Recapitalisation : l'EBA reporte la publication des objectifs pour les banques

 |  | 297 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les besoins avaient été estimés à 106 milliards d'euro fin d'octobre. L'Autorité bancaire européenne (EBA) avait alors indiqué qu'elle réviserait ce chiffre en fonction des dernières données sur les expositions aux dettes souveraines.

L?Autorité bancaire européenne (EBA) a annoncé ce mardi qu?elle ne dévoilerait pas cette semaine le détail banque par banque des objectifs de recapitalisation assignés aux soixante-dix établissements évalués. Fin octobre, l?EBA avait estimé les besoins de recapitalisation à 106 milliards d?euros. Elle avait alors précisé qu?elle réviserait ce chiffre en prenant en compte les dernières données disponibles sur l?exposition des banques aux dettes souveraines.

Une estimation actualisée "sera présentée à la prochaine réunion de l'Ecofin pour des discussions supplémentaires et une approbation finale", a expliqué mardi une porte-parole de l' EBA. Selon elle, l'Autorité bancaire pourra ensuite finaliser ses résultats et "approuver une date de publication". Les ministres des Finances, réunis mardi et mercredi à Bruxelles, doivent aborder le sujet mercredi. Si un accord est trouvé, le conseil de surveillance de l?EBA validera la publication des chiffres définitifs, probablement au cours de la semaine, a-t-elle ajoutée.

Cette recapitalisation du système bancaire européen, longtemps rejetée par Bruxelles, doit permettre aux soixante-dix principaux établissements du continent d?afficher un ratio de fonds propres durs Core Tier 1 de 9% d?ici à fin juin 2012. "Pour les quatre banques françaises soumises à l?exercice ? BNP Paribas, groupe BPCE, groupe Crédit Agricole et Société Générale, lesquelles représentent 80% du secteur bancaire français ? le besoin total en fonds propres s?élève à 8,8 milliards d?euros", précisait alors le communiqué de la Banque de France daté du 26 octobre. Seule Société Générale a depuis indiqué, dans ses résultats du troisième trimestre, qu?elle révisait à la baisse cette estimation de ses besoins en capitaux propres, de 3,3 milliards d?euros à 2,1 milliards d?euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :