L'ouragan Ophelia, même rétrogradé en tempête tropicale, frappe durement l'Irlande

 |   |  340  mots
Le centre de la tempête tropicale Ophelia se situait lundi à 05h00 GMT à 300 kilomètres environ au sud de l'Irlande, selon les services météorologiques irlandais. La tempête devrait aborder les terres aux alentours de 09h00 GMT. Le coeur de la tempête devrait traverser l'Irlande durant la journée avant de s'évacuer la nuit prochaine vers l'ouest de l'Ecosse.
Le centre de la tempête tropicale Ophelia se situait lundi à 05h00 GMT à 300 kilomètres environ au sud de l'Irlande, selon les services météorologiques irlandais. La tempête devrait aborder les terres aux alentours de 09h00 GMT. Le coeur de la tempête devrait traverser l'Irlande durant la journée avant de s'évacuer la nuit prochaine vers l'ouest de l'Ecosse. (Crédits : Capture d'écran du site Windy)
Vagues de 10 mètres, rafales de vents jusqu'à 176 km/h... les médias britanniques comparent Ophelia à la grande tempête de 1987, le gouvernement irlandais, plus pessimiste encore, à l'ouragan de 1961. On déplore déjà la mort d'une personne en Irlande.

(Article publié le 16/10/2017 16h41 et mis à jour le 17/10/2017)

Ophelia a abordé lundi matin le sud de l'Irlande, abattant des arbres et des lignes électriques et soulevant des vagues pouvant atteindre jusqu'à dix mètres.

Au moins 120.000 foyers ont été privés d'électricité et 130 vols ont été annulés à l'aéroport de la capitale, Dublin. Les écoles ont été fermées et les transports publics étaient à l'arrêt. Une bourrasque soufflant jusqu'à 176 km/h a été signalée à la pointe la plus australe de l'île.

Une femme a été tuée lundi en Irlande par la chute d'un arbre sur sa voiture, victime de la tempête tropicale Ophelia qui a commencé à balayer les côtes sud du pays.

La conductrice, qui était seule dans son véhicule, est morte sur le coup, a rapporté la chaîne publique irlandaise RTE. L'accident a eu lieu dans le comté de Waterford.

Comme l'ouragan Debbie de 1961 ?

Le Premier ministre, Leo Varadkar, a recommandé aux Irlandais de rester chez eux et rappelé que des vents ayant la force d'un ouragan allait balayer l'ensemble du pays.

"Toute activité non indispensable doit être remise à plus tard", a demandé sur les ondes de la RTE, la radio-télévision nationale, le président du centre de coordination des services d'urgence en cas de catastrophe, Sean Hogan.

Les médias britanniques comparent Ophelia à la grande tempête de 1987, qui, voici trente ans jour pour jour, avait soumis certaines parties du Royaume-Uni à des vents de la puissance d'un ouragan.

Le coeur de la tempête devrait achever de traverser l'Irlande durant la journée, avant de s'évacuer la nuit prochaine par l'ouest de l'Ecosse.

Ophelia a été le sixième ouragan majeur de la saison dans l'Atlantique avant d'être rétrogradé au rang de tempête tropicale au cours de la nuit de dimanche à lundi.

Le gouvernement irlandais a déclaré craindre qu'Ophelia ne soit la pire tempête dans la région depuis l'ouragan Debbie, qui avait fait 11 morts en Irlande en 1961.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2017 à 6:56 :
la "plus pire"?
a écrit le 16/10/2017 à 17:06 :
Vous noterez tout de même comme les vieux relous que l'on entendait partout dans les médias et donc dans la rue nous affirmer que le changement climatique c'était un complot des bobos écolos ben on ne les entend plus.

Pour la fin du monde ce sera pareil c'est après qu'ils percuteront que nous avions raisons, quand on sera tous morts.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :