Transport : la moitié des échanges de marchandises de l'Europe empruntent la mer

 |   |  458  mots
Rotterdam demeure le premier port de fret en Europe avec plus de 421 millions de tonnes de marchandises qui ont transité par cette ville en 2014.
Rotterdam demeure le premier port de fret en Europe avec plus de 421 millions de tonnes de marchandises qui ont transité par cette ville en 2014. (Crédits : Reuters)
Graphique - Les océans occupent une place prépondérante dans les échanges commerciaux au niveau mondial. La journée internationale de la mer qui se déroule ce jeudi 29 septembre, est l'occasion d'observer quelle est la part de ce mode de transport dans le commerce de biens par l'Union européenne.

La mer joue un rôle essentiel dans le commerce international de biens de l'UE. Pour preuve, la valeur des marchandises transportées par mer et échangées entre l'UE et les pays tiers était estimée à 1.777 milliards d'euros d'après Eurostat. Ce qui représenterait près de 51 % du commerce de biens de l'UE.

Dans le graphique ci-dessus, vous pouvez sélectionner le type d'échange (importation/exportation) grâce au bouton situé en bas à gauche. (Source : Eurostat). Les installations fixes correspondent aux oléoducs,

Que ce soient pour les importations ou les exportations, la majorité des marchandises qui transitent par l'Europe passe par la voie maritime. A l'inverse, les voies navigables (fleuves, rivières, canaux) sont assez peu empruntées.

Selon le service statistique de la Commission européenne, le recours à la voie maritime a légèrement progressé ces dix dernières années. "En 2006, moins de la moitié (47%) du commerce de marchandises de l'UE avec les pays tiers était effectué au moyen de ce mode de transport."

Lire aussi : La mer, trésor français (3/14): les océans, une chance pour la France?

Portugal, Chypre et Grèce sur le podium

En 2015, la part du commerce de biens dans le transport maritime est très importante (autour de 80%) au Portugal, à Chypre et en Grèce. A l'inverse, le transport maritime joue un rôle beaucoup moins prépondérant dans le commerce de biens en République Tchèque (12%) et au Luxembourg (19%). La France se situe au milieu de tableau (16ème place) avec une part à 46% en dessous de la moyenne de l'UE qui se situe à 50,5%.

 Rotterdam et Anvers demeurent les ports les plus actifs

Rottterdam et Anvers restent les deux ports de fret les plus actifs au sein de l'UE avec respectivement 421,6 et 180,4 millions de tonnes de marchandises manutentionnées dans chacun des ports en 2014. Comme l'illustre le graphique ci-dessous, Rotterdam domine largement le classement des dix principaux ports de fret en Europe puisqu'il y a une différence de près de 240 millions de tonnes de marchandises qui transitent avec le port d'Anvers qui est au second au classement. Marseille est le premier port français en termes de tonnage (74,4 millions de tonnes) suivi du Havre (61,4 millions de tonnes). L'autre chiffre remarquable est que plus de 11% des marchandises qui transitent par l'UE passent par Rotterdam. Ce qui en fait un point de passage exceptionnel pour le commerce entre l'Europe et les pays tiers.

Lire aussi : La mer, trésor français (11/14): les enjeux durables des villes-ports au 21e siècle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :