Deutsche Bank et Commerzbank : la rumeur de fusion à nouveau relancée

 |   |  442  mots
Selon le magazine allemand Spiegle, le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, se serait dit prêt à envisager un rapprochement entre Commerzbank et Deutsche Bank.
Selon le magazine allemand Spiegle, le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, se serait dit prêt à envisager un rapprochement entre Commerzbank et Deutsche Bank. (Crédits : Kai Pfaffenbach)
Les dirigeants des deux plus grands établissements bancaires allemands se montreraient de plus en plus ouverts à l'idée d'un rapprochement, selon le Spiegel. Ils affirment pourtant depuis plusieurs mois que l’environnement actuel n’y est pas propice.

Les rumeurs de fusion entre les deux banques allemandes vont et viennent depuis des années et ont resurgi ces derniers mois. Selon le Spiegel, les choses pourraient bouger plus rapidement que prévu. Le journal allemand a affirmé, ce mardi 11 septembre, que Martin Zielke, le président du directoire de Commerzbank, préférerait que le rapprochement avec Deutsche Bank se fasse « plutôt aujourd'hui que demain ». Le directeur général de Deustche, Christian Sewing, dirait en interne qu'une éventuelle fusion n'est pas envisagée pour les 18 prochains mois, selon une source citée par Der Spiegel, la priorité étant d'abord de « digérer l'intégration de Postbank ».

Le magazine allemand a ajouté que l'idée d'une telle fusion aurait également eu l'aval du gouvernement, qui détient une participation de 15,5% dans Commerzbank. Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, se serait d'ailleurs dit prêt à envisager une combinaison des deux banques.

« Nous ne commentons pas les décisions stratégiques des banques », a  commenté une porte-parole du ministère.

De leur côté, les deux banques allemandes n'ont pas souhaité commenter ces affirmations.

En juin dernier, déjà, la rumeur avait refait surface suite à une publication de Bloomberg. L'agence affirmait que le président du conseil de surveillance de Deutsche Bank, Paul Achleitner, avait consulté les principaux actionnaires du groupe au sujet d'un tel rapprochement. Mais la première banque allemande avait minimisé toute perspective de fusion à court terme.

Suite à la publication du magazine allemand, les géants bancaires allemands ont animé le marché : Commerzbank a clôturé en hausse de 2,3% à 8,60 euros mardi, tandis que Deutsche Bank a pris 0,5% à 9,62 euros.

Environnement peu propice

Malgré ces rumeurs de plus en plus insistantes, l'environnement paraît peu propice et cette fusion complexe à mettre en oeuvre entre deux grandes banques pour le moins fragilisées. Mal en point depuis le début de l'année, Commerzbank, dont la capitalisation boursière a chuté à environ 10 milliards d'euros, est sorti de l'indice Dax la semaine dernière, cédant sa place à l'entreprise Wirecard, spécialisée dans les paiements électroniques.

Deutsche Bank, qui a enchaîné trois années de perte opérationnelle, devrait prochainement quitter l'indice Euro Stoxx 50 alors que sa capitalisation a fondu de près de 40% en un an, à environ 19 milliards d'euros. La première banque allemande a même été récemment dépassée par la Fintech Adyen qui vaut désormais plus de 20 milliards d'euros. L'entreprise néerlandaise, plateforme de paiement pour les e-marchands, avait réalisé une entrée en introduction spectaculaire en juin dernier, avec un bond de 90% pour sa première cotation à la Bourse d'Amsterdam.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2018 à 0:09 :
We'll know ASAP a pluralbank.
a écrit le 12/09/2018 à 7:59 :
Avec deux équipes de seconde division, il est difficile de créer une équipe de première division. Additionner des problèmes, voilà quelle serait la résultante d'un tel rapprochement. je n'y crois pas une seule minute.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :