Le fonds souverain d'Abu Dhabi, IPIC, se désengage de Barclays

 |  | 263 mots
Le fonds émirati l'International Petroleum Investment Company (IPIC) a annoncé, ce mardi, vendre plus de 1,3 milliard d'actions de la banque anglaise Barclays, pour pouvoir investir dans l'industrie pétrolière. Suite à cette annonce, le titre Barclays perd 13,36% à 274 pence

Le fonds d'Abu Dhabi, IPIC, vend massivement des titres Barclays. La banque britannique et l'International Petroleum Investment Company ont indiqué, ce mardi 2 juin, que le fonds souverain va vendre plus de 1,3 milliard d'actions du troisième plus grand établissement anglais, pour plus de 4 milliards de livres (4,7 milliards d'euros). La banque Crédit Suisse serait mandatée pour cette opération. Selon IPIC, le bénéfice sera réinvesti dans l'industrie pétrolière. Il explique la décision de vente par "la stratégie d'investissement à long terme d'IPIC dans des opportunités en relation avec les hydrocarbures".

La vente, réalisée via un placement accéléré quasi-immédiat, s'effectue alors que le titre a gagné quelque 50% depuis l'achat fin octobre 2008. A l'époque, Barclays avait levé 7,05 milliards de livres pour échapper à l'arrivée du gouvernement britannique dans son capital.

IPIC appartient à Cheikh Mansour ben Zayed al-Nahyan, membre de la famille régnante d'Abou Dhabi, déjà connu au Royaume-Uni pour posséder le club de football de Manchester City. Il avait investi à hauteur de 3,5 milliards de livres, devenant ainsi le premier actionnaire de Barclays avec 16,3% du capital.
Le directeur général d'IPIC, Khadem al Qubaisi, a rappelé sa "haute considération pour Barclays, sa grande confiance dans sa direction et sa stratégie". Le directeur général de la banque anglaise, John Varley, qui avait fait appel aux fonds souverains du Proche-Orient pour éviter sa nationalisation, a confirmé que sa banque entendait "renforcer encore les liens stratégiques et commerciaux".

Suite à cette annonce, Barclays perdait 13,36% à 274 pence à Londres à 10h30.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :