CityJet vendue par Air France, les pilotes français en grève à Noël

 |   |  473  mots
Air France prévoit de maintenir une coopération commerciale avec Cityjet
Air France prévoit de maintenir une coopération commerciale avec Cityjet (Crédits : reuters.com)
Les pilotes français de la filiale irlandaise d'Air France appelent à la grève le 24 et le 25 décembre. Ils s'opposent à la vente de leur compagnie.

«Les pilotes de CityJet France refusent d'être envoyés à l'échafaud » et prévoient des actions de débrayage du 24 décembre à 00h01 (heure de Paris) jusqu'au 25 décembre à 23h59. C'est la réaction de l'intersyndicale des pilotes basés en France de cette compagnie irlandaise à l'annonce vendredi soir de leur maison-mère, Air France, de la cession de Cityjet à Intro Aviation. Celle-ci a fait une offre ferme d'achat de CityJet et de sa filiale VLM.

«Air France préfère brader sa filiale déficitaire à Intro-Aviation, un redresseur étranger, et fuir ses responsabilités plutôt que de la restructurer », expliquent les pilotes, pour qui « cette cession s'apparente plutôt à une faillite organisée par Air France laissée aux bons soins du repreneur ».

Coopération commerciale avec Air France

Pour les pilotes, « le projet de reprise tel que présenté n'inclut aucun investissement », n'apporte « aucune garantie sur les revenus ou les emplois » et « diminue le volume d'affrètement au départ de Roissy » pour le compte d'Air France. Cette dernière a expliqué que l'offre ferme de d'Intro Aviation prévoit le maintien d'une coopération commerciale avec Air France dans le cadre d'un nouveau projet industriel".

La transaction, dont le montant n'a pas été communiqué, doit être finalisée au premier trimestre 2014. Air France cherchait des investisseurs depuis 18 mois.

Créée en 1994 en Irlande, la compagnie CityJet avait été rachetée à 100% par le groupe Air France en 2000, pour le compte duquel elle exploite des vols entre Paris et Dublin, Edimbourg, Newcastle, Bristol, Turin, Florence et Zagreb, en plus de son réseau propre au départ de Londres.

Erreur stratégique

Considérée il y a quelques années comme le bras armé d'Air France contre les low-cost puis contre British Airways, cette compagnie à bas coûts (en raison notamment de la faiblesse du coût du travail irlandais) est victime d'une erreur stratégique d'Air France selon des experts. Celle d'avoir pu penser développer sur les terres de British Airways une filiale basée au London City Airport, à deux pas de la City, desservant les principales villes financières d'Europe.

Rachat d'une partie de la flotte de Northwest, acquisition de la belge VLM pour disposer de créneaux horaires à London City Airport afin d'y créer un mini-hub d'affaires : malgré ces investissements, Air France n'a jamais pu développer une force de vente suffisante outre-Manche pour faire de l'ombre à British Airways. Certes, la crise financière à partir de 2008 et la chute du trafic affaires qui en suivit (et qui n'est pas reparti depuis en termes de niveau de prix) n'a pas facilité les affaires de Cityjet.

Selon les syndicat Unac, la compagnie a perdu 19 millions d'euros en 2012 et devrait encore perdre une vingtaine de millions d'euros en 2013. La compagnie emploie environ 850 personnes, dont 243 pilotes (29 en France).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/12/2013 à 19:26 :
Cityjet subit comme beaucoup de compagnie aérienne française par le passe le manque de stratégie et de vision cohérente du secteur de la part d air France. Comme air charter ou air inter et d autres, AF a montre en tant qu actionnaire une fois de plus son incompétence de gestion. Ils vont les vendre a des escrocs pour clôturer l affaire.
Encore bravo aux responsables AF pour avoir plombé les emplois français et foutue un bazard sans nom dans ce secteur
a écrit le 23/12/2013 à 18:24 :
Tu m'étonnes qu'ils font grève les pilotes de City-Jet, avec leurs salaires et conditions calqués sur ceux d'AF : salaire de ministre, horaires à faire des envieux à la RATP, CE de millionnaire et j'en passe. Et oui, en cas de vente de City-Jet, va falloir se mettre à bosser, hein...
Réponse de le 23/12/2013 à 19:19 :
Tu dis n'importe quoi. Tu ne connait pas les conditions d'emploi des personnels de Cityjet qui sont loin d'être calquées sur Air France.
Réponse de le 25/12/2013 à 23:08 :
Il faudrait se renseigner avant d écrire des idioties pareilles... Les conditions des navigants de Cityjet sont les pires du groupe air France et avec un salaire gelé depuis des années ainsi que les avancements de carrières
a écrit le 23/12/2013 à 17:40 :
Encore un flop commercial d'Air France. Alitalia a échappé belle...
a écrit le 23/12/2013 à 13:04 :
Une fois de plus, le titre, la photo et le ton de l’article insinuent des informations fausses. Oui, les pilotes français de Cityjet sont en grève, mais ceux d’Air France ne le sont pas. L’utilisation d’une photo de la dérive d’un avion d’air France est donc inappropriée.

Un titre correct aurait été : « les pilotes français de Cityjet (filiale d’Air France) en grève.

Ca n’est pas la première fois que monsieur Gliszczynski s’acharne contre la compagnie Air France. Une subjectivité assumée (voir le titre recent: “Si Ryanair se pose un jour à Roissy, Air France l'aura bien cherché”) qui n’est pas à la hauteur d’un journal de qualité comme la tribune.
a écrit le 23/12/2013 à 13:02 :
Une grève ... chez Air France ... pendant les vacances ... impossible ... Non, je déconne, c'est la routine chez ces employés "vénaux" de prendre en otage les passagers durant leurs vacances.
Donc on résume, une grève le 21 pour pourrir les départs en vacance, une le 24/25 pour pourrir le réveillons des familles qui devaient se réunir ... peut être une pour le 31 et qui sait pour les retours les 4/5 janvier ...
a écrit le 23/12/2013 à 13:02 :
Une grève ... chez Air France ... pendant les vacances ... impossible ... Non, je déconne, c'est la routine chez ces employés "vénaux" de prendre en otage les passagers durant leurs vacances.
Donc on résume, une grève le 21 pour pourrir les départs en vacance, une le 24/25 pour pourrir le réveillons des familles qui devaient se réunir ... peut être une pour le 31 et qui sait pour les retours les 4/5 janvier ...
Réponse de le 23/12/2013 à 15:50 :
La beauferie â l'état pur. On croirait lire le courrier des lecteurs du Figaro...
Réponse de le 23/12/2013 à 15:50 :
@Jul: je ne veux pas prendre parti, mais tu fais la grève le dimanche ou la nuit quand les bureaux de ta boîte sont fermés ? Pour se faire entendre, il faut quand même que cela ait un impact, désagréable certes pour les usagers, mais incontournable puisque quand tu demandes gentiment, t'es certain de ne rien obtenir :-)
Réponse de le 24/12/2013 à 1:37 :
Vivement que Qatar Airways rachète air France ...ça évitera au contribuable de mettre la main à la poche car à chaque fois qu'AF perd de l'argent c'est de l'impôt qui ne rentre pas. Et on sera peut être moins pris en otage....
Réponse de le 24/12/2013 à 20:39 :
@patrick: n'étant ni preneur d'otage, ni chômeur ... Je ne peux pas vous répondre. Prendre les usagers en otages comme le font ces pilotes français est inadmissible et surtout criminelle en cette période de crise.
Réponse de le 25/12/2013 à 23:14 :
Justement c est pour garder leur emploi qu ils font grêve... Ce n est ni inadmissible ni criminel!
Réponse de le 26/12/2013 à 9:17 :
Chez Woo le matraquage syndico-socialiste a porté ses fruits vu que ce dernier pense que c'est en manifestant qu'on préserve son emploi ... Triste mentalité ... Une mentalité criminelle comme je le disais plus haut ... Surtout en cette période de crise. Il faut être stupide pour penser que prendre en otage ses clients est une solution. Qui font vivre ces pilotes? Les PAX non?
Réponse de le 28/12/2013 à 19:59 :
Pilote a répondu le 24/12/2013 à 1:37:
L'Etat n'a pas mis d'argent dans les caisses Air France depuis 1995 pour information

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :