Libre-échange transatlantique : les Allemands à nouveau dans la rue contre le TTIP

 |   |  389  mots
Washington, tout comme Mme Merkel, veulent achever les négociations avant la fin de l'année, tant que Barack Obama se trouve à la Maison-Blanche. Le prochain round de pourparlers est prévu début octobre.
Washington, tout comme Mme Merkel, veulent achever les négociations avant la fin de l'année, tant que Barack Obama se trouve à la Maison-Blanche. Le prochain round de pourparlers est prévu début octobre. (Crédits : Reuters)
Des dizaines de milliers de manifestants ont défilé samedi dans sept villes allemandes pour dénoncer le projet de traité de libre-échange transatlantique (TTIP), un texte soutenu par Angela Merkel mais de plus en plus décrié en Europe et que la France veut enterrer.

Les défilés des opposants au projet de traité de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis (Transatlantic Trade Investment Partnership, également connu sous un autre acronyme anglais, Tafta) ont démarré samedi dans sept villes d'Allemagne, des manifestations qui selon les organisateurs devraient rassembler 250.000 personnes contre un texte controversé mais soutenu par la chancelière Angela Merkel.

A Berlin tout comme à Munich, c'est sous la pluie que les manifestants ont commencé à se rassembler à la mi-journée sous les bannières d'ONG altermondialistes, de partis politiques et de syndicats. "Les gens ne se laissent pas gâcher l'humeur" par la météo, a assuré à l'AFP un porte-parole des organisateurs, Kathrin Ottovay.

250.000 personnes attendues

Les autres villes accueillant des rassemblements contre ce projet destiné à doper les échanges commerciaux américano-européens sont Hambourg, Francfort, Cologne, Stuttgart et Leipzig. Au total 250.000 personnes sont attendues, dont 80.000 dans la capitale allemande.

Négocié depuis mi-2013 par le gouvernement américain et la Commission européenne, l'accord TTIP, vise à supprimer les barrières commerciales et réglementaires de part et d'autre de l'Atlantique.

De nombreuses craintes

Ses détracteurs craignent, outre un nivellement vers le bas des normes sociales, sanitaires et environnementales européennes (des craintes d'importation de "boeuf aux hormones" ou de "poulet chloré"), la création d'un mécanisme d'arbitrage parallèle pour les investisseurs étrangers qui viendrait affaiblir le pouvoir des autorités publiques face aux grandes entreprises.

Par ailleurs, les manifestants entendent également exprimer leur opposition au Ceta, le traité de libre-échange avec le Canada dont la signature finale est attendue à la fin du mois prochain.

"Ceta et TTIP menacent pour des millions de gens en Europe et aux Etats-Unis la protection de l'environnement et des consommateurs", a dénoncé Jennifer Morgan de Greenpeace International.

Berlin et Washington veulent signer vite

Bien que soutenues par Angela Merkel, les négociations TTIP divisent son gouvernement, le vice-chancelier social-démocrate Sigmar Gabriel ayant vertement critiqué le traité. D'autres pays européens, comme l'Autriche mais surtout la France, y sont aussi opposés. Washington, tout comme Mme Merkel, veulent achever les négociations avant la fin de l'année, tant que Barack Obama se trouve à la Maison-Blanche. Le prochain round de pourparlers est prévu début octobre.

Lire aussi : Pourquoi le libre-échange fait-il si peur ?

(AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2016 à 8:46 :
La nature d'un état est déterminée par sa constitution. Il peut-être démocratique, ou pas. Mais une entreprise est par défaut une dictature : c'est le patron qui décide. Confier l'économie au seul marché revient a le soumettre à la dictature. En quoi un patron a-t-il une légitimité démocratique ? Entre un état fort démocratique et un état dirigé par des patrons, lequel a fait le plus de dégâts ? L'histoire a répondu à cette question. Pour en revenir au siècle des lumières de la bonne Europe, n'oublions pas qu'elle a aussi légitimé le colonialisme (pour soit-disant éclairer les populations primitives... l'enfer est pavé de bonnes intentions !), le pouvoir de la religion ayant été sérieusement remis en cause à la Révolution. Nous sommes passé de obscurantisme à l'époque des illuminés... Et maintenant, nous voulons imposer notre vision de la "démocratie" à la Russie et à la Chine. De quel droit ?
a écrit le 18/09/2016 à 9:44 :
Pour la paix en Europe, il serait plus judicieux d'entretenir de bonnes relations économiques avec la Russie. Comment l'Europe peut-elle donner des leçons au reste du monde si elle n'est pas capable d'avoir de bonnes relations avec son voisin le plus proche ? Les USA ont pourtant prouvé que leur modèle était très nuisible pour la planète, et même aujourd'hui pour la démocratie...
Réponse de le 19/09/2016 à 6:27 :
Ah parce que Poutine et sa répression des journalistes et des tchétchènes qui voulaient leur independance, le manque de liberté du peuple, etc..., ça vous fait rever ? Alors la Chine est un bon modèle aussi , comme la Russie ? Quant au modèle libéral américain, il a été inventé en Europe. John Locke, ça vous dit rien ? Adam Smith l'Ecossais ? Friedrich Hayek l'Autrichien ? Le siècle des lumières européen a inventé le libéralisme en opposition à l'état fort, car l'état fort est très dangereux.
Réponse de le 19/09/2016 à 9:18 :
Ce que tu défends, c'est la liberté pour les multinationales de polluer la planète ? Au cours du siècle des lumières, il y a eu l'esclavagisme qui a bien enrichi l'occident : le siècle des lumières a juste remplacé Dieu par l'Argent. Tu accorderais l'indépendance à Daesh, toi ? Notre modèle exemplaire est quand même à l'origine de deux guerres mondiales qui ont constituées les plus grands massacres de l'histoire de l'humanité. C'est la faute aux Russes ? Notre presse est libre ? Elle est subventionnée... Les multinationales plus fortes que les états, c'est encore plus dangereux car ils nous conduisent à une troisième guerre mondiale. L'état, c'est le pouvoir démocratique du peuple, et je comprends que les aristocrates financiers s'en méfient.
Réponse de le 19/09/2016 à 20:36 :
Pour toi, la Russie c'est le paradis, et les multinationales, c'est le diable ? Mais es-tu au courant qu'il y a plein de multinationales RUSSES ! Faut arreter de croire que le capitalisme n'existe pas en Russie. Et de croire que les Russes n'aiment pas l'argent et n'achètent pas des entreprises et actrivités à l'étranger ! Vas en Afrique, il ya plein de multinationales russes. Vas en Asie, pareil. En France, y en a aussi plein, dans le capital de banques françaises ou dans Europapark par exemple. Gazprom tu connais ? C'est une multinationale russe qui livre 100% du gaz en Arménie. Livre aussi l'Europe , la Chine. Sponsor de la champion league UEFA. Sponsor de Europapark. Sberbank tu connais ? 3 eme banque européenne...
Et qui dit multinationale, ne dit pas forcément POLLUER. Tu confonds
les deux. La pollution dépend de la volonté de l'entrprise de faire
des efforts ou non. Il ya des multinationales qui font des efforts pour
moins polluer. Selon greenpeace et sa campagne DETOX, Adidas, Gstar etc ont fait des efforts pour utiliser moins de produits chimiques
dans les vetements. Les plus pollutants sont Hermès et LVMH/Christian Dior...
Quant à l'esclavage moderne, les Russes ne sont plus communistes
depuis longtemps, ils sont capitalistes, pareil que les USA ou l'Europe. Redescend sur terre.
L'état fort, c'est le communisme ou le fascisme...Si tu ne trouvse pas
ça dangereux, alors tu n'as rien compris. L'état ce n'est pas le
peuple, l'état c'est une "machine administrative" qui doit servir le peuple, mais des fois cette machine bureaucratique se retourne CONTRE le peuple, comme chez les communistes ou les nazis, qui avaient un état très fort ! Tellement fort qu'il a privé le peuple de ses libertés. Donc confondre le peuple et l'état, c'est vraiment n'importe quoi, meme un collégien sait faire la différence.
a écrit le 17/09/2016 à 23:09 :
La plupart des opposants au TTIP sont les communistes et les fachos ..bizarre ?
Réponse de le 18/09/2016 à 10:00 :
Bel argument.
on sent le niveau intellectuel du brillant cerveau dont il est issu.
Réponse de le 19/09/2016 à 6:31 :
@.... toi non plus, t'as aucun argument, à part insulter les gens d'idiots.
a écrit le 17/09/2016 à 21:38 :
Mais qui avait cru à Hollande disant "que la France n'apportait officiellement plus son soutien politique à ce traité", et donc que le TAFTA était mort et enterré?
On reste vigilant sur la suite, mais pour le moment ça ressemble beaucoup à du pipo,
un de trop,
après le trop fameux "mon ennemi c'est la Finance"
et le prochain "Je me présente à l'élection car la courbe du chômage s'est inversé"...
a écrit le 17/09/2016 à 20:53 :
Il faut continuer de descendre dans la rue et mettre la pression contre ce traité qui semble mal barré mais qui reste quand même un énorme danger si jamais par malheur il devait quand même passer.

Hollande a compris la dangerosité du truc il est évident que les marchés financiers ne vont pas lui pardonner et vont plomber sa candidature afin de favoriser des marionnettes plus dociles mais comme les politiciens sont tous pieds et poings liés envers l'oligarchie financière ce n'est pas parce qu'un président de la république le décidera que ce traité ne se fera pas.
a écrit le 17/09/2016 à 18:31 :
Les US cherchent avant tout à devenir le centre du monde, bordé par le Pacifique d'un côté et l'Atlantique de l'autre, ils se situent au milieu à égale distance de la Chine et de l'Europe. L'Europe avec l'Euro ne peut pas grand chose avec sa monnaie, alors que le dollar est américain, la monnaie la plus demandée au Monde. Les échanges se feront alors majoritairement en dollar avec le risque de manipulation de la monnaie par la Fed.(qui ne s'en privera sans doute pas...)
Pour les Américains, de quoi se fournir à bon compte sur le dos de ses "partenaires".
Partenaires qui sont déjà abreuvés de fonds de pension ruineux pour les entreprises pour cause de rendements à 2 chiffres. US GO HOME. NO TAFTA.
a écrit le 17/09/2016 à 17:59 :
L' effet VW et Deutsche Bank .....allez savoir . Rancunier les Teutons....?
Réponse de le 17/09/2016 à 18:40 :
@roro
Pas tous et surtout pas Merkel et les constructeurs de voitures allemands qui comptent bien vendre beaucoup de voitures aux US. Le Traité risque d'être signé contre une "amnistie" pour Vw et Deutsche Bank.
Comme d'habitude de manière anti-démocratique puisque la Commission à tout pouvoir pour conclure. Et comme Bruxelles est aux ordres de Merkel la signature de ce Traité se fera, une reddition sans condition sur le dos des populations européennes condamnées à "bouffer" toute la "m...e" produite aux US et voir son modèle social exploser... entre autres réjouissances. US GO HOME.
Réponse de le 17/09/2016 à 20:59 :
VALBEL89

difficile de prévoir ce qu'il va se passer avec DB, en effet certains indices laissent penser que les allemands se sont rebellés vis a vis des us courant aout (AK DB simultanée coup avorté ou pipeau en turquie je pense que les allemands et us n'étaient pas sur le même pied)

Et dans - de deux mois un événement va changer nos vies:
https://twitter.com/NimbleNavgater/status/769941019106349056

DB n'a aucun avenir, surtout sous trump, Merkel est incompetente : elle aurait du repudier cette daube il y a bien longtemps...
a écrit le 17/09/2016 à 17:57 :
@BONJOUR : cet accord ce n'est ni plus ni moins que de livrer l'économie européenne pieds et poings liés à l'économie américaine l'EUROPE N' EST NI PLUS NI MOINS QU'UNE COLOMNIE AMERICAINE ... CETTE EUROPE EST A VOMIR .... L'exemple le plus frappant HOLLANDE qui a préféré défendre les intérêts stratégiques américains (avec la CRIMEE) au détriment de l'économie et de notre agriculture HOLLANDE a ruiné la FRANCE !!! HOLLANDE GO HOME monsieur OBAMA t a réservé une place de liftier à la Maison Blanche après l'élection de 2017 ! pour te remercier de ton soutient
Réponse de le 17/09/2016 à 23:11 :
Quelles sont les solutions économiques du FN alors , toi qui adoptes leur discours ?
a écrit le 17/09/2016 à 17:33 :
Vous croyez vraiment que la France veut enterrer le Traité, surtout avec un tel gouvernement, vous révez mais de graçe arrétez de nous raconter des sornettes !!!!!!
a écrit le 17/09/2016 à 16:56 :
Un traite concocte par une certaine elite qui croit savoir mieux que le peuple ce qui est bon pour le peuple. Une certaine elite qui vante les effets de la mondialisation mais dont seuls les membres en tirent benefice. Une certaine elite qui se couche systematiquement devant les USA...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :