Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins en Europe

Les deux groupes pharmaceutiques ont décidé, dans le cadre d’un accord avec l’Union européenne, de réviser à la hausse les tarifs de leurs vaccins contre la Covid-19, selon le Financial Times.

1 mn

Cette hausse intervient alors que l’inquiétude sur la flambée du variant delta monte et que des études ont prouvé que les vaccins de Moderna et Pfizer/BioNTech devraient rester efficaces face à ce variant.
Cette hausse intervient alors que l’inquiétude sur la flambée du variant delta monte et que des études ont prouvé que les vaccins de Moderna et Pfizer/BioNTech devraient rester efficaces face à ce variant. (Crédits : Dado Ruvic)

Cette augmentation va, sans doute, faire grincer des dents. Les entreprises pharmaceutiques Pfizer et Moderna ont augmenté le prix de leur vaccin contre le coronavirus dans le cadre d'un accord avec l'Union européenne, révèle dimanche le Financial Times qui a consulté le contrat. Le vaccin Pfizer passe de 15,5 euros à 19,5 euros et celui de Moderna de 19 euros à 21,5 euros selon le quotidien financier britannique.

Cette hausse intervient alors que l'inquiétude sur la flambée du variant delta monte et que des études ont prouvé que les vaccins de Moderna et Pfizer/BioNTech devraient rester efficaces face à ce variant. Interrogée par l'AFP, la commission européenne s'est refusée à tout commentaire mettant en avant la confidentialité des contrats. Contactés à leur tour par l'AFP Pfizer et Moderna n'ont pas immédiatement réagi dimanche.

La commission s'est toujours refusé à communiquer le prix des vaccins commandés. En décembre, une ministre belge avait publié sur Twitter - avant de l'effacer - un tableau donnant le détail des montants promis par son gouvernement aux fabricants pour chacun des six vaccins commandés, avec le prix à l'unité pratiqué dans l'UE: de 1,78 euro pour le vaccin du groupe suédo-britannique AstraZeneca, à 18 dollars US (soit 14,70 euros) pour celui de l'américain Moderna. En mai l'UE avait passé un nouveau contrat pour acheter jusqu'à 1,8 milliard de doses de vaccins à BioNTech-Pfizer livrable jusqu'en 2023, sans en révéler le prix.

1 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 05/08/2021 à 7:55
Signaler
Est il logique de «  garder le climat d’urgence d’état ( créer un climat d’angoisse et de psychose ) «  si des laboratoires pour lutter contre le covid 19 , augmente les prix , dans un climat économique explosif ? Nous avons perdu le plus grand ...

le 15/08/2021 à 11:46
Signaler
Vous avez vu le nombre de manifestations qu'on a? Si Macron retire cette peur et folie furieuse de cette crainte qu'il entretien, il y aura combien de manifestants en plus dans les rues?

à écrit le 03/08/2021 à 14:30
Signaler
La vaccination n'est évidemment pas la bonne solution quand la production de vaccins est le fait d'entreprises privées .

le 15/08/2021 à 11:48
Signaler
Vu la nullité de nos administration qui ont massivement viré les meilleurs, je doute que leur demander de nous fabriquer un vaccin soit une bonne idée. Si vous douter de cette nullité rappeler vous les discourt de la macronie pour gérer cet crises et...

à écrit le 03/08/2021 à 9:05
Signaler
C’est le « pricing power » chère aux néolibéraux, c’est le marché qui domine, même si en fait le monopole ne fait pas partie d’une concurrence libre et parfaite. Ils nous auraient encore menti à l’insu de notre plein gré ?

à écrit le 02/08/2021 à 20:24
Signaler
Je trouve que ça ressemble beaucoup à un abus de position dominante, non ? Que fait l'observatoire de la concurrence ?

le 15/08/2021 à 11:50
Signaler
Si ils ont le pouvoir de changer ça, pourquoi ne s'attaquent ils pas aussi a la caste des politiciens qui se partagent le pouvoir et le conserve decennies après decennies?

à écrit le 02/08/2021 à 18:40
Signaler
Faut-il s’inquiéter d’un éventuel lien entre vaccination et troubles menstruels ? L’ANSM a décidé de classer comme « signal potentiel » les troubles menstruels après la vaccination par Pfizer ou Moderna.

à écrit le 02/08/2021 à 18:37
Signaler
Ça tombe bien: L’Allemagne compte proposer dès le 1er septembre l’administration d’une 3e dose de vaccin aux personnes âgées et vulnérables.

à écrit le 02/08/2021 à 15:01
Signaler
Ils engrengent des bénéfices records puis se permettent d'augmenter le prix des vaccins. Désolé, mais là c'est ouvrir la porte grande ouverte aux complotistes...

le 02/08/2021 à 16:39
Signaler
Jusqu'à maintenant, les faits leur donnent raison.

à écrit le 02/08/2021 à 14:04
Signaler
Si on exclut l'appétit féroce des actionnaires, il est possible que vu la vitesse de mutation du Covid, les labos aient besoin de cash pour financer leur recherche sur un virus qui a plusieurs temps d'avance. Je dis ça...😂🤭

à écrit le 02/08/2021 à 13:27
Signaler
En refusant d'envisager l'ouverture des brevets à l'ensemble de la planète, l'Europe a envoyé un message très clair et parfaitement compris par les dirigeants des deux sociétés concernées : les moutons vont se laisser tondre sans protester.

à écrit le 02/08/2021 à 10:59
Signaler
Merci dans un tel article de nous rappeler combien coute en moyenne à nos finances publiques un simple test PCR: trois fois plus? Une polémique bien inutile et contre productive je crois. (et on réfléchira cinq minutes pour savoir si les investisseme...

à écrit le 02/08/2021 à 10:33
Signaler
C’est un peu idiot de leur part car ce n’est sûrement pas indispensable et car cela risque de leur porter préjudice à l’avenir quand, pour un autre produit qu’ils fabriqueront, ils se retrouveront en concurrence avec un autre laboratoire, car alors l...

le 02/08/2021 à 11:06
Signaler
Sauf qu'ils n'en ont absolument rien à faire et ils ont parfaitement raison puisque leurs politiciens sont là pour résoudre ce genre de désagréments à leurs place. Faudrait se réveiller quand même hein... Intellectuellement au moins vu que physiqueme...

à écrit le 02/08/2021 à 8:25
Signaler
La Commission européenne met en avant "la confidentialité des contrats" s'agissant de vaccins quasiment obligatoires et que toute la population européenne doit se faire injecter. On voudrait renforcer le mouvement antivaccin que l'on ne s'y prendrait...

à écrit le 02/08/2021 à 8:01
Signaler
Et oui ! Ce n'est pas qu'une question sanitaire. C'est pas comme s'il s'agissait de sauver des vies 😁

à écrit le 02/08/2021 à 6:40
Signaler
Euh, on nous avait pas expliqué en long et en large que la mutualisation des achats au niveau européen c'était pour mieux négocier? Bravo.

le 02/08/2021 à 8:54
Signaler
Finalement on aura eu ni un accès précoce aux vaccins ni un tarif intéressant. Encore une grande réussite. Restera a trouver une utilité aux milliards de doses qu'on a commandé

à écrit le 01/08/2021 à 18:38
Signaler
Logique ,les actionnaires en veulent plus.

le 02/08/2021 à 0:05
Signaler
Ils ont raison de vendre au prix qu'ils veulent, tant qu'ils trouvent des idiots pour acheter (ue, gouv fr). Give me $ :)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.