Blanchiment : après Danske Bank, la nordique Nordea soupçonnée

Le parquet financier suédois a reçu des documents attestant que la première banque scandinave n'a pas respecté ses obligations en matière de lutte contre le blanchiment d'argent. L'affaire pourrait porter sur une centaine de millions de dollars.
Estelle Nguyen

3 mn

Bill Browder, qui a également joué un rôle clé dans les révélations de l'affaire Danske Bank, affirme avoir repéré 365 comptes en Suède, au Danemark, en Finlande et en Norvège, où 175 millions de dollars (151 millions d'euros) auraient transité pour blanchir de l'argent sale, entre 2007 et 2013.
Bill Browder, qui a également joué un rôle clé dans les révélations de l'affaire Danske Bank, affirme avoir repéré 365 comptes en Suède, au Danemark, en Finlande et en Norvège, où 175 millions de dollars (151 millions d'euros) auraient transité pour blanchir de l'argent sale, entre 2007 et 2013. (Crédits : Ints Kalnins)

Après Danske Bank, c'est au tour d'une autre banque nordique, Nordea, d'être soupçonnée de blanchiment d'argent sale en provenance de Russie. Le parquet financier suédois a assuré, dans un communiqué, avoir reçu une plainte contre la plus grande banque scandinave pour fraude, faux et blanchiment. À l'origine de ces accusations, le dirigeant du fonds Hermitage Capital Management, Bill Browder, qui a également joué un rôle clé dans les révélations de l'affaire Danske Bank. Le Pdg américain affirme avoir repéré 365 comptes en Suède, au Danemark, en Finlande et en Norvège, où 175 millions de dollars (151 millions d'euros) auraient transité pour blanchir de l'argent sale, entre 2007 et 2013. Les autorités suédoises n'ont pas encore ouvert d'enquête.

« La prochaine étape consistera à nommer un procureur [...] puis à décider si une enquête préliminaire doit être ouverte ou non », a indiqué le régulateur suédois.

Bill Browder a affirmé au quotidien suédois Dagens Industri que les soupçons à l'encontre de la banque nordique, qui vient de déménager son siège social de Stockholm à Helsinki, en Finlande (donc en zone euro), ne seraient que « la partie immergée de l'iceberg ». Ancien client de l'avocat russe, Sergeï Magnitski, décédé en 2009 dans une prison russe dans des conditions suspectes, Bill Browder a expliqué vouloir « ouvrir des procédures pour blanchiment en Occident », car il était impossible de « poursuivre qui que ce soit pour le meurtre [de Magnitski] en Russie ».

Transactions suspectes signalées

Dans une déclaration à Reuters, la banque, qui compte quelque 10 millions de clients, a affirmé avoir déjà connaissance des soupçons du fonds Hermitage Capital Management sur des pratiques de blanchiment d'argent la concernant, assurant également avoir signalé aux autorités toutes les transactions suspectes.

« Nous avons connaissance de ce signalement et chez Nordea, nous travaillons étroitement avec les autorités compétentes dans les pays où nous sommes présents », écrit Nordea dans ce communiqué transmis à Reuters.

Lors d'une interview accordée à Bloomberg un peu plus tôt dans le mois, Julie Galbo, responsable gestion et contrôle des risques chez Nordea, avait de son côté déclaré qu'elle ne pouvait pas exclure que la banque avait été utilisée pour blanchir de l'argent.

Cette nouvelle révélation intervient alors que Danske Bank est empêtrée dans un scandale de blanchiment d'argent, d'une toute autre ampleur, qui avait contraint son directeur général, Thomas Borgen, à démissionner. Une enquête indépendante avait révélé que la filiale estonienne de l'établissement danois avait vu transiter plus de 200 milliards d'euros, en grande majorité suspects, entre 2007 et 2015, depuis les comptes de 15.000 clients étrangers. Selon le Financial Times, la première banque danoise encourait une amende pouvant aller jusqu'à 7 milliards d'euros.

Estelle Nguyen

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.