Deutsche Bank dans le vert au troisième trimestre (contre toute attente)

Un mois après une chute historique du titre à la Bourse de Francfort et des craintes concernant l'avenir de l'établissement, Deutsche Bank a publié des résultats dans le vert, jeudi, faisant mentir les analystes, qui tablaient sur une perte de près d'un milliard d'euros.

3 mn

La banque a en effet publié un bénéfice net part du groupe de 256 millions d'euros pour la période de juillet à septembre.
La banque a en effet publié un bénéfice net part du groupe de 256 millions d'euros pour la période de juillet à septembre. (Crédits : Statista*)

L'an dernier à la même époque, le groupe de Francfort publiait des résultats en chute libre, de l'ordre de 6,01 milliards d'euros, la faute aux très fortes dépréciations dans sa banque d'investissement et dans celle de détail ainsi qu' à une provision pour risques juridiques de plus d'un milliard d'euros. Cette année, en dépit de sa très mauvaise passe actuelle, surprise : Deutsche Bank a dévoilé des résultats dans le vert au troisième trimestre.

Lire aussi : Secousses à la Deutsche Bank : quel risque systémique ?

La banque a en effet publié un bénéfice net part du groupe de 256 millions d'euros pour la période de juillet à septembre. Ce résultat est très supérieur aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient en moyenne sur une perte nette de 949 millions d'euros pour cette période. Le chiffre d'affaires de Deutsche Bank a quant à lui progressé de 2% à 7,5 milliards d'euros sur un an au troisième trimestre, notamment tiré par les revenus de sa division de courtage (+10%).

     | Diaporama Deutsche Bank: anatomie en cinq chiffres du colosse allemand

Deutsche Bank citée dans 8.000 litiges

"Les résultats du trimestre montrent bien les forces de nos activités opérationnelles", a commenté dans un communiqué le patron britannique du groupe John Cryan, regrettant que "ces développements positifs" aient été "éclipsés par l'attention entourant les négociations sur la question des (produits financiers) RMBS avec les Etats-Unis".

La menace d'une amende record de 14 milliards de dollars réclamée en septembre au groupe par les Etats-Unis pour solder un ancien litige lié à ces produits financiers adossés à des prêts immobiliers subprime, et jugés en partie responsable de la crise financière, avait fait craindre pour la solidité financière de la banque et fait plonger le titre à des plus bas historiques à la Bourse de Francfort.

Lire aussi : La réglementation bancaire a-t-elle sauvé Deutsche Bank ?

Deutsche Bank avait mis de côté fin juin 5,5 milliards d'euros de provisions pour risques juridiques alors que son nom est cité dans environ 8.000 litiges dans le monde pour des raisons très diverses. Il a passé une provision supplémentaire de 501 millions d'euros au troisième trimestre.

Une perte de 7 milliards d'euros en 2015

En termes de solvabilité, le ratio de fonds propres "dur", c'est-à-dire les apports des actionnaires et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits consentis, a progressé à 11,1%, contre 10,8% au deuxième trimestre, une bonne nouvelle pour le groupe.

Plombé par les poursuites judiciaires, une très lourde restructuration, un environnement de taux d'intérêt au plus bas et un durcissement de la réglementation bancaire, Deutsche Bank a essuyé l'an dernier une perte de presque 7 milliards d'euros et a dû renoncer à verser un dividende à ses actionnaires, ce que la banque n'avait pas fait même au plus fort de la crise financière.

*Graphique réalisé par Statista

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 28/10/2016 à 4:54
Signaler
les "coups de baguette magique" il ne faut pas trop y croire... c'est pour rassurer et encourager leurs actionnaires à réaliser pire encore !

à écrit le 27/10/2016 à 12:15
Signaler
Que demande le peuple !!!!!

à écrit le 27/10/2016 à 10:23
Signaler
Le monde de la finance a peur, les actionnaires préfèrent ne pas se verser de dividendes plutôt que de voir couler la DB entrainant toutes les autres banques mondiales. Étrange d'ailleurs, quand les actionnaires ne prennent plus de dividendes les...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.