Rémunération dans les banques : l' Allemagne polémique, les Pays-Bas donnent l'exemple

 |  | 454 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Alors que l'Europe a du mal à afficher un front uni sur la question des bonus des traders, l'union franco-allemande sur le sujet se fissure. En Allemagne en effet, certains banquiers ne veulent pas jouer le jeu. A l'inverse, les Pays-Bas ont adopté un code de conduite "exemplaire".

Le compromis a minima sorti ce week-end du G20 finance dans l'optique du grand G20 de Pittsburgh (Etats-Unis) les 24 et 25 septembre sur la question de la rémunération dans le secteur financier et notamment du plafonnement des bonus des traders n'est pas fragilisé que par les réticences des Anglais et des Américains.

Même en Allemagne, la position officielle risque de se fissurer avec les positions affichées par certains banquiers. Ainsi, selon le Financial Times, 72 banquiers de la City (Londres) qui travaillent pour la banque allemande Dresdner, récemment cédée par l'assureur Allianz à la Commerzbank, poursuivent leur employeur en justice en lui reprochant de ne pas leur avoir versé 33 millions d'euros de bonsu.

Martin Blessing, le patron de la Commerzbank (photo), a indiqué ce mercredi lors d'un colloque à Francfort que son établissement préparait un nouveau système de rémunération de ses salariés indexé sur la rentabilité à long terme avec paiement en plusieurs fois des bonus, sur des comptes séparés. Les dirigeants seraient, eux, davantage rémunérés en actions qu'ils devront conserver sur une période plus longue qu'auparavant.

La Commerzbank a par ailleurs remboursé à l'Etat fédéral allemand 5 milliards d'euros sur les quinze milliards garantis par Berlin et a informé le fonds fédéral d'aide au secteur bancaire (Soffin) de son intention de restituer 5 milliards supplémentaires.

De son côté, le président du directoire de Deutsche Bank, le suisse, Josef Ackermann a déclaré que la "guerre" des primes dans les banques pour débaucher les talents battait "de nouveau son plein". "L'opinion publique se focalise trop sur le sujet en ce moment". Il plaide pour des règles souples concernant les banques, craignant le carcan excessif d'une régulation post-crise.

A l'inverse, les banques néerlandaises affichent leur vertus. Leur association, la NVB, qui réunit 90 établissements financiers (dont les filiales de banques étrangères comme BNP Paribas ou la britannique HSBC), a annoncé avoir décidé d'adopter un code de conduite en matière de rémunérations qui entrera en vigueur en 2010 sous le contrôle d'une commission indépendante.

Il prévoit de limiter à un an de salaire les bonus et indemnités de départ des membres de leurs conseils d'administration. En outre, le "salaire total" des membres des conseils d'administration des banques devra être "légèrement inférieur" au salaire médian perçu "pour des positions comparables dans et en dehors du secteur financier".  Quant aux traders, Ils ne pourront lever leurs stock-options que trois ans après les avoir reçues.

"C'est une avancée unique au monde", s'est félicité le ministre des Finances Wouter Bos.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
....le carcan excessif .... ;et la liberté excessive qui nous a menés dans le mur, qu'en dit-il ce grand homme ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Joseph, tu n'as qu'à aller en discuter avec les salariés d'entreprises plombées par les crédits en berne, leur dire qu'il se focalise trop sur le sujet.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En lisant cet article je découvre qu'il est possible de rembourser 5 Milliards tout de suite et 5 autres très bientôt ! Humm et comment c'est possible ça ? Ha j'ai oublié que rien n'avait changé, la bourse est remontée alors c'est la fête et avec son cortège de fous qui vont probablement tout remettre à plat une fois les stocks options vendus. Quand à la Hollande on peu dire que c'est un jolie coup "d'image" ils ont bien compris que l'économie à besoin d'un peu de temps pour se refaire alors on fait mine d'être super clean, tout cela sera dans les oubliettes d'ici 2 à 3 années de toutes manières !.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l'Europe du Nord et l'Allemagne prouvent une fois de plus leur capacité à prendre des mesures pour freiner et casser la spirale dans laquelle nous sommes.
Je félicite cet état d'esprit dont les latins, capitalistes excessifs et irresponsables devraient s'inspirer !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :