Faux placements sur Internet : un fléau d'au moins 1 milliard d'euros

 |   |  1206  mots
(Crédits : Fotolia)
De plus en plus d'épargnants se font plumer sur le Web, par mail ou par téléphone par des sociétés proposant des investissements à rendements mirifiques. Les pouvoirs publics appellent à la vigilance.

« Tout semblait parfaitement fonctionner, il y avait une ambiance de salle de marché, un secrétariat, une comptabilité... », confie Alain, retraité de 68 ans, qui se décrit comme « un peu joueur. Par le passé, j'ai boursicoté, j'ai fait de l'immobilier, je prenais déjà des risques avec la Bourse. » Pas étonnant dès lors qu'il ait « mis les pieds dans les cryptomonnaies ». Du moins, c'est ce qu'il pensait. Il effectue un premier virement et teste la réaction de la société en demandant un remboursement : « Dans les six jours, je recouvrais mes 3 000 euros », raconte-t-il. Mis en confiance, il effectue jusqu'à huit virements. Mais lorsqu'il demande un remboursement beaucoup plus important, 30000 euros, il n'a plus personne au téléphone : « C'était le black-out pendant quelques jours. » Puis l'affaire prend une autre tournure : il est contacté par une personne se disant de l'administration fiscale britannique, qui lui réclame « 35300 euros pour recouvrer tous mes achats et tous les bénéfices ! » Puis la note descend à 10000 euros, puis à 5 000 euros. « Là, j'ai compris que c'était une bande organisée », témoigne le retraité.

Des sites à l'aspect professionnel

L'Autorité des marchés...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2019 à 10:59 :
La confiance se gagne quel qu'en soit la méthode tant que l'on possède une mémoire!
a écrit le 08/10/2019 à 10:53 :
Il faut être fou ou très aventureux pour s'engager avec des interlocuteurs inconnus et virtuels, personnellement mes placements sont fait avec ma banque et des conseillers que je connais depuis presque l'enfance. Le reste aucune confiance, 99% de chance de tomber sur des margoulins ...
a écrit le 08/10/2019 à 10:23 :
Les naifs, il y en a des palanquees. Faire des affaires sur le web est assurement fait pour les imbeciles.
a écrit le 08/10/2019 à 9:15 :
"Les pouvoirs publics appellent à la vigilance."

Autant dire que les "pouvoirs publics" sont complètement inexistants, à comparer avec leur incapacité à empêcher les démarches marchandes à la limite de l’escroquerie totale des call centers et j'en passe bien des meilleurs...

"Le commerce est 'école de la tromperie" Nicolas Machiavel

Et pourtant c'est lui qui nous dicte comment on doit vivre, comment voulez vous que cela fonctionne ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :