Naissance d'un nouveau géant bancaire au Japon avec la fusion de Shinsei et d'Aozora

 |   |  284  mots
L'accord devrait être finalisé d'ici la fin 2010. Cette alliance donnera naissance à la sixième banque japonaise.

L'information filtrait depuis jeudi dernier. C'est désormais officiel: Shinsei et Aozora ont décidé de fusionner. L'accord devrait être bouclé d'ici l'automne 2010. Norito Ikeda, ancien président de la banque régionale nipponne Ashikaga Bank, prendra la tête de la nouvelle entité, selon le Nikkei. D'après la même source, la parité de la fusion serait de un pour un. La sixième banque japonaise, qui résultera de cette alliance, permettra aux deux établissements de faire face à une situation déficitaire entraînée par des investissements à risques liés aux crédits immobiliers subprimes aux Etats-Unis.

"Shinsei dispose d'un réseau de banque de détail et de dépôt qui fait défaut à Aozora et ce dernier possède une structure de capital relativement solide", explique Kristine Li, analyste du secteur chez KBC Securities. "Mais ils doivent trouver une meilleure stratégie pour survivre et être rentables dans ce marché très concurrentiel".

Les deux banques, qui affichent des actifs combinés de 18.000 milliards de yen (133, 5 milliards d'euros), avaient été toute deux nationalisées après la première crise bancaire au Japon il y a dix ans. Elles ont été ensuite vendues à des capitaux étrangers. Aozora est contrôlée majoritairement par le fonds Cerberus Capital Management, tandis que Shinsei est détenu à un tiers par JC Flowers. Les actionnaires américains sont montrés du doigt pour avoir perdu des milliards de yen sur des investissements risqués aux Etats-Unis alors qu'ils devaient encore de l'argent à l'Etat japonais. Ce dernier a injecté au total 621 milliards de yen (4,6 milliards d'euros) dans les deux banques. La majorité de ce montant ne lui a pas encore été remboursé.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :