Petit à petit, le reconfinement gagne l'Europe

 |  | 616 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
Les uns après les autres, les pays européens franchissent le pas d'un reconfinement, partiel ou total, pour tenter de juguler la deuxième vague de l'épidémie du coronavirus. En fin de journée, le Royaume-Uni pourrait annoncer, à son tour, un nouveau confinement dès lundi prochain. Panorama des différentes mesures prises sur le Vieux Continent ces derniers jours.

La liste des pays ayant franchi le pas d'un reconfinement, partiel ou total, pour faire face à la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, s'allonge en Europe. Les modalités de ces confinements sont généralement moins strictes que celles imposées au printemps. Tour d'horizon des principaux tour de vis annoncés ces derniers jours :

Irlande

Le 22 octobre, l'Irlande a été le premier pays d'Europe à reconfiner toute sa population. Les près de cinq millions d'Irlandais sont assignés à résidence pour six semaines, mais les écoles restent ouvertes. Les commerces non essentiels sont fermés et les Irlandais ne peuvent sortir de chez eux pour faire de l'exercice que dans un rayon de cinq kilomètres, sous peine d'amende

Pays de Galles

Les plus de trois millions d'habitants du Pays de Galles sont les premiers Britanniques à avoir été de nouveau confinés le 23 octobre, au moins jusqu'au 9 novembre. Mais contrairement au confinement du printemps dernier, les écoles restent ouvertes.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson doit s'exprimer samedi en fin d'après-midi sur l'évolution de la pandémie au Royaume-Uni, un reconfinement en Angleterre dès la semaine prochaine figurant parmi les options envisagées par le gouvernement.

France

La France est reconfinée depuis vendredi 00H00. Ce confinement, qui doit durer "a minima" jusqu'au 1er décembre, n'est pas tout à fait identique à celui très strict connu au printemps pendant deux mois.

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé. On ne peut "prendre l'air" que pendant une heure maximum et dans un rayon d'un kilomètre de son domicile. Le recours au télétravail devient la règle, mais le travail sur site peut continuer. Les commerces "non essentiels" sont de nouveau fermés, tout comme les salles de cinéma et de spectacle.

 Belgique

La Belgique, l'un des pays au monde où le coronavirus circule le plus, a annoncé vendredi un "confinement plus sévère" pendant six semaines pour ses 11,5 millions d'habitants. Les mesures qui entreront en vigueur lundi, incluent notamment la fermeture des commerces "non essentiels", la limitation des invitations au domicile à une seule personne et, pour les entreprises, l'obligation du télétravail où il est possible.

 Grèce

Les autorités ont annoncé samedi un confinement partiel à partir de mardi pour combattre la deuxième vague du Covid-19, avec un couvre-feu nocturne et la fermeture pendant un mois des bars, restaurants et salles de sport à Athènes et dans d'autres villes du pays. La circulation sera interdite après minuit et jusqu'à 05H00 locales (03H00 GMT). Les écoles et les commerces de détails resteront ouverts.

 Espagne

Un bouclage a été décrété par la quasi totalité des régions espagnoles afin de limiter les déplacements avant le week-end de la Toussaint, dans l'espoir d'éviter un nouveau confinement.

A part l'Estrémadure, peu peuplée, toutes les régions d'Espagne continentale ont bouclé leur territoire ou, comme en Galice, celui de certaines communes, afin de limiter les déplacements. La majorité de ces bouclages dureront deux semaines. A Madrid, la mesure s'appliquera en revanche seulement ce week-end et le suivant, tous deux prolongés.

Allemagne

Le 28 octobre, les autorités allemandes ont annoncé également un nouveau tour de vis pour juguler l'épidémie, mais sans aller jusqu'à un reconfinement. Les citoyens sont invités à éviter les déplacements inutiles et les séjours touristiques à l'hôtel seront interdits à partir de lundi. Les restaurants, bars, installations sportives, culturelles et de loisirs seront fermés. Les écoles resteront ouvertes, de même que tous les magasins, avec des règles plus strictes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2020 à 7:19 :
Malgré toutes les mesures mises en œuvre plus ou moins durement, malgré les précautions prises par les peuples, malgré les restrictions de circulation nationales et internationales, c'est la même évolution partout, dans tous les pays, et quasiment en même temps. Et c'est partout le même discours. Une telle unanimité,
alors que par ailleurs, les nations ne s'entendent sur rien, est déroutante. Décidément, il tombe vraiment très bien ce virus, à tout point de vue.
a écrit le 01/11/2020 à 20:04 :
@@Gédéon Le problème est que Macron comme ses prédécesseurs détruit l' hôpital public et truque les chiffres en compilant 4 jours des décès en EPHAD pour imposer un nouveau confinement que l' OMS déclare inutile. Le seul vrai but est d' avancer vers l' agenda du Great Reset de l' économie qu' a annoncé Lagarde et le forum de Davos, point ... La réalité de ce petit Covid n' est pas un lien avec les mesures prises je suis d'accord, mais pas pour vos raisons...
a écrit le 01/11/2020 à 11:59 :
La grande peur des bien portants, puisque tout homme bien portant est un malade qui s'ignore. Et il ne faut plus être heureux mais nous repentir de nos excès : car c'est dans les moments d'euphorie qu'on fait n'importe quoi, comme nous l'enseignent si bien les nouveaux jansénistes ! Le principe de précaution et de responsabilité est complètement dévoyé. Il va falloir limiter la responsabilité des élus et des dirigeants pour qu'ils recommencent à avoir des c... au lieu d'ouvrir craintivement le parapluie et de nous plonger dans la dépression d'un nouvel âge des cavernes. Et surtout avant qu'ils ne se mettent à nous brûler pour sauver nos âmes...
a écrit le 01/11/2020 à 10:44 :
Quand le pays sera tellement endetté qu'il appartiendra dans sa totalité aux banquiers on espère quand même que les mégas riches gouverneront directement le pays assumant enfin leurs gigantesques responsabilités au lieu de passer par l'intermédiaire politicien aussi inutile que couteux leur empêchant en plus de correctement nous diriger.
a écrit le 31/10/2020 à 19:27 :
Beaucoup de médecins ont montré, preuves à l’appui, que le danger de la Covid-19 a été grandement exagéré. Selon les chiffres mêmes du CDC us (« Center for disease control and prevention ») sur les 200 000 Américains prétendument tués par la Covid-19, seuls 9 000 le furent réellement. D’après le CDC la Covid-19 n’a été la cause unique que de 6% des morts qui lui ont été attribuées. Pour 94% des morts, il y avait, en moyenne, 2,6 comorbidités ou causes supplémentaires de mort.
L 'UE devrait se lancer dans une grande introspection de sa narrative covidienne avant de continuer de gonfler ses stats de chiffres fourre-tout à dessein pour agiter les peurs, nous vendre un vaccin aussi inutile qu' aléatoire sinon dangereux et pour préparer in fine, le Great Reset voulu par les mondialistes dont la politique à la tête de l' ancien monde a déjà échoué...
Réponse de le 31/10/2020 à 21:41 :
Le véritable problème n'est pas le nombre de mort du covid ou d'autre chose. Le problème est uniquement la surcharge des hopitaux et la temps pour soigner un malade grave... Maintenant le réel souci reste que ce gouvernement est totalement dépassé et incapable de voir le problème. Le confinement n'est qu'un couvre feu généralisé et ces incapables qui se crois au dessus des autres naturellement plus intelligent n'ont toujours pas compris que les contamination viennent des mélange travail chez soit et que le masque ne peut pas nous protéger dans des temps si grand. Si oui ce masque nous protège durant un petit temps, rester avec une ou plusieurs personnes contaminées 8h masque ou pas masque le virus passe outre le masque et envahi la pièce, nous contaminant obligatoirement qu'on ai ou non le masque aussi... Rentrant le soir chez soit on contamine notre famille qui a leur tour propage dans leur écoles et travail... Donc le confinement ne durera pas que 4 semaines et va forcement durcir...
Réponse de le 01/11/2020 à 10:15 :
@Gédéon 31/10/2020 19:27
Comme d'habitude, fake news issue de UPR. Sur le site du CDC (site très intéressant car il y a de nombreuses informations et des conseils pour la prévention), il n'est pas mentionné la fausse information que vous proférez.
A noter qu'il y a actuellement des mesures de confinements dans de nombreuses régions de monde entier (et même au Etats Unis) donc tout le monde a tout faux, sauf UPR, bien évidemment....
Sur quelles bases prétendez-vous que le vaccin sera inutile et aléatoire ?
Il faut vivement espérer qu'on en trouvera un et, à mon humble avis, ce n'est malheureusement pas gagné.
Cordialement
Réponse de le 02/11/2020 à 12:01 :
Oui enfin elle a bon dos la surcharge des hôpitaux.
en 2017-2018-2019 ca n'empéchait personne de dormir. Là ca devient une catastrophe.
Si le problème c'est la surcharge des hôpitaux que l'on monte un service civique hospitalier. Les jeunes seront affectés en assistants à un personnel hospitalier pour le soulager. Ils ne peuvent pas faire de soins, mais ils peuvent aller chercher du matériel remplir un document... Bref se rendre utile.
Evidement faut payer et ensuite supprimer le système, mais pas de soucis les ARS savent faire la réduction de moyens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :