Von der Leyen exige de Liz Truss le « respect intégral » des accords avec l'UE

Dans un message de félicitations en forme d'avertissement, Ursula von der Leyen a immédiatement exigé de Liz Truss qu'elle ne remette pas en cause les accords déjà validés entre Européens et Britanniques sur le Brexit. A commencer par le sujet de la frontière nord-irlandaise que Londres a remis en cause par un projet de loi au printemps... conçu par Liz Truss.
Ursula Von der Leyen.
Ursula Von der Leyen. (Crédits : RITZAU SCANPIX)

En plus des félicitations de rigueur pour sa désignation à la tête du parti conservateur, la future Première ministre Liz Truss a reçu un avertissement à peine voilé de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. L'Allemande a expliqué lundi qu'elle attendait de Liz Truss « le respect intégral (des) accords » scellés entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne.

« L'UE et le Royaume-Uni sont des partenaires. Nous faisons face ensemble à de nombreux défis, du changement climatique à la guerre en Ukraine. J'espère une relation constructive dans le respect intégral de nos accords », a-t-elle lancé sur Twitter. La méfiance de la dirigeante bruxelloise tient aux positions anti-européennes qu'a affichées Liz Truss lors de sa campagne pour le 10 Downing Street. Alors qu'elle était partisane du maintien dans l'UE en 2016, la ministre des Affaires étrangères de Boris Johnson, Liz Truss, s'est convertie au Brexit au diapason de son ancien Premier ministre. Une ligne qu'elle a tenu lors du scrutin des Tories. Elle avait notamment menacé de revenir sur l'accord post-Brexit signé par Londres avec Bruxelles concernant l'Irlande du Nord.

Truss n'arrive pas avec les faveurs de Paris et Bruxelles

Au gouvernement, Liz Truss a conçu en mai dernier une loi qui vise à contourner l'accord entre Londres et Bruxelles sur l'Irlande du Nord. Le protocole nord-irlandais signé entre les Britanniques et les Européens proposait une solution intermédiaire pour éviter le rétablissement d'une frontière dure entre l'Eire (dans le Marché commun) et l'Irlande du Nord, rattachée au Royaume-Uni.

Cela avait abouti à déplacer la frontière UE-Royaume-Uni en mer d'Irlande et à y établir des contrôles douaniers, ce que n'acceptent pas les élus unionistes d'Irlande du Nord qui estiment être mis à l'écart du Royaume-Uni. En représailles, la Commission européenne a déjà lancé contre le Royaume-Uni sept procédures d'infraction pour non-respect du protocole.

Au-delà de l'UE, les relations avec les capitales européennes pourraient être complexes, à commencer par Paris. Au cours d'un débat cet été, Liz Truss avait dû répondre à la question de savoir si Emmanuel Macron était un « ami ou ennemi ? ». La prochaine Première ministre a refusé de répondre formellement, se contentant de dire qu'elle jugerait le Président français sur ses actes. De son côté, son concurrent Rishi Sunak avait désigné la France comme une nation amie sans ambiguïté. Nul doute que l'ancien ministre des Affaires étrangères avait davantage les faveurs de Bruxelles et Paris que Liz Truss.

Lire aussiInflation, grèves, énergie : l'automne brûlant de Liz Truss

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 05/09/2022 à 21:15
Signaler
Bonjour, La GB a quitté notre union , cela était sont choix, pourtant les 40 années quel est resté dans l'union lui ons était très prospère. Elle est rentrée plus pauvre que la France (1/3 en moins ) est elle en est sortie plus riche .(1/3 en plu...

à écrit le 05/09/2022 à 19:15
Signaler
Quel accueil exquis de la part d'Ursula... Liz n'est pas encore en fonction mais déjà suspectée du pire publiquement : bonjour l'ambiance... Heureusement que c'est une femme qui s'adresse ainsi à une autre femme...

le 06/09/2022 à 12:36
Signaler
Bonjour, Bon ils faut dire quel a un passif politique très a droite.... Donc ils faut dire que prévenir ne coûte rien , ensuite la GB a a des accords avec l'Union européenne, donc a eux de respecter les engagements pris.... Personnellement je croi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.