Irak, oups, my mistake, the war show must go on !
a écrit le 06/02/2015 à 19:51 :
Essayons d'imaginer que les russes s'installent à Cuba, en Amérique Centrale et latine ... C'est malheureux pour l'Ukraine mais ils sont dans le pré carré russe et la subversion américaine n'y changera rien, malgré tout le mal que la CIA s'est donné.
a écrit le 06/02/2015 à 19:34 :
Population Russie : 142,5 millions
Population OTAN : 917 millions

Mitaires actifs Russie : 845.000
Militaires actifs OTAN : 3.585.000

Réservistes Russsie : 2 millions
Réservistes OTAN : 2,4 millions

Chars Russie : 2550
Chars OTAN : 7500

Avions de combats Russie : 1456
Avions de combat OTAN : 5900

Têtes nucléaires Russie : 1800
Têtes nucléaire OTAN : 2580
Réponse de le 06/02/2015 à 20:15 :
Ils ont pourtant perdu en Afghanistan et en Irak.
Ce n'est pas la quantité, mais la motivation qui fait la différence.
Réponse de le 06/02/2015 à 20:47 :
Dictateurs mono maniaques:

Russie: 1
Otan: 0
Réponse de le 06/02/2015 à 21:30 :
Plutôt que de sortir les "muscles" sur une nouvelle guerre nucléaire mondiale (suivant l'esprit de l'otan), il vaudrait mieux tenir compte non pas des chiffres de la Russie, mais ... des BRICS. Là, l'otan est une morte qui s'ignore. On discute coté économique, quand vous voulez...
a écrit le 06/02/2015 à 19:30 :
Faut bien que les médias disent des conneries pour qu'on les lisent...
a écrit le 06/02/2015 à 19:14 :
Ce A. Rasmussen est un faucon qui n'aurait pas dépareillé dans l'administration Bush. Il n'aura eu de cesse de jeter de l'eau sur le feu au début de la Place Maiden et certainement à forcer la radicalisation d' A.Latseniouk.
a écrit le 06/02/2015 à 18:49 :
Un nouvel Hitler ? Ou Napoléon ?
Parait que du matériel nucléaire a été transporté en Crimée, à voir si le sources sont valables et si c'est pas "visible exprès pour le faire savoir" ?
a écrit le 06/02/2015 à 18:41 :
Mentalement dangereux, ces types de l'otan. Notez, 'change malheureusement pas de l'habitude...
a écrit le 06/02/2015 à 18:30 :
Avec. Nos fusils à chasser le lapin surtout sans munition,comme a NICE, ils rigolent,mais avec des HONEST JOHN et deux ou trois PLUTON la, ils commenceraient à réfléchir, bien que je gardes en mémoire ces centaines de chars dans les forêts sous bâches
a écrit le 06/02/2015 à 17:47 :
Sans une bonne guerre, l'Otan et son industrie militaire ne servent à rien et ne peuvent quémander de nouveaux budgets auprès des Etats membres. Rasmussen est la pour promouvoir un conflit sanglant grace auquel certains de ses amis s'enrichiront. Rasmussen un vrp de pacotille.
a écrit le 06/02/2015 à 17:42 :
RaTsmussen le provocateur, en manque de guerre, et les Usa ont envahi illégalement l'Irak, causé des centaines de milliers de morts, il en dit quoi le larbin otanais RaTsmussen ?
Réponse de le 06/02/2015 à 19:20 :
L'invasion de l' Ukraine par la Russie est condamnable comme l'invasion de l'Irak. Je condamne les deux!
Réponse de le 06/02/2015 à 21:06 :
Vous voulez la liste des guerres créées et sponsorisées par les Saint Americains ? Vietnam, Corée, Chili, Panama, Equateur, Afghanistan, Guatemala ...
a écrit le 06/02/2015 à 16:32 :
Napoléon et Hitler se sont cassés les dents sur la Russie, ce n'est pas l'OTAN qui y arrivera.
Réponse de le 06/02/2015 à 16:34 :
Ah oui....otan en emporte le vent !!!
Réponse de le 06/02/2015 à 17:20 :
à la différence que l'OTAN ne compte pas envahir la Russie contrairement à Napo & Hitler. L'objectif de l'OTAN serait de casser l'armée russe, pas plus.
Et si les pays de l'OTAN en prennent la décision ils en ont parfaitement les moyens, ce n'est pas pour rien que Poutine a tout fait pour accélerer ma modernisation de son armée qui roulait sur les reliques de l'URSS.

La vraie difficulté est politique: est ce que l'on osera prendre la décision?
a écrit le 06/02/2015 à 16:27 :
Aie Aie Aie pouvez vous corriger, je vous en prie :
"L'article 5 du traité de l'Atlantique-Nord DISPOSE qu'une attaque".
je vous laisse vous renseigner par vous même sur la différence entre "stipuler" et "disposer"
Merci bien !
a écrit le 06/02/2015 à 16:23 :
Ce n'est pas de l'huile sur le feu que jette Rasmussen, c'est du kérosène.
a écrit le 06/02/2015 à 16:20 :
en tout cas , il est prévenu, si il fait cela on fera une marche en scandant:
" je suis balte"
Réponse de le 06/02/2015 à 16:36 :
Non... ce sera une marche avec un panneau... NOUS SOMMES BALTES !!!
a écrit le 06/02/2015 à 16:17 :
on est foutu !
Réponse de le 06/02/2015 à 16:33 :
Mais non ! !!! Nous avons notre chef de guerre François !!!!!
Réponse de le 06/02/2015 à 17:48 :
toujours aussi pertinent ! (c'est ironique)
a écrit le 06/02/2015 à 16:10 :
C'est Obama le danger de par son incompétence notoire.Le pire président us depuis la 2eme guerre mondiale.
Réponse de le 06/02/2015 à 16:37 :
Obama et Hollande égal....Laurel et Hardy !!!
Réponse de le 06/02/2015 à 21:48 :
Alors les fachos extrémistes et autres salafistes décervelés et révisionnistes, font office ici aussi ? Bush avait déjà été analysé faut lire ,.. savoir lire surtout...
Réponse de le 07/02/2015 à 10:42 :
Étayez vos propos, nous ne sommes pas au café du commerce
a écrit le 06/02/2015 à 15:48 :
Je n'y crois pas du tout pour l'instant, mais cela serait dans un temps futur, s'il gagne l'ukraine, fait son union eurasiatique, alors il pourra menacer les pays baltes si ces derniers continuent de taper sur les russes locaux.
a écrit le 06/02/2015 à 15:48 :
marrant les commentaires. Supposez que vous avez un pays voisin bien plus fort que vous militairement, qui vient de lancer une operation de depecage de l un de ses voisin et qui vous a deja envahit dans le passe. Vous faites quoi ? vous attendez que ca arrive votre tour ? Vous comptez sur la France pour vous proteger (comme les tcheques en 38) ?
Réponse de le 06/02/2015 à 16:24 :
tout à fait d'accord, mais pour les geostratèges en pantoufles derrière leurs ordinateurs, la Russie de Poutine est tout à fait pacifique et ne souhaite que l'harmonie entre les peuples. D'ailleurs si ils annexent les Pays Baltes,c 'est normal ils étaient et sont encore fascistes et en plus c'est la Russie historique, ensuite la Pologne c'est normal c'est qu un ramassis de fascistes, l'Allemagne même pas besoin de justifier et quand ils seront sur les Champs, c'est normal à cause de Napoléon, des Russes à Courchevel et sur la croisette et pis de toute façon c'est la faute à l'OTAN et aux Etats Unis et puis c'est tout.
Réponse de le 06/02/2015 à 17:44 :
Moi je préfère les Usa qui envahissent paisiblement l'Irak simplement de manière illégale, tranquillement causent des dizaines de milliers de morts en toute impunité, juste pour le business. Oh yeah, go America, Europe is you pet dog.
Réponse de le 06/02/2015 à 18:03 :
Les objectifs de chaque guerre menée par les US ne doit pas être almagamée à ceux mener en Irak. Ne vous laisser pas vous soumettre par vos aprioiris. En attendant choisir entre les US, la Russie ou la Chine qui ont les trois armée les plus puissante pour être dans une zone d'influence, mon choix restera celui des US.
Réponse de le 06/02/2015 à 20:40 :
Vos connaissez la Russie, vous connaissez l'Ukraine ? De quoi parlez-vous ? La Crimée était russe et est redevenue russe. Cela vous pose un problème ? Que l'Alsace et la Lorraine soient français aussi ?
Parce qu'un ancien faucon de l'OTAN dit quelque chose sur la Russie, cela veut dire c'est vrai ? Et Poutine est bien entendu un malade mental ? On se croirait vraiment revenu au temps de la guerre froide, avec une belle guerre de propagande, et nous au milieu. Essayez de vous renseigner plutôt que de critiquer ceux qui ne pensent pas comme vous.
Vos commentaires ethnocentriques, voire xénophobes, n'ont rien à faire sur ce forum. On peut ne pas croire à n'importe quel mensonge de l'OTAN sans être pour autant des admirateurs inconditionnels de Poutine, et souhaiter la paix.
Alors que Merkel et Hollande sont en train de négocier la paix avec Poutine, une "fuite" annonce de nouvelles sanctions de l'UE, dès lundi ,pour plusieurs responsables politiques russes, dont le vice-ministre d la Défense. Qui essaie de nuire à toutes le tentatives de paix ? Qui a intérêt à ce que les européens et la Russie s'opposent ?
a écrit le 06/02/2015 à 15:43 :
bizarre toutes ces pseudo-infos en peu de temps: que prépare l'otan? est-ce pour mettre un peu de pression sur poutine qui discute avec notre bon françois normal 1er ?
a écrit le 06/02/2015 à 15:34 :
A quand le sachet de farine "de destruction massive" ? Les fouteurs de guerre sont en marche et rien ne les arrêtera !
Réponse de le 06/02/2015 à 16:39 :
Gégé va nous envoyer des bouteilles de pinard sur la gamelle !!!
a écrit le 06/02/2015 à 15:31 :
1. D'abord une accusation d'autisme, ensuite cela. Il est intéressant de voir appaitre autant de choses au même temps. Pourquoi est-ce que l'OTAN donne cette information? Quelqu'un veut organiser un nouveau incident de Gleiwitz (opération Himmler)? D'autre côté on ne voit pas vraiment le renforcement de l'OTAN. Juste une hystérie propagandiste? On verra...
2. Poutine est spécialiste dans la guerre hybride? C'est un compliment qui n'a rien à voir avec la réalité. La guerre hybride en Ukraine est plutôt perdue par la Russie surtout grâce à la gestion stupide de Kremlin. Il reste une possibilité de gagner une guerre moins hybride, mais c'est tout.
Réponse de le 06/02/2015 à 20:47 :
Oui, je suis tout à fait d'accord avec vous. Et si l'on rajoute la "fuite" dans les media, concernant de nouvelles sanctions de l'UE contre des responsables politiques russes, dès lundi, au moment même de la réunion de Merkel et Hollande avec Poutine, on constate que l'OTAN cherche à tout prix à envenimer le conflit. Il est temps que la France, et l'Europe, redeviennent indépendantes et parviennent à faire cesser cette escalade dont les européens et la Russie sont les premières victimes. Que les journalistes traitent enfin la propagande des USA avec autant d'opiniâtreté que celle de Poutine !
a écrit le 06/02/2015 à 15:31 :
Les spécialistes des médias apprécieront: un savant mélange d'irresponsabilité et de propagande..
a écrit le 06/02/2015 à 15:27 :
Après le "Poutine autiste", on monte d'un cran.On envoie au front le fidèle Rasmussen.Je ne voit pas l'intérêt de Poutine de s'embourber dans une guerre, au moment ou l'économie de la Russie bat de l'aile.J'ai plutôt l'impression que c'est l'occident qui cherche a avancer ses pions,profitant que l'ours est blessé.
a écrit le 06/02/2015 à 15:13 :
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale , les Faucons Us font une phobie de la Russie. Leur engagement sur le vieux continent tient surtout au fait de l' avancée rapide des troupes Russes sur Berlin ....( main basse sur les savants du nucléaire , aviation à réaction , fusée ' industrie chimique et matériels militaires ou les Allemands n' étaient pas en retard ) ce qui explique la précipitation au débarquement....Pour mémoire Churchill les avait sollicités bien avant " 1944"...Ces faucons ont fait des petits, notamment en 2003 la guerre d'Irak. Mais avant il y a eu la tchétchénie, l' Afganistant, l' Iran...chute du shah. On le voie tous ces pays ceinturent la Russie et maintenant on cherche à faire ami - ami avec l' Iran pour boucler la boucle....il n' y a pas de place pour le hasard.....
Réponse de le 06/02/2015 à 15:36 :
@roro : vous racontez n importe quoi ! le debarquement en normandie etait un souhait de Staline : un 2eme front pour soulager l armee rouge.
Churchill y etait oppose et aurait prefere une avancee via l italie.
Réponse de le 06/02/2015 à 15:44 :
dans votre exposé "brillant" pas un mot sur le pacte germano soviétique? Pas un mot sur les purges staliniennes expliquant certaines "phobies""?" Pas un mot sur le fait que de part sa construction, la Russie soit une espèce d'Empire, qui comme tous les Empires au cours de l histoire finit par succomber, notamment par des volontés d'autonomie dans ses marches périphériques . Ca fait plus que des décennies que l'assemblage est fragile et nécessite donc un pouvoir central beaucoup trop fort pour tenter de le stabiliser. L'expansion de la Russie a été trop rapide et n'est pas tenable, ni politiquement ni économiquement. Ca n'a rien à voir avec les USA ou ses voisins et Poutine avec sa propagande et ses mensonges de Novorossia ne fait que retarder un peu plus cette dure vérité à entendre, j 'en suis bien conscient. Cet aveuglement volontaire les conduit à l'affrontement avec leurs voisins à tour de rôle et voue la Russe aux gémonies, stratégie totalement perdante à long terme. Comme nous les Russes ont les dirigeants qu'ils méritent, mais je les plains beaucoup plus que nous.
a écrit le 06/02/2015 à 15:04 :
l avenir nous dira, si l'annexion de la Crimée équivalait à l'Anschluss de l'Autriche et la crise à l'est de l'Ukraine à l'annexion des Sudètes. Si c'est le cas Merkel et Hollande joue le rôle de Chamberlain et Dalladier à Munich et les Baltes le rôle de la Pologne de 1939. Il est très souhaitable d'éviter la guerre, mais après la Georgie, la Transnistrie, la Crimée et le Donbass, on peut légitimement se préparer en conséquence, car l'histoire nous a appris que les despotes une fois lancés ne connaissaient pas de limite. Un russophile poutineophobe, pas va t en guerre pour 2 sous, pas fan de l'OTAN mais bien lucide quant à la menace à peine voilée.
Réponse de le 06/02/2015 à 15:21 :
@nico: bon résumé. La question pour nos peuples est de savoir si pour vivre heureux nous devons vivre couchés comme certains le préconisent ici. Chutchill ne disait-il pas "Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre" :-)
Réponse de le 06/02/2015 à 16:49 :
@ nico et patrikb: 1. Quel est le rapport avec la Transnistrie? Il suffit juste lire l'article correspondant dans Wikipedia française pour voir que l'histoire de ce conflit est bien plus complexe (je trouve cet article très incomplète et plutôt pro-moldave, mais déjà cette interprétation montre une grosse différence avec vos idées réçues). Surtout quel est le rapport avec Poutine qui a gaspillé l'argent dans la mairie de St.Pétérbourg à l'époque du conflit en Transnistrie?!
2. Pareil pour la Géorgie. Il est reconnu officiellement par la commission internationale que c'est la Géorgie qui a commencé la guerre.
3. Toutes vos idées qui ne prennent pas compte le rôle des E.-U., qui est le rôle-clé dans cette histoire. Donc, elles n'ont aucune sens.
4. Il y a un aspect caché, je ne sais pas si c'est une coïncidence ou il y a un grand jeu derrière, mais je voudrais attirer votre attention au fait que dans les conflits, mentionnées par @nico, ce sont les pays très pro-américains qui ont pris des coups de pieds. Attention: pas pro-occidentaux, mais pro-américains, ce n'est pas pareil.
@ nico et patrikb: 1. Quel est le rapport avec la Transnistrie? Il suffit juste lire l'article correspondant dans Wikipedia française pour voir que l'histoire de ce conflit est bien plus complexe (je trouve cet article très incomplète et plutôt pro-moldave, mais déjà cette interprétation montre une grosse différence avec vos idées réçues). Surtout quel est le rapport avec Poutine qui a gaspillé l'argent dans la mairie de St.Pétérbourg à l'époque du conflit en Transnistrie?!
2. Pareil pour la Géorgie. Il est reconnu officiellement par la commission internationale que c'est la Géorgie qui a commencé la guerre.
3. Toutes vos idées qui ne prennent pas compte le rôle des E.-U., qui est le rôle-clé dans cette histoire. Donc, elles n'ont aucune sens.
4. Il y a un aspect caché, je ne sais pas si c'est une coïncidence ou il y a un grand jeu derrière, mais je voudrais attirer votre attention au fait que dans les conflits, mentionnées par @nico, ce sont les pays très pro-américains qui ont pris des coups de pieds. Attention: pas pro-occidentaux, mais pro-américains, ce n'est pas pareil.
5. Pour ajouter au p.4, j'ai déjà dit que la Russie actuelle n'est pas un vrai pays, mais plutôt un terrain d’exploitation sans une élite nationale normale. Est-ce que vous êtes sûr que les vrais exploitants jouent contre l'Europe et la France?
Réponse de le 06/02/2015 à 21:01 :
@ex-moscovite: 1) wikipedia n'est pas une référence absolue. 2) A la lumière de ce qui se passe en Ukraine, il devient quasi certain que Poutine veut gagner du territoire. Saccage-machin en Géorgie a-t-il été suffisamment idiot pour répondre aux provocations et entamer la guerre le premier, peut-être :-)
Réponse de le 06/02/2015 à 23:49 :
@Patrickb: 1. exactement , Wikipédia n'est pas une référence trop crédible, ce que je remarque d'ailleurs, mais le problème est que même vous et @nico (surement, pas les pires commentateurs de ce site) ne connaissez pas l'histoire des conflits dans l'ex-URSS même à l'échelle de l'article de Wikipédia, tandis que pour avoir des jugements crédibles il faut savoir bien plus.
2.A. Exactement l'envers, l'élite russe (au moins une grosse part) veut rendre les républiques d'Est à l'Ukraine pour calmer le conflit, mais sous certaines conditions (la Crimée et certaine autonomie pour que les locaux puissent l'avaler). Au contraire, c'est Kiev qui ne cherche pas des compromis (devinez par l'ordre de qui) et continue les actions de forces. Ainsi, le Kremlin agit par la force (c'est lui qui contrôle les rebelles à ce moment, mais cela n'a pas été le cas au début du conflit) pour essayer de forcer Kiev au compromis. Comme j'ai déjà écrit, les soldats des deux côtés se battent pour l'Ukraine unie. B. C'est ,donc, pour cela il continue de financer l'Ukraine à l'échelle de plusieurs milliards d'euros: gaz, pétrole, combustibles nucléaires, recapitalisation des banques etc. + armement de la Crimée? Vraiment? Le Kremlin a donné à Kiev énormément plus qu'aux républiques d'Est. C. Êtes-vous sûr que vous connaissez ce qui se passe en Ukraine?
3.A. Saakashvili (saccage-machin selon vous) n'a pas été un mauvais président de la Géorgie, bien au contraire: baisse radicale de la corruption et de la délinquance, grosses réformes d'Etat dans le bon sens, rattachement d'Adjarie sans force, infrastructure etc (évidemment tout n'était pas rose, mais...). Je dirais que c'est un des rares cas des dernières décennies, quand l'intervention américaine a eu un effet positif sur un pays, où ils sont intervenus. Pourquoi il a commencé? Il avait certaines garanties de ces conseillers américains de non-intervention ou d'intervention limitée de la part de Russie. Qui sait, peut-être leurs promesses n'étaient pas tout fausses. Si vous connaissez le russe, je vous conseille de chercher sur l'internet: qui a donné l'ordre de riposter à 2008? Vous pouvez trouver des choses intéressantes (Poutine était au Pekin, l'Etat Général en déménagement etc. :)). B. Les conclusions de la commission internationale avec beaucoup d'Occidentaux dedans ne sont pas plus crédibles pour vous par rapport à la propagande atlantiste? C. Finalement qu'est-ce que la Géorgie a perdu dans ce conflit? La réponse est rien sauf l'honneur. D. A propos, une devinette: jusqu'à quelle année existaient les bases militaires russes en Géorgie (en Géorgie-même)?
4. A propos, la phrase de Churchill dont vous avez citez ne convient pas du tout aux Occidentaux, mais convient parfaitement au Kremlin. Au lieu d'agir raisonnablement dès le début à l'Est (il n'y avait aucun problème de détruire ou ré-formater l'Ukraine en printemps sans intervention armée), il n'a rien fait, pas aidé aux rebelles quand cela a pu changer des choses et finalement a eu et la guerre, où il a dû utiliser les troupes directement en aout, et la déshonneur.
Réponse de le 07/02/2015 à 13:10 :
@ex-moscovite: je crois qu'à ce point, tu es endoctriné pour ne pas tout simplement constater :-)
a écrit le 06/02/2015 à 15:03 :
"...différentes opérations pour destabiliser un état..."

Comme Maidan par exemple?
a écrit le 06/02/2015 à 15:01 :
On pourrait peut être faire la fiche psychologique de Rasmussen non ?
Je connais déjà la réponse : débile profond
a écrit le 06/02/2015 à 14:57 :
Entre la maladie mentale de Poutine, hier, et le fantasme d'une attaque d'un pays balte aujourd'hui, il faudrait se calmer sur la propagande, messieurs les américains, cela commence à être flagrant. Si seulement les journalistes faisaient un peu leur métier et cessaient de recopier des dépêches, cela nous permettrait de comprendre peu mieux la crise entre la Russie et l'Ukraine.
Réponse de le 06/02/2015 à 15:26 :
Regardez la carte: il y a des lignes nord-sud qui ont une réalité ou une fonction historique. Ne devrait-on pas rendre l'Aquitaine et la Normandie aux Anglais? Et la Bretagne à l'Irlande celte?
Réponse de le 06/02/2015 à 16:08 :
la situation est pourtant très clair... l'Europe avait proposé un partenariat à l'Ukraine indépendante, qui semblait bien parti pour l'accepter, Poutine a fait pression sur le président corrompu et à sa botte pour qu'il accepte son partenariat à lui, le peuple ukrainien dans sa majorité s'en est ému, le président a voulu les mater, mal lui en a pris il a du dégager. En rétorsion Poutine met en œuvre toute ses capacités de nuisance, le gouvernement ukrainien a eu des décisions critiquables et excessives (c'est un peu le propre de gouvernements issus d'une révolution en même temps) de fil en aiguille la tension monte, des morts et encore des morts. Un gouvernement ukrainien qui ne veut pas céder, on le comprend on lui demande d'amputer son propre pays! Et un Poutine à l'économie en morceaux, qui craint comme la peste le nouvel essor de la démocratie et de l'état de droit à sa frontière, qui ne peut plus reculer, car ça pourrait le faire sauter, on comprend mais on ne peut pas accepter. Je crois que toute personne honnête comprend bien la crise et ses enjeux de part et d'autres. Après comme dit le dicton on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif ou il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Enfin vous semblez très courageux, je compte sur vous pour aller sur le théâtre d'opération, nous ramener des images et votre article. Les Russes sont d'ardents défenseurs de la liberté d'information, ça devrait être facile pour un cador comme vous de ramener un reportage objectif. Sur votre retour passez donc aussi dans les pays Baltes ou en Pologne pour sonder leurs "fantasmes".
a écrit le 06/02/2015 à 14:48 :
Il faut bien que les généraux de l'OTAN justifient leur job. Faute de quoi ils seraient au chômage. Donc inventons la grande menace russe, histoire aussi de ne pas parler des 700 bases US dans le monde.
a écrit le 06/02/2015 à 14:47 :
Pourvu qu il ne kidnappe pas Angela et François et qu il réclame une rancon . Dans se cas qui doit payer la bce ou les états ?
Réponse de le 06/02/2015 à 16:41 :
Ok pour la rançon afin qu' ils les gardent !!!
a écrit le 06/02/2015 à 14:43 :
C'est bien de faire de la désinformation, mais ce Monsieur est inféodé aux Américains, c'est le même prétexte que pour l'Irak, qui avait soit disant des armes de destructions massives ce qui était faux un prétexte pour tuer l'Irak qui avait commis le crime de lèse majesté de ne plus vouloir le baril en dollar mais en euros, c'est la même tactique ici du reste on le sait que les USA ont un plan pour attaquer soit la Russie soit la Chine en 2016, pour une troisième guerre mondiale. Car ils savent que leurs jours sont comptés avec leur dollar, monnaie de singe.
Réponse de le 06/02/2015 à 15:00 :
Tomi, vous rêvez ?...
a écrit le 06/02/2015 à 14:43 :
si Hollande et son adjointe Merkel arrivent a préserver la paix,ça sent le Nobel pour 2016,non?
a écrit le 06/02/2015 à 14:41 :
Au vu des commentaires; l'immense majorité des français ne fait aucune confiance à la manière dont sont relaté les faits en Ukraine...et le sondage sur la livraison des Mistral l'a confirmé....l'AFP et les autres medias mainstream n'ont plus aucun crédit et c'est une bonne chose....bravo, continuez à vous instruire par vous même.....ne vous laissez pas formater par les soit-disant sachants qui eux, ont leur propre agenda.
a écrit le 06/02/2015 à 14:36 :
la junte de kiev se fait démonter sur le terrain, les jeunes ukrainiens refusent de s'engager au coté des miliciens neo-nazis de svoboda pour bombarder les civils de l'est...bref , le plan part en sucette complètement..alors on en est au déclarations ridicules et à l'envoie des caniches diplomatiques en toute urgence pour sauver ce qui peut encore l'être...pathétique
a écrit le 06/02/2015 à 14:34 :
-La vérité est que l'Otan est déjà engagé jusqu'au cou en Ukraine via ses paramilitaire blackwater/academi et autre miliciens polonais..
-la vérité est que les US ont déjà dépensé 5 milliards de dollar pour renverser le président démocratiquement élu à qui il restait 1 an de mandat seulement...
-la vérité est qu'ils arment déjà les miliciens de la junte comme le groupuscule d'inspiration neo-nazi svoboda....
- l a vérité est que l'Otan est déjà entrain de perdre cette guerre qu'elle a initié ne récupérera jamais les régions riches de l'est...

comment faire confiance à cette organisation responsable de plus d' 1 million de morts en Irak sans parler de ses liens avec les états du golfe et leurs métastases Daesch et Etat Islamique...?
Réponse de le 06/02/2015 à 15:43 :
Vous avez des prueves de ce que vous affirmez ou c est juste la propagande de vladimir ?
a ma connaissance l OTAN n est pas engage en Ukraine (il n y a pas eut la mrot d un seul soldat de l OTAN ou la moindre preuve). Le donbass est pas une region riche mais ca doit plutot etre un boulet (genre la lorraine en france : il n y a que du charbon qu on doit subventionner)
Mais je doit bien reconnaitre a Poutine une nette superiorite. Il se moque des pertes et va reussir a depecer l Ukraine. Et ridiculiser l UE est une bonne chose, afin qu on arrete avec les Ashton et Van Rompoy. Par contre Vladimir devrait savoir ou s arreter. Adolf avait ete tres bon au debut lui aussi : anschluss sur l autriche (la crimee), depeceage de la tchecoslovaquie (ukraine) par contre apres il a ete trop gourmand en voulant manger la pologne, meme avec l aide de Josef ...
a écrit le 06/02/2015 à 14:14 :
...continue....zut les journalistes de la Tribune au moins certains d'entre eux font bien leur boulot, alors...
a écrit le 06/02/2015 à 14:08 :
Les pays Baltes ont joué la carte néo fasciste, il faut assumer maintenant. Fait pas bon harceler l'ours Russe, comme au bon vieux temps de Napoléon. Espérons que ceux qui ont poussé la Russie au fond de ces limites sachent survivre comme des Asperges: sous terre et très longtemps.
a écrit le 06/02/2015 à 13:49 :
Tiens ce ne sont pas les américains qui ont attaqué l’Irak en 2003 avec leurs fameuse preuves sur les armes de destruction massive.
Pour rappel en 1990 il fut décidé qu’aucune troupe étrangère, qu'aucune arme nucléaire ne seraient stationnées à l’Est et, enfin, que l'Otan ne s’étendrait jamais plus à l’Est. Aujourd'hui les américains veulent installer des missiles en Ukraine pointé en direction de Moscou.
De plus les état unis sont en train de nous expliqué que poutine est autiste et selon certaine étude les autiste sont incapable de mentir
a écrit le 06/02/2015 à 13:40 :
Je crois plutôt que c'est l'OTAN qui test la patience de la Russie. C'est l'OTAN qui annexe progressivement des pays qui étaient censés être non-alignés. L'expansionnisme de l'Occident ne fait aucun doute : La Russie a du faire face par deux fois à des agressions venant de pays européens : Tentative d'invasion par l'armées de napoléon, puis celle de Hitler, puis des Américains qu'ils ont réussi à stopper à Berlin. Les faits historiques montre que les Russes sont plus menacés que l'Europe.
Réponse de le 06/02/2015 à 14:34 :
Les Soviétiques n'ont en aucun cas stoppé les Américains à Berlin en 1945: sans le pret-bail accordé par les États-Unis, les Russkofs auraient mis beaucoup plus de temps à repousser les Allemands vers l'ouest. C'est l'aveuglement et la naïveté de Roosevelt envers Staline qui ont empêché les Américains et leurs alliés occidentaux d'aller à l'Est beaucoup plus vite. Un homme l'avait bien compris, c'était Churchill, qui voulait un débarquement allié dans l'Est de l'Italie pour remonter ensuite vers le Nord-Est, et préserver les pays qui allaient ensuite tomber du mauvais côté du Rideau de Fer. Il avait une vision stratégique qui faisait défaut à Roosevelt .
a écrit le 06/02/2015 à 13:38 :
"convaincre le président russe d'accepter le nouveau plan de paix" marchera pas, il faut que l'initiative soit russe, on n'impose ni ne propose rien à Poutine, ça l'humilierait, c'est quand même l'Empereur de la Grande Russie à créer, Nova Russia, l'URSS retrouvée.
a écrit le 06/02/2015 à 13:33 :
C est comme si Poutine allait racontait que la Lituanie POURRAIT attaquer la Russie pour tester la solidarité bla-bla-bla ´ .........
C est vraiment n impore quoi. Hier soir le secraittaire general de l OTAN Stoltenberg parti
cipait a un podium sur la 2 eme chaine allemande ZDF. Il s est bien gardé de raconter de telles âneries !
a écrit le 06/02/2015 à 13:32 :
Pourquoi on cite Brzezinski tout en feignant d'ignorer sa doctrine qui veut que les US aient besoin de dominer l'Ukraine ? N'y aurait-il pas comme une relation probable entre la situation actuelle et l'application de sa doctrine ? Le fameux pompier pyromane ?
a écrit le 06/02/2015 à 13:30 :
Obama est prix Nobel et l'alter ego du Dalaï Lama ! son larbin , J. Kerry , ne voit pas
d' un bon œil l'émancipation des européens . Notre avenir est la coopération avec la grande Russie . L 'Ukraine est victime de l'incurie de ses dirigeants et sa seule chance de sortir de l'ornière consistera à servir de pont entre nos 2 grands ensembles.
a écrit le 06/02/2015 à 13:27 :
Le fantasme des US:" Provoquer une attaque pour confirmer ses doutes et avancer ses pions"!
a écrit le 06/02/2015 à 13:25 :
L'urss n'a jamais testé l'otan même du temps de sa puissance et la russie le ferait ? C'est à cette organisation de va t'en guerre que l'on adhère avec leur propagande à 2 balles ? Non, mais franchement...
a écrit le 06/02/2015 à 13:13 :
Article imbécile. Avant d'être alliés de l'Otan, les pays baltes sont avant tout membres de l'Union Européenne.
a écrit le 06/02/2015 à 13:11 :
Allo oui mais halo koa ?
a écrit le 06/02/2015 à 13:09 :
les usa veulent une guerre contre la russie ? pourquoi les milliardaires qui veulent cette guerre n'envoient pas leurs enfants, au lieu d'envoyer les enfants des pauvres et des chomeurs ?
a écrit le 06/02/2015 à 13:01 :
si poutine attaque les pays baltes moi je deviens pape ! Pourquoi ne pas envisager la France attaquer la suisse ?
a écrit le 06/02/2015 à 12:53 :
Vite les pays baltes, pour vous protéger de l'ogre russe commandez quelques F-35 américains qui seront, c'est promis, bientôt même capables de voler correctement.
a écrit le 06/02/2015 à 12:52 :
On n'a vraiment pas de chance : l'Europe commence seulement à se remettre des dégâts causés par Mr Trichet à la BCE, et voilà qu'un autre intégriste, de la Défense, cette-fois ci, cherche à nous embarquer dans un conflit.
Nous aussi, nous avons nos ayatollah, apparemment.
a écrit le 06/02/2015 à 12:49 :
Franchement, Poutine n'a plus rien à perdre...alors pourquoi pas. Les Russes viennent de se prendre une claque monstrueuse sur le plan économique avec des sanctions dures et surtout une baisse des prix de l'énergie. L'économie Russe n'avait déjà plus la performance d'un pays en développement (BRIC) depuis quelques années, mais la c'est mort. Alors faire la guerre pour distraire la population, à défaut de pouvoir lui donner du boulot et de la croissance, c'est crédible.
Réponse de le 06/02/2015 à 13:17 :
Toto, vous me rappeler un comique Italien de Naples décéder, lui aussi fessait rire comme vous.
Réponse de le 06/02/2015 à 13:47 :
Pareil pour l'Europe et les USA. Ils sont au bord du gouffre économique, et une bonne guerre remettrait les compteurs à zéro, comme en 40. Toutes les conditions sont réunies pour entrer dans un nouveau conflit mondial. Ils ont créé l'Europe pour ne pas recommencer cette erreur, mais en fait l'histoire se répète.
a écrit le 06/02/2015 à 12:38 :
Attention au délire, ça va devenir dangereux !!! L'escalade des mots n'est jamais innocente.
Réponse de le 06/02/2015 à 20:51 :
Effectivement ! Pourquoi la Tribune met en évidence de telles âneries ? Un jour après la maladie mentale de Poutine ? Et le même jour d'une fuite au sujet d'une nouvelle résolution secrète de l'UE concernant des responsables russes, dont le vice-ministre de la défense. Tout cela alors même que le tentatives de paix sont relancés, et que Merkel et Hollande rencontrent Poutine !!!
a écrit le 06/02/2015 à 12:38 :
ils est urgent d atendre avant de dire n inporte quoi ???
a écrit le 06/02/2015 à 12:30 :
Même si c'était vrai, je serai curieux de savoir quel est l'européen qui serait partant pour aller se faire tuer pour la Lituanie ou l'Estonie..... Quand à ce monsieur je ne doute pas un instant qu'il serait bien planqué avec sa famille de l'autre côté de l'atlantique à nous encourager à mourir pour la démocratie...
Réponse de le 06/02/2015 à 12:52 :
Les armées Européennes sont professionnelles. Si on dit à un militaire français ou un Britanique, ou même un Allemand de tuer du Russe, il tuera du Russe. C'est vraiment pas un problème. Surtout que vu le comportement de la Russie sur la scène international, ils auront 100% du support de la population.
Réponse de le 06/02/2015 à 15:46 :
Les armees europeennes ne feront pas le poids contre l armee russe. Les allemands ont 8 avions capable de voler et pas un seul helico. Les francais ont toutes leurs troupes d elite en Afrique. Quand Poutine dit que s il le voulait ses tanks seront a Varsovie, je pense qu il ne fanfaronne pas. Surtout qu ela tradition de l armee russe na jamais ete d etre econome de la vie de ses soldats
Réponse de le 07/02/2015 à 18:56 :
Déjà, il semble bien que les militaires ukrainiens de Kiev ne veulent pas trop ( c'est un euphémisme) se battre contre d'autres ukrainiens, fussent-ils plus ou moins séparatistes .
Réciproquement, .ces ukrainiens ne bougent pas trop . Cette guerre est manipulée, allez faire la guerre, puisque cela vous démange !
a écrit le 06/02/2015 à 12:07 :
Etre asperger où autiste n'est pas une maladie.
Le point commun que l'on retrouve chez les aspergers est leur impossibilité à pratiquer le mensonge et l'hypocrisie, ce qui n'est pas le cas chez les psychopates qui mettent, en déroute les plus grands psychiatres tant ils sont dépourvus de sentiments réels. ils sont caméléons. Alors si Poutine est un asperger..... faites vous-mêmes la conclusion.
Réponse de le 06/02/2015 à 12:13 :
je pense que les usa veulent tous simplement l humilier c est du russia baching tous simplement
il est pas du tous malade il est plutôt fin
Réponse de le 06/02/2015 à 13:49 :
C'est un compliment à Poutine car les asperger ont une intelligence supérieure à la moyenne.
a écrit le 06/02/2015 à 12:01 :
La Russie sera vaincue.....Mais a quel prix ....Un drole d idiot ce secretaire general de L otan....
a écrit le 06/02/2015 à 12:00 :
Pour preuve, M. Anders Fogh Rasmussen va bientôt nous secouer sous le nez une petite fiole avec inscrite dessus: "Pensées secrètes de Saddam... heu... Vladimir Poutine"
a écrit le 06/02/2015 à 11:56 :
La Russie n'a pas réussi en Afghanistan, ni les USA et l'Irak fut un échec, les guerres modernes coutent beaucoup trop cher et plus de la moitié de la population des pays industrialisés à plus de 50 ans
Après le baby boom, le papy boom et ensuite la papy world war a coup de fauteuils roulants blindés
a écrit le 06/02/2015 à 11:55 :
Selon le titre de l'article, l'ex-secrétaire général de l'OTAN serait ....journaliste à l'AFP et la Tribune ?
a écrit le 06/02/2015 à 11:50 :
Poutine pourrait attaquer un État balte
Pour moi c est du fantasme !!

Pour l Ukraine oui il va faire ne sorte que les l Est ait son indépendance et ceci pour au moins 3 raisons majeurs.
1/ Question de politique intérieur il ne peut plus reculer ou il sautera.
2/ Il veut assurer un accès sécurisé a sa base en Crimée.
3/ Il veut faire payer les occidentaux pour le Kosovo.
a écrit le 06/02/2015 à 11:48 :
sont nombreux sur ce forum (où certes une seule personne peut poster 15 commentaires avec des pseudo-différents). Ou bien s'agit-il de Russes de Russie parlant bien le français. Qui sait... En tout cas la propagande pro-Poutine fonctionne bien, même ici.
Réponse de le 06/02/2015 à 12:01 :
A la propagande anti Poutine....
Il serait autiste nous explique t’on dans un autre article. Sans être pro Poutine, ni FN j'aime pas être pris pour un C.O.N, j'imagine que ceux qui ont mis les commentaires non plus.
Réponse de le 06/02/2015 à 12:02 :
Le précédent commentaire me semble procéder d'une analyse parfaite, du coup vos supputations hasardeuses sont nulles et non avenues.
Réponse de le 06/02/2015 à 12:10 :
Vous devriez consulter ou desserrer vos liens de contention cérébraux...
Réponse de le 06/02/2015 à 12:22 :
Un conseil, lis Le Grand Échiquier de Zbigniew Brezinski ( stratège américain qui fut conseiller à la sécurité nationale des USA des présidents Carter, Clinton et Obama) et tu comprendras peut être ce qu'il se passe d'un point de vue géopolitique. Tu comprendras que l'objectif des USA depuis de nombreuses années est d'encercler la Chine et La Russie et que pour cela, les USA doivent d'abord contrôler certains pays pivots comme l'Ukraine, Iran, Kazakhstan,.... Le livre a été écrit en 1997 mais toujours autant d'actualité. On arrentera je l’espère cette russophobie primaire
Réponse de le 08/02/2015 à 13:28 :
le mossieu qui voit le front national partout devrait au minimum changer de lunettes car pour le reste ...
a écrit le 06/02/2015 à 11:44 :
Ce qu'il faut remettre en cause, c'est les médias, si on peu encore qualifier de médias un "médias". Le problème qui nous concerne tous, ce n'est pas Poutine, mais la manière dont il faut remettre les médias dans leurs rôles. Ce qui rend possible la guerre et les massacres qui s'ensuivent, c'est justement la propagande de guerre médiatique. Quand on y réfléchit bien, les médias ont bien plus de sang sur les mains que les militaires, car ce sont bien les médias qui légitiment la guerre par leurs propagandes criminelles.
a écrit le 06/02/2015 à 11:41 :
analyse poitique qui ne vaut rien, aucune preuve.
Simplement pour faire peur
a écrit le 06/02/2015 à 11:40 :
J'ai toujours cru que les spécialiste des guerres "hybrides" étaient les USA et la CIA!!
Réponse de le 06/02/2015 à 12:03 :
Non seulement ils sont passés maitre dans la mise en place de révolutions colorées, mais en plus ils ne se gênent pas pour inventer toute sorte de mensonges pour légitimer leurs interventions (Kosovo, Irak,...). Ceci largement diffusé et cautionné par les médias aux ordres.
a écrit le 06/02/2015 à 11:38 :
A lire ce genre de déclaration scandaleuse, on comprend que c'est nous, l'Ouest, qui sommes devenus des monstres.
L'Otan, qui n'a plus de raisons d'être depuis la dissolution du Pacte de Varsovie, cherche à créer des conflits, qu'elle veut limités, pour justifier son existence.
Ce n'est plus qu'une bureaucratie guerrière, dangereuse avant tout pour ceux qui la finance : l'Ouest.
Réponse de le 06/02/2015 à 11:43 :
Vos êtes effectivement un monstre !
D'égoïsme ou de bassesse soumise, e ne ais pas mais oui vous êtes un montre !
a écrit le 06/02/2015 à 11:34 :
Apparemment le comité de désinformateurs néo-soviétiques veille ...
Réponse de le 06/02/2015 à 13:44 :
C'est pour cela que la Russie ne peut pas perdre : ils habitent chez vous...
a écrit le 06/02/2015 à 11:33 :
On joue à se faire peur, c'est certain, mais les pays Baltes contiennent tous un pourcentage élevé de russophones. Donc, refaire le coup des Sudètes de 1939 (ou 8) est malheureusement possible. Ceci dit, c'est plus l'OTAN qui met le bazar que Poutine.
a écrit le 06/02/2015 à 11:32 :
Juste un petit rappel, Barack Obama est prix Nobel de la paix ... no comment !
Tout ceci est une bien piètre opération d'intox : dire que Poutine veut attaquer les états Baltes, dire que Poutine a la maladie d'Asperger, .... etc.
L'arme la plus puissante de l'Empire n'est pas son armée, mais bien les médias aux ordres, dont La tribune, apparemment...
a écrit le 06/02/2015 à 11:29 :
L'OTAN se prétend une alliance défensive, même si toute l'attitude de M. Rasmussen, quand il était aux commandes, prouve le contraire. mais jusqu'où doit-on s'engager pour défendre des pays qui se montrent en permanence agressif vis-à-vis d'un pays non-membre, comme la Pologne ou la Lituanie vis-à-vis de la Russie. Une défense collective, d'accord, Mais un outil qui permet aux va-t-en guerre d'entraîner les autres ?
Réponse de le 06/02/2015 à 11:39 :
La Lituanie menacerait la Russie ?
Propos abjects !
a écrit le 06/02/2015 à 11:26 :
Cette propagande ne convainc plus personne. L'ère des médias de masse subventionnés arrive à son terme, cet article le démontre bien.
a écrit le 06/02/2015 à 11:21 :
@Belette
Vive l'histoire ! 11 siècles tourmentés qui ont donné une des 4 grandes langues slaves ...
a écrit le 06/02/2015 à 11:18 :
C'est du grand n'importe quoi !!!
La Russie n'attaquera jamais les pays balte ou qui que ce soit.
Et pour quelles raisons ? Vous ne pensez pas qu'ils ont déjà bien à faire à l'intérieur ? (prix du pétrole en baisse, corruption endémique, alcoolisme, etc...).
La Russie réagit en Ukraine car l'est de l'Ukraine est peuplée de russes, tout simplement.
L'OTAN n'a qu'a signer un accord dans lequel il accepte de ne pas faire rentrer en son sein un état géographiquement voisin de la Russie et tout s'arrêtera.
Réponse de le 06/02/2015 à 11:25 :
Sauf que les États en question veulent s'éloigner de la Russie.

Après des décennies de dictature soviétique, et vu le comportement de Poutine depuis vingt ans, on peut les comprendre.
Réponse de le 06/02/2015 à 11:39 :
Vingt ans ?
15 serait plus juste.
Réponse de le 06/02/2015 à 12:11 :
L'Ukraine est censée être un état indépendant donc ils font ce que bon leur semblent ! Si ils ont envie de rejoindre l'Europe ils rejoignent l'Europe. Ce qui fait peur à Poutine c'est que la démocratie fonctionne en Ukraine et donne des idées aux Russes car il est prêt à tout pour maintenir son pouvoir en Russie.
Réponse de le 06/02/2015 à 13:53 :
"Ce qui fait peur à Poutine c'est que la démocratie fonctionne en Ukraine et donne des idées aux Russes car il est prêt à tout pour maintenir son pouvoir en Russie. " qu'est ce qu'il faut pas lire comme bêtises !!! encore une perle pour la route "L'Ukraine est censée être un état indépendant donc ils font ce que bon leur semblent ! Si ils ont envie de rejoindre l'Europe ils rejoignent l'Europe."
Vous avez décidément la mémoire courte !! euh au départ l'Ukraine était dirigée avec UN GOUVERNEMENT DÉMOCRATIQUEMENT ÉLU !!!! qui avait refusé de rejoindre l'Europe, et comme par hasard signa le début de la révolte ?? heu hazaard comme par hazaard !! révolte mené d'une main de maitre par un parti néo-nazis !!! amenant à la fuite d'un président élu, donc pour moi c'est un coup d’état ni plus ni moins !!
Deuxième acte : on refait des élections (fantoche ???) et on y place un milliardaire, affublé de 3 ministres étrangers , dont une de nationalité américaine encore, heu hazaard comme par hazzaard !!! et après on lit que c'est un pays démocratique !! de qui vous moquez vous ???? d'ailleurs je crois que ce genre d'article s’adresse plutôt a des gens de votre niveau intellectuel plutôt qu'a Poutine (qui lui est réellement plus intelligent qu'un certain prix Nobel de la paix)
Ne vous en faite surtout pas la Russie surmontera tant bien que mal cette épreuve, et en sortira plus forte !! par contre je ne suis pas convaincu que les USA auront une telle chance !!!
Réponse de le 06/02/2015 à 17:17 :
la situation des pays baltes est en tout point identique à celle de l'Ukraine avec une ancienne occupation soviétique qui a laissé des populations russophones importantes.
a écrit le 06/02/2015 à 11:16 :
C'est hallucinant ce que cette organisation CRIMINELLE ET GENOCIDAIRE aux ordres des USA peut s'acharner sur la Russie !
Cessons d'alimenter cette organisation impérialiste qui ne sert a rien , un seul de ces avions inutiles c'est des milliers de logements sociaux !
a écrit le 06/02/2015 à 11:16 :
plusieurs reportages vidéo montrent que des soldats anglophones participent aux combats en Ukraine aux côtés de l'armée officielle. ce seraient des "mercenaires américains" ou des conseillers de la CIA! de plus certaines vidéos montrent des soldats ukrainiens sur des chars allemands. pour des pays qui ont soutenu le dépeçage de la yougoslavie sur le droit à l'autodétermination, il me semble qu'il y a un gros défaut d’honnêteté. a force de pousser Poutine, on va finir par l'obliger a faire une faute. le va en guerre Obama n'est pas en première ligne. la mère Merkel soutient les nazis ukrainiens, c'est normal pour des allemands.
Réponse de le 06/02/2015 à 11:46 :
N'importe quoi !
Il n'y a bien évidemment aucun mercenaire américain : seule la Russie envoie de tels gens en plus de son armée en Ukraine.
Cessez donc véhiculer la désinfomation russe !
Réponse de le 06/02/2015 à 13:44 :
Vous avez des preuves ?
Réponse de le 06/02/2015 à 14:02 :
Vu la deculloté que les forces Ukrainiennes prennent votre analyse semble correcte, mais j'attends toujours les preuves de l'implication de vos"mercenaires russes", photos satellites montrant le franchissement de la frontière par des blindés russes etc.. j'attends des sources fiables, de votre part et de la part de la presse !!
Mais je crains que je vais devoir attendre longtemps, un peu du style des armes de destructions massives irakiennes !! on connait désormais la chanson !!
a écrit le 06/02/2015 à 11:15 :
Clés pour comprendre ce torchon : Nous (USA UK FRANCE...) allons destabiliser les pays baltes et accuser Poutine, sur le même principe que ce qu'on a fait en Syrie...
Dommage qu'on fasse pas des cérémonies awards de la propagande et des mensonges médiatiques, car les pays occidentaux gagneraient à tous les coups!
a écrit le 06/02/2015 à 11:14 :
Je rajoute, honte à la Tribune de participer à cette mascarade.
a écrit le 06/02/2015 à 11:14 :
Ah enfin!! revoila les commentaires des spécialistes du complot!
a écrit le 06/02/2015 à 11:13 :
"Poutine pourrait", "Poutine va" , "Poutine veut". Qu'est ce qui vous permet de dire cela ? Les US, spécialistes des guerres préventives et du chaos préventif n'ont rien à faire sur notre continent et Merkel et Hollande aurait tout à gagné à leur faire comprendre clairement. La menace N°1 dans le monde n'est pas la Russie mais bien le pays qui exporte le plus d'armes, qui intervient le plus à l'extérieur de ces frontières, qui a le plus de bases militaires à l'extérieur de ses frontières et qui a une mentalité d'exceptionalisme dangereuse à la limite de la religion qui n'a rien à envier au nationalisme Russe.
Réponse de le 06/02/2015 à 11:23 :
En attendant, la Russie ANNEXE les territoires des pays VOISINS et se défend que c'est son droit. Avez-vous vu des américains annexer des territoires dans les derniers 30 ans ? Oui, ils mènent la guerre et exporte des armes mais comme tout autre pays (comme la France, UK, la Russie). Les bases militaires américaines sont d'ailleurs demandés par les pays qui les accueillent contrairement aux bases russes... venant de l'Est de l'Europe, j'en suis témoin.
Réponse de le 06/02/2015 à 12:33 :
Jen suis sur que Iraque est trés content de lintervencion des americains, comme Lybie, etc, etc por ne parer que d eux. L amerique du sud c´est un autre exemple, de la politique de "amitié" des Usa. Il y as plus de 70 bases militaires, porquoi faire ça si ce n` est pour pouvoir controler/voler les richesses de ces pays. Je ne vois pas la Russie faire le meme. Apres la desintegracion de Yougoslavie aujourdhui il y a la plus grand base militaire usa . Ne soyons pas hipocrites. (Pardon de mon francais)
Réponse de le 08/02/2015 à 13:33 :
c'est pour rendre service que les USA installent des bases tout autour du monde ; que voila un scoop .
a écrit le 06/02/2015 à 11:11 :
Je crois que ce 'est pas une option , il faut s'y préparer . Il va falloir se réarmer dans l'est de l'Europe , mais Hollande et Merkel croient encore aux bonnes intentions et l'on en est là , il n'y a pas de perspective pour ces deux dirigeants , ils sont maintenant au pied du mur .
Réponse de le 06/02/2015 à 11:33 :
Quand on se penche sur l'histoire des pays baltes, en particulier pendant la seconde guerre mondiale, on a bien moins envie d'aller mourir pour eux.
Réponse de le 06/02/2015 à 13:25 :
Et oui les baltes ont massacrés tous les juifs installés chez eux...bref...
Réponse de le 08/02/2015 à 3:38 :
Comme les russes après les avoirs utilisés comme espions, direction le goulag à dit le camarade Staline. Ainsi qu'une bonne partie des Ukrainiens, juste parce qu'ils étaient Ukrainiens.
a écrit le 06/02/2015 à 11:10 :
Pitoyable opération de com pour justifier l'encerclement progressif de la Russie par l'OTAN ! Quant à l'autisme (dont les américains sont des grands connaisseurs) ils est nettement contradictoire avec le machiavélisme expliqué ici... Mais tout est bon question intox... Les "armes de destruction massive" étant un peu décrédibilisées.
a écrit le 06/02/2015 à 11:09 :
Bizarre cet acharnement à nous formater contre Poutine et la Russie...
Réponse de le 06/02/2015 à 11:32 :
desinformation contre-productive, propagande depassée, aussi "efficace"
que la diabolisation du fn
a écrit le 06/02/2015 à 11:04 :
non mais allo quoi. vous avez pas honte de faire de la propagande de guerre comme ca ?
au fait, j'ai une piste pour vous : je serais pas étonné qu'il ait des armes de destruction massive.
a écrit le 06/02/2015 à 10:51 :
Hypothèses plutôt débiles destinées à faire de la Russie l'ennemi numéro 1. Les Etats baltes ne sont pas peuplés de la même façon que l'Ukraine qui n'a jamais été un vrai Etat, ni même une nation
Réponse de le 06/02/2015 à 11:00 :
Tout à fait!!! n'y-a-t-il pas plus urgent à traiter messieurs de L'OTAN ??? DAECH par exemple?
Réponse de le 06/02/2015 à 11:11 :
Il ne s'agit pas de la Russie mais de Poutine.
La deuxième guerre mondiale a commencé de la même façon, avec l'annexion de l'Autriche et celle des Sudètes qui non seulement n'ont pas été combattues mais ont fait l'objet des tristement célèbres accords de Munich qui ont conforté un "dingue" dans sa folie.
Réponse de le 06/02/2015 à 11:48 :
L'Ukraine a une histoire, et c'est une nation depuis bien plus longtemps que la Russie chère Belette..... révisez vos classiques svp
Réponse de le 06/02/2015 à 11:55 :
Hypothèse :
A partir de la révolution/coup d'état(?) survenue en Ukraine, ne peut-on pas s'interroger sur qui, des occidentaux ou des russes mènent une guerre hybride ?
Réponse de le 06/02/2015 à 13:05 :
Ah ! Cette fameuse théorie comme quoi l'Ukraine a toujours été russe ! Relisez vos cours d'histoire en remontant avant 1800 avant de dire n'importe quoi ! Quel mépris pour les populations d'Europe orientale. Quant aux états baltes, certains ont une population russe au moins aussi importante que les Ukrainiens ! Qui délire ?
Réponse de le 06/02/2015 à 13:51 :
@Monsieur Pignon
On aurait espéré que devenu "monsieur"vous dépasseriez ces balivernes de manuels de collégiens !
N'allez surtout pas raconter ça dans un dîner.
Réponse de le 06/02/2015 à 21:00 :
Vous avez donc besoin de remonter avant 1800 pour dire que l'Ukraine n'a pas été russe. Vous êtes donc d'accord avec le fait qu'elle l'a été depuis ? Et vous trouvez légitime que nous ayons gardé l'Alsace et la Lorraine, mais pas que la Russie accepte de protéger des populations russes qui souhaitent leur rattachement à la suite d'un putsch ? Le rattachement de la Crimée a été moins violent que n'importe laquelle de nos guerres avec l'Allemagne au sujet de l'Alsace-Lorraine. Toute l'Ukraine n'est d'ailleurs pas concernée, et à l'origine rien ne serait arrivé si nous n'avions pas tenté de faire basculer l'Ukraine dans le champ d'influence de l'OTAN, ce que les USA et les européens s'étaient pourtant engagés à ne pas faire ! Et voter mépris pour la Russie, il ne vous pose aucun problème d'objectivité ? J'avais un a priori très négatif sur Poutine, pendant des semaines de conflits, et puis j'ai justement commencé de me renseigner, de lire des cours d'histoire, et j'ai changé d'avis. Je ne pense pas qu'il ait bien agit, et je regrette qu'il n'y ait pas un dirigeant russe diplomate et plus démocrate, mais quelles étaient ses marges de manoeuvre à la suite des agissements des USA ? L'Europe ne gagnera rien à cette série d'humiliation de la Russie. Nous sommes beaucoup plus manipulés par les USA que par la Russie, malheureusement...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :