Standard Chartered augmente son capital pour se conformer à Bâle 3

 |   |  414  mots
La banque britannique va lever 3,3 milliards de livres pour augmenter sa solvabilité et disposer de capital pour réaliser des acquisitions en Asie et au Moyen-Orient.

Standard Chartered sort du bois. La banque britannique a annoncé mercredi une augmentation de capital de 3,3 milliards de livres, soit 3,8 milliards d?euros. Elle justifie cette opération importante par sa volonté de renforcer dès aujourd?hui ses fonds propres pour se conformer aux exigences en capital des nouvelles normes prudentielles de Bâle 3.

Pour convaincre les marchés, "StandChart" assure que les fonds levés seront utilisés pour "continuer à saisir des opportunités dans toute l'Asie, en Afrique et au Moyen-Orient". Car la banque britannique est en réalité davantage présente dans ces régions qu?en Grande-Bretagne. Elle réalise 75% de ses bénéfices en Asie et souhaite se développer davantage au Moyen-Orient. Soucieuse de prouver que son opération n?est pas un signe de mauvaise santé financière, la banque a également annoncé qu?elle avait réalisé des revenus et des bénéfices record au troisième trimestre. Ses résultats seront publiés et détaillés dans le courant du mois d?octobre.

L?opération est déjà sécurisée puisque le premier actionnaire de StandChart, le fonds singapourien Temasek, qui détient 18% de son capital, remettra au pot à hauteur de sa participation. Elle est déjà garantie et assurée par trois banques : J.P.Morgan, Goldman Sachs et UBS. Le prix d?achat des nouvelles actions comprend un rabais de 33%, assez important pour assurer le succès de l?augmentation de capital.

Son montant reste limité puisqu?elle pèse pour moins de 10% de sa capitalisation boursière de 38 milliards de livres à la Bourse de Londres. Une fois l?augmentation de capital réalisée, le ratio de solvabilité défini dans le cadre de Bale 3, atteindre 11% contre 9% aujourd?hui et alors que le régulateur demande au minimum 7%.

L?augmentation de capital de Standard Chartered a toutefois relancé les doutes sur les besoins en capital des banques britanniques. Le cours de Bourse de sa concurrente Barclays chutait de 3% dans la matinée, avant de se reprendre en début d?après midi, sous la pression des analystes qui doutent de sa capacité à se conformer seule aux exigences prudentielles.

Standard Chartered est la deuxième banque européenne à lancer une augmentation de capital importante depuis que les régulateurs ont dévoilé les nouvelles règles. Deutsche Bank vient de lever 10,2 milliards d?euros pour se mettre à niveau de Bale 3 et finaliser le rachat de Postbank.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :