Le coût des catastrophes naturelles repart à la hausse

 |   |  364  mots
(Crédits : © Navesh Chitrakar / Reuters)
Le coût des catastrophes naturelles et désastres causés par l'homme est passé de 95 milliards de dollars en 2015 à 158 milliards en 2016, selon le réassureur Swiss Re. Sur les 10 dernières années, le coût moyen atteint 175 milliards par an

Le coût des catastrophes naturelles et des désastres causés par l'homme dans le monde en 2016 est estimé à 158 milliards de dollars, en forte hausse par rapport à 2015 (94 milliards de dollars), selon une première estimation du groupe suisse de réassurance Swiss Re publiée jeudi. Sur ce montant, environ 49 milliards de dollars sont couverts par des compagnies d'assurances, à comparer avec 37 milliards en 2015, a évalué Swiss Re, dans son étude appelée Sigma et publiée chaque année en décembre. En moyenne, sur les 10 dernières années, les catastrophes naturelles et autres désastres ont représenté un coût global de 175 milliards,  dont 53 milliards de dollars assurés.

Les tremblements de terre, les orages de grêle, les tempêtes ainsi que l'ouragan Matthew ont causé les plus grandes pertes d'assurance en 2016. Environ 10.000 personnes ont perdu la vie lors de désastres. Les catastrophes naturelles ont causé 150 milliards de dollars de dommages économiques en 2016, dont 46 milliards sont couverts par les assurances.

Le tremblement de terre au Japon, le plus important

Il y a eu plusieurs tremblements de terre majeurs en 2016 dans le monde, à Taïwan, au Japon, en Equateur, en Italie et en Nouvelle-Zélande, relève l'étude Sigma. Celui qui a frappé la région de Kumamoto au Japon, le 16 avril 2016, d'une magnitude de 7, a été l'un des plus importants.

Ce séisme a causé la mort de 137 personnes et causé au moins 20 milliards de dollars de dommages, dont 5 milliards étaient assurés. Le séisme de Kumamoto a été la catastrophe la plus coûteuse en 2016. Le séisme du mois d'août en Italie a fait 299 morts, ajoute Sigma, et a occasionné des dommages de 5 milliards de dollars. Sur ce montant, seuls 70 millions devraient être couverts par des assurances. Enfin, en octobre dernier, l'ouragan Matthew a dévasté la région des Caraïbes et le sud-est des Etats-Unis.

Dommages causés par l'homme: 8 milliards

Les dommages économiques, causés par l'homme,  sont estimés à 8 milliards de dollars, dont la moitié sont couverts par les assurances.

Swiss Re publiera en mars 2017 les chiffres définitifs des dégâts causés par les catastrophes en 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2016 à 9:45 :
Bah de toutes façons les assurances justifient sans arrêt le fait qu'elles nous font payer de plus en plus cher nos vies.
a écrit le 15/12/2016 à 23:20 :
La plus chère sera sans doute les élections de 2017. Nous n'avons pas fini de la payer
a écrit le 15/12/2016 à 21:46 :
Houla ! , la MAIF va en profiter pour augmenter ses tarifs afin d'investir dans l"'immobilier , au titre de l'esprit militant !
a écrit le 15/12/2016 à 18:01 :
La plus grande catastrophe naturelle récente, bien que non encore chiffrée, c'est bien Hollande et ses potes :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :