Air France s'apprête à boucler la vente de Cityjet à l'allemand Intro Aviation

La compagnie aérienne française a décidé d'accepter l'offre de rachat de sa filiale de transport régional reçue en décembre.
Rachetée en 2000 par Air France, CityJet a accusé une perte nette de 39,7 millions d'euros en 2013. REUTERS.
Rachetée en 2000 par Air France, CityJet a accusé une perte nette de 39,7 millions d'euros en 2013. REUTERS. (Crédits : reuters.com)

Changement de propriétaire pour Cityjet. Air France va bel et bien céder sa filiale de transport régional au groupe allemand Intro Aviation, une transaction qui sera définitivement bouclée "fin avril", et qui prévoit le maintien d'une coopération commerciale entre les deux entreprises. La compagnie aérienne française a décidé d'accepter "l'offre ferme de rachat de CityJet et de sa filiale VLM reçue en décembre" de la part de la société Intro Aviation, selon un communiqué publié sur le site Internet du groupe, vendredi soir. "La cession des titres de CityJet doit intervenir fin avril", précise Air France.

"Air France et CityJet maintiendront une coopération commerciale, dans le cadre d'un nouveau projet industriel, qui prévoit notamment le développement de vols sous la marque CityJet" au départ de Londres vers des destinations européennes, et "le maintien par CityJet de vols opérés pour le compte d'Air France" au départ de Roissy, indique la compagnie.

"L'annonce de cette cession prochaine est importante pour les personnels de CityJet et de VLM", poursuit Air France, pour qui "l'un des objectifs de l'opération est de créer les conditions d'un nouveau développement pérenne pour l'entreprise et ses salariés". Au début du mois, les syndicats de pilotes français de CityJet s'étaient inquiétés d'une cession qu'ils assimilent à un "plan social déguisé" et avaient écrit au ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, pour lui demander de contraindre Air France à mettre sur pied un plan d'accompagnement pour les salariés de sa filiale.

Ces syndicats craignent qu'Air France ne "retire progressivement ses contrats d'affrètement avec CityJet, pour les arrêter définitivement en octobre 2017, ce qui conduira alors le repreneur à effectuer des délocalisations et un plan social". Selon un document interne présenté le 6 mars en Comité central d'entreprise (CCE), la transaction prévoit qu'Air France détienne pendant 5 ans une participation aux bénéfices de sa filiale, en contrepartie de l'apurement d'une grande partie de ses pertes.

Au total, 122 millions d'euros ont été intégrés en charges dans les comptes 2013 d'Air France (moins-value de cession, provisions sur la transaction, pertes 2013). Rachetée en 2000 par Air France, CityJet a accusé une perte nette de 39,7 millions d'euros l'an dernier, pour un chiffre d'affaires de 204 millions, selon ce document. Le groupe CityJet (CityJet et VLM) comptait 835 personnes fin 2013 dont 212 pilotes, 302 hôtesses et stewards et 321 personnels du sol.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.