Crise des migrants : Berlin, Paris et Londres veulent agir rapidement

 |   |  331  mots
(Crédits : MURAD SEZER)
Les ministres français, allemand et britannique de l'Intérieur ont appelé dimanche à l'organisation d'une réunion des ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'Union européenne "dans les deux prochaines semaines" face à la crise des migrants.

Bernard Cazeneuve, Thomas de Maiziere et Theresa May "demandent à la présidence luxembourgeoise de l'Union européenne d'organiser un premier conseil JAI (Justice et Affaires Intérieures) dans les deux prochaines semaines pour préparer efficacement les décisions de celui du 8 octobre, et avancer concrètement", selon un communiqué commun publié au lendemain d'une rencontre des trois ministres en marge d'une réunion à Paris de neuf pays européens consacrée à la sécurité dans les transports.

Au cours de cette rencontre, ils ont "souligné la nécessité de prendre des mesures immédiates pour faire face au défi constitué par ces flux migratoires".

Ils rappellent notamment "l'urgence de mettre en place, et au plus tard avant la fin de l'année" en Grèce et en Italie des "hot spots", des centres de tri destinés à faire la distinction entre personnes pouvant relever du statut de réfugiés et migrants économiques clandestins.

Bernard Cazeneuve et Thomas de Maiziere avaient déjà plaidé en ce sens lors d'une réunion bilatérale le 20 août à Berlin. Les trois ministres souhaitent également l'établissement, "très rapidement", d'une "liste des pays d'origine sûre" afin de "compléter le régime d'asile européen commun, protéger les réfugiés et assurer l'effectivité des retours des migrants illégaux dans leurs pays de provenance".

Sur les sept premiers mois de l'année 2015, le nombre de migrants aux frontières de l'Union européenne a atteint 340.000, contre 123.500 sur la même période en 2014, selon l'agence Frontex chargée des frontières extérieures de l'espace Schengen.

Les drames se multiplient pour ces personnes qui tentent de rallier l'Europe, que ce soit en Méditerranée où plus de 2.300 migrants ont perdu la vie depuis le début de l'année, ou au sein même de l'UE. Les corps de 71 migrants ont été retrouvées jeudi enfermés dans un camion sur une autoroute en Autriche.

Avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2015 à 12:15 :
Sympa pour l'Italie et la Grèce !
a écrit le 31/08/2015 à 7:14 :
Réglons d'abord les problèmes avec la Russie. Ensuite le problème syrien se réglera. Poutine se sert des réfugiés pour faire pression sur Europe
a écrit le 30/08/2015 à 19:22 :
La solution pérenne reste de régler les crises du proche et moyen orient afin que les populations puissent vivre en paix chez elle.
Le contexte de guerre froide qui prédomine avec des guerres périphériques pousse les populations victimes à aller dans des zones sures.
Il faut donc régler sous six mois les crises libyennes, Syrienne et yéménite. La crise du Soudan est en passe de l'être. Il va également falloir renforcer la coopération avec les pays du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest pour que les populations pauvre restent dans leur pays et puisse y trouver du travail et un avenir. Cela passe par de la formation et la création d'entreprises et non par des blabla politique. Il faut absolument que ces pays renforce l'obligation de l'école jusqu'à 18 ans et l'obligation de service militaire ou civil pendant 2 ans et enfin 2 ans d'étude supérieure qualifiante ou diplômante afin que leur population monte en compétence, monte des entreprises et développe leur pays.
Il faut également absolument que les population des pays d’Afrique subsaharienne mais également du Maghreb stoppe leur exode rural car ces pays ne peuvent pour le moment sans industrie ni service développé absorber la masse de jeunes non formés arrivant des campagnes. Tout le problème vient de l'export du mode de vie occidental qui n'est pas pour le moment adapté à ces populations non formées en majorité et dont les pays ne peuvent de toutes les manière pas encore absorber dans les villes autant de population alors que l'autonomie alimentaire n'est pas encore assurée.
a écrit le 30/08/2015 à 19:20 :
A quand une mosquée à Neuilly et aux Champs Élysées ?
Réponse de le 31/08/2015 à 7:10 :
Et vous ferriez quoi si vous étiez en Syrie sous le feu des soldats d'Assad et ceux de Daesh ?
Réponse de le 31/08/2015 à 20:26 :
Défendre son pays ; la résistance ! ...Tout cela ne vous dit rien ?
a écrit le 30/08/2015 à 18:34 :
Quand on impose des décisions non voulu aux peuples, cela ne ce termine jamais bien!!!!
a écrit le 30/08/2015 à 13:42 :
Combien de candidats migrants ont fait l'objet d'un retour au bled depuis le début de l'année ?
a écrit le 30/08/2015 à 13:39 :
La solution serait plutôt de construire des bateaux en prévision de leur retour à partir de 2017
Réponse de le 30/08/2015 à 18:42 :
Ok pour les accueillir, mais que ce soit provisoire. En attendant, l'Europe serait inspiré de remettre un peu d'ordre dans ces pays en guerre.
a écrit le 30/08/2015 à 13:37 :
Il faut leur offrir une terre...Les kerguelen me semblent parfait.
Réponse de le 31/08/2015 à 17:36 :
La convention de Genève doit être appliquée .Le racisme est une maladie mentale.
Réponse de le 01/09/2015 à 6:44 :
@ sainte marie : Ah, le fait que le France puisse offrir un territoire aux migrants n'est pas de votre goût et relève du racisme ? Plutôt limité votre commentaire. Savez vous qu'un désert a été mis à disposition d'Israël leur permettant de construire leur avenir ?
a écrit le 30/08/2015 à 13:35 :
La solution est pourtant simple ; patienter jusqu'en mai 2017

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :