Les agences de notation redoutent une année 2021 difficile pour les banques

 |  | 891 mots
Lecture 5 min.
Pour l'agence de notation, 2021 sera le véritable test pour mesurer la solidité des banques face à la crise.
Pour l'agence de notation, 2021 sera le véritable test pour mesurer la solidité des banques face à la crise. (Crédits : BRENDAN MCDERMID)
Selon l'agence de notation S&P Ratings, la capacité des banques à traverser cette crise sera véritablement testée l'année prochaine, lorsque les mesures de soutien à l'économie prendront fin. De son côté, l'agence Moody's table sur une hausse des défauts en 2021. Les banques françaises pourraient jouer sur le levier de la réduction des coûts pour affronter un contexte moins favorable que prévu.

Après la publication de résultats globalement bons au troisième trimestre, souvent supérieurs aux attentes des analystes financiers, les agences de notation financière restent prudentes sur le secteur bancaire. « Cette année a été difficile pour les banques et l'année prochaine pourra l'être plus encore », prévient ainsi une étude sectorielle de S&P Global Ratings, publiée mardi. Pour mémoire, environ un tiers des notations des banques sont sous perspective négative.

Quatre risques-clés

L'étude souligne quatre risques-clés qui pourraient peser sur le secteur, au niveau mondial, l'année prochaine : une prolongation des effets de la pandémie sur l'économie, des effets négatifs sur les emprunteurs qui ne bénéficieront plus des mesures de soutien de l'État et des moratoires accordés par les banques, une hausse des défauts de paiement et, enfin, une dégradation du marché immobilier.

Dans certains pays, dont la France, le retour au niveau « d'avant crise » pourrait ainsi attendre 2023. « La crise n'a pas fini d'impacter les banques...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :