Brexit : un référendum dès juin 2016 au Royaume-Uni ?

Le Premier ministre britannique souhaiterait organiser la consultation nationale portant sur le maintient du pays au sein de l'Union européenne en juin 2016. Objectif: renégocier l'accord liant le pays au reste de l'UE.

1 mn

La date de ce scrutin pourrait être officialisée en octobre 2015, lors de la conférence annuelle du parti conservateur.
La date de ce scrutin pourrait être officialisée en octobre 2015, lors de la conférence annuelle du parti conservateur. (Crédits : TOBY MELVILLE)

Pas de temps à perdre pour organiser un référendum sur l'Union européenne au Royaume-Uni. Le Premier ministre David Cameron, qui avait promis sa tenue lors de sa campagne pour les législatives, aurait décidé de l'organiser dès juin 2016. C'est ce qu'indique l'édition dominicale The Independant on Sunday qui cite des sources proches du dossier.

Ces derniers mois, le gouvernement britannique a plusieurs fois fait savoir qu'il souhaitait accélérer la cadence concernant cette consultation annoncée jusqu'ici "avant 2017".

La date de ce scrutin pourrait être officialisée en octobre 2015, lors de la conférence annuelle du parti conservateur.

"Négocier le meilleur accord"

La nécessité d'assurer "le meilleur accord pour la Grande-Bretagne" ainsi que les récents événements en Grèce pousserait le gouvernement à organiser ce referendum le plus rapidement possible, selon The Independant. En effet, la crainte d'une sortie de la Grèce de la zone euro exprimée à Bruxelles début juillet pourrait servir de levier pour renégocier les termes du contrat entre Londres et l'UE.

Cette information, que les services du Premier ministre ont refusé de commenter, intervient à la veille de la visite en France de George Osborne, le ministre britannique des Finances.

(Avec AFP)

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 27/07/2015 à 8:19
Signaler
La réalité est que depuis 70 ans l'Europe occidentale est vassal des USA et que l'on a seulement eu une illusion d'autonomie donnée par nos élites et qui maintenant est en train de s'effacer. L'adoption du TTIP est inévitable si il n'y a pas mobilisa...

à écrit le 27/07/2015 à 6:57
Signaler
Lord Palmerson (19ème ) : nous n'avons pas d'alliés éternels, nous n'avons pas non plus d'ennemis éternels, mais nos intérêts sont eux éternels et il est de notre devoir de les servir.

à écrit le 26/07/2015 à 18:35
Signaler
Revenir au traité de Rome et laissez tomber l'Euro et Schengein vous verrez alors l'Europe se propulser hors de ses starting- Blocs , enfin libérée pour le grand marché mondiale .

à écrit le 26/07/2015 à 17:41
Signaler
L’Angleterre est un tabouret à 3 pieds qui refuse l’équilibre mais souhaite une hauteur à sa méthode pour chaque pied. Elle veut bien commercer avec les autres pays de l’Union mais avec ses propres règles. Elle veut bien réformer le système des impos...

à écrit le 26/07/2015 à 16:26
Signaler
Le plus grand *cheval de Troie US" en Europe ne va jamais quitter l'UE, jamais. Et comme pour le référendum pour l'Écosse et d'autres, les dés sont déjà pipés d'avance.

le 27/07/2015 à 9:42
Signaler
Moi, Président, je ne le pense pas. :-)) La baisse de popularité poussera Cameron à tenir le référendum sur le Brexit le plus tôt possible. Les Brits regardent ce qui s’est passé et ils ont vu l’intimidation qu’a subi Grèce de la part de l’UE, qui es...

à écrit le 26/07/2015 à 16:04
Signaler
L'Europe a démontré qu'elle n'existe pas, l'Europe est gangrénée. L'Europe n'est qu'un groupuscule obscur qui regroupe les fonctionnaires rentiers de la Commission à Bruxelles au service entier des voyous de la finance, tous en bandes organisées. ...

le 26/07/2015 à 18:30
Signaler
@Europoussive: pas faux, mais ce sont les électeurs qui nomment ces gens-là aux postes qu'ils ont ! Le système électoral français est pipé, mais quand on est d'accord ni avec l'un, ni avec l'autre, on vote blanc et pas contre l'autre :-) Le jour où o...

le 26/07/2015 à 18:31
Signaler
+ 1000 et encore 1000

le 27/07/2015 à 8:14
Signaler
Oui mais bon nombre de français ont encore l'espoir de changer les choses. Pour cela il vaut mieux le faire ensemble avec les autres pays européens plutôt que se replier sur soi et avoir le risque de nouvelles guerres. La paix n'a pas de prix mais ce...

à écrit le 26/07/2015 à 15:59
Signaler
Je ne comprend pas : Les anglais vont répondre oui ou non à ce référendum, ils vont choisir de sortir ou de rester dans l'UE. En quoi cela pourra être utilisé par Cameron pour renégocier quoi que ce soit ? Si les anglais veulent sortir de l'UE, qu'il...

à écrit le 26/07/2015 à 15:58
Signaler
Un pays démocratique qui veut le rester , nul doute de l'issus de ce référendum. Bonne chance les Anglais vous avez encore raison .

à écrit le 26/07/2015 à 14:03
Signaler
A noter que jusqu'ici Cameron a toujours dit que le referendum serait " avant fin 2017" ce qui assez different de " avant 2017". En ce moment, il ya une majorite - assez importante -- des electeurs qui veulent rester dans l'EU, surtout en Ecosse. ...

à écrit le 26/07/2015 à 12:55
Signaler
Je ne coirs pas que ce soit dans l'intérêt des Anglias de quitter l'UE, mais s'ils le faisaient, cela marrquerait la fin de la Grèce, car on pourra dès lors dire que tout pays peut sortir de l'UE de son plein gré ou de force.

à écrit le 26/07/2015 à 11:27
Signaler
Il est temps ! Ils ne veulent de l'Europe que ce qui les intéresse. Pas de monnaie, pas de frontière commune, rabais financiers, et perpétuelles jérémiades pour obtenir plus de dérogations. Qu'ils arrêtent de faire du chantage, fassent enfin ce f...

à écrit le 26/07/2015 à 10:56
Signaler
Il faut que la GB sorte de l'UE car on ne peut pas reprendre les choses dans l'UE en main tant qu'ils seront là. Ils seront toujours opposés au projet franco-allemand de construction d'une puissance européenne car elle sera forcément concurrente. J'...

le 26/07/2015 à 17:50
Signaler
OUI ,très bonne conclusion ,l’Allemagne doit jeter le masque et ne pas jouer le double jeu

le 27/07/2015 à 8:08
Signaler
Oui, labete, mais pas tout à fait car concernant l'Allemagne devra choisir de bâtir une Europe indépendante AVEC la France, la Belgique, l'Italie et les autres pays européens OU de rester soumise aux USA (et cela vaut pour le reste de l'Europe, en pa...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.