AG2R La Mondiale veut augmenter sa rentabilité

 |   |  449  mots
Le premier groupe de protection sociale collecte désormais près de 28 milliards d'euros de primes en retraite complémentaire et assurance, après intégration de Reunica. Il cherche à augmenter durablement ses résultats

AG2R La Mondiale, premier groupe français, de protection sociale (combinant gestion de la retraite complémentaire et assurance de personnes) a annoncé ce mardi un résultat net part du groupe de 299 millions d'euros pour 2015, concernant la partie assurantielle. Un résultat difficilement comparable à celui de l'année précédente, compte tenu de l'intégration dans les comptes d'un autre groupe de protection sociale, Reunica. On peut penser que ce résultat, affiché en hausse de 5,7% par rapport à 2014, aurait été en stable sans cet apport de Reunica. Le retour sur fonds propres diminue d'ailleurs, passant de 7,7% en 2014 à 5,8% en 2015. Reunica a apporté près de 800 millions d'euros de fonds propres au groupe, mais une rentabilité assez faible, ce qui explique largement cette érosion.

Moins de collecte pour le fonds en euros

Les dirigeants cherchent donc à accroître la rentabilité, au besoin en acceptant de diminuer le chiffre d'affaires. S'agissant de la collecte d'épargne (assurance vie), le groupe a cherché à diminuer la collecte des placements destinés aux fonds euros, victimes de la baisse des taux d'intérêt. De fait, la collecte sur ces fonds a baissé de 30% en 2015, soit près d'un milliard en moins, sur un total d'épargne collectée de 4,79 milliards d'euros. En revanche, la collecte sur les supports en unité de compte -actions- sont en hausse de 24,5%, qui assurent -potentiellement, selon l'évolution des marchés- une rentabilité supérieure pour l'épargnant. Pour l'assureur, la rentabilité à court terme des deux supports (euros et UC) est équivalente. Mais, en privilégiant les UC, le principal intérêt est d'augmenter une activité beaucoup moins gourmande en fonds propres, surtout dans la perspective de Solvabilité 2.

Moins de chiffre d'affaires en santé

C'est en assurance prévoyance et santé que l'objectif de rentabilité accrue est le plus manifeste. Le groupe a refusé d'entrer dans la guerre des prix liée à l'ANI -complémentaire santé pour tous les salariés-, refusant des contrats à perte, à la différence de certains assureurs. D'où une baisse de 4,8%, en 2015, des primes encaissées au titre de l'assurance santé collective, afin de privilégier les contrats les plus rentables. La rentabilité reste ainsi assurée, avec un ratio combiné (total des charges/primes encaissées) de 98. Et le chiffre d'affaires devrait augmenter à terme, avec l'ANI (complémentaire santé pour tous), 28 accords de branche ayant co-recommandé AG2R, qui a réussi à affilier 140.000 salariés supplémentaires.

S'agissant de la rentabilité, le ratio combiné est beaucoup moins favorable en prévoyance, puisqu'il atteint 110 hors impact de la baisse des taux en 2015.

 L'objectif du groupe est de redresser progressivement cette branche, et d'assurer plus globalement une progression durable des résultats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :