Dassault Systèmes prolonge son OPA sur Accelrys à cause d’une enquête de Washington

 |   |  282  mots
Dassault Systèmes se dit convaincu que cette opération ne pose aucun problème en matière de sécurité nationale aux autorités américaines.REUTERS/Jonathan Ernst.
Dassault Systèmes se dit "convaincu" que cette opération "ne pose aucun problème en matière de sécurité nationale" aux autorités américaines.REUTERS/Jonathan Ernst. (Crédits : Reuters)
La décision du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS) va entraîner un nouveau report de la date de clôture de l'OPA. Le groupe français souligne toutefois qu'une telle décision "n'est pas inhabituelle".

L'éditeur français de logiciels industriels Dassault Systèmes a annoncé mercredi que le comité parlementaire américain chargé d'étudier les investissements étrangers dans les secteurs "sensibles" avait décidé d'ouvrir une enquête sur son acquisition projetée d'Accelrys.

La décision du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS) va entraîner un nouveau report de la date de clôture de l'OPA: initialement fixée au 13 mars, puis décalée au 25 mars, elle va être repoussée de dix nouveaux jours ouvrables supplémentaires, jusqu'au 8 avril.

"Aucun problème" pour la sécurité nationale

Transmise la veille par écrit aux deux parties, une telle décision "n'est pas inhabituelle", a souligné le groupe français dans un communiqué. Dassault Systèmes se dit "convaincu" que cette opération "ne pose aucun problème en matière de sécurité nationale" aux autorités américaines.

Le CFIUS a 45 jours pour boucler son enquête, soit jusqu'au 8 mai, mais Dassault espère qu'il la finalisera avant cette date butoir.

La société valorisée 550 millions d'euros

Accelrys est un petit concurrent de Dassault Systèmes spécialisé dans les logiciels aidant à la recherche dans les domaines de la chimie et des biotechnologies. Avec près de 2.000 clients, dont Sanofi, DuPont, Unilever ou L'Oréal, l'entreprise américaine, cotée au Nasdaq, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de l'ordre de 180 millions de dollars.

Approuvée par le conseil d'administration d'Accelrys, l'offre de Dassault Systèmes valorise la société américaine autour de 750 millions de dollars (environ 550 millions d'euros), en incluant sa dette. Lundi soir, 74,8% du capital avaient été apportés au groupe français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :