Résultats annuels : Deutsche Bank ne pourra pas tenir ses promesses

Compte tenu de la crise de la dette, l'objectif d'un bénéfice avant impôt de 10 milliards d'euros en 2011 n'est plus réalisable a annoncé ce mardi Deutsche Bank qui va supprimer 500 postes, principalement en dehors de l'Allemagne. Le titre de la banque plonge de plus de 6%.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Deutsche Bank a annoncé mardi que son objectif de réaliser un bénéfice imposable de 10 milliards d'euros en 2011 n'était pas tenable en raison de l'impact sur les marchés de la crise de la dette de la zone euro. "L'intensification de la crise de la dette souveraine européenne a débouché sur une incertitude persistante parmi les intervenants du marché au troisième trimestre et donc à des volumes et revenus sensiblement réduits", explique le président du directoire Josef Ackermann dans un communiqué. Il ajoute que la banque a porté son matelas de liquidités à plus de 180 milliards d'euros contre 150 milliards précédemment et qu'elle n'a aucun souci de refinancement.

Pas d'objectif de résultat

Les analystes anticipaient des résultats revus en baisse après que le directeur financier Stefan Krause eut dit en septembre que l'objectif de bénéfice dépendait d'une reprise des marchés de capitaux européens. "Après un troisième trimestre décevant, surtout dans la banque d'investissement, nous avons été obligés d'ajuster notre objectif", ajoute Ackermann, sans préciser quel est le nouvel objectif de résultat. Le consensus SmartEstimate de Starmine donnait un bénéfice imposable de 7,72 milliards d'euros, avant les annonces de ce mardi. Ce consensus incluait cependant des charges exceptionnelles et des investissements que Deutsche Bank excluait de son propre objectif.

Les analystes ont revu leurs estimations

Depuis septembre, la moitié des 34 analystes qui suivent Deutsche Bank ont abaissé leurs prévisions de résultat, de 10,3% en moyenne, selon Thomson Reuters Starmine. La première banque allemande a par ailleurs annoncé qu'elle passerait une charge de l'ordre de 250 millions d'euros au titre de son exposition à la dette souveraine grecque et qu'elle mettrait en oeuvre 500 suppressions de postes environ, principalement en dehors de la république fédérale.

L'exposition de Deutsche Bank au risque souverain est très faible, a assuré mardi Josef Ackermann, président du directoire de la première banque allemande, ajoutant que les pays de la zone euro devaient continuer à soutenir la Grèce.  L'action Deutsche Bank perdait plus de 6% à 24,19 euros dans l'après-midi, alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes cédait 4,4%. Les CDS à cinq ans gagnaient 21 points de base à 212 pdb, après ces annonces, selon Markit.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.