Le Parlement européen prêt à généraliser le passeport sanitaire début juin

 |  | 434 mots
Lecture 2 min.
Dans le cadre d'une procédure d'urgence, le Parlement européen pourra voter la mise en place d'un passeport sanitaire dès juin, a déclaré l'eurodéputé en charge du dossier.
Dans le cadre d'une procédure d'urgence, le Parlement européen pourra voter la mise en place d'un passeport sanitaire dès juin, a déclaré l'eurodéputé en charge du dossier. (Crédits : Olivier Mirguet)
Avec plus de 12% de la population ayant déjà reçu une dose de vaccin, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, le Parlement européen va s'attaquer à la question du passeport sanitaire. La date du vote est fixée à début juin pour autoriser ensuite les déplacements pendant l'été, a déclaré l'eurodéputé en charge du dossier.

Le Parlement européen sera prêt à entériner le passeport sanitaire européen au cours de sa session plénière du 7 au 10 juin, a déclaré lundi le président de la commission parlementaire chargée du dossier.

Anticiper la saison estivale

La Commission européenne, qui a proposé ce "certificat vert numérique" le 17 mars, a déclaré lundi qu'elle prévoyait une entrée en vigueur "d'ici à juin", sans plus de précisions. Ce document est destiné, dans la perspective de la saison estivale, à faciliter les déplacements des Européens pouvant ainsi attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, ont passé un test PCR négatif ou sont immunisés après avoir été infectés.

Lire aussi : Bruxelles lance un passeport sanitaire pour sauver le tourisme européen

Les eurodéputés ont accepté jeudi dernier de voter sur cette proposition de règlement dans le cadre d'une procédure d'urgence. Une procédure législative habituelle, impliquant le Parlement européen et le Conseil (institution représentant les Etats membres), peut parfois prendre des années

"Nous avons fixé une échéance, pour que nous puissions l'adopter lors de la session plénière du 7 au 10 juin", a déclaré l'eurodéputé espagnol Juan Fernando Lopez Aguilar (groupe Socialistes&démocrates), qui sera chargé de mener les négociations avec le Conseil sur ce texte.

Un passeport sous conditions

Au cours d'une conférence de presse en ligne, M. Lopez Aguilar a insisté sur la nécessaire protection des données personnelles qui seront utilisées, la limitation dans le temps de ce mécanisme et l'importance de la non-discrimination des personnes n'ayant pas été vaccinées.

Le Parlement doit voter son mandat de négociation ainsi que les amendements en avril, a poursuivi l'eurodéputé. Il vise une adoption du texte en mai par la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures qu'il préside, avant un vote du Parlement en plénière en juin.

Le règlement pourrait ensuite entrer en vigueur, après une adoption par le Conseil et une publication au Journal officiel de l'UE.

La secrétaire d'Etat portugaise au Tourisme Rita Marques a toutefois souligné que son pays, comme d'autres, avaient déjà commencé à mettre en place ce genre de certificats -à Madère-, sans attendre l'entrée en vigueur du règlement fixant un cadre européen harmonisé. "Nous ne pouvons pas attendre le 1er, le 10 ou le 30 juin", a-t-elle expliqué. D'ici là, "nous continuerons à utiliser" notre dispositif, a-t-elle dit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2021 à 10:25 :
Un parlement européen qui délibère sans député présent et sans débat n'a aucune légitimité pour imposer une loi contraire aux principes élementaires de la République : l'accès pour tous à la vie sociale, libre et entiere. Tout passeport intérieur est anticonstitutionnel. Vivons nous sous l'occupation d'un virus administrée par des gouvernements lâches?
a écrit le 31/03/2021 à 13:33 :
On voyagera en 2022, c'est pas compliqué, 2021 c'est trop tôt. Sauf si les vaccins ne protègent que 12 mois et que le virus n'a pas disparu d'ici là (fort risque, circulera comme la grippe, est passé par ici, repassera par là).
a écrit le 31/03/2021 à 9:30 :
En ces temps d'hystérie sanitaire je conseille la lecture des devises Shadocks, un régal.
a écrit le 31/03/2021 à 5:06 :
Donc, en sous texte, il est temps d'abolir Schengen et de remettre des frontières si je comprends bien.
a écrit le 31/03/2021 à 4:18 :
D'ici l'ete d'un point de vue epidemiologique, rien ne sera regle definitivement. Les eventuels voyageurs vaccines ou pas a destination de pays hors EU seront confines de force a leur arrivee durant deux semaines, de quoi degouter les volontaires.
Par ailleurs si ce passeport est exige pour debarquer en europe, nombre de touristes ne s'y rendront pas. C'est aussi simple que cela. Cette union est mortifere.
a écrit le 31/03/2021 à 0:14 :
Immunisé après avoir été infecté ? C'est possible ? Donc en fait, on reparle de l'immunité collective.
Réponse de le 31/03/2021 à 13:30 :
Les anticorps après maladie semblent plus faibles que ceux après vaccination, pour ça qu'il est conseillé une seule injection pour compléter, pas deux.
L'immunité collective, en mode naturel (on laisse faire, les faibles décèderont, nombreux seront au lit à lutter contre covid le perfide (sans salaire), les services de réa déborderont mais c'est une période difficile à passer, ça peut durer 3- 6-12-24 mois) ça semble faire trop de dégâts (voir en GB, c'était la technique au début mais ça a été arrêté, pragmatisme oblige).
Par contre si 70%(80% avec le variant GB) des gens sont vaccinés, l'immunité devient collective (on transmettrait 90% moins quand vacciné selon une étude qui était fortement attendue).
Réponse de le 31/03/2021 à 17:28 :
"attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, ont passé un test PCR négatif ou sont immunisés après avoir été infectés."
a écrit le 30/03/2021 à 20:27 :
aucun débat a l assemblée nationale. nous sommes en dictature!!!!! le parti lrem et le ps sont devenus des partis digne des partis fascistes. au nom de l europe le gouvernement n en parle pas mais a pourtant donné son accord à la commission. honte à macron et castex et ce parti des godillots de lrem. virons les
Réponse de le 31/03/2021 à 20:08 :
@jeanluc, vous découvrez l'UE ???.... 80% des lois françaises sont des retranscriptions des lois votées à Bruxelles. Et Macron n'a rien à voir. C'est ainsi depuis 20 ans ! Vous pourrez voter PS, LR, rien ne changera. Avec RN ou FI, je doute fortement, voyez ce qui s'est passé en Grèce avec Syrisa.
a écrit le 30/03/2021 à 19:05 :
le parlement européen, machine à parlotes hors sol, est totalement déconnecté de la réalité de la cacophonie de la vaccination entre pays, et même à l'intérieur de chacun. Vacciner, encore faudrait-il qu'il y ait des vaccins en nombre suffisant, dans la vraie vie, et non des promesses mirifiques jamais tenues . Quant à s'y retrouver dans ce foutoir pour voyager éventuellement, bon courage !
a écrit le 30/03/2021 à 18:34 :
Les complotistes avaient encore raison.. Mais que fait la police de la pensée unique pour fact checker cette annonce alors qu' elle nous disait que ça n' aurait JAMAIS lieu..?
a écrit le 30/03/2021 à 18:06 :
Ce "passeport" ne remplacera jamais une véritable mise à l'isolement (couplé à des des tests de dépistage sérieux) auquel les voyageurs devraient être soumis à chaque trajet moyenne/longue distance (>100km). Le "droit" de contaminer autrui a de beaux jours devant lui.
Réponse de le 30/03/2021 à 20:33 :
je vous propose de les enfermer à Cayenne pendant 2 ans on sait jamais. visiblement vous mourez de peur dans votre 2 pièces. respirez l air pur dehors et fermez votre tv cela ira mieux
a écrit le 30/03/2021 à 17:58 :
Serait ce la remise en cause d'une libre circulation dans l'union européenne?
Réponse de le 31/03/2021 à 7:57 :
Discrimination vis à vis de ceux qui aimeraient se faire vacciner mais qui ne le sont pas à cause de la lenteur de la vaccination ! Seuls les centenaires voyageront cette année !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :