"On n'est pas dans le concours Lépine des économies" (Ayrault)

 |   |  368  mots
Pourquoi annoncer de fausses nouvelles?, demande Jean-Marc Ayrault sur le gel de l'avancement des fonctionnaires. (Reuters/Benoît Tessier)
"Pourquoi annoncer de fausses nouvelles?", demande Jean-Marc Ayrault sur le gel de l'avancement des fonctionnaires. (Reuters/Benoît Tessier) (Crédits : Reuters/Benoit Tessier)
La déclaration, démentie depuis, de Vincent Peillon sur le gel de l'avancement des fonctionnaires a affolé la majorité et les syndicats, forçant le Premier ministre à réaffirmer la position du gouvernement : "ce n'est pas vrai".

Non, non, non. Jean-Marc Ayrault a démenti jeudi sur Europe 1 que le gel des primes et avancements des fonctionnaires soit à l'étude au gouvernement, une hypothèse qui suscite les foudres des syndicats.

Bruno Le Roux, le patron des députés socialistes à l'Assemblée nationale, avait affirmé mercredi que le gel des primes et avancements des fonctionnaires était bien "sur la table", avant de corriger un peu plus tard ses propos.

Jean-Marc Ayrault a répondu sèchement sur Europe 1:

Ce n'est pas vrai... Pourquoi annoncer de fausses nouvelles? (...) On n'est pas dans le concours Lépine des économies.

"Pas favorable à la baisse du pouvoir d'achat"

"Je ne suis pas favorable à la baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires", a encore dit le Premier ministre, ajoutant: "Ce que je vous demande de regarder c'est ce que nous avons fait: au 1er février, sur les feuilles de paye, les (fonctionnaires de) catégorie C, c'est-à-dire les moins payés, vont voir leur situation s'améliorer".

Jeudi dernier, Vincent Peillon avait affolé les syndicats et le gouvernement en affirmant, selon Les Echos, vouloir geler l'avancement des parlementaires. L'information a été vigoureusement démentie par le ministre, même si, explique Mediapart lundi 10 février, "le ministre a bien proposé le gel de l'avancement automatique des fonctionnaires" lors d'un déjeuner de presse.

La mesure "sur la table"

Mercredi, Bruno Le Roux avait relancé la polémique en assurant que la mesure était "sur la table". Le gouvernement est à la recherche de 53 milliards d'euros d'économies en trois ans, pour financer notamment un allègement de charges sur les entreprises dans le cadre de son "pacte de responsabilité" avec le Medef.

A propos du "pacte de responsabilité", Jean-Marc Ayrault a fixé jeudi sur Europe 1 à "fin mars" le délai de négociation. Ce pacte prévoit une baisse du coût du travail en échange d'embauches par les entreprises. Avant ce délai, le 28 février, "les syndicats et le patronat se rencontrent pour voir comment on peut avancer de façon équilibrée sur les contreparties", a rappelé Jean-Marc Ayrault.

>> Lire : Pacte de responsabilité : le patronat et François Hollande se rendent coup pour coup

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2014 à 20:53 :
Le ministre est encore là? Lequel?
a écrit le 26/02/2014 à 8:41 :
il ferait mieux de retourner à ses cours d'allemand.
a écrit le 25/02/2014 à 22:12 :
faut vraiment avoir aucun sens de la patrie, ni morale, ni honte de rien pour se comporter à un tel poste comme ca...
a écrit le 25/02/2014 à 19:43 :
On ironie sur la croissance, bonnes lanternes rouges que nous sommes, alors la réduction des dépenses n'est pas à l'ordre du jour? On candidate aux boulets en enfilade?
a écrit le 25/02/2014 à 10:06 :
MEDIAPART est un excellent journal et il l'a prouvé récemment avec l'affaire du ministre du budget CAHUZAC.
J'ai totalement confiance en leurs journalistes et en leurs révélations car ils sont INCORRUPTIBLES.
Grand bravo à eux tous !
a écrit le 24/02/2014 à 20:56 :
La politique en Europe c'est le show biz de l'inefficacité en terme de chômage et de société bonheur, une bonne vallée de larmes... elle est où la dolce vita?
a écrit le 24/02/2014 à 20:48 :
On est chez Laurel ou bien Hardy les gars en terme de croissance et d'emploi? Il faut 2,5% pour commencer à réduire le chômage. Et quoi, on fait des évadés et des comptes?
a écrit le 24/02/2014 à 20:31 :
En effet, c'est un concours de chômage chez les jeunes en Europe et de récession! On tire sur le taxi driver et on ne réforme pas les fonx. On forme les gens pour des entreprises fantômes. Mr Renzi parle croissance et emplois et répression des riches!
a écrit le 16/02/2014 à 20:35 :
NON ce n'est pas le concours Lépine des économies, ce serait plutôt celui des impôts, taxes et prélèvements
a écrit le 16/02/2014 à 11:35 :
A vrai dire , et pour être clair , je dirai que nous sommes dans un mauvais Trip.
a écrit le 14/02/2014 à 12:12 :
Par contre pour les impôts, taxes, contributions etc.. on est en plein dans le "concours Lepine".
Quelle ironie !
a écrit le 14/02/2014 à 11:53 :
C'est dur de réduire son train de vie, même et surtout s'il est modeste. Manger des patates ne plus se chauffer, ne se laver qu'une ou 2 fois par semaine, porter des fringues de dix ans etc.. c'est notre futur et encore si la situation ne s'aggrave pas, et c'est pas gagné !
Réponse de le 14/02/2014 à 12:13 :
Et oui, c'est dommage de ne pas avoir bien travaillé à l'école, de préférer rentrer tot pour regarder la télé, de ne pas chercher un autre boulot ou de créer sa propre entreprise !! C'est tellement plus simple de pleurer
a écrit le 14/02/2014 à 11:47 :
Généreux avec l'argent des autres évidemment.
Malheureusement l'époque où l'on pouvait dévaluer notre monnaie de singe tous les 2 ou 3 ans est révolue. Il faut changer le logiciel des politiques et dire la vérité qui est dure pour ceux qui promettaient de raser gratis demain.
a écrit le 13/02/2014 à 17:44 :
si il veut éviter les fausses rumeurs , qu'il nous dévoile enfin ce fameux plan d'économie de 50 milliards ! Tout le monde l'attend !dans l'activité industrielle on l'appelle le BBZ , budget base zéro! ça revient à supprimer tout ce qui n'est pas indispensable ! ça fait pas mal de choses
Réponse de le 13/02/2014 à 23:04 :
chuuuuut! après les élections .........
a écrit le 13/02/2014 à 17:22 :
Il y a longtemps que le parti Socialiste a été écarté du concours Lépine en matière d'économie pour incapacité chronique ! enfin cela sert à rien de le répéter , ils n'entendent rien !
Réponse de le 14/02/2014 à 12:18 :
Vous avez raison, c'était mieux avant, quand on pouvait se permettre de s'endetter de 600 milliards et de faire des cadeaux fiscaux aux promoteurs immobiliers et aux copains du CAC 40 !! Vivement que notre Nicolas 1er revienne et qu'il se décide enfin à prendre les pleins pouvoirs pour conquérir l'Europe et régner en maitre sur la Galaxie !!
Réponse de le 14/02/2014 à 18:50 :
L'UMP n'a pas concouru au concours Lépine en matière d'économie trop timide n'a pas voulu gêner les partis les membres du Front Républicain.
a écrit le 13/02/2014 à 16:48 :
c'est effectivement le Lepine,car aucun secteur géré par l'Etat,ou ses annexes,ne présente un bilan positif.
résultat,comme aucun contrôle de gestion existe,chacun pratique la patate chaude,
ainsi la branche maladie,qui refuse de faire payer des prestations qui résultent d'actes irréfléchis,comme les accidents de voiture,skis,nautisme et autres loisirs,pour lesquels,les cotisations employeurs/salariés ne sont pas adaptées!
a quoi sert l'ENA???
Réponse de le 13/02/2014 à 19:34 :
Ça c'est normal si la droite n'avait pas commencé a privatiser France Telecom et EDF on aurait de l'argent qui rentre. C'est pas dans l'éducation nationale, la défense, l’intérieur... que l'argent rentre.
a écrit le 13/02/2014 à 15:15 :
Les spécialistes de l'innovation trouveront ici un exemple concret du NIH (Not Invented Here)
a écrit le 13/02/2014 à 15:13 :
Il a raison: on n'est même pas dans les économies tout court!
Par contre on est dans le concours Lepine des bêtises proférées par les ministres !
a écrit le 13/02/2014 à 14:26 :
Non , on est dans du show-business...
a écrit le 13/02/2014 à 14:22 :
hollande lors des présidentielles a dit justice pour tous les français alors qu'il abolisse et supprime cette forte inégalité que bénéficie les fonctionnaires et politiques de leurs avantages privilèges qui sont financés par les sociétés et leurs travailleurs du privé avant que la société civile se révolte
a écrit le 13/02/2014 à 13:56 :
Que pour se débarrasser d'un socialiste, il faut lui trouver un compte bancaire en Suisse parce que rien que pour se débarrasser de Jean Marc, on serait prêt a lui en ouvrir un.
a écrit le 13/02/2014 à 13:53 :
Ils l'appliquent après les élections parce que le ministre des transports en parlait il y a quelques jours.
Avec la Tribune, on vérifie assez facilement qu'une proposition de taxe ou d'impôt nouveau est sur la table chaque semaine.
a écrit le 13/02/2014 à 13:47 :
Certains fonctionnaires oublient que le secteur marchand : entreprises et salariés du privé qui créent à 90% la richesse de notre pays sert à financer une minorité d'assisté de 5,4 millions de fonctionnaires et de parlementaires à très faible productivité et aux services dignes l'Ex-URSSS. Hélas! la source se tarie car la France s’appauvrit. Il est encore temps de mettre fin à cette République bananière en mettant un terme une fois pour toute à ses privilèges et avantages d'un autre temps qui ruinent notre pays pour au moins ralentir le déclin du paquebot France...
Réponse de le 16/02/2014 à 11:36 :
Un voeux s'écrit : un voeu
a écrit le 13/02/2014 à 13:16 :
Concours lépine des geignards cette rubrique réaction des lecteurs: Que ceux qui ne supportent plus ce pays se barrent, la circulation en Europe est libre! Si nous pouvions nous passer des pleureuses et se retrouver entre ceux qui ont envie de se bouger les fesses par eux mêmes, le moral bondirait dans ce pays. Heureusement pour beaucoup que l'infanterie française ne comptait pas autant de C.Molles en 14: Cent ans après, quelle pitié de lire les propos de certains.....
Réponse de le 13/02/2014 à 13:55 :
se bouger les fesses ? OK! pour être ponctionnés à mort? ! ouais, vaut mieux se casser "puisque la circulation en Europe est libre ! " rentreront à la place ceux qu'ils faut "soutenir" à long terme et même à perte de vue sans que jamais ils ne se fendent de travailler et de cotiser ! c'est bon ça pour le pays !!
Réponse de le 14/02/2014 à 12:23 :
Je crois que vous lancer un pavé dans la mare !! Vous êtes sur un site de commentateurs enragés et encartés à l'UMP ou au FN. Inutile de dépenser de l'énergie à essayer d'expliquer que ce sont leurs héros qui sont à l'origine des efforts que nous devons faire pour ne pas sombrer... C'est peine perdue. Ce qui est drôle c'est que les pleurnichards qui se plaignent, sont les premiers à profiter du système : leurs gosses vont à l'école (gratuite), ils bénéficient d'allocations familiales, du remboursement de leurs dépenses de santé, du déneigement de leurs routes, de leurs cartes d'identité (gratuites aussi), de la retraite, ... lol
a écrit le 13/02/2014 à 12:54 :
Il faut surtout retrouver une croissance, une compétitivité que nous donnera notre sorti de l'euro!
Réponse de le 13/02/2014 à 13:37 :
comptez là dessus et buvez de l'eau ! les "elites" , ça ne les arrange absolument pas, cette sortie d'euro ! vive le marasme à long terme!
a écrit le 13/02/2014 à 12:11 :
Quand on n'a pas d'idée, on se laisse déborder par ceux qui en ont, aussi saugrenues que soient les leurs ! Il ne reste plus qu'à discourir sur ces dernières pour faire passer le temps ! C'est une attitude inconséquente mais largement adoptée...
a écrit le 13/02/2014 à 11:50 :
Depuis 1980, hors dépenses militaires, les dépenses publiques ont augmenté de 12,5 points de PIB.

Entre 1980 et 2013, les dépenses publiques sont passées de 46% à 57% du PIB.
Sur la même période, les dépenses militaire sont passé de 3% à 1,5% du PIB.
12,5 points de PIB représentent 250 milliards d’euros de dépenses publiques supplémentaires par an.
Au total, les dépenses publiques ont atteint 1180 milliards d'euros en 2013.

Est-ce que la France va mieux avec cette explosion des dépenses publiques ?
Réponse de le 13/02/2014 à 11:59 :
est ce que vous croyez que ça irait mieux si ces dépenses publiques avaient baisser de 12.5 points ?
Réponse de le 13/02/2014 à 12:01 :
Dans ces dépenses il y principalement des dépenses de retraite et de santé, qui ont manifestement contribué au bien-être.

Donc oui la France va mieux!
Réponse de le 13/02/2014 à 12:13 :
@Gringo : "Dans ces dépenses il y principalement des dépenses de retraite et de santé, qui ont manifestement contribué au bien-être." => au bien-être de qui ?
Réponse de le 13/02/2014 à 15:12 :
les dépenses infinies qui servent au bien être des oligarques et n'oublions pas à ces touristes" qui s'installent chez nous "parce que la soupe est très, très bonne !quant au "bien être de nos anciens, il se fait de plus/en plus ténu.....mais , on va parer à cela, bientôt on va nous remettre une couche " de la fameuse vignette" qui est prévue dans quelques mois, et ce sera bien "évidemment, pour "le bien être de nos vieux", n'est ce pas? ..
a écrit le 13/02/2014 à 11:29 :
Si l'on n'est pas dans le concours Lépine, l'on est bel et bien dans le concours de brumes. Comme cela dure depuis des décennies, la conséquence est le dégoût pour l'UMPS avec l'inanité de taxer d'ultra-droite les mécontents de tous bords. Personne ne peut croire à un avenir sans déflation rampante ou brutale des valeurs, y compris morales.
a écrit le 13/02/2014 à 11:23 :
Il faut supprimé pour les fonctionnaires comme pour les parlementaires leurs avantages et privilèges et mettre fin à cette injustice avec le secteur privé. La France surendetté et en faillite, il faut réduire la dépense publique et mettre fin au gaspillage d'urgence.
Réponse de le 13/02/2014 à 11:35 :
jamais il faut conserver sa clientele pour se gaver de privilèges
a écrit le 13/02/2014 à 11:19 :
Salarié du privé faisant 9h par jour en moyenne comme l'ensemble de mes camarades avec une stagnation de salaire et baisse pour les cadres enfin d'améliorer la compétitivité de la société. Je n'ai pas de prime de 250 € d'absentéisme comme les agents territoriaux, je n'ai pas de billet gratuit sans limite comme la sncf, ratp et de journée de travail de 6h, je n'ai pas de congé au-dessus du légal comme le conseil régional, je n'ai pas la gratuité de l'électricité ou m'augmente sans rapport avec mes responsabilités ma rémunération ou la plus faible productivité d'europe de travail comme edf dans ce secteur, je n'ai pas une après-midi de repos avant jour de fériè comme les administrations publiques, je n'ai pas de double retraite comme les parlementaires et comme les fonctionnaires calculés sur les 6 derniers mois, je n'ai pas etc, etc, etc... Par contre, je travaille 7 mois de l'année tous impôts et taxes comprises pour l'état. Mais un vrai ras-le-bol d'entretenir cette monarchie de parlementaires et sa caste de fonctionnaires et de descendre dans la rue pour me révolter de cette injustice !!!
Réponse de le 13/02/2014 à 12:01 :
@ Ras-le-bol Hélas...! nous sommes plus que mal barrés
Réponse de le 13/02/2014 à 12:21 :
Et bien cher monsieur je vous invite a passer un concours dans la focntion public, faites le bon choix afin que vous puissiez bénéficier de l'ensemble des avantages, attention ce ne sont pas des avantages globaux mais spécifiques par ministère...
Réponse de le 13/02/2014 à 12:23 :
Mais puisqu'on vous dit que tout va bien !!
Enfin, ça dépend pour qui ...
Réponse de le 14/02/2014 à 13:26 :
Comme vous êtes négatif ! Passez un concours à la SNCF, à EDF, à la Mairie de votre bled, à la RATP et tâchez de bosser dans toutes ces entreprises pour bénéficier des avantages réels ou imaginaires que vous énoncez. Si vous êtes fatigué de payer, demandez votre mutation en Suisse, ils sont devenus très accueillants depuis dimanche dernier...
a écrit le 13/02/2014 à 11:05 :
Augmenter l'allocation de rentrée scolaire de 15%. C'est simple et ça marche a tous les coups.
Il faut l'annoncer en juin.
Et mi septembre, on augmente les impôts et les taxes supportes par les ménages et les entreprises.
Facile, simple et rapide quoi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :