Contraintes accrues pour les banques selon les nouvelles règles du Comité de Bâle

 |   |  166  mots
Rendues publiques ce jeudi, les nouvelles règles du Comité de Bâle introduiront des normes plus strictes sur les actifs de base que doivent détenir les banques et sur leur liquidité.

Les grandes banques devront mettre en réserve une plus grande part de leurs bénéfices, voire devront même augmenter leur capital, pour surmonter des moments difficiles à partir de 2012 suivant les nouvelles directives conçues par les instances internationales.

Rendues publiques jeudi, les nouvelles règles du Comité de Bâle introduiront des normes plus strictes sur les actifs de base que doivent détenir les banques et sur leur liquidité.

"L'ensemble des normes sera développé d'ici à la fin 2010 pour entrer progressivement en vigueur à mesure que les conditions financières s'amélioreront et que la reprise économique se confirmera, dans le but d'une mise en place d'ici à la fin 2012", écrit le comité dans un communiqué.

Parmi ces nouvelles dispositions figurent celles qui doivent encourager les banques à développer leurs fonds propres quand les temps sont propices afin de pouvoir compter sur eux dans les mauvais jours et celles qui fixent des normes de liquidité minimales pour les banques qui ont une envergure internationale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :